AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Solent ✻ please let me in oh I believe in second chances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solora IpkissGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 993
Crédits : #avatar : perlman #gif & crackship : tumblr, shellhead. & pilgrim
Avatar : Chloe Bennet
Pseudo : monocle. #alice
Schizophrénie : Derrick Rhett Chip Carter Lowen Devon Jesabel Jaisyn
Disponibilités : closed (4/5) resto à 5 ; heath ; heath ; trent
waiting list ▲ lisbeth
old memories ▲ kelvin ; trent ; cherry blossom ; trent ; trent
Âge : Trente-et-un ans. ▲ 20 juin 1987

MessageSujet: Solent ✻ please let me in oh I believe in second chances   Sam 20 Oct - 22:43

Trent & Solora

Forgive me

please let me in oh I believe in second chances
Presque deux années que leur vie avait complètement basculé, prenant un tournant que ni l’un ni l’autre n’avaient le contrôle. Des situations qui les mettaient bien plus souvent inconfortable. Solora se sentait souvent ainsi lorsqu’elle se trouvait avec Trent, pourtant, cet homme elle avait vécu avec lui. Elle pensait le connaître par cœur, mais aujourd’hui elle ne savait plus comment être en sa présence. Si elle avait un peu plus d’aisance lorsqu’ils étaient seuls, dès que ce n’était pas le cas, elle ne savait plus où était sa place. Il avait beau la réconforter, le faussé se creusait tout de même sans qu’elle arrive à l’empêcher. La distance. Leur vie appartenant à un univers totalement différent. C’est pourquoi que sans raison, elle avait proposé au blond un petit week-end rien que tous les deux. Elle en avait besoin, une manière peu coutumière pour elle de garder son mari près d’elle. Elle perdait cette complicité et elle ressentait le besoin de la retrouver, alors que de l’autre côté elle se rapprochait dangereusement du Marshal. Elle savait qu’elle ne devrait pas et ce qui aurait dû être la seule et unique fois, prenait une tournure plus courante. Elle se sentait bien entre ses bras, mais si elle éprouvait ce sentiment, elle savait qu’elle ne pouvait pas le garder. Tôt ou tard sa vie prendrait un nouveau tournant, elle pourrait sans doute retrouver sa vie d’avant et elle devrait laisser Heath retourner à sa vie. Ce jeu dangereux, elle s’y perdait un peu trop. Elle avait réellement besoin d’être avec Trent, de se remettre les idées en place, retrouver sa place de femme mariée. Mentant à Heath, elle prétextait un week-end pour une convention immobilière à Atlantic City. Elle savait qu’il y en avait bel et bien une, mais son bureau envoyait surtout les bons vendeurs, ce qu’elle était loin d’être contrairement à d’autre. Mais au moins, ça lui donnait un bon alibi. Elle avait aussi prétexté que des collègues seraient là et donc qu’il serait inutile qu’il l’accompagne surtout que se serait ennuyant pour Percy. Ça pourrait aussi leur faire un week-end entre homme. Elle avait retiré un montant pour se payer un billet de bus pour se rendre là-bas. Elle ne souhaitait pas s’y rendre en voiture et pourtant, elle avait dit qu’elle descendait avec des collègues, alors qu’elle était seule assise dans l’autobus de voyage. Dévorant les pages de A simple favor, le trajet lui semblait s’écouler à grande vitesse, alors qu’elle finissait son roman, elle remarquait les écriteaux annonçant leur arriver dans la ville. Arrivée, elle prenait un taxi pour rejoindre son hôtel, le Tropicaca Casino Resort. Elle passait prendre sa clé, montant les étages elle sentait son cœur s’emballer. Il n’y avait pourtant aucune raison, si ce n’est qu’elle serait seule avec son mari, tout un week-end. Une chose qu’elle n’avait pas vécu depuis tellement longtemps, qu’elle en oubliait comment on devait agir. Stupidité. Et pourtant, ça la gênait, la rendait mal à l’aise, incertaine et tout aussi excité, impatiente. Poussant la porte de sa chambre après y avoir glisser la clé magnétique. Elle laissait la porte ouverte, insouciante, se dirigeant plutôt vers la baie vitrée donnant sur la plage, laissant l’océan se perdre à perte de vue. Loin d’être comme San Diego, ce panorama lui rappelait tout de même sa ville natale, cet endroit qui lui manquait de plus en plus. Nostalgique. Elle frissonnait à la simple vue de l’eau dansant au gré du vent d’automne. Elle poussait un soupire, se retournant pour voir une silhouette dans l’ouverture de la porte. « Tu es venu. » disait-elle la voix tremblante.

_________________
★ I'll never be the same
────────────────────────
You're in my blood, you're in my veins, you're in my head
Revenir en haut Aller en bas
Trent DonnellyGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 02/02/2017
Pages lues : 751
Crédits : dublin|vava ◈ monocle.|crackship ◈ tumblr|gifs
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : shellhead.
Schizophrénie : Declan (stan) Nash (evans) Neil (downey) Rhys (pine) Avri (vikander)
Disponibilités : closed maxence (2); lowen AU; resto à cinq; solora (4)
Âge : 31 ans ◈ 26 juillet 1986

MessageSujet: Re: Solent ✻ please let me in oh I believe in second chances   Dim 30 Déc - 22:33

Trent & Solora

Forgive me

please let me in oh I believe in second chances
Raschelle et lui avaient toujours été spontanés. Une chose bien facile lorsque l’on est jeune et beau et terriblement amoureux. Ils n’avaient pas laissé la paternité étouffer ce trait de caractère, et même le gamin sous le bras, il leur arrivait de partir en weekend sur un coup de tête. Que Trent soit aujourd’hui surpris d’une telle demande de la part de sa femme était aussi étrange que normal. Etrange puisqu’il n’avait jamais auparavant eu à s’étonner des propositions de Raschelle, et il n’y avait en soi rien de particulièrement scandaleux ou choquant qu’ils partent tous les deux en virée. Normal, puisqu’ils ne vivaient plus le même genre de vie que dans le passé. Ce qui avait été autrefois une action anodine, devenait aujourd’hui quelque chose d’étonnant. Mais pas pour autant moins attirant. Trent avait eu un battement de doute lorsque celle désormais connue comme Solora lui avait proposé de partir en weekend ensemble. Qu’en était-il de leur fils? Heath était-il au courant? Pouvaient-ils vraiment se permettre une telle chose? Trent ne savait pas quand il était devenu ce genre de personne, mais remettre en question un weekend à deux était complétement absurde et il décida de s’y rendre sans plus d’hésitation. Raschelle lui avait donné rendez-vous à Atlantic City. Il regrettait de ne pas pouvoir faire le chemin avec elle, à attendre comme deux idiots dans un terminal d’aéroport, ou coincés dans une voiture de location ou sur la banquette d’un bus : ça créait toujours de beaux souvenirs. Trent se doutait que sa femme avait dû donner une excuse à Heath et que se rendre à l’hôtel chacun de leur côté était plus malin. Trent avait décidé de s’y rendre en voiture; le moment de solitude et de réflexion allait lui faire du bien. Leur vie était devenue tellement compliquée, ça en frôlait le ridicule. Trent se demandait s’il ne serait pas mieux d’avouer enfin toute la vérité à sa femme. Celle qu’elle méritait. Il se voyait toujours pris d’angoisse à cette simple pensée cependant. C’était trop tard, non? Le mal était fait. Et pourtant. S’enfermer dans une chambre d’hôtel permettrait peut-être tous les aveux, dans un milieu stérile et dépersonnalisé où Raschelle pourra l’insulter de tous les noms sans alerter les voisins. C’était peut-être, finalement, ce dont ils avaient besoin. Si Trent trouvait le courage de le faire. Il n’y avait pas grand intérêt à penser à tous les choses qui pourraient mal tourner ou toutes les manières dont ils pourraient se blesser l’un et l’autre : le but était de se retrouver. De retrouver leur complicité et leur intimité après plus d’un an d’une vie vécue à moitié. Trent arriva bien vite au Tropicana Casino Resort, perdu dans ses nombreuses pensées. Il passa à l’accueil et on lui indiqua que l’autre occupant de la chambre était déjà là. Trent était foudroyé d’anticipation et d’une légère inquiétude. Ça faisait si longtemps qu’ils ne s’étaient pas retrouvés tous les deux, seuls, avec du temps libre devant eux. Il craignait que les choses soient devenues étranges entre eux, qu’ils ne sachent plus comment être les Trent et Raschelle qu’ils étaient avant de venir à Washington. Il prit une grande inspiration devant la porte de la chambre avant de l’ouvrir. Sa femme était là, tournée vers l’horizon avant de poser son regard sur lui. Elle était toujours aussi belle. Sa première phrase le surprit quelque peu. « Tu pensais que je ne viendrais pas? » demanda-t-il, honnêtement curieux et quelque peu confus. Il avança dans la chambre, déposant son sac au pied du lit avant de s’approcher de sa femme. « Tu m’as tellement manqué » dit-il avant d’encadrer son visage de ses mains. C’était toujours vrai. Malgré la distance, malgré Max, il était physiologiquement incapable de vivre une vie dans laquelle elle n’avait pas sa place.

_________________

It’s so much darker when a light goes out than it would have been if it had never shone
Revenir en haut Aller en bas
 
Solent ✻ please let me in oh I believe in second chances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: ailleurs-
Sauter vers: