AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Isobel HoganGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 23/10/2016
Pages lues : 519
Crédits : Lady Azraël
Avatar : Melissa Benoist
Pseudo : Lydia
Schizophrénie : Jade (Katherine Mcnamara) ▬ Julian (Steven Mcqueen) ▬ Chelsea (Hailee Steinfeld) ▬ Luis (Matthew Doddario) ▬ Juliet (Katharina Mcphee)
Disponibilités : 5/3 PAS DISPONIBLE

Rhett & Sheri | Derrick | Jay | Derrick#2 | Rhett
Âge : 28 ans déjà
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre    Dim 23 Oct - 21:54

Isobel Hogan
Si les filles n'ont pas le droit d'être Geek, alors je ne suis pas une fille

Prénom : Le choix de mes parents se sont portés sur le prénom Isobel, je trouve que je m'en tire pas trop mal jusque là. Nom de famille : Hogan est le nom de famille de mon père, malheureusement. On hérite pas toujours des bonnes personnes.  Date & lieu de naissance : J'ai vu le jour le 16 juin 1988 dans la ville de Washington. Âge : J'ai déjà 28 ans, ça passe vite les années malheureusement. Métier : J'ai été durant quelques années paparazzi et je dois dire que ça a été de folles années, je trouvais ça tellement amusant. Ce métier me poussait a être de plus en plus curieuse, au point que j'en suis venu à faire quelque chose que je ne devais sans doute pas faire. Du coup, je suis devenue Hackeuse professionnel pour le compte du FBI, je n'ai pas eu réellement le choix mais j'aime ce que je fais. Statut civil : Je suis célibataire, je passe tellement de temps au boulot ou avec Rhett que je n'ai pas le temps de me préoccuper de mes amours. Un jour le prince charmant viendra. Statut financier : Depuis mon nouveau boulot, je gagne beaucoup mieux ma vie, j'ai un revenu plutôt moyen. Caractère : Extravertie, je n'ai pas peur de m'exprimer, de rire, et de parler fort devant des personnes. Je vais souvent vers les autres, même si ça les gênes et je n'ai pas peur d'avoir honte. On en meurt pas après tout donc à quoi bon avoir peur de la honte ? Perspicace, j'arrive souvent à voir des choses que personnes ne voient réellement. Sans doute à cause de mon expérience ou de mes passions. Ou juste de mes rapprochements. Je sais être perspicace envers mon meilleur ami par exemple. Taquine, j'aime beaucoup faire des blagues, même si elles sont parfois de mauvais goût et qu'elles ne font rire personne. Il m'arrive aussi de faire exprès de faire une action puisque je sais que ça ne plaira pas à la personne en fasse mais je ne le fais jamais méchamment, sauf parfois. Naïve, pas pour tout mais j'avoue que quand quelqu'un essaie de me faire croire quelque chose et bien... J'y crois. Sauf si évidemment ça se voit réellement dans le comportement de la personne. Mais par exemple, si un garçon me dit que je lui plais, je vais peut-être y croire alors qui dit juste ça pour rire ou pour avoir quelque chose derrière. Je prends beaucoup trop les choses à cœur. Intrusive, je m'impose parfois dans des situations où je ne suis pas censée le faire. Je ne me mets pas spécialement de limite, surtout quand je suis curieuse à propos de quelque chose. Si j'ai envie de m'imposer quelque part, je vais le faire et je sais que ça n'est pas correct. Possessif, j'avoue que je n'aime pas spécialement partager les personnes qui m'entourent. Sauf avec les gens que j'apprécie réellement. Je veux surtout dire par-là que je n'aime pas quand j'ai des habitudes avec une personne qui sont propres à nous et que celle-ci va faire nos activités avec une autre personne. Je ne sais pas si c'est compréhensible mais je vois la chose dans ma tête, c'est ce qui compte.  Parti politique : Je suis démocrate, je soutiens Obama même si son mandat arrive à son terme.  Groupe : DRINK WITH ME Avatar : Melissa Benoist
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
Je lis deux-trois livres par mois. Je lis le soir avant de dormir, pour ne pas avoir les images de la journée dans la tête. Donc quand j'en termine un, je prends un autre. Je lis des livres de romances mais aussi des livres fantastiques, voir même des mangas et des bds. J'adore les comics et ça m'aide à me sentir beaucoup mieux.

Pour toi, l'amitié c'est...
Quelque chose dont on ne peut se passer ? L'amitié c'est important. Avec des personnes qui sont là pour toi quand tu en as besoin, quand tu te sens pas bien. Je suis heureuse d'avoir deux personnes dans la vie qui ont toujours été là pour moi. Et je crois que ça n'aurait jamais été la même chose sans elles. Je ne pourrais pas vivre seule en tout cas. C'est impossible.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
La chose la plus folle sur moi ? Je ne sais pas réellement. Peut-être qu'il y a eu les rumeurs concernant Rhett et moi, comme quoi il était impossible que nous soyons plus qu'amis. Les gens sont idiots parfois. Puis il y a eu aussi le fait que j'ai changé mes notes d'examens... Je n'ai jamais fait ça. J'aurais pu le faire mais je ne l'ai pas fait. Je n'ai jamais eu besoin de faire ça pour avoir de bons résultats en cours.
J'ai toujours vécu dans cette ville et j'ai passé mon enfance dans le quartier pauvre de celle-ci ▬ Très proches de ma mère, je la considère comme ma mère et nous nous voyons très régulièrement. ▬ Je vois mon père que quand il me rend visite mais je ne vais jamais lui rendre visite. Par contre, j'ai toujours des contacts avec mon petit-frère que j'aime beaucoup. ▬ J'aime les jeux vidéos en lignes et autres. J'y passe du temps en dehors des heures de bureau et j'adore chatter avec les autres joueurs. ▬ Je collectionne les petites figurines, surtout celles de chats, car j'adore ces animaux ▬ Il m'arrive de rendre des petits services à des amis, même si je sais que ça n'est pas légal, mais jamais dans l'excès non plus. ▬ J'ai toujours mon blog avec les photos des célébrités mais j'ai beaucoup moins de choses dessus, vu que je n'ai plus le temps pour suivre ces personnes, d'autres le font très bien à ma place. ▬ J'adore le cinéma, j'y vais au moins une fois par mois minimum. Surtout pour voir des films d'horreur. Et même si je n'en dors pas de la nuit, ça m'amuse. On est bizarre les humains parfois. ▬ Mon ordinateur, c'est mon enfant, j'y passe la plupart de mon temps. Je ne peux pas m'en séparer et j'avoue que même durant les vacances, j'ai vraiment difficile de ne pas y toucher. ▬ J'adorerai avoir un chalet pour l'hiver, comme on en voit à la télévision, je trouve ça vraiment magnifique.
Prénom :Mélanie Pseudo sur le net : Lydia Âge : 24 ans Pays :je suis de BelgiqueComment as-tu découvert le forum ? J'y suis déjà en double exemplaire Quelles sont tes premières impressions ?    Crédits : minibouh Un petit mot pour la fin ? I love you  

Code:
<pris>MELISSA Benoist</pris> ► Isobel Hogan


Dernière édition par Isobel Hogan le Sam 29 Oct - 23:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isobel HoganGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 23/10/2016
Pages lues : 519
Crédits : Lady Azraël
Avatar : Melissa Benoist
Pseudo : Lydia
Schizophrénie : Jade (Katherine Mcnamara) ▬ Julian (Steven Mcqueen) ▬ Chelsea (Hailee Steinfeld) ▬ Luis (Matthew Doddario) ▬ Juliet (Katharina Mcphee)
Disponibilités : 5/3 PAS DISPONIBLE

Rhett & Sheri | Derrick | Jay | Derrick#2 | Rhett
Âge : 28 ans déjà
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre    Dim 23 Oct - 21:55

You want to make a memory
Citation qui représente ton personnage ici

Comme tout le monde, j’ai une histoire qui m’est propre et qui n’est pas modifiable. Et pourtant, si je voulais, je pourrais m’en inventer des nouvelles vies. Quelques petites manœuvres à l’aide d’un ordinateur et le tour est joué. C'est magique, pas vrai ? Bon, j’aurai probablement quelques ennuis si je faisais ça mais c’est quelque chose dont j’ai l’habitude. On entend souvent qu’il faut suivre les droits de l’homme et qu’on soit tous libres. Mais je peux dire qu’on n’est pas si libre que ça. Tant mieux dans un sens, je n’imagine pas mon voisin se rendre chez ma voisine et la tuer juste parce qu’il en a envie. Voilà à quoi ça sert les règles et même si on aime les enfreindre il faut quand même y faire attention. Ce n’est pas une leçon de morale puisque j’ai moi aussi fait des erreurs, c’est juste une façon de dire que je ne suis pas d’accord avec toutes les lois de notre pays. J’aurai bien aimé en modifier quelques-unes. Mais assez parler politique, cet emplacement n’est pas pour me plaindre mais bien pour écrire sur ma vie.

Mon père et ma mère étaient ensemble que depuis quelques mois quand elle est tombée enceinte de moi. Leur couple devenait sérieux petit à petit mais comme tous jeunes amoureux, ils ne savaient pas encore comment l’avenir se passerait pour eux. Ils n’étaient donc pas certains de vouloir un enfant de suite mais ils ont finalement pris la décision de me garder. Et heureusement, sinon à l’heure qu’il est, je ne pourrai en aucun cas raconter toutes ces choses. Je suis né 9 mois plus tard à l’hôpital comme pratiquement tous les enfants, du moins dans les pays plus développés pour les soins et tout ce qui suit. Tout semblait être bon, je me portais bien, j’avais un poids correct, une taille normale et ma mère était quand même heureuse de pouvoir me tenir dans ses bras après les longues heures qu’elle a passées sur un lit d’hôpital. Mon père était moins enthousiaste, peut-être à cause de la peur. Il n’avait aucune expérience avec les enfants et il ne savait pas comment s’y prendre. Les personnes autour de lui pouvaient bien lui dire que ça s’apprend et que ça vient avec le temps, il n’en faisait qu’à sa tête. Il n’était pas question qu’il me porte, qu’il me change et qu’il s’occupe de moi comme tout père avec son enfant. Ma mère qui ne comprenait pas son comportement, lui faisait des reproches sans cesse et les discussions tournaient le plus souvent en une dispute. Jusqu’au jour où il a pris ses affaires et qu’il est parti. Ma génitrice en a pleuré toutes les larmes de son corps, car malgré tout elle en était toujours follement amoureuse. Et puis être seul avec un bébé, c’est un peu plus compliqué, surtout quand les moyens financiers ne sont pas présents puisqu’au début de ma vie, elle n’avait pas d’emploi. Nous avions donc vécu quelques mois chez mes grands-parents le temps que ma mère trouve un logement et un travail. Elle est finalement devenue bonne dans une famille riche et nous avons pu avoir notre propre maison. Je ne me rappelle pas réellement de cette période mais j’ai entendu l’histoire tellement de fois dans ma vie que ça n’est pas difficile pour moi d’en parler.

J’avais 6 ans lorsque j’ai rencontré mon père pour la première fois. Enfin, je l’avais déjà rencontré bien avant ça mais je n’en avais aucun souvenir puisque j’étais bien trop jeune à l’époque. Je vivais une enfance comme les autres. Certes, ma mère n’avait pas des revenus très hauts mais on faisait avec. Je m’en fichais un peu de ne pas avoir la même chose que les autres, du moins au départ. J’avoue que parfois j’enviais beaucoup mes camarades à l’école mais je comprenais parfaitement que je ne puisse pas avoir la même chose. Je n’en aimais pas moins ma mère. Et heureusement qu’elle m’avait avec elle, car je ne pense pas qu’elle aurait été aussi forte autrement. Elle n’a jamais eu une vie facile, elle avait un boulot ingrat comme diraient certains, elle n’avait pas beaucoup d’argent en retour et en plus côté amour ça n’allait pas du tout. Elle a connu plusieurs hommes après mon père et malheureusement elle n’a jamais trouvé une personne qui soit resté avec elle très longtemps. Des fois car elle était déjà mère d’une enfant, d’autres fois pour divers problèmes dont je n’avais pas spécialement connaissance à l’époque de mon enfance. Quoi qu’il en soit, j’étais là pour ma maman à chaque fois que je la retrouvais triste à cause d’une autre personne. Je l’aimais plus que tout et je l’aime toujours plus que tout à l’heure actuelle. Comme chaque année, pour le réveillon de Noël, nous avions une petite soirée de prévus en famille. Il y avait mes grands-parents, une cousine et ma mère. La journée s’est bien passée, puisque nous avons fait tout ce qu’il fallait pour préparer le repas et mettre la maison au propre. J’aidais du haut de mes six années. Certes je ne pouvais pas faire grand-chose non plus mais je suivais les demandes de mes proches. Je devais surtout avoir une chambre correcte pour que ma cousine puisse dormir à la maison. Le soir, nous nous sommes tous réunis autour de la table. Nous avons mangé calmement le repas. Puis j’étais partie dans ma chambre pour jouer afin que le temps passe un peu plus rapidement. Quelqu’un est venu sonner à la porte, c’était avant minuit. Mon père se tenait devant cette porte. C’est ma mère qui a été lui ouvrir sans savoir que c’était lui au départ. Ce n’est que quand elle a levé les yeux sur son visage qu’elle a pris conscience que c’était son ex. « - Qu’est-ce que tu fais ici ? » Ma mère avait un ton froid, elle essayait de contenir ses émotions du mieux qu’elle le pouvait. Mais je sais qu’au fond d’elle, rien n’allait. Elle avait aimé cet homme et probablement qu’elle l’aimait encore à ce moment. « - Bonsoir. Je sais que c’est un peu tard mais… Je suis venu voir ma fille. » Ma mère l’a regardé un peu surprise par cette demande. Elle s’est avancée pour fermer la porte afin que personne à l’intérieur ne puisse l’entendre. Elle n’a pas pu se contenir plus longtemps, elle lui a dit toutes les choses qu’elle avait sur le cœur. « - Ta fille ça fait 6 ans que tu n’en as rien à faire. Tu ne t’es jamais soucié d’elle. Et tu débarques comme ça du jour au lendemain ? Tu t’es pris pour qui ?! » Elle a fini en larme, d’énervement et peut-être de chagrin aussi. En tout cas, elle s’est fait entendre. Il faut dire que même avec la porte fermée, j’ai pu l’entendre. Je ne pense que les voisins également. J’ai directement été à la fenêtre pour voir, j’étais déjà très curieuse à l’époque. Ma mère ne l’a jamais laissé entrer, elle a claqué la porte et elle est revenue dans le salon. Elle a expliqué la situation à ses parents et elle ne m’a rien dit de spéciale. Quand j’ai demandé qui était le monsieur, elle m’a répondu que c’était personne. Malheureusement, cet homme n’en est pas resté à une porte fermée. Il a collé un procès à ma mère afin d’avoir une garde. On peut dire qu’elle n’a pas été heureuse de l’apprendre. Elle a dû puiser dans ses économies pour avoir un avocat pour la défendre et ça n’est pas donné. Mon père a obtenu une garde partagée, du coup, une semaine sur deux je me retrouvais chez-lui. Bien sûr j’ai appris qu’il était mon père entre-temps ma mère n’a pas eu le choix que de m’expliquer la situation. A cet âge, je ne savais pas trop quoi en penser. J’étais toujours une enfant et même si au départ, je pleurais pour ne pas me rendre chez cet inconnu j’ai pu découvrir un demi-frère que j’ai apprécié. Oui car mon père, contre toute attente, avait une autre famille, un autre enfant et il n’a jamais abandonné celui-ci. Sans doute car il était plus âgé quand il l’a eu. C’est grâce à cet enfant qu’il a pris la décision de revenir vers moi. Ce n’était tout de même pas un père exemplaire, il passait la plupart de son temps au boulot et quand il rentrait dans son bureau. On ne le voyait presque jamais et plus je grandissais, plus j’avais de la haine à son égard.

En grandissant, je me suis découvert de multiples passions. Je suis une réelle passionnée en réalité, même de la vie en elle-même. Bien que parfois, elle fait vraiment… Enfin vous avez compris. Je ne peux pas parler de toutes, ça me prendrait un livre entièrement mais peut-être de quelques-unes quand même. La première passion que j’ai, c’est l’informatique et tout ce qui en découle. Les ordinateurs n’ont plus aucun secret pour moi à l’heure actuelle. Évidemment, je n’en suis pas arrivé là sans rien faire. J’ai beaucoup appris, j’ai beaucoup pratiqué et j’ai commencé à la base comme tout le monde. C’est vraiment au lycée que j’ai pu faire ce que je voulais, quand je le voulais. Avant j’allais à la bibliothèque mais vu que l’établissement scolaire laissait des ordinateurs à disposition je ne me suis pas fait prier longtemps. Je me renseignais, j’apprenais, je suivais les cours qui m’intéressaient et qui étaient en rapport avec ce que je voulais faire. Puis finalement je pratiquais. Et je crois que j’étais réellement douée. C’est peut-être un don que j’ai reçu dont ne sais où. Mais si c’est le cas, je suis très heureuse de l’avoir puisque c’est grâce à ça que j’ai rencontré une des personnes les plus importantes dans ma vie. Rhett se trouve lui aussi être un excellent hacker et j’ai découvert son secret par hasard. Lui comme moi étions en train d’essayer de hacker un serveur pour en récupérer les données, il y a des choses simples et des choses moins simples. Au bout d’un moment, nous avons découvert que nous étions sur la même chose, on voyait bien sur notre écran qu’il y avait des choses étranges qui s’y déroulaient. Et en levant la tête, j’ai regardé autour de moi et je l’ai vu. Et je n’ai pas mis longtemps à comprendre. Nous nous sommes trouvés le point commun qui nous a permis de nous rapprocher réellement. Et depuis, nous ne nous sommes plus jamais quittés. Nous passions beaucoup de temps ensemble quand nous étions au lycée, les pauses, les repas, quelques cours et puis notre vie en dehors de l’établissement. Je crois que ma vie n’aurait pas été la même sans lui. Je me suis toujours bien amusé avec lui et je peux être moi-même, il ne me juge pas. Et de mon côté, j’essaie toujours de le pousser dans le sens positif. Même si je respecte ses choix évidemment, mais je pense qu’il est quand même mieux qu’il repousse ses limites plutôt qu’il baisse les bras trop rapidement non ? Au final, peu importe le choix qu’il fait, je reste à ses côtés, c’est ça aussi l’amitié. Et pour ceux qui pensent que l’amitié homme, femme n’est pas possible. Sachez que lui et moi, on s’est déjà embrassé une fois et puis on a vite vu que ça n’allait pas du tout aller dans ce sens. L’amitié et le seul lien qui nous lie. Je n’ai pas rencontré que Rhett à cette époque-là, j’ai aussi rencontré Fraya. Une jeune femme avec un cœur énorme, en tout cas pour moi. C’est par hasard que nous nous sommes rencontrés, je manquais d’argent pour pouvoir me payer une boisson et elle a proposé de me rendre le reste. Je me suis sentie un peu mal à l’aise puisque je n’aime pas que quelqu’un use de l’argent pour moi. C’est ce que je me suis permis de lui dire quand je l’ai revue pour lui rendre l’argent. Elle a compris que je ne suis pas une jeune femme qui profite des autres et que je ne comptais pas profiter d’elle car elle en a. Nous nous sommes très bien entendus depuis et nous nous sommes rapprochés l’une de l’autre. Elle me fait rire et je sais que je peux lui dire tout et n’importe quoi. Et même avoir des discussions de filles que je n’ai pas toujours avec Rhett, bien que j’en ai quand même parfois car j’aime l’embêter et voir son malaise sur le visage. Ce n’est rien de méchant c’est juste qu’il arrive d’avoir un visage expressif. En tout cas, je sais lire en lui, comme j’essaie de le faire avec chaque personne. Fraya est aujourd’hui ma meilleure amie, elle l’est depuis des années d’ailleurs. Je pars de temps en temps avec elle, quand le boulot me le permet. C’est-à-dire pas souvent. Encore une fois, c’est une personne qui compte pour moi et pour qui je donnerai tout ce que j’ai. En dehors de ces deux belles rencontres, il n’y a rien eu de spéciale dans ma vie. J’ai hérité de ma mère en ce qui concerne les garçons et je n’ai jamais vraiment eu de chance. Peut-être car je ne suis pas une fille comme les autres mais peu importe. Je n’en étais pas moins heureuse. J’avais toujours autant de déception envers mon père et je lui rendrais visite de moins en moins souvent. Par contre, ma mère est devenue comme ma sœur et j’étais très proche d’elle. Ma vie était bien comme elle l’était.

Ma seconde passion en regroupe en réalité deux. Je suis très people, j’adore les beaux acteurs, les beaux chanteurs et les beaux joueurs aussi. J’admire beaucoup de personnes qu’on peut voir sur nos écrans et partout ailleurs. Mon acteur favori reste Léonardo Dicaprio et ça le sera pour toute ma vie. Cet homme est magnifique et il a beaucoup d’autres qualités j’en suis certaine. A côté de mon fanatisme assez prononcé, j’aime aussi la photographie. J’ai commencé à en faire vers la fin des années lycée, lorsqu’on m’a offert un bel appareil photo. Au départ, je photographiais tout et n’importe quoi. Mes amis, des objets, des animaux et des paysages principalement. N’étant pas douée avec les programmes de retouches, comme le sont les professionnels, je faisais de mon mieux. J’ai toujours essayé d’avoir les plus belles photos possibles. C’est comme pour tout, au départ on pense que c’est bien, puis quand on y regarde quelques années plus tard on se rend compte que c’est totalement mauvais ce qu’on avait fait. Mais le plus important c’était le fait que je puisse m’amuser à le faire. Après mon diplôme de lycée, je me suis inscrite à une formation en photographie. Celle-ci n’a duré que deux années. Mais peu importe, j’ai été heureuse de pouvoir apprendre toutes les techniques. Je devais de plus en plus professionnel et mes photos étaient de mieux en mieux. Un jour, alors que j’étais en weekend et que je me suis rendue dans une ville voisine puisqu’il y avait une conférence qui m’intéressait, je me suis retrouvée en face d’une personnalité connue. C’était une actrice que j’aimais beaucoup à l’époque. Je ne m’y attendais pas mais j’ai quand même eu le réflexe de la prendre en photographie. J’étais tellement heureuse de ce que j’avais fait que j’ai directement téléphoné à mon meilleur ami pour le lui dire. Certes, il s’en fichait sans doute mais moi pas du tout. Et j’avais besoin que mon bonheur soit partagé. C’est de là que m’est venue l’idée de photographier les stars dans leur vie quotidienne et aux évènements importants dans leur vie. Je sais que ça n’est pas bien vu par certaines personnes mais je m’en fichais totalement. J’avais envie de faire ça alors je le faisais. Ca n’était pas facile de savoir qui était où et quand, alors j’ai commencé avec des personnes moins importantes mais qui étaient tout de même médiatisé et adorer par la population. J’ai pris beaucoup de plaisir à ça puisque ça me permettait de découvrir toute sorte de choses et de faire, de temps en temps, de petits voyages. Jamais bien loin puisque je n’étais pas riche non plus à l’époque. J’ai terminé mes deux ans et je suis devenue officiellement paparazzi. J’ai ouvert un blog où je mettais les photos des célébrités. J’ai été contente de le faire. Ca a toujours beaucoup de succès et ça me permettait de gagner ma vie. J’ai eu aussi beaucoup d’ennuis, toujours par rapport à ce métier. Je n’ai pas froid aux yeux et quand je veux quelques choses, je fais en sorte de l’obtenir. J’ai donc été un peu trop envahissante parfois, je le reconnais. Certains m’ont même menacé à plusieurs reprises de me faire un procès mais ça n’a jamais été jusqu’au bout. J’ai toujours fait en sorte qu’on ne puisse pas remonter jusqu’à moi si jamais il y avait un problème. Agir ainsi m’a plus fait rire qu’autre chose. J’aurais bien continué de faire ça toute ma vie si je l’avais pu mais malheureusement les choses n’ont pas tourné comme je le souhaitais.

En effet, monsieur Obama est devenu président des États-Unis. Un homme bon, un homme avec des principes auxquels j’ai adhéré. Enfin au minimum en tout cas. C’est un homme que j’appréciais beaucoup et j’ai beaucoup suivi ce qu’il faisait. Encore plus pour le boulot que je réalisais. Je voulais vraiment m’y intéresser. Mais à force de vouloir bien faire, je me suis fait prendre à mon propre jeu. Ça n’est pas parce que j’ai fait de la photographie que j’ai cessé d’être une hackeuse. Il me manquait des informations sur le président et sur ce qui se passait aux Etats-Unis. Alors j’ai hacker sans aucune permission le serveur de la maison blanche pour obtenir des informations sur la vie personnelle du président et avoir accès à d’autres informations confidentielles. Le FBI m’est assez vite tombé. Ils m’ont accusé de plusieurs choses, que je n’ai toujours pas comprises mais surtout ils ont pensé que j’étais sur le point de commettre une action terroriste. Quand ils me l’ont dit, je me suis mis à rire avant de voir qu’ils étaient sérieux. J’ai donc expliqué la situation et la véritable raison pour laquelle je suis rentré dans des dossiers de l’Etat. Ils ne m’ont pas prise au sérieux non plus au début, j’ai donc dû leur faire voir les photos, mon blog et toutes les choses qui tournent autour de ça. Comme m’a dit l’agent qui était avec moi dans la pièce, je suis quand même condamnable à la prison pour violation de la vie privée. J’avoue que j’ai eu peur, je ne me voyais pas en prison. Je ne suis jamais allé dans une prison de ma vie et il était hors de question que j’y pose les fesses. Heureusement, ils m’ont proposé un compromis. Si j’acceptais de travailler pour le FBI, j’étais libre de ne pas aller en prison. J’ai dit oui directement. C’est comme ça que je suis devenue hackeuse professionnelle pour le gouvernement. Je fais partie d’une section du FBI qui travaille sur des meurtres en série. Rien de très joyeux. Et quand j’ai mis les pieds pour la première fois dans les locaux. J’ai cru que j’allais finir dépressive au bout d’une semaine. Voir des images de violences et devoir suivre ce genre d’enquête, ça n’a rien de rassurant. J’ai décoré mon espace de travail avec des choses plus joyeuses, plus coloré et je m’y suis sentie de suite mieux. Je n’ai pas mis longtemps avant de m’intégrer à l’équipe et je me suis trouvé une deuxième famille. Le salaire a augmenté aussi. Et je vis un peu mieux. J’aide ma mère à chaque fois qu’elle en a besoin. Même si pour le moment, elle continue de travailler pour ses patrons. C’est une histoire de loyauté envers ces personnes qu’elle connaît depuis des années et qui ont étés correctes avec nous. Je suis là depuis 6 ans maintenant. Les années passent mais ne se ressemblent pas. J’aime toujours autant la vie. Et je suis toujours célibataire, même s’il y a un jeune flic qui ne me déplaît pas. Mais après avoir fait des recherches sur lui, je me suis retrouvé un petit peu déçu, il n’est pas le flic droit dans ses bottes comme je le pensais. J’avoue que par rapport à mon métier, ça met pas mal de barrière mais on ne sait jamais, l’avenir nous réserve peut-être de belles choses.



Dernière édition par Isobel Hogan le Sam 29 Oct - 23:30, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sheri BrackenreidGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/09/2016
Pages lues : 972
Crédits : avatar : monocle♥ ; signature : sosoland ; gifs : tumblr
Avatar : Lily Cuteness Collins
Pseudo : Trucpau
Schizophrénie : Savannah Miles #lpipes
Kelvin Forrest #tjames
Amaryllis Danvers #nwatts
Jay Maxwell #jlsoffer
Elizabeth Pollard #bheathcote
Lexie White #lliberato
Disponibilités : CLOSED

IsoRhettWinnieRhettSimonRhett#2Winnie#2AlaskaSimon#2
Âge : Née le 14/03/1990 - 27 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre    Dim 23 Oct - 21:56

Ahahah rebienvenue !

Bon courage pour ta fiche et hâte de voir ce que ça va donner

_________________
It's always about you.
I know the feeling like you'll never win. Your heart's in the washer, your head's in the spin. You try and you try, but you can't catch a break. But sometimes believing is all that it takes
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre    Dim 23 Oct - 21:57

Melissa pink
Re-bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche I love you
Garde moi un joli lien au chaud s'il te plait
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sebastian C. BaxterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/10/2016
Pages lues : 174
Crédits : Avatar (c) Witchling. Selifie 1 (c) mendesfeatures.
Avatar : Daniel Sharman
Pseudo : vanou1307
Schizophrénie : Sexy & crazy gay Soan Cartwhite alias Cameron Monaghan.
Disponibilités : En cours : Jade ♥️
- Julian -

Terminés : Jade ♥️ -

Âge : 26 ans et demi.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre    Dim 23 Oct - 22:00

Re-bienvenue Babychou ♥️

Bon courage pour cette nouvelle fiche Smile

Je kiffe le métier de ton Isobel. xD

Hâte de lire son histoire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isobel HoganGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 23/10/2016
Pages lues : 519
Crédits : Lady Azraël
Avatar : Melissa Benoist
Pseudo : Lydia
Schizophrénie : Jade (Katherine Mcnamara) ▬ Julian (Steven Mcqueen) ▬ Chelsea (Hailee Steinfeld) ▬ Luis (Matthew Doddario) ▬ Juliet (Katharina Mcphee)
Disponibilités : 5/3 PAS DISPONIBLE

Rhett & Sheri | Derrick | Jay | Derrick#2 | Rhett
Âge : 28 ans déjà
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre    Dim 23 Oct - 22:33

Haha Ca va être bien ! Very Happy

Merci beaucoup pink et évidemment Gaby ! Very Happy

_________________


Pendant que certaines t'imagine auprès d'elle dans leur rêve, toi tu réalises le mien en étant auprès de moi réellement. C'est ça qui fait la différence.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1372
Crédits : Niagara
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Schizophrénie : Le seksy beau brun masseur et sereal baiseur alias Jared feat Ian Somerhalder & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Jake Gyllenhaal
Disponibilités : COMPLET - RyanDedeSasha
Âge : 28 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre    Dim 23 Oct - 22:35

REREBIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!! string

Bonne chance pour ta nouvelle fichette !
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 576
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Schizophrénie : Eric L. Ashford, le psychologue (Michael Fassbender)
Disponibilités : Arizona ~ Megara#3 ~ Noäm ~ Eveline
Âge : 34 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre    Dim 23 Oct - 22:41

Re bienvenuuuuuuue chez toi !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre    Lun 24 Oct - 1:15

Ennn Melissa je l'aime à la folie !! ♥

Re-bienvenue et bonne chance pour ta fiche !♥
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre    Lun 24 Oct - 10:20

Re-bienvenue ma belle ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre    

Revenir en haut Aller en bas
 
Isobel ▬ Il me faut toujours de la couleur dans un monde aussi sombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» « Il faut toujours viser la Lune car, en cas d'échec, on atterrit dans les Étoiles. »
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..
» Avec la crème il faut toujours se permettre un peu d'excès [pv Zach]
» Parce qu'il faut se détendre des fois... [ LEYIA ]
» Maeko || « Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir, quand on part. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: