AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JULES - Candide ou l'optimisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 141
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: JULES - Candide ou l'optimisme   Dim 30 Oct - 19:25

Jules Matters
La chance est un hasard, le bonheur est une vocation

Prénom : Jules. Nom de famille : Matters. Date & lieu de naissance : 13 décembre 1983 à Huntington, New-York. Âge : 32 ans. Métier : Professeur en histoire de la Politique à l’Université. Statut civil : Mère célibataire. Statut financier : Des bonnes économies de côté mais elle fait en sorte de se servir du strict nécessaire pour élever sa fille. Caractère : Jules est une éternelle optimiste. Elle a toujours voulu aller au bout de ses rêves et elle s’est donnée les moyens terre à terre d’y arriver mais il reste une part plus rêveuse d’elle-même qui n’est pas assez comblée par la vie. Ce n’est pas faute de faire ce qu’il faut pour arriver à ses fins. Elle n’a jamais été du genre à vouloir écraser les autres pour s’en sortir mais plutôt à agir avec bonté et compassion. Même en travaillant dans la politique, elle ne voulait pas devenir un sale charognard qui détruit tout sur son passage. Elle a une vision un peu utopique de la vie, de ce qu’elle voudrait qu’elle soit en tout cas. Elle a besoin d’imaginer que le monde peut être mieux que celui dans lequel ils vivent parce qu’elle a trop souffert dans le passé pour croire que rien ne peut changer. Elle a une force en elle pour aller de l’avant et résout ses problèmes grâce à son optimisme et un sourire à toutes épreuves. Jules a une tendance à être un peu trop émotive par moment mais en fait, elle considère que c’est un atout. Elle est consciente de ce qu’elle ressent, elle n’en a pas honte. Elle fait en sorte de se contenir, de prendre toutes ces émotions du bon côté, mais il n’est pas étonnant aussi de la voir craquer d’un moment à l’autre parce qu’elle se retrouve submergée. Parti politique : Démocrate malgré sa famille depuis quasiment toujours républicaine. Groupe : Drink with me. Avatar : Katie Holmes.
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
Jules a toujours aimé la littérature, elle en dévorait au moins un par semaine lorsqu’elle était plus jeune. Sa passion n’a pas franchement disparu, mais avec une jeune adolescente à s’occuper, elle n’a plus franchement le temps de lire. En fait, ces derniers temps, elle ne lit que des ouvrages politiques pour préparer ses cours. Elle se laisse aussi tenter par le principe de lecture tournante avec sa fille pour lui faire découvrir des classiques comme ‘’Les aventures de Huckleberry Finn’’, ‘’l’Outsider’’ ou ‘’L’appel de la forêt’’.

Pour toi, l'amitié c'est...
L’amitié a toujours eu une place primordiale dans la vie de la jeune professeure. Sa famille lui a tourné le dos quand elle est tombée enceinte et elle n’a pu compter que sur ses amis par la suite. Il est donc normal pour elle que les amis soient importants dans sa vie. En fait, ses amis sont devenus comme une nouvelle famille pour elle quand sa véritable famille ne voulait plus entendre parler d’elle devant ses impardonnables bêtises. Peut être qu’elle n’a pas toujours le temps de les voir sans cesse à cause de son travail et de sa fille dont elle doit s’occuper mais elle pense très souvent à eux, sachant pertinemment qu’ils seront toujours là pour elle et qu’il ne suffirait que d’un coup de téléphone pour qu’elle se démène afin d’aider un ami.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
Pas besoin d’un club de lecture pour avoir des rumeurs sur soi lorsque l’on tombe enceinte complètement hors mariage dans une famille chrétienne et conservatrice. A l’époque, elle vivait encore à Huntington et cela n’entache en rien sa vie aujourd’hui mais cette époque reste une des époques les plus folles de sa vie. Ce moment où elle est rentrée chez elle pour dire qu’elle était enceinte, ce moment où elle avait osé parler d’avortement à sa famille, ce moment où elle avait entendu le sermon du prêtre parler de sa ‘’pauvre situation’’. Elle savait que tout le monde dans leur congrégation parlait d’elle à ce moment là et les rumeurs allaient bon train sur la personne qui pouvait être le père. La question la plus épineuse de leur vie probablement et la question que ses parents se posent toujours sûrement puisqu’elle n’a jamais voulu leur dire et qu’elle ne leur parle plus.
Jules croit en l’astrologie. Elle est pourtant rationnelle comme fille, mais son côté rêveuse la pousse à espérer que ce qu’elle y lit peut être la vérité. Il lui arrive souvent d’ailleurs de trouver que cela correspond à ce qu’elle est ou vit. Réelle science ou auto-persuasion, elle n’en sait rien et ne veut pas le savoir. ▬ Elle a trois tâches de naissance, un poinçon au niveau du pied droit qui ressemble à un petit fantôme, et des tâches brunes. Une au niveau de la hanche droite qui ressemble à un croissant de lune et une au niveau de l’omoplate gauche qui ressemble… et bien à rien du tout. ▬ Elle a une tante lesbienne qui s’est éloignée de sa famille de la même manière qu’elle il y a de nombreuses années. Une tante avec laquelle elle a peu d’écart étant donné qu’elle est la petite dernière de la famille de son père et qu’ils avaient tendance à tous commencer à faire des enfants tôt. ▬ Lorsqu’elle était petite, elle dormait avec une peluche en forme d’éléphant mais qu’elle s’est obstinée à appeler hippopo parce qu’elle confondait les deux animaux à cette époque. ▬ Elle s’amuse par moment à tirer les cartes de tarot pour voir ce que l’avenir lui réserve mais elle début à peine donc par moment elle raconte n’importe quoi. Ce n’est pas grave, en grande optimiste, elle s’obstine à le faire pour elle et pour ses amis quand ils en ont envie. ▬ Sa tante lui a gardé un des chiots de la portée qu’à eu sa chienne. Elle a donc un petit cavalier king charles dont sa fille est complètement folle et qu’elle a appelé Tinker. ▬ Elle a adoré apprendre à sa fille à faire du vélo, d’ailleurs, au moins une fois par semaine, elles vont faire une balade à Lafayette Square ensemble. ▬ Quand elle était au primaire, elle a eu une enseignante qui lui a donné l’envie d’apprendre à jouer de la musique. Ses parents auraient aimé la voir au piano pour pouvoir jouer pendant l’office, ou peut être de la guitare sèche pour pouvoir enflammer les jeunes chrétiens mais non, contre toutes attentes, ce fut la batterie qui trouva grâce à ses yeux. Elle n’en joue plus autant mais elle en toujours une chez elle pour pouvoir se défouler de temps en temps quand elle en a besoin. ▬ Elle a peur de l’eau. En fait, il est hors de question pour elle d’avoir une baignoire chez elle. Jules n’a jamais appris à nager et si elle se rendait sur les plages quand elle était jeune, elle insistait pour qu’elle et ses amis se mettent le plus loin possible de l’eau et n’y allait jamais puisqu’elle ne sait pas nager. ▬ Elle est allergique à l’arachide mais remercie le ciel de ne pas l’être aux fruits de mer parce qu’elle adore réellement ça. ▬ Elle passe la plupart de son temps entre son travail et sa fille mais une fois par mois, elle s’oblige une soirée entre filles avec ses copines. Cela ne l’empêche pas de sortir à d’autres moments, mais cette soirée est toujours obligatoire et personne ne peut y couper. ▬ Elle n’a plus jamais eu de contact avec ses parents à partir du moment où elle a quitté Huntington.
Prénom : Océane. Pseudo sur le net : Far Away. Âge : 23 ans. Pays : France. Comment as-tu découvert le forum ? Par Spencer qui furetait sur PRD. Quelles sont tes premières impressions ? Le design est vraiment très agréable même si j’ai dû me battre avec les ptits fantômes pour tout lire par moments . Crédits : Ici. Un petit mot pour la fin ? Ecureil .

Code:
<pris>KATIE HOLMES</pris> ► Jules Matters
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 141
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: JULES - Candide ou l'optimisme   Dim 30 Oct - 19:25

You want to make a memory
Pour ce qui est de l’avenir il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible.


On aurait pu parler pendant des heures des méandres de la vie enfantine de la jolie Jules. On aurait pu raconter en détails comme être la petite dernière de la famille n’avait pas toujours été de tout repos. On aurait pu expliquer à quel point les espoirs de la famille se portaient tous sur elle. Oui, on aurait pu faire ça, mais cela n’aurait probablement pas eu le moindre intérêt. Chaque parole doit avoir un but, expliquer quelque chose et cela n’aurait été que de la pure description du même acabit que ces vieux bouquins que tout le monde déteste lire parce qu’il y a plus de mots qui ne veulent rien dire que ceux qui ont un véritable sens. Si on veut réussir à comprendre la vie de la jolie brune, cela ne sert à rien de parler de ce qu’elle a vécu lorsqu’elle avait dix ans ou bien même quinze ans. Ses premières amourettes de collège étaient fades, sans saveurs. Pour trouver le véritable début de sa vie, il faut arriver à l’année de ses dix-neuf ans. Un été comme tous les autres, un été chaud et lumineux. Ses amis avaient encore voulu la traîner à la plage. Elle détestait cela. Ils le savaient bien mais ils ne disaient rien lorsqu’elle leur proposait des lectures de poésie chiantes au possible comme ils le disaient si bien. Ils se marraient avant, mais sur le moment ils respectaient ce qu’elle aimait. Alors oui, elle allait à la plage avec eux et elle affichait toujours un sourire heureux, peut être même comblé parce que c’était ce qui la caractérisait le mieux. Elle s’installait le plus loin possible de l’eau, elle enlevait son débardeur tout en gardant tout de même son short au cas où elle devrait partir en courant car l’eau se rapprochait d’elle. Après tout, si jamais elle devait s’enfuir à toute hâte, autant qu’elle n’ait pas beaucoup de vêtements à attraper. Elle les regardait s’amuser dans l’eau, jouer avec des ballons ou se pousser. En général, elle se mettait à frissonner en s’imaginant à leur place et finissait par se plonger dans son livre. Elle était capable de rester plongée dedans pendant des heures, à partir du moment où elle levait de temps en temps les yeux pour voir ce qu’il se passait autour d’elle tout de même. La plupart du temps, elle voyait des familles qui s’amusaient, des couples qui avaient confondus la plage et une chambre d’hôtel. En tout cas, c’était ce que ses yeux remarquaient le plus facilement. Jusqu’à ce qu’ils finissent par le remarquer, Lui. Cela aurait été terriblement cliché de dire qu’il était différent des autres mais au fond, elle l’était un peu. Ce doux côté rêveur qui lui faisait croire que l’on pouvait trouver l’homme de sa vie dans le croisement délicieux d’un regard. Elle l’avait cru oui, et elle était sûrement restée quelques secondes à le regarder avant de détourner les yeux parce qu’il avait fini par se tourner vers elle à son tour. Réflexe vieux comme le monde lorsqu’une jeune fille se faisait attraper en train de regarder un garçon. Jules ne faisait pas exception à la règle bien sûr mais elle ne s’était pas attendue à le voir débarquer à côté d’elle. En fait, elle était un peu gênée parce qu’elle avait l’habitude des amis de ses parents qui ne se montraient pas forcément avenant, qui faisaient comme s’ils respectaient parfaitement les préceptes de la Bible. Elle trouvait ça stupide mais la vérité c’était qu’elle non plus n’avait jamais vraiment dérogé aux règles de sa famille. Il était donc parfaitement compréhensible de la voir gênée face à ce garçon qui se rapprochait ostensiblement d’elle. Pourtant, elle eut l’impression de se détendre au fur et à mesure que la journée avançait. Il avait cette capacité à la mettre à l’aise, à faire comme s’il était juste venu pour discuter. Pourtant, ils avaient fini par quitter cette plage ensemble, ils avaient marché, mangé un bout ensemble, peut être comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Il avait insisté pour la raccompagnée ce soir là et pour ne pas lui laisser voir cette maison d’apparence parfaite, pour ne pas prendre le risque que ses parents le voient, elle lui avait dit qu’elle vivait seule, l’amenant jusqu’à la porte de l’immeuble de son amie Gia partie en vacances. Cette porte d’immeuble dont elle avait la clé pour s’occuper du chat. Cette porte d’immeuble qui avait été témoin de ce premier baiser qu'il lui avait offert avant de s’en aller sans demander son reste. Peut être avait-il senti qu’elle n’était pas prête à avoir plus de lui. Elle n’était pas encore consciente de tout ce qu’il allait finir par lui apporter en réalité. Parce que cette porte n’était pas restée close. Elle avait fini par s’ouvrir, laissant passer l’intensité de leur désir bien que la peur l’étreignait. Elle avait peur de ce qu’elle allait ressentir, peur de ce qu’elle serait après et peur parce qu’elle savait parfaitement que tout cela ne se résumait qu’à de simples vacances pour lui alors que cela représentait un tournant dans sa vie. Bien plus qu’elle ne pouvait encore l’imaginer à l’époque. Elle ne voulait pas penser à la suite, elle le voyait juste s'éloigner, avec en tête de simples choses, les souvenirs qu'il lui avait offerts, ces merveilleuses nuits à apprendre les détours de son corps et de sa féminité et ce prénom qui resterait à jamais gravé, Spencer. Le futur père de sa fille.

On l’avait bien dit. Il n’y avait aucun intérêt à parler du reste de sa vie. Ce qui comptait réellement c’était ce premier moment dans la vie adulte, ce premier moment en tant que femme. Ce moment qui avait fini par lui apporter une chose maintenant merveilleuse mais qu’elle avait détesté à l’époque. Elle regardait le résultat de son test avec une larme qui roulait le long de sa joue, sachant pertinemment la réaction qu’allait avoir ses parents. Cette famille conservatrice, chrétienne et républicaine de surcroit n’allait pas être contente. Et encore, ce n’était qu’un euphémisme parce qu’elle ne s’attendait probablement pas à ce qui allait vraiment lui arriver. « Non… tu ne peux pas être enceinte, pour être enceinte il faut avoir… » Et oui, cette inlassable phrase qui finissait par faire comprendre aux parents que leur petite fille n’en était plus une. Si jamais cette phrase ne suffisait pas à leur faire prendre conscience de ce qu’il en était, il n’y avait qu’à regarder le visage penaud de leur fille pour comprendre qu’elle avait bel et bien fauté. « Qui c’est ? Jules Matters, dis nous qui est le père de ton enfant. » Elle déglutit difficilement, n’osant pas regarder son père. « J’en sais rien… enfin si, mais je ne connais pas son nom de famille. Et puis parle pas de ça comme si c’était mon enfant… tu penses pas sincèrement à ce que je le garde ? » Jules était une femme moderne, elle savait bien ce qu’il était possible de faire lorsque l’on se trouvait dans l’incapacité de s’occuper convenablement d’un enfant. Elle releva son regard vers son père, incrédule parce qu’elle ne pouvait pas croire qu’il puisse se montrer aussi rétrograde. Certes, elle connaissait les idées de sa famille mais elle se disait que si la situation arrivait dans leur famille ils pourraient revoir leur jugement. « Il vaut mieux un enfant hors mariage qu’un avortement dans cette famille. On fera comme si c’était celui de l’une de tes sœurs, on trouvera bien. » Complètement choquée par ce qu’elle venait d’entendre de la part de son père, elle quitta la pièce pour s’enfermer dans sa chambre. Elle n’avait pas envisagé de garder cette enfant, mais se rendre compte que son père pourrait lui enlever son statut de mère la révolta et lui donna envie de l’avoir cet enfant. En tout cas, elle y pensa l’espace d’un instant avant qu’elle ne change d’avis, et que tout revienne en son esprit… elle fit la girouette quelques instants jusqu’à ce que sa sœur aînée entre dans sa chambre. « Ca va Jules ? » Elle regarda Jen en haussant les épaules. « j’sais pas, c’est toi qui était avec eux pendant qu’ils gueulaient donc ce serait plutôt à toi de me dire comment je devrais aller… » Elle se pinça la lèvre, pas sûre de ce qu’elle voulait entendre ou de ce qu’elle était prête à entendre. « Tu devrais t’en aller je pense… ce serait mieux pour tout le monde. » Sa sœur. Sa famille, sa propre famille lui demandait de quitter la maison ni plus ni moins. Il n’en fallut pas plus pour la jeune femme. Bien sûr, elle était choquée, elle ne comprenait pas comment on pouvait en arriver là, mais elle finit par se ressaisir et mettre ses affaires dans quelques sacs pour rejoindre l’appartement de Gia. Elle trouverait bien à s’en sortir, elle avait foi en elle. Elle était persuadée que tout irait bien pour elle.

Et elle avait eu raison d’y croire. Elle avait toujours cru en son éternel optimisme. Elle ne pouvait qu’en être fière aujourd’hui. Des années à se battre, à militer jusqu’à se faire remarquer pour s’occuper des campagnes de quelques candidats timides d’Huntington. Voila comment sa carrière finit par décoller. Des cours par correspondance, des cours sur lesquels elle travaillait tard le soir parce qu’elle devait travailler et s’occuper de sa fille la journée. Elle s’endormait à pas d’heure jusqu’à ce qu’elle soit réveillée par les pleurs de Rose. Elle ne pouvait faire autrement. Elle devait gravir chaque échelon au fur et à mesure. Elle avait pris son temps, finissant par faire remporter une élection à l’un de ses clients. C’est à ce moment qu’elle fut remarquée par un candidat de Washington, la trouvant très doué pour ce métier. Elle voulait l’aider, faire partie de cette campagne, mais elle ne voulait pas tout chambouler dans la vie de sa fille. Rose venait d’avoir six ans à l’époque et elle ne voulait pas lui infliger un déménagement et de si gros changements. Alors elle se mit à travailler à distance, lui facilitant beaucoup la vie. En effet, pendant que sa fille était à l’école, elle pouvait travailler à la fois sur ses études de politique et sur son travail pour Whashington. Tout se faisait à distance, tout se faisait par mail ou par vidéoconférence. Elle avait réellement l’impression que sa vie était parfaite comme cela, mais les allers-retours pour la campagne ont fini par se multiplier, elle devait toujours laisser sa fille avec des amis et ne la voyait plus. En fait, de ses huit à dix ans, c’était comme si elle ne l’avait plus vu. Elle faisait tout son possible pour profiter de ses moments avec elle. En général, elles prenaient toutes les deux un bouquin et se mettait à le lire en lecture tournante. Rare reliquat de sa fugace relation avec son père. A chaque fois qu’elle lisait avec elle, elle avait l’impression de l’entendre lire. Rose a la même façon que lui de prononcer certains mots, mais surtout la même façon de mettre le ton à la perfection. Elle arrivait à le revoir en elle par moment, mais jamais elle n’avait essayé de le retrouver. Elle lui avait donné une partie d’elle et il lui avait offert le plus beau cadeau de la Terre. A chaque fois qu’elle la regardait, elle se rappelait à quel point elle aimait cette petite bouille et à quel point elle pouvait lui manquer quand elle n’était pas avec elle. Alors, quand elle reçut la proposition de l’Université de venir enseigner à Washington plutôt que d’enchaîner les allers-retours, elle n’hésita pas une seule seconde. Peut être qu’elle allait enfin devoir déménager mais au moins, elle aurait un bon salaire, une bonne qualité de vie pour sa fille et elle pourrait repartir à zéro. Elle voulait le meilleur pour elle, le meilleur pour toutes les deux alors, il y a un an, elle a finalement déménagé pour venir vivre à Washington.


Dernière édition par Jules Matters le Dim 30 Oct - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jade BraxtonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 671
Crédits : Cosmic Dust (Avatar), stardustjvn (gif)
Avatar : Katherine Mcnamara
Pseudo : Lydia
Âge : 22 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: JULES - Candide ou l'optimisme   Dim 30 Oct - 19:27

Bienvenuuuuuuuuuuue ici ** J'adore ce duo (avec Spencer) j'étais une fan de Dawson Arrow en tout cas bon courage pour ta fiche pink si jamais il y a un soucis nous sommes là

_________________
Jade Braxton

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Declan GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/09/2016
Pages lues : 308
Crédits : lolitaes|avatar ◈ tumblr|gifs ◈ shellhead|crackship
Avatar : sebastian stan
Pseudo : shellhead.
Âge : 31 ans ◈ 12 novembre 1984
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: JULES - Candide ou l'optimisme   Dim 30 Oct - 19:29

Oooooh bienvenue
Bon courage pour la fin de ta fiche

_________________

I always marvel at the humans’ ability to keep going. They always manage to stagger on even with tears streaming down their faces
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: JULES - Candide ou l'optimisme   Dim 30 Oct - 19:29

Bienvenue à toi
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Spencer GardnerGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 320
Crédits : Ma face.
Avatar : Joshua Jackson
Pseudo : Fictifs-Therapy.
Âge : 36 ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: JULES - Candide ou l'optimisme   Dim 30 Oct - 19:31

Même que certains jours, JOTEM.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: JULES - Candide ou l'optimisme   Dim 30 Oct - 19:32

les fantômes c'est ma faute Surprised mais tu as le droit de me torturer pour te venger (a)
excellent choix d'avatar ** Katie est trop belle ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Derrick HolloranGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 2168
Crédits : #avatar : acydic. ≡ #crackship : monocle. (none) ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Âge : Trente ans, le bel âge selon certain, pour moi j'attend encore pour voir si je pourrai dire de même. ≡ 31 août 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: JULES - Candide ou l'optimisme   Dim 30 Oct - 19:33

Bienvenue parmi nous J'ai bien hâte de voir votre duo avec Spencer En plus Katie On la voit tellement peu et c'est bien dommage

Et t'en fais pas pour les fantômes, une fois Halloween passé y vont disparaître

Bon courage pour le reste de ta fichette

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 141
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: JULES - Candide ou l'optimisme   Dim 30 Oct - 20:21

JADE: Merci ce ship c'est la vie je savais qu'on aurait pas dû se faire un rewatch, on a craqué ahah

DECLAN: Merci, Bro de l'abrutos des Gardner

ELIAZ: Merci beaucoup

SPENCER: Ah bin tiens quand on parle de l'abrutos ahah
et arrête de te manger les doigts

CLAY: ahah on peut pas torturer Sam Claflin, ou alors seulement de baisers

DERRICK: vous inquiètez pas, j'vais pas vous fouetter... enfin... j'crois pas. pas encore en tout cas
Et je suis d'accord avec toi, on la voit tellement peu et pourtant elle est magnifique j'espère que le duo vous plaira alors
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sebastian C. BaxterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/10/2016
Pages lues : 161
Crédits : Avatar (c) Witchling. Selifie 1 (c) mendesfeatures.
Avatar : Daniel Sharman
Pseudo : vanou1307
Âge : 26 ans et demi.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: JULES - Candide ou l'optimisme   Dim 30 Oct - 22:03

Oh Katie, je ne la vois jamais sur les forums. Donc bon choix Wink

Bienvenue parmi nous Jules et bon courage pour ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: JULES - Candide ou l'optimisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
JULES - Candide ou l'optimisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Briket Jules Walter yo ap fè chimen.
» Demande de promotion de Jules Vayne
» [UPTOBOX] Le Corbillard de Jules [DVDRiP]
» Sur le tombe de son père Jules Tailleroche
» Jules ✻ Meuf, t'étais tellement bourrée hier, que t'as jetée ton IPhone dans le mixer et t'as demander " qui veut du jus de pomme ? " ! ( finie )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: