AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Savannah) When you're lost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 144
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: (Savannah) When you're lost   Mer 2 Nov - 22:00


❝ When you're lost. ❞Jules
+
Savannah
Jules avait beau être elle-même professeur, il y avait des moments où elle était exaspérée par les devoirs qu’on pouvait donner à sa fille. En tant que mère célibataire, elle n’avait pas toujours le temps de passer des heures à vérifier ce que faisait sa fille, surtout qu’elle ne comptait pas vraiment ses heures à l’Université. Il fallait donc qu’elle compte sans cesse sur le sérieux de sa petite Rose et sur le travail qu’elle faisait lorsqu’elle était à l’école. Matters avait toujours été une élève sérieuse et elle espérait que ce trait de caractère ait été transmis à sa fille. Elle n’avait jamais eu aucune idée de la capacité de travail de son père, mais maintenant qu’elle l’avait revu et qu’elle avait découvert qu’il était médecin, elle se disait qu’il devait avoir un minimum de matière grise et de sérieux pour avoir réussi à aller au bout de ses études. Il fallait qu’elle se rassure sur cette idée pour pouvoir se dire que sa fille n’avait aucun soucis à se faire pour ses cours. Cette mère avait besoin de se rassurer elle-même pour laisser sa fille vivre tranquillement. Elle avait douze ans, bientôt les problèmes allaient arriver. Les garçons, la crise d’adolescence, les problèmes de cœur et de comportement… Jules n’avait pas hâte d’y arriver mais elle savait bien qu’elle ne pourrait pas y échapper. En plus, ces derniers temps, elle se disait qu’il pouvait y avoir beaucoup d’éléments qui mettraient en péril la relation qu’elle avait avec sa fille. Jules était plutôt proche de sa fille, mais elle ne savait pas comment elle pourrait réagir si elle apprenait que son père habitait dans cette ville, ou bien si elle se rendait compte que sa mère avait attendu pour le lui dire. Elle savait bien que ce n’était pas une chose facile à dire, et pourtant, il faudrait bien qu’elle le lui dise non ? Peut être. Oui. Non. Elle n’en savait rien, rien du tout et n’était même pas sûre de réussir à trancher sur la question par elle-même. Alors, pour éviter de trop penser à cela, il valait mieux se concentrer sur ce que devait faire sa fille pour l’école plutôt que sur ses petits cas de conscience sur ce qu’elle devait ou non dire.

Une fois n’étant pas coutume, les professeurs de sa fille avaient décidé de la mettre à contribution. Non pas qu’elle doive l’aider particulièrement, mais elle avait un exposé à faire avec une amie. Fort heureusement, Jules s’entendait à merveille avec la mère d’Haley. Bon, il fallait avouer que Jules avait cette tendance à aimer un peu tout le monde, mais là, elle avait pu la découvrir un peu plus en profondeur que certains. Cela faisait un an qu’elles étaient ici avec Rose, et Savannah et Haley avaient été les premières personnes avec qui elles avaient eu des relations. Elle était contente de la compter parmi ses amis. Aujourd’hui, elles allaient venir chez elles pour l’exposé de leurs filles et il y avait de fortes chances pour que les petites s’enferment dans la chambre de Rose  tandis que les mères seraient dans le salon à discuter et boire du café comme toutes les bonnes mères qui devaient attendre la fin des devoirs de leurs enfants. En même temps, elles auraient aussi pu se laisser aller à sortir les cocktails, mais en plein milieu d’après midi cela faisait moyen, surtout avec les filles juste à côté. Elle finissait de préparer le café lorsque l’on sonna à l’entrée. Elle n’avait même pas eut le temps d’arriver à la porte que Rose y était déjà. Jules se mit à sourire en regardant les deux jeunes filles partir en direction de la chambre. « Je sais pas si elles sont pressées de travailler mais elles sont parties bien vite dis donc. » dit-elle à l’autre mère en souriant. Elle laissa entrer la jolie blonde à son tour avant de refermer  la porte derrière elle. « Comment ça va toi ? » demanda-t-elle simplement à son invité tandis qu’elle prenait la cafetière pour se servir une tasse. « Tu en veux une ? » Les rires de leurs filles se faisaient déjà entendre dans la chambre de Rose. Elles ne devaient pas beaucoup travailler pour l’instant, mais elle leur faisait confiance, elles étaient sérieuses. En tout cas, elle tentait de s’en convaincre.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 242
Crédits : Avatar : Tag ; Gifs : Monocle & tumblr ; Signature : Motley control
Avatar : Leah Pipes
Pseudo : Trucpau
Âge : 30 ans - 14 Octobre 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: (Savannah) When you're lost   Lun 7 Nov - 20:53

Jules & Sheri
When you're lost

Je me grattais la tête et soupirais devant le casse-tête du devoir de ma fille. « C’est quoi tes profs, sérieux ? » Je levais mon regard vers elle qui souriait de toutes ses dents, elle avait compris et moi aussi. Nous devions accepter l’offre de Jules et de sa fille pour qu’elles puissent s’entraider. J’avais volontairement attendu avant de lui répondre pour ne pas faire de fausses joies à la petite Rose et non plus à Haley, déjà que c’était difficile d’avoir une conversation sans crier avec elle ces derniers temps que je ne me risquais plus à rien. Posant le stylo, je pianotais sur mon portable pour répondre enfin à la jeune femme comme quoi nous serions bientôt présentes. Je me lève de la table et attrape Haley par le col de son t-shirt pour la serrer dans mes bras. J’en ai besoin, énormément besoin car je la sens s’éloigner de plus en plus, mais c’est peut-être parce qu’elle grandit. Etonnamment elle me rend mon câlin et je me sens tout de suite mieux, je la laisse repartir en déposant un baiser sur le sommet de son front. Je me redressais et soupirais d’aise, ça me faisait du bien ce petit instant avec ma princesse. Jetant un regard vers la chambre de Derrick, j’allais toquer à sa porte et parlais à travers. « T’es avec un copain ? Ahah ! Je déconne, je te laisse, on va boire un café chez Jules. Tu pourras en profiter pour sortir celui qui est dans ton lit. » Je rigolais encore quand Haley me demanda pourquoi je riais autant, je secouais la tête en lui disant que tonton Derrick avait des tendances bizarres ces derniers temps et qu’il allait falloir qu’elle en parle avec lui. J’adorais quand ma fille faisait sa fouine car Derrick se sentait mal à l’aise et lui disais de temps en temps la vérité et ensuite, ma chère et tendre princesse venait me dire ce qu’il lui avait dit. Machiavélique ? Oui, un peu. Je sortais de l’appartement en fermant derrière moi après avoir entendu râler et entendre un coup sourd contre la porte, sûrement un coussin ou alors un truc plus lourd. Descendant en souriant, je me mis dans la voiture ainsi que Haley et partis en direction de la maison Matters. Jules était quelqu’un de sympathique et puis discuter avec elle était intéressant. Je ne me confiais pas, du moins pas tellement, à part le fait de dire qu’entre sa fille et elle, c’était compliqué, je ne lui disais pas grand-chose. Enfin, elle savait que Levi était le père de Haley et qu’il était rendu dans un centre de désintoxication mais rien de mon passé. En fait, même Derrick ou Levi ne le connaissait et je ne voulais jamais en parler. C’était un sujet qui fâchait et je ne me sentais jamais à l’aise pour en dire quoi que ce soit. Bref, de toute façon, le but était que je me détende en compagnie de Jules pendant que les filles feront leur devoir, ou pas. Je pense que quand on repartira avec Haley, elle n’aura pas avancé, même si elle est assidue au travail et aime bien l’école, elle apprécie surtout passer du temps avec Rose et rigoler. Une fois devant chez les Matters, je sortis et chuchotais quelques mots à Haley. « Tu peux t’amuser, mais par pitié, avance dans ce projet car je ne pourrais pas t’aider. Ce n’est pas mon domaine de prédilection. » Et j’avais l’impression de ne rien lui avoir léguer du tout. Ne serait-ce mes yeux ou mon corps tout fin, mais elle était plus branchée musique qu’autre chose. La peinture ce n’était pas ça et encore moins le dessin… Soupirant en la voyant partir devant je toquais après elle pour avoir devant moi la jeune Rose. Je n’eus même pas le temps de répondre à son salut qu’elles étaient déjà parties dans la chambre. Rigolant, je m’avançais dans la maison de Jules et la saluais en lui faisant la bise. « Plus pressée à rigoler et à se raconter les derniers potins surtout. Et ça va bien et toi ? » Je lui souris et dépose mes affaires dans son salon avant de m’asseoir sur une des chaises de la cuisine. L’écoutant, je dirigeais mon regard vers ce qu’elle me proposait et hochais la tête avec un sourire sur le visage. « Je veux bien merci. » Je regarde autour de moi et reprends, en croisant mes doigts sur la table. « Des choses à me raconter ? Tu me sembles un peu préoccupée… » Ca se voyait sur son visage, quelque chose la troublait. J’avais développé ce petit don grâce à mon travail. Disons que le fait d’observer les gens et les dessiner m’aidait énormément et ça me permettait de déceler certaines choses que les autres ne voyaient pas. Malheureusement, je pouvais parfois en abuser comme là. « Excuse-moi, c’est un peu déplacé de ma part de te dire ce genre de chose. » Je n’étais pas des plus délicates parfois et ça venait de se faire ressentir, une fois de plus.

_________________
    when I say I love you, just shut up
    Holy road, is at my back. Dont look gone, take me back again. We'll make memory out of it. We finally follow pattern. We break each others senses. We wanna live young love. With better start, today⠇NOT TODAY - Imagine Dragons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 144
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: (Savannah) When you're lost   Dim 13 Nov - 20:31


❝ When you're lost. ❞Jules
+
Savannah
Savannah avait été l’une des premières personnes qu’elle avait rencontré lors de son véritablement emménagement à Washington. Jules travaillait dans la ville déjà depuis cinq ou six ans déjà mais ce n’était pas la même chose de venir en voyage pour le travail pendant quelques jours et de vivre à temps plein dans cette ville. Jules ne regrettait aucun de ses choix. Cela aurait, en même temps, été relativement paradoxal étant donné qu’elle était fière de toujours prendre la vie du bon côté. Elle considérait que chacune de ses actions était faite pour son bien même si elle ne s’en rendait pas toujours compte. Lorsqu’elle était tombée enceinte de Jules alors qu’elle n’avait que dix-neuf ans, elle ne pouvait pas vraiment voir les bonnes choses que cela pouvait lui apporter. Elle faisait partie d’une partie extrêmement conservatrice alors elle avait vu la chose comme la pire chose au monde. Sur le moment, elle avait pensé que perdre sa famille était une chose affreuse et pourtant, elle avait fini par se rendre compte que cette grossesse fut la meilleure chose de sa vie. Bien sûr, elle avait trouvé son rôle de mère merveilleux mais aussi, elle avait réussi à s’émanciper de l’influence de ses parents. Cette expérience l’avait fait particulièrement grandir et aujourd’hui elle s’estimait relativement fière de qui elle était devenue.

Ce déménagement avait marqué le début d’une nouvelle vie pour elle et sa fille et bien sûr, elle avait eu les mêmes appréhensions que tout le monde. Elle s’était demandé si elle réussirait à se faire de nouvelles amies et surtout si sa fille le pourrait. Ce n’était pas facile de tout quitter du jour au lendemain et de devoir tout recommencer. Fort heureusement, à cet âge les enfants semblaient relativement à l’aise avec le fait de se faire de nouveaux amis. Rose s’était tout de suite liée d’amitié avec Haley et finalement, c’était Jules qui avait eu un peu plus de mal. Heureusement que sa fille insistait souvent pour voir son amie, comme ça, Jules avait pu se lier d’amitié avec sa mère. C’était d’ailleurs pour cela que Savannah rentra dans la maison pour prendre un café avec la jolie brune plutôt que de déposer la petite et de s’en aller aussi tôt. Elles n’en étaient pas au point de se raconter leurs vies en détails mais elle savait qu’elle pouvait compter sur elle si besoin était. Elle sourit en l’entendant lui répondre sur l’entrain de leurs filles. « Je redoute le moment où ce sera pour parler de garçons qu’elles seront pressées. Ca va bien aussi merci. » En tout cas, elle voulait le croire. Les histoires de garçons, cela faisait longtemps que Jules était tombée dedans et aujourd’hui c’était cela qui lui posait problème. Pourtant, elle ne voulait pas en parler parce qu’elle ne savait pas par où commencer ni même embêter son entourage avec ça. Elle se concentra sur le service du café et posa la tasse sur l’îlot de la cuisine devant Savannah. Elle but une gorgée de sa propre tasse et manqua d’avaler de travers en entendant la jolie blonde lui demander si elle avait des choses à raconter parce qu’elle avait l’air préoccupée. Elle qui faisait toujours en sorte de ne pas laisser voir aux autres quand les choses n’allaient pas, c’était comme si elle n’arrivait pas à le faire avec son amie. Cela ne venait même pas du fait qu’elle la connaissait par cœur ou quelque chose du genre mais son amie était très douée pour lire le visage des gens. « Tu crois qu’un jour tu arriveras pas à lire en moi comme dans un livre ouvert ? » lui dit-elle après qu’elle se soit excusée. Elle était en train de lui sourire bien sûre parce que ce n’était pas si déplacé que ça puisqu’elle avait besoin d’en parler sans pour autant savoir à qui en parler. finalement, elle lui donnait la solution. « C’est pas déplacé t’inquiète pas. C’est juste que j’sais pas par où commencer… » Elle but une nouvelle gorgée de son café avant de regarder de nouveau son amie. Elle cherchait ses mots, se demandait si elle devait commencer par le commencement en lui expliquant son histoire avec Spencer ou bien ce qu’il y avait de nouveau… c’était tellement bizarre de parler de lui qu’elle n’arrivait pas à faire le point en elle. « C’est le père de Rose… » Elle regarda vers la chambre de sa fille pour être sûre qu’elle ne soit pas dans les parages. « Je l’ai revu y a quelques semaines… » Elle ne voulait pas l’embêter, ne se lançait pas dans une diatribe sur ce qu’ils avaient vécu et sur le mensonge dans lequel elle vivait depuis ces douze dernières années mais dans le fond, elle en mourrait d’envie parce qu’elle était totalement perdue.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 242
Crédits : Avatar : Tag ; Gifs : Monocle & tumblr ; Signature : Motley control
Avatar : Leah Pipes
Pseudo : Trucpau
Âge : 30 ans - 14 Octobre 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: (Savannah) When you're lost   Mar 13 Déc - 21:13

Jules & Sheri
When you're lost

Voir Jules me faisait plaisir, ça me changeait de toujours voir la tête de Derrick. Non pas que je ne l’apprécie pas, bien au contraire, mais parler à une femme était différent d’un homme même si Dede était toujours au courant de tout, je ne parlais pas de la même façon. Du coup, c’est avec un grand sourire que je l’accueillis et la fis entrer, voyant les filles partir dans la chambre d’Haley afin qu’elle puisse, soit disant, travailler. Je n’y croyais guère, enfin, si peut être mais elles allaient plus parler de copines et de l’école plutôt que de bosser. Relevant la tête, je souris à Jules en haussant les épaules. « Il faudra bien que ça arrive un jour où l’autre non ? » Mais le plus tard sera le mieux, je ne voulais pas que Haley reproduise mes erreurs, c’est-à-dire faire la fête et coucher à droite et à gauche. Je ne regrette en aucun cas de l’avoir gardée, mais ce n’est pas facile de gérer une grossesse en ayant même pas la vingtaine. Donc oui, quand Haley aura un petit ami ou du moins, un amoureux, je l’aurais à l’œil et elle n’aura pas le droit de faire n’importe quoi avec lui. « Enfin, je ne suis pas pressée que ça arrive ! » Je rigole légèrement et m’atèle à préparer un café pour mon amie qui venait de s’installer au comptoir. Elle avait l’air soucieux, ça se voyait. Cependant, je ne disais rien de peur de la contrarier ou bien qu’elle s’enferme complètement au lieu de me dire ce qu’il n’allait pas. Mais je n’aimais pas la voir ainsi, je ne me confiais pas souvent mais j’aimais bien écouter les autres pour leur porter main forte s’il le fallait puis là c’était Jules. C’était différent encore, je l’appréciais beaucoup et la voir ainsi ne me plaisait pas, du coup je craquais et balançais la sauce. Je ne passais pas par quatre chemins, ça ne servait à rien de tourner autour du pot, je l’avais appris avec Derrick, car un mec c’est toujours plus compliqué. Donc c’était vrai que j’étais souvent directe mais ça en faisait aussi une qualité. Tout en continuant mon café, je tournais mon regard vers elle et finis par mettre deux tasses sur le comptoir avant d’aller m’asseoir à ses côtés. Je lui souris en coin, la fixant avant de me reculer en rigolant. « Non, ça je le fais à mon boulot. Sinon, je le fais quand c’est nécessaire, tu es un livre ouvert à toi seule Jules. Pas besoin de forcer pour lire quoi que ce soit, tu es très expressive. » Ce qui pouvait être une qualité ou un défaut, ça dépendait des circonstances. Elle continua, si bien, que je me mis à l’écouter d’une oreille attentive, jetant un œil à mon café qui était fin prêt, j’allais nous servir tout en l’écoutant. Effectivement, vu comment elle était, je comprenais qu’elle soit si tendue. Ne pas savoir où commencer était toujours difficile, mais ne dit-on pas qu’il faut commencer par le commencement ? Car on a tous un début à nos histoires, que ça aille ou non. Mais, je ne m’attendais pas du tout à cette nouvelle, j’en restais bouche bée si bien que je plongeais mon nez dans mon café pour le humer et en prendre une gorgée. Je reposais ma tasse et la regardais en prenant une inspiration avant de parler à mon tour. « C’est pas facile, je connais ça. Enfin différemment. » J’avais limite supplié Levi pour qu’il vienne à l’accouchement pour s’occuper de sa fille mais il n’avait pas fait partit de la vie de Haley pendant trois ans, si bien que je lui en voulais toujours. « Est-ce que Rose le connaît ? » C’était là le commencement de son dilemme car si la petite ne connaissait pas son papa ou du moins ne savait pas qui c’était, ça devenait encore plus problématique que ça ne l’était déjà. « Haley a toujours su qui était son père et j’en suis ravie mais si Rose ne le sait pas et qu’elle l’apprend maintenant, j’ai peur que ça la chamboule… » Je posais ma main sur la sienne en la serrant légèrement, lui faisant comprendre que j’étais là et que j’étais prête à l’écouter, car j’aurais bien voulu qu’on m’écoute, moi, lorsque j’avais été dans cette situation. Heureusement, maintenant j’étais bien entourée mais les premières années avec Haley avaient été dures donc je pouvais comprendre que Jules soit tracassée par … cette nouvelle.

_________________
    when I say I love you, just shut up
    Holy road, is at my back. Dont look gone, take me back again. We'll make memory out of it. We finally follow pattern. We break each others senses. We wanna live young love. With better start, today⠇NOT TODAY - Imagine Dragons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 144
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: (Savannah) When you're lost   Mer 21 Déc - 1:48


❝ When you're lost. ❞Jules
+
Savannah
Jules savait bien que sa fille finirait par grandir un jour ou l’autre. Elle l’avait déjà bien vu depuis ces douze dernières années mais elle ne savait pas si elle était vraiment prête pour cette étape. Il faut dire qu’elle avait toujours été totalement seule avec Rose donc elle n’avait jamais vraiment pensé qu’un jour elle pourrait se retrouver seule sans sa fille. Encore moins en se disant qu’elle allait finir par dormir chez son petit copain. Elle savait qu’elle devait se faire à cette image mais comme son amie Savannah, elle n’était franchement pas pressée non plus. Elle avait bien le temps de voir venir tout ça donc elle ne voulait pas y penser. Le problème des mères, elles ne voient pas forcément que leur enfant grandisse de plus en plus vite sans que l’on ne puisse y faire quoi que ce soit. « C’est sur, mais au moins on sait qu’on sera la pour se soutenir dans cette phase. » dit elle a son amie en cherchant à toujours voir le côté positif des choses. C’était un trait de caractère dont Jules était fière parce que sinon elle se serait effondrée depuis bien longtemps avec la vie qu’elle avait menée. C’était cet optimisme sans faille qui l’avait menée la où elle se trouvait aujourd’hui. Bien sûr, elle avait eu des soucis dans sa vie, comme n’importe qui mais jamais elle ne changerait ce qu’elle agir pu vivre parce qu’elle savait bien que c’était ce qui avait fait d’elle la personne qu’elle était. Aujourd’hui, elle était fière d’être une maman attentionnée, d’avoir réussi à avoir un bon travail pour subvenir aux besoins de sa fille et elle assumait tous ses choix.

En tout cas, elle pensait assumer tous ses choix jusqu’à ce qu’elle revoit Spencer à l’hôpital la dernière fois. Cette décision, elle avait été forcée de la prendre parce qu’elle ne savait pas comment le contacter mais aujourd’hui les choses étaient différentes et Sav semblait parfaitement s’en rendre compte. Elle savait qu’elle ne connaissait pas les détails mais Jules était bien consciente que l’on pouvait facilement décrypter ce qu’elle ressentait parce qu’elle ne savait pas cacher ses émotions. Chose que son amie lui fit remarquer et qui lui fit hausser les épaules comme si elle savait parfaitement de quoi elle lui parlait. Elle avait un peu du mal à parler de cette situation parce qu’elle nE voyait pas vraiment comment s’en dépêtrer mais il fallait bien qu’elle en parle pour avoir des réponses ou des pistes à explorer. « Non… Rose ne le connaît pas… enfin si, c’est le médecin qui s’est occupé d’elle aux urgences mais elle sait pas qu’il est son père…. Et je suis d’accord avec toi j’ai peur que ça la chamboule mais j’ai peur que si je lui dis pas et qu’elle l’apprend ce soit encore pire… » dit elle en réfléchissant à toutes ces choses qui pourraient faire que sa fille lui en veuille par la suite. Certes, elle savait que Rose était une jeune fille intelligente mais une fois que l’on est déçue par ses parents on peut toujours avoir des réactions parfaitement particulières à leur encontre. Jules ne voulait pas en arriver là avec elle mais elle ne trouvait pas la solution parfaite. Surtout qu’il y avait encore pire. « Mais j’t’ai pas tout dit… parce qu’en faut son père non plus ne sait pas qu’elle est sa fille… » Jules avait baissé le ton au cas où et elle se plaça la main sur le front alors que son amie lui prenait l’autre. « En fait, on s’est connu pendant des vacances d’été et j’ai jamais connu son nom de famille donc forcément comme j’ai appris que j’étais enceinte après son départ j’ai jamais pu le contacter et… et je pensais jamais le retrouver ici en fait donc je sais pas franchement quoi faire… Ça a été difficile de le dire à Levi toi ? » elles n parlaient pas franchement de leurs vies privées mais la cela lui semblait nécessaire parce qu’elle était vraiment perdue et elle ne savait pas à qui d’autre elle pourrait parler.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 242
Crédits : Avatar : Tag ; Gifs : Monocle & tumblr ; Signature : Motley control
Avatar : Leah Pipes
Pseudo : Trucpau
Âge : 30 ans - 14 Octobre 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: (Savannah) When you're lost   Lun 23 Jan - 15:24

Jules & Sheri
When you're lost

Je souris à ce qu’elle me dit. Et comment, je compte bien à ce que Jules m’aide dans cette épreuve, c’est déjà compliqué de la laisser partir un week-end chez son père… Alors quand elle aura un copain. Je secoue la tête et rigole avant de reprendre la parole. « Oui et je compte sur toi pour passer mes nuits à me demander ce qu’elle peut faire. » Je ris en passant une main sur mon visage. Haley a tellement grandi que j’ai du mal à accepter le fait qu’elle va continuer et devenir un jour une femme. Ca me fout le cafard rien que d’y penser mais bon, chaque chose en son temps ! Et je ne suis pas la seule à avoir cette peur du coup ça me remonte presque le moral. C’est bête mais je suis comme ça. Cependant, Jules était ici aussi pour parler de ses soucis, j’avais pu le voir dès son entrée dans la maison et je n’étais pas une amie pour rien. Je ne voulais pas qu’il lui arrive quoi que ce soit, du coup mon côté attentionné reprend le dessus. J’aurais aimé que ça se passe ainsi pour moi lorsque j’en ai eu besoin mais je n’ai eu personne. Jamais je n’ai dit ce qui m’était arrivé, ce que j’ai subi, je n’arrive pas à le supporter. Rien que d’y penser, je sens mes poils se hérisser sur mes bras. Tout en buvant mon café, je l’écoute et hoche la tête. Spencer, le fameux père de Rose. Apparemment la jeune fille ne connaissait pas son existence et j’avoue que je ne saurais pas quoi faire dans sa situation, si Haley me posait des questions sur son père et qui il est etc. Je me pince les lèvres et me gratte l’arrière de la nuque. « Et lui, il sait que c’est sa fille ? Je veux dire, tu ne lui as pas caché ? » Car là, ça serait encore plus compliqué. « Je dois avouer que je ne sais pas ce que je ferais à ta place. D’un côté, elle a le droit de savoir que celui qui l’a soigné c’est son père. Mais… il va aussi falloir que tu lui expliques pourquoi tu le lui as caché. » Je pose ma main sur la sienne en la serrant, lui faisant comprendre que j’étais là, quoi qu’il arrive. Je vois les deux jeunes filles sortir de la chambre et leur fais un grand sourire. « Vous n’avez qu’à prendre des boissons et les boire dans la chambre de Haley. » On ne pouvait pas continuer à discuter sinon et je voyais bien que Jules en avait besoin. Reprenant ma tasse je les observais et attendis que la porte soit bien fermée pour reprendre la parole. Puis, j’eus la réponse à ma précédente question. « Oh mince… Je suis tellement désolée Jules, je ne pensais pas que c’était si compliqué. Peut être devrais-tu commencer par en parler à Spencer ? Après, selon sa réaction tu en parleras à Rose ? » Quand j’ai appris que j’étais enceinte, j’ai tout de suite annoncé la nouvelle à Levi, il n’était pas question qu’il s’en sorte ainsi d’abord et surtout qu’il ne sache pas qu’il avait une fille. J’écoutais la suite, découvrant comme ils s’étaient rencontrés tous les deux et comment Rose avait vu le jour. Prenant une gorgée de mon café, je repose ma tasse et expire avant de parler à mon tour. « Levi et moi… » Je rigole légèrement et secoue la tête, repensant à ces années difficiles que j’avais vécues. « Ce n’était qu’un coup d’un soir. Il était en tourné, j’étais dans une mauvaise passe, je n’avais pas d’argent, je n’avais pas la pilule et on a couché ensemble. Il est partit le lendemain, malheureusement je suis tombée enceinte. Haley ne méritait pas de voir le jour dans l’état dans lequel j’étais… Quand je l’ai appris, j’ai tout de suite suivi sa tournée, savoir où il se trouvait pour lui annoncer la nouvelle, je suis allée le voir en face pour le lui dire. Il n’était pas question que Levi ne sache pas qu’il avait une fille. Puis… Quand je vois à quel point Haley est heureuse de le voir un week-end sur deux, je me dis que j’ai bien fait et qu’au fond, elle est venue au monde car j’en avais besoin. Pour remonter la pente. » C’est la première fois que je parlais autant, que j’énonçais mon passé avec autant de facilité. « Maintenant que tu as retrouvé Spencer, il ne faut pas que tu le perdes, je suis sûre qu’en le voyant tu as su qu’il était toujours dans ton cœur… Peut être qu’il ne te pardonnera pas de ne pas lui avoir dit mais comme tu l’as dit, tu n’avais pas son nom de famille. Alors si tu l’as rencontré il y a peu, c’est qu’il y a une raison, le destin fait bien les choses tu sais. » Je lui souris et tourne la tête vers la porte de la chambre de Haley pour être sûre qu’aucune des deux fillettes n’avaient entendues cette conversation. « Ils méritent tous deux la vérité, Jules. »

_________________
    when I say I love you, just shut up
    Holy road, is at my back. Dont look gone, take me back again. We'll make memory out of it. We finally follow pattern. We break each others senses. We wanna live young love. With better start, today⠇NOT TODAY - Imagine Dragons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 144
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: (Savannah) When you're lost   Dim 19 Fév - 21:20


❝ When you're lost. ❞Jules
+
Savannah
La vie de maman n’était pas toujours une partie de plaisir. Elle faisait de son mieux bien sûr mais par moment, cela faisait du bien d’avoir une amie sur qui l’on pouvait compter ou à qui l’on pouvait se plaindre. Il ne fallait pas se leurrer, on ne devenait pas une mère parfaite juste parce que l’on enfantait. En fait, on ne pouvait jamais arriver à ce statut de mère parfaite. On pouvait simplement se rapprocher de cet état en faisant ce qu’il y avait de mieux pour son enfant. Jules espérait bien que c’était ce qu’elle faisait au quotidien et s’il y avait des problèmes elle savait qu’elle pouvait compter sur Savannah en cas de problèmes. « On prévoira du café et des albums photos pour se souvenir de quand elles étaient petites… la version chagrin d’amour des mamans. » Elle se mit à rire en pensant à ces filles et leurs pots de glace devant un film à l’eau de rose. En fait, elle riait mais Jules était exactement ce genre de personnes. Elle était tellement fleur bleue que cela n’avait rien d’étonnant en fait. La jolie maman n’en avait pas honte le moins du monde. Elle avait l’impression que c’était aussi ce qui lui avait permis de vivre une si belle aventure avec Spencer. Elle ne pouvait pas renier qui elle était et elle n’en avait pas la moindre envie.

Elle aimait sourire même lorsque tout allait mal, elle aimait voir les choses du bon côté même si tout espoir semblait perdu et elle aimait se dire que tout finissait par s’arranger même si elle se trouvait aussi perdue qu’en ce moment. Cela faisait bien longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi désemparée, aussi démunie face à une situation. Elle avait besoin d’en parler, besoin de comprendre ce qu’elle doit faire ou peut être simplement s’avouer ce qu’elle voulait faire. Elle avait envie de tout leur dire mais elle avait peur que ce soit la plus grosse erreur de sa vie. Elle avait mis treize années à reconstruire sa vie après cette histoire avec ses parents alors elle avait peur de tout perdre du jour au lendemain. Parler avec Savannah lui ferait du bien, elle en était persuadée. Elles ne s’étaient jamais vraiment confiées l’une l’autre jusqu’à présent mais il fallait une première fois à tout. « Je sais même pas pourquoi je lui ai cache ça en fait. Au début je savais qu’elle était trop petite pour comprendre et depuis j’ai eu peur de ce qu’elle pourrait penser de moi. Une mère incapable de lui raconter des détails sur son père, de lui dire où le trouver.. » en fait, elle avait probablement tort. Rose n’aurait jamais pensé de mauvaises choses de sa mère mais maintenant qu’elle lui avait menti ce n’était pas dit. Elle avait rencontré son père et pourtant Jules avait garde sous silence leur lien de parenté. En même temps, elle ne voyait pas comment leur annoncer ça de but en blanc alors qu’elle allait totalement changé leurs vies, surtout celle de son ancien amant. « Oui, je pense que ce serait le plus simple. S’il veut pas entendre parler d’elle, autant ne pas lui dire qu’elle aurait pu le connaître. » Plus que tout au monde, elle voulait éviter à sa fille de souffrir. Une mère ne pouvait pas aimer voir de la souffrance dans les yeux de son enfant.

Jules voulait être sûre d’elle avant de prendre le risque de faire de la peine à sa fille. Elle avait peur que cela finisse par arriver et si elle avait des informations sur la façon de gérer ce genre de nouvelles, elle pourrait lui dire avec moins d’appréhension. Le problème étant qu’elle ne connaissait personne dans sa situation. Le plus approchant était bien l’histoire d’Olivia mais de ce qu’elle en comprenait, il y avait encore trop d’écart. « Au moins tout s’est bien fini. Et puis Levi à l’air d’adorer sa fille et réciproquement. J’aimerais juste que ce soit la même chose pour Spencer et Rose. » Elle n’arrêtait pas de se poser un millier de questions. Elle voulait en savoir plus, elle voulait déjà savoir ce qui allait se passer mais elle ne le pouvait pas. Savannah lui parlait de destin et le professeur n’arrivait pas à savoir si c’était rréellement de cela dont il était question. Le fait est que son amie avait raison. Elle avait ressenti beaucoup de choses en le retrouvant et elle avait un peu peur de la force de tout ça. « T’as raison… j’avais plus ressenti ça depuis mon été avec lui… je sais que j’suis ultra romantique comme femme mais j’ai vraiment l’impression que c’était vraiment un coup de foudre à cette époque et là… » Elle ne réussit même pas à finir sa phrase parce que c’était trop fort tout ça. Elle av2it besoin de lui et pour l’instant elle ne pensait qu’à elle au lieu de penser à sa fille. Elle baissa les yeux quelques instants avant de les relever en entendant son amie. « Je sais…. Il va falloir que je m’occupe de ça… j’espère réussir à le faire rapidement. » Elle sourit avant de reprendre une gorgée de son café. « Enfin, j’ai pas envie de t’embêter d trop avec ça. J’espère qu’il y a pas trop de complications dans ta vie à toi. » une sur les deux c’était déjà suffisant .

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 242
Crédits : Avatar : Tag ; Gifs : Monocle & tumblr ; Signature : Motley control
Avatar : Leah Pipes
Pseudo : Trucpau
Âge : 30 ans - 14 Octobre 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: (Savannah) When you're lost   Mer 15 Mar - 22:13

Jules & Sheri
When you're lost

Déjà que je n’avais pas vu les douze dernières années passées, j’avais peur de voir les suivantes défiler et de ne pas voir grandir ma fille. Je souris en regardant Jules et hoche la tête vigoureusement. « Je suis d’accord, on se donnera rendez-vous d’ici quelques années. Enfin j’espère ne pas te revoir que dans quelques années mais bien plus tôt ! » Je l’appréciais énormément et je me sentais à l’aise avec Jules, pas jusqu’à lui confier mes craintes concernant mon passé mais assez pour pouvoir lui parler librement sans me sentir jugée. Je gardais ma tasse entre mes mains en l’écoutant attentivement. Je connaissais ce sentiment de mal-être qu’elle pouvait ressentir. Dire ou ne pas dire la vérité. Mais vu l’âge de la petite Rose, j’avais tendance à appuyer la vérité. Il ne fallait pas qu’elle le découvre seule sinon ça serait pire… Je me mordis la lèvre en croisant mes doigts puis parlant à mon tour une fois qu’elle eut fini. « Tu n’es pas une incapable. » Je lui pris sa main et la serrais en souriant. « Tu es une maman forte, très forte et une femme exceptionnelle. Tu ne sais juste pas comment procéder à ce genre de situation et je peux comprendre. Je n’ai jamais raconté à Haley comment j’avais connu son père et comment elle avait été conçue… » Je ne pouvais pas la juger, ni même lui reprocher quoi que ce soit car j’étais dans la même situation quasiment. Du moins pour ce qu’il s’agissait de la vérité sur une partie de la vie de ma fille. Et tout d’abord en parler au père, après tout, si Levi n’avait pas été d’accord pour voir sa fille dès le début, jamais il n’aurait pu la voir même en demandant de revenir sur sa décision. « Tu seras vite fixée tu as raison. » Puis s’il était prêt à l’accepter et à la rencontrer, ça serait plus facile pour elle d’emmener le sujet sur le tapis avec sa fille. En tout cas, j’espérais de tout cœur que tout allait bien se passer et qu’elle passerait ce cap avec brio. Du moins, je doutais du contraire ! Je m’écarte et soupire en haussant les épaules. Bien fini pour moi, c’est vite dit. Je suis tellement réticente à vouloir le laisser voir Haley plus longtemps que la petite en patit et m’en veut énormément. « Disons que c’est plutôt simple dit ainsi. Tout est compliqué. Levi est… compliqué et je ne parle pas de moi. » Je rigole en me passant une main sur le visage en me mordant l’intérieure de la joue. Lui dire ou ne pas lui dire ? Après tout, elle m’avait confié quelque chose, pourquoi est-ce que je ne pouvais pas la mettre dans la confidence, ça m’éviterait de me faire du sang d’encre et de me broyer du noir. J’ai Derrick mais quand il n’est pas là c’est compliqué de gérer ces émotions. « Après c’est sûr que Levi et Haley s’entendent à merveille. Je n’ai pas à le nier. » Je jetais un œil vers la porte et puis posais mon regard vers Jules en souriant légèrement. « Haley me reproche de ne pas le voir assez et je ne sais pas comment lui expliquer le pourquoi du comment. » Cette situation devient invivable et il faudra bien qu’un jour ça éclate et qu’on lui dise pourquoi elle ne pouvait pas le voir aussi souvent. Je rigole en l’entendant parler de coup de foudre. « Oh je sais ce que tu veux dire. Pas besoin d’être ultraromantique, quand on sait que c’est le bon, on le sait. » Je ressentais ça au fond de moi et pourtant, je me refusais parfois d’y faire face pour ne pas que ça se croise avec ma volonté de protéger Haley des addictions de son père. « Tu ne m’embêtes pas, au contraire. Je me rends compte qu’on a plus de points communs en parlant ainsi. Je veux dire… on a une histoire presque similaire à quelques différences près mais, on sait ce qu’on ressent l’une pour l’autre. Je me sens plus à l’aise à parler avec toi pour ce genre de situation, je dois l’avouer. » Je souris et finis mon café avant de passer une main dans mes cheveux. « Je jongle entre mon boulot et les crises de Haley pour voir son père plus souvent, sinon pas de problèmes. Mais ça me fatigue, énormément. Je ne sais jamais comment répondre à ses questions sans dévier le sujet et ça l’agace. Du coup on s’énerve et généralement, en ce moment, c’est la guerre. » Soyons honnête, avec le début de crise d’ado de Haley et mes non-réponses à ses questions, il y a de quoi allumer un feu. Mais je suis heureuse de pouvoir partager ce moment avec Jules, librement et sans préjugés.

_________________
    when I say I love you, just shut up
    Holy road, is at my back. Dont look gone, take me back again. We'll make memory out of it. We finally follow pattern. We break each others senses. We wanna live young love. With better start, today⠇NOT TODAY - Imagine Dragons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules MattersGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 30/10/2016
Pages lues : 144
Crédits : cranberry
Avatar : Katie Holmes
Pseudo : Far away
Âge : 32 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: (Savannah) When you're lost   Ven 7 Avr - 19:10


❝ When you're lost. ❞Jules
+
Savannah
Jules se mit à sourire en entendant son amie lui dire qu’elle espérait qu’elle n’allait pas la revoir dans de nombreuses années. Elle l’avait apprécié assez rapidement et elle devait avouer qu’elle aimait beaucoup la voir de temps en temps pour discuter de leur vie même si en général c’était plutôt Jules qui parlait. « En même temps, avec nos filles dans la même classe, on risque de continuer à se voir souvent mais j’espère qu’on a le temps avant de se retrouver nostalgiques. » Elle ne voulait pas voir sa fille grandir trop vite. Ce n’était pas une chose qui la faisait se sentir plus jeune et pourtant, elle devait se faire à l’idée que les années passaient et la faisaient devenir une vraie petite femme. Elle espérait en tout cas pour Rose qu’elle ne serait pas une femme avec les mêmes soucis qu’elle à ce moment. Sa fille n’était en rien un problème bien sûr, mais les nouveaux soucis qu’il y avait avec son père c’était une toute autre histoire. Elle sourit timidement lorsque Savannah vint lui serrer la main pour la rassurer. « En même temps, quand on y pense, dans les familles ‘’classiques’’ il n’y a pas ce genre de questions qui sont posées. Les enfants demandent juste comment les parents ce sont rencontrés mais ils ne cherchent pas à en savoir plus. Nos filles ont besoin d’en savoir plus sur leurs origines parce qu’elles ressentent un manque je pense mais c’est tellement difficile pour moi d’en parler… J’ai jamais réussi à parler de Spencer parce que ça faisait mal en fait. » Jules ne voulait pas que sa fille pense du mal d’elle bien sûr, mais en plus elle avait toujours un peu de mal à parler de Spencer parce qu’elle avait toujours ce sentiment que leur histoire n’était toujours pas terminée. Elle avait passé des années à se dire qu’elle aurait aimé le revoir et à s’en vouloir d’avoir eu cette idée de ne pas prendre d’informations sur lui. c’était sa faute si sa fille ne connaissait pas son père et aujourd’hui elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même si jamais il ne voulait pas entendre parler d’elle.

Elle avait l’impression de se noyer sous tous ses soucis mais elle n’oubliait pas non plus que son amie ne vivait pas que des choses aisées. Effectivement, ce qu’elle vivait avec Levi pouvait paraître simple si on ne connaissait pas les travers du père d’Haley. Ce n’était pas toujours évident mais Jules ne le savait pas réellement. Elle ne voulait pas s’en mêler si son amie ne voulait pas lui en parler. Elle était assez respectueuse de son amie pour ne pas se mêler de ses histoires mais surtout elle n’avait jamais été d’une nature curieuse donc ce n’était pas très difficile pour elle de se concentrer sur son amie et pas sur les problèmes de son ex. « Parce que t’es compliquée toi ? » Elle se mit à sourire en se disant qu’elle avait l’impression que tout était normal chez Savannah mais elle se confiait tellement peu à elle vivement qu’elle ne pouvait pas vraiment savoir ce qu’elle cachait comme noirs secrets au fond d’elle. « De toutes façons, ton rôle de maman c’est de t’occuper au mieux d’elle et si tu considères que c’est mieux pour elle de ne rien savoir, tu n’as rien à te reprocher. Elle pourra voir son père plus souvent quand elle sera plus grande ou quand vous aurez réglé vos problèmes c’est tout. » Jules ne savait rien de la situation de son amie mais elle essayait de faire en sorte de la rassurer du mieux qu’elle pouvait sans en savoir trop. Elles avaient le droit d’avoir des doutes, c’était normal dans une vie mais elle voulait qu’elle se sente un peu mieux comme elle l’avait fait avec elle. D’ailleurs, elle semblait la comprendre lorsqu’elle lui disait qu’elle avait l’impression d’avoir vécu un coup de foudre avec Spencer à l’époque. « Je sais pas si c’est le bon… j’ai juste envie de le revoir. » En tout cas, elle essayait de minimiser ce qu’elle ressentait mais au fond d’elle, elle savait bien que c’était lui ou en tout cas, qu’elle voulait que ce soit lui. « Et toi… tu penses que Levi est le bon ? » C’était rare qu’elle se permette ce genre de question avec Savannah mais peut être qu’après toutes ses révélations elle aurait envie de lui répondre à son tour. « Si j’avais su qu’il fallait te parler de Spencer pour que tu te sentes à l’aise avec moi je l’aurais fait plus rapidement. » Lui dit-elle en souriant avant de boire une nouvelle gorgée de café à son tour. « Je sais exactement ce que tu ressens. Je commence à être à court d’excuse pour ne pas répondre aux questions de Rose sur son père. Si un soir c’est vraiment trop la guerre n’hésite pas à me l’envoyer pour avoir une soirée plus tranquille et puis je suis sûre que Rose la calmera. Elles râleront sur nous comme quoi on est d’affreuses marâtres qui veulent pas leur parler de leurs pères. » Elles étaient dans la même situation alors autant se serrer les coudes comme elles pouvaient.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 242
Crédits : Avatar : Tag ; Gifs : Monocle & tumblr ; Signature : Motley control
Avatar : Leah Pipes
Pseudo : Trucpau
Âge : 30 ans - 14 Octobre 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: (Savannah) When you're lost   Mar 18 Avr - 19:08

Jules & Sheri
When you're lost

Je rigole et hoche la tête avant de répondre à mon tour. « Oui ! On a encore le temps de profiter de la vie. » Et c’est vrai, je compte bien profiter de ma jeunesse bien entamée. Je ne veux pas passer à côté de ma vie, que ce soit vie familiale et personnelle. Bref, Jules et moi avions le temps pour nous soucier de notre future nostalgie. Soupirant, je regarde mon café avant de relever le regard vers Jules en souriant légèrement. Elle n’a pas tort, nous sommes deux mamans, juste une famille monoparentale et c’est donc normal que nos filles nous posent des questions sur l’existence de leur père. « Tu as raison… Et oui, en fait, on en parle pas car ça nous crève le cœur. » Et j’en avais plusieurs fois fait les frais quand Haley me posait des questions par rapport à Levi. Et à chaque fois je déviais le sujet pour passer à autre chose et voir le regard de ma fille blessé me hantait à chaque fois, mais je ne pouvais faire autrement. C’était comme ça et voir que Jules était dans la même situation, ça me réconfortait et me faisait me sentir moins seule. D’ailleurs il était peut être temps de faire quelques petites confidences à Jules par rapport à ma vie sentimentale qui n’était pas rose. En fait, elle ne l’avait jamais été et je n’avais jamais cherché à ce qu’elle le soit. Jusqu’à présent, quand je vois que Haley se rapproche de plus en plus de son père et que je vais lui déchirer le cœur quand je lui dirais d’instaurer un roulement pour le voir comme avant. Je rigole en arquant un sourcil par rapport à la question de Jules. « Ma vie est compliquée. Mais je le suis encore plus. » Je ne sais jamais ce que je veux, sauf quand il s’agit de mon boulot ou du bienêtre de ma fille. A côté de ça, je ne sais jamais ce que je veux comme pour Levi je ne sais pas si je veux continuer à me rapprocher de lui ou bien faire l’inverse, garder mes distances et continuer comme on le faisait avant qu’il entre en cure de désintoxication. Je soupire et secoue la tête en regardant la porte de la chambre de Haley qui était close. « Elle s’est tellement rapprochée de lui que si je ne lui autorise pas à le voir maintenant, c’est la crise. » Et quand je me mets à crier sur elle, j’ai l’impression d’être une mauvaise mère à chaque fois… Je garde ça pour moi mais je me doute que Jules a compris le fond de mes pensées. Après tout, elle doit sûrement subir ça aussi ou alors Haley est le petit diable en personne ? Je n’en sais rien mais je ne pense pas. Elles sont en âges de se poser des questions et de vouloir des choses. Sauf que je ne suis pas du genre à céder. Surtout concernant le sujet de son père. Observant la brunette, je souris et j’apprécie le fait qu’elle me parle de Spencer, de son amour de jeunesse. « Tu as envie de le revoir car il te manque, non ? Enfin, tu veux retrouver ce que tu avais avant avec lui ? » C’était une question comme une autre, mais je voulais savoir si elle me ressemblait car d’un côté, j’espérais cela avec Levi, de l’autre, j’en avais la frousse. « Si c’est le bon ? Je pense, enfin, c’est mon coup de foudre. Mon âme sœur ? Je n’en sais rien, je sais juste qu’en croisant son regard, ça me fait toujours ce petit effet comme la première fois où je l’ai vu… » Et rien que d’y penser, je soupire et souris niaisement avant de secouer la tête pour relâcher la tension dans mes épaules et de m’enfoncer dans mon siège. « Je n’hésiterai pas et dans ces cas là, on fait la même chose pour toi-même si j’ai l’impression que Rose est moins turbulente que Haley. » Je rigole mais ce n’est en aucun cas contre ma fille, je l’adore et je l’aime telle qu’elle est mais parfois, j’ai juste l’impression d’être étouffée par tout ça, par le fait de gérer ses crises et son père en désintoxication. Bref, voir que Jules est ici avec moi et qui a presque les mêmes soucis que moi, c’est presque réconfortant. « Je suis vraiment heureuse de te voir ici, de passer un moment avec une maman qui ressent la même chose que moi. » Je souris avant de rigoler et de regarder ma tasse ainsi que celle de Jules. « Tu souhaites peut être boire autre chose ? » Le temps passe vite et à parler de ce genre de chose, l’impression est encore plus grande. Et je suis même certaine à présent que les filles ne font plus leur devoir mais bien autre chose, mais ça, ce n’est pas un souci. Je suis contente que ma petite blondinette puisse compter sur une amie.

_________________
    when I say I love you, just shut up
    Holy road, is at my back. Dont look gone, take me back again. We'll make memory out of it. We finally follow pattern. We break each others senses. We wanna live young love. With better start, today⠇NOT TODAY - Imagine Dragons
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: (Savannah) When you're lost   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Savannah) When you're lost
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue
» « I've lost myself in all these fights, I've lost my sense of wrong and right » Ҩ CAT&KATH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Cathedral Heights :: home-
Sauter vers: