AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Good afternoon, Doctor Jones :: Derya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Derrick HolloranGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 4163
Crédits : #avatar : monocle. ≡ #crackship : bae ♥ & monocle. ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Shipshape Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Schizophrénie : Rhett #GGustin ≡ Chip #THolland ≡ Carter #AKendrick ≡ Solora #CBennet ≡ Lowen #DStevens ≡ Devon #ZKravitz ≡ Jesabel #LCollins ≡ Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (9/5) haley ; avri ; azraël ; zoya ; meg ; treesome ; lisbeth (uc.) ; sam ; jessie
waiting list ≡ carson, levi
old memories ≡ shaz ; meg ; freya ; "jazz" ; levi ; savannah ; sheri ; declan ; lisbeth
Âge : Trente-et-un ans ≡ 31 août 1986

MessageSujet: Good afternoon, Doctor Jones :: Derya   Sam 5 Nov - 7:50

freya & derrick
Good afternoon, Doctor Jones

Un billet destination Los Angeles entre les mains, j’embarquais dans l’avion classe économique. J’avais peut-être les moyens de voyager en première classe, mais je ne voyais pas l’utilité. On allait tous à la même destination et je n’avais que 6 heures à endurer. J’avais pris avec moi le script du film pour lequel je me déplaçais. Ça me ferait de la lecture et j’avais toujours mon portable pour écouter de la musique. Callé dans mon siège, je me plongeais rapidement dans ma relecture. J’aimais être préparé à toute éventualité et j’étais presque certain qu’on ferait une lecture du script aujourd’hui ou tout du moins une partie. Je n’avais toujours pas vu ma partenaire pour ce film, j’en aurais peut-être la chance. Et mon impresario m’avait aussi prévenu que j’allais sans doute rencontrer une consultante. Je n’avais pas trop compris le principe, mais qu’importe. Le trajet se fit sans encombre et je sortais de l’avion prenant mon sac à la sortie. Je n’avais pas beaucoup de chose sachant que je ne restais pas bien longtemps, un week-end tout au plus. J’appelais un taxi, me dirigeant préalablement à l'hôtel des parents de Shaz. Les biens fait d'avoir une amie qui possédait une chaîne d'hôtel. Je passais par la réception avant de me diriger vers la chambre qu'on m'avait alloué et entrait déposant mon sac près de la porte. Une douche rapide et un changement de vêtement et je repartais, mais cette fois pour les studios Universal. Comme toujours en approchant des lieux, c’était bondé de touriste venu visité. J’entrais dans le bâtiment principal où se trouvait mon impresario au téléphone. Il me faisait signe et je me dirigeais vers lui. « Enfin. » Je poussais un soupir, levant les yeux vers le ciel. Je le supportais de moins en moins et je savais qu’il n’était pas content que j’aie pu auditionné pour deux castings qui n’était pas selon lui intéressant. Il ne cessait de me dire que ce genre de production n’était pas faite pour moi, que je n’avais pas le talent pour cela. Mais j’avais réussi à décrocher les rôles pour lesquels j’avais auditionné. Je n’étais pas aussi mauvais qu’il voulait le croire. On prenait l’ascenseur et on se retrouvait dans une salle conférence où se reconnaissait quelques têtes. L’actrice qui aurait sans doute le rôle principal féminin. Le réalisateur ainsi que le producteur et une femme que je ne connaissais aucunement. Je lui adressais un sourire avant de prendre place dans l’une des chaises vides. La réunion commença avec le bla bla habituel, puis on nous présenta la jeune femme. « Je vous présente Freya Malone, elle nous aidera sur le plateau pour donner plus de réalisme à notre film. Donc si vous avez des questions adressez-vous à elle. » Je me tournais pour la regarder plus attentivement que précédemment. Je ne voyais pas trop en quoi cette fille pouvait être la consultante. Elle semblait bien jeune pour savoir autant sur l’archéologie. « Derrick, comme tu es en ville. On va en profiter pour te faire essayer le costume. » J’acquiesçais d’un signe de la tête. « Bon je crois qu’on a tout vu, on se revoit dans deux semaines pour le début du tournage. » Je saluais l’actrice vedette, avant de me faire attraper le bras par mon impresario. « Je dois partir, ne fais pas de bêtise. » Comme si j’avais encore cinq ans. J’haussais le sourcil, le regardant partir. Au moins, j’en étais débarrassé ce qui ne me déplaisait pas. Je remarquais alors la jeune femme, Freya. « Vous n’êtes pas un peu jeune pour être archéologue consultante ? » lui demandais-je en arrivant à sa hauteur.

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
awards


Dernière édition par Derrick Holloran le Lun 7 Nov - 3:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Good afternoon, Doctor Jones :: Derya   Dim 6 Nov - 22:09

Los Angeles la ville des anges… Enfin c’est ce que l’on dit bien entendu mais, pour ce n’est pas la ville que j’affectionne le plus sur cette terre. J’ai vu tellement de merveilleuse petites villes qu’à présent ce n’est pas vraiment le genre de ville que j’aime le plus. Puis bon à Washington il y a de la neige et je me sens mieux dans ma ville. Et si je suis ici depuis maintenant quelques jours, c’est pour un film dont je suis la consultante archéologique pour plus de réalité. Je me suis déjà rendu sur le plateau pour voir si le décore est crédible avec l’idée du film et aussi pour remanier certaines choses si besoin. Et j’ai déjà pas mal bossé avec l’équipe du film depuis mon arrivée. Bon j’avoue je me suis pas mal amusé avec les faits spéciaux présents sur certaines scènes du film et je me suis amusé à faire quelques cascades avec des professionnels bien entendus. Bon certaine chose sont un peu gros pour certains passages mais, lorsqu’on n’est pas du métier on n’y voit que du feu. Après avoir terminé quelques tests la productrice du film vient me prévenir qu’il était l’heure de venir les rejoindre dans la salle de conférences. Je ne perdis pas beaucoup de temps pour rejoindre la fameuse pièce, je m’installe sur l’une des chaises et je prends mon téléphone pour envoyer un message à ma meilleure amie. Isobel m’avait envoyé un message ce matin mais, j’avais totalement oublié de lui répondre. Enfin elle a l’habitude avec moi mais, bon. Et lorsque les retardèrent arrive dans la salle, Freya remit son téléphone dans son jean. Le producteur prit la parole pour donner quelques explications puis, il vient à parler de moi. Je ne rajoute rien à ce qu’il vient de dire puis lorsqu’il prend congé. Je viens à me lever pour rejoindre rapidement le réalisateur pour lui demander un truc en rapport à une scène du script car entre nous, je me demandais comment il voulait réaliser celle-ci. Puis une fois que j’eus ma réponse, je m’éloigne un peu de lui. Puis un homme arriva vers moi, surement l’un des acteurs, j’eus un léger sourire à sa question. J’avais l’habitude d’entre ce genre de question mais, ça me fait toujours autant sourire. « Dirons-nous que j’ai commencé assez jeune et que mon père m’a appris beaucoup de son métier. » Je pose alors mon regard sur lui. « Je présume que vous êtes l’acteur principal du film ? » Demandai-je avec un léger sourire. Je préfère poser la question car, normalement je vais devoir bosser pas mal avec lui pour certaine chose pour le film. Après je n’ai jamais vu Derrick dans les films que j’ai l’habitude de regarder ou même entendu parler. Enfin il faut dire que je ne m’intéresse pas tellement à la presse people mise à part si ca parle de Leonardo Dicaprio !
Revenir en haut Aller en bas
Derrick HolloranGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 4163
Crédits : #avatar : monocle. ≡ #crackship : bae ♥ & monocle. ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Shipshape Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Schizophrénie : Rhett #GGustin ≡ Chip #THolland ≡ Carter #AKendrick ≡ Solora #CBennet ≡ Lowen #DStevens ≡ Devon #ZKravitz ≡ Jesabel #LCollins ≡ Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (9/5) haley ; avri ; azraël ; zoya ; meg ; treesome ; lisbeth (uc.) ; sam ; jessie
waiting list ≡ carson, levi
old memories ≡ shaz ; meg ; freya ; "jazz" ; levi ; savannah ; sheri ; declan ; lisbeth
Âge : Trente-et-un ans ≡ 31 août 1986

MessageSujet: Re: Good afternoon, Doctor Jones :: Derya   Lun 7 Nov - 4:55

freya & derrick
Good afternoon, Doctor Jones

Être à Los Angeles me faisait du bien, ça me changeait les idées de place. Même si mon séjour n’était que de deux jours, je savais que j’en profiterais à son maximum et pas seulement en restant dans les studios. Je devais néanmoins régler ce pourquoi j’étais ici. Les réunions ce n’était jamais plaisant, mais il fallait passer par là. J’écoutais silencieusement le producteur parler, essayant d’omettre le bruit incessant de mon agent derrière moi qui tapait du pied. Cet homme n’avait aucun savoir vivre. Passant ma main sur mes lèvres, j’étais content que la réunion prenne fin et que je puisse me diriger vers la salle où on confectionnait les costumes. J’étais encore plus soulagé en sachant que cet imbécile ne serait pas avec moi. Je pouvais m’attendre à un coup de fil plus tard, où il me dirait à quel point ce film est une mauvaise idée. Sauf que, je comptais bien lui tenir tête. J’en avais marre de me faire traiter comme un petit toutou. À trente ans, on est bien capable de prendre nos propres décisions ! C’est en le quittant, que je remarquais la jeune femme. Je m’approchais d’elle, assise elle ne semblait pas si petite que cela, mais maintenant que je me tenais à ses côtés, elle me paressait minuscule. Elle était menue, rien à voir avec l’image que je me serais fait d’une archéologue. Je découvrais alors que c’était de famille, étonnant. « Je vois. » Elle posait son regard sur moi, laissant un sourire apparaître à la commissure de mes lèvres. « C’est ce qu’on dit. » répondais-je à sa question. « Derrick Holloran, acteur. De film d'horreur en général. » me présentais-je en lui tendant la main tout en glissant mon scénario dans la poche arrière de mon jeans de l’autre main. Après tout, c'était mon premier film qui ne comportait pas de monstre d'épouvante. Je ne mourais pas non plus dans les premières scènes du films. « Mon impresario m’a dit que j’aurais à travailler avec un consultant. Il devait faire référence à vous. » Comme d’habitude, il m’avait vaguement parler de ce détail, tournant surtout les coins ronds dans son monologue soporifique. Je n’avais donc pas tout compris lorsqu’il m’avait expliqué ce détail au téléphone, mais j’en saisissais un peu plus le sens avec ce que le producteur avait dit durant la réunion. Même si elle ne semblait pas si expérimentée que cela, ça pouvait toujours être amusant de travailler avec quelqu’un du domaine. Je pouvais m’en inspirer pour mon rôle. « Ça vous dit de m’accompagner à la salle des costumes ? » demandais-je. « Vous pourrez me parler un peu plus de vous. C’est plutôt rare de croiser une archéologue. Je paraîtrais sans doute idiot, mais je ne pensais même plus que ce métier était toujours existant. » Je me frottais la nuque. « Enfin, c’était que les vieux qui le faisait. » Stéréotype, sans doute. Mais pour ma défense, j’en avais que faire du passé. Je m’intéressais bien plus à l’avenir.

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
awards
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Good afternoon, Doctor Jones :: Derya   Dim 13 Nov - 12:48

Après la petite réunion, je ne me suis pas spécialement attendu à ce que l’un des acteurs vient à ma rencontre. Mais, ce fut plutôt amusant de voir que certaine personnes penses que je suis bien trop jeune pour m’y connaître en archéologie malgré mon âge plutôt jeune. Peu de personnes sont au courant que je n’ai pas fait d’études pour en arrivée là et que j’ai eus seulement un excellent professeur depuis mon plus jeune âge. Lorsqu’il vient à se présenter, je lui sers la main avec un léger sourire : « Freya Malone. Et contre toute attente visiblement, je suis archéologue. » Dis-je avec un ton qui se veut plaisantin. En général, je ne regarde pas les films d’horreurs. Non pas que cela me fais peur mais, je n’aime pas être seule la nuit dans mon grand manoir avec personnes pour me rassurer. Lorsqu’il me parle de son impresario, j’eus un petit rire : « Et j’imagine qui ne pensait pas que le consultant pouvait être une femme et non pas vieille comme les copine d’Indiana Jones ? » Questionnai-je. Honnêtement, dans le fond je me fiche bien de ce que les gens on pu croire ou pas. Façon j’ai l’habitude de voir le visage étonné des personnes qui m’entoure lorsque je leur annonce mon métier. Puis, je viens à rajouter : « D’ailleurs, si vous avez la moindre question, le moindre doute, n’hésitez pas à me demander mon avis. » Après tout, je suis présente et plutôt très bien payer pour venir en aide aux personnes autour de moi. Lorsque Derrick vient à me proposer l’accompagner dans la salle des costumes. Pourquoi pas ? Après tout, je n’avais pu grand-chose à faire de ma journée et je ne reprends l’avions que demain donc... Ça me passera un peu le temps. Puis lorsque j’entendis la suite de ses paroles, je me mis à rire. « Notre terre a tellement de mystère au niveau de son histoire… Le métier n’est pu vraiment ce dont il était mais, il y a toujours des personnes qui ont besoin de découvrir de nouvelles choses… Comme des civilisations oubliées, des temples jamais découverts… Et j’en passe. Mais, sinon ça me fera plaisir de vous accompagner. J’aurais ainsi une idée des costumes que l’on vous propose pour ce film. » Répondis-je doucement. Puis je finis par rajouter avec un léger sourire : « et vous ne passez pas pour un idiot… Vous n’êtes pas le premier à me dire cela. Et c’est vrai qu’avec les nouvelles technologies on pourrait croire que le métier a disparu mais, ce n’est pas la vérité. Nous avons encore besoin que des hommes ou des femmes soit présent sur le terrain. » Je finis par commençais à prendre le chemin de la sortie de la salle de conférences pour rejoindre la salle des costumes. « D’ailleurs, si j’ai bien compris c’est le premier film que vous tournez qui ne soit pas dans le style horreur-épouvante ? Ça ne vous fait pas un peu bizarre de changer de registre ? » Après tout changer de style de films ne doit pas être anodin non plus. Puis je finis par lui demander avec un léger sourire : « Nous n’avait jamais eus l’envie de partir pour l’aventure ? La vraie, pas celle que l’on peut voir dans un film. J’ai déjà vérifié quelques trucs sur le plateau de tournage. C’est plausible mais, certains trucs restent vraiment du cinéma. Vous n’irez jamais vous accrocher à une branche avec un ours qui vous poursuit en pleine jungle amazonienne. » Dis je en rigolant. « Même moi, je pense que le premier reflexe serait de trouver un arbre assez haut pour qu’il part ou alors je courrais très vite. » Dis-je avec un léger sourire. « En tout cas, je pense que ce film vas être très bien noté au box-office. Le réalisateur et le producteurs, ont vraiment bien gérés le scénario et la mise en place de tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Derrick HolloranGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 4163
Crédits : #avatar : monocle. ≡ #crackship : bae ♥ & monocle. ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Shipshape Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Schizophrénie : Rhett #GGustin ≡ Chip #THolland ≡ Carter #AKendrick ≡ Solora #CBennet ≡ Lowen #DStevens ≡ Devon #ZKravitz ≡ Jesabel #LCollins ≡ Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (9/5) haley ; avri ; azraël ; zoya ; meg ; treesome ; lisbeth (uc.) ; sam ; jessie
waiting list ≡ carson, levi
old memories ≡ shaz ; meg ; freya ; "jazz" ; levi ; savannah ; sheri ; declan ; lisbeth
Âge : Trente-et-un ans ≡ 31 août 1986

MessageSujet: Re: Good afternoon, Doctor Jones :: Derya   Ven 18 Nov - 17:21

freya & derrick
Good afternoon, Doctor Jones

Elle se présentait en serrant la main que je lui tendais, me décrochant un sourire. Finalement, peut-être que le fait d’avoir une consultante pourrait être plaisant. Les personnes me connaissant dirait sans doute que j’avais des idées mal placées, mais j’étais toujours professionnel lorsqu’il s’agissait de ma carrière. Bon, je ne l’avais pas toujours été, mais depuis quelques années, j’avais doucement remonter la pente. « Je crois que de tout manière il ne pense pas trop. » Comment dire poliment que mon imprésario était un idiot. Si je n’avais pas les pieds et poings liés, il y a bien longtemps que je l’aurais laissé sur le bas-côté pour continuer sans lui. Il avait des idées surfaites et semblait prendre un malin plaisir à me faire faire les pires trucs possibles. « Je prends note. » Je ne savais pas trop si j’allais avoir des questions, mais sait-on jamais et puis elle était là pour ça après tout. Même si je restais curieux d’en savoir un peu plus cette femme. Pourquoi l’archéologie ? Ce n’était pas parce que nos parents faisaient quelque chose qu’on voulait forcément marcher dans leur pas. Je l’écoutais parler, me demandant comment les gens pouvaient encore être intéresser par ce que constituait notre passé, alors qu’on n’avait même pas découvert tout notre potentiel. Enfin c’était mon opinion, je n’étais pas capable de vivre dans le passé donc je ne voyais pas les choses comme elle ou tous les gens avec les mêmes idéologies. Je ne restais toutefois pas bloqué sur mes idées, mais toujours prêt à en savoir un peu plus. Je souriais lorsqu’elle acceptait de m’accompagner, me mettant en chemin. « Il faut croire qu’on en apprend tous les jours. » Glissant mes mains dans mes poches, je gardais un moment le silence tournant finalement mon regard sur la jeune femme. « Pourquoi ça devrait ? » demandais-je avec une pointe d’étonnement dans le fond de ma voix. J’attendais depuis si longtemps de ne plus être associer aux films d’horreur que ce film me semblait trop beau pour être vrai. « Je n’ai jamais vraiment voulu faire dans l’horreur, mais mon imprésario m’a toujours fait passer des auditions dans ce créneau. Je n’ai jamais vraiment eu mon mot à dire et pour une fois, je peux faire quelque chose de différent. Je me dis que peut-être pour une fois on verra mon vrai talent. Je n’ai rien contre les films d’épouvantes, mais beaucoup sont tellement stéréotyper que mes rôles finissent par être redondant. » Je prenais une pause autant dans mes mots que mes penser. « En toute modestie, j’en ai marre de jouer le mec canon qui se fait tuer avant la moitié du film. » Je pouvais néanmoins affirmer que j’aimais bien les scènes de sexe, je n’avais pas tant à jouer la comédie et elle se réalisait toujours hors caméra. Mais puisque le cinéma ne se résumait pas seulement à des scènes de cul… J’aspirais à plus quand même. Comme partir à l’aventure ? Peut-être pas, pensais-je en l’écoutant. « On ne dit pas qu’on doit faire le mort devant un ours ? » Enfin, j’avais déjà entendu cette théorie, mais je ne l’avais jamais testé et j’étais à peu près certain que je n’aurais jamais à le faire. « Mais non, je n’y ai jamais pensé. Disons que j’ai eu mon lot d’aventure dans ma vie, même si ce n’est pas comme vous l’entendez. Je suis bien loin de ressembler au personnage que je vais incarner. » Souvent c’était un problème, on se faisait une idée sur la personne pensant que cette image qu’on projetait sur les écrans représentait ce que nous étions, alors que non. Ça n’empêchait pas que j’aime voyager, mais je ne cherchais pas de l’adrénaline comme un aventurier. « Eh bien s’il est critiqué on pourra toujours s’en prendre aux acteurs. » disais-je avec un sourire en coin, m’arrêtant devant une porte. J’ouvrais celle-ci qui conduisait à l’extérieur, je la laissais passer devant moi. Puis me dirigeait vers un bâtiment derrière celui qu’on venait de quitter. Je franchissais la seconde porte, laissant voir un atelier de couture gigantisme, contenant encore des costumes de film en tournage ou à peine fini. Certain des grands classiques se trouvaient en vitrine. « Derrick, on t’attendait ! » Je reconnaissais l’habilleuse pour avoir déjà travaillé avec elle. « Essai ça. » Elle me pointait une cabine où se trouvait une bonne dizaine de outfit. Je me tournais pour regarder la jeune Malone. « Prête pour une séance d’essayage ? » J’entrais dans la cabine et commençait à me changer. « Vous êtes une amie de Derrick ? » entendais-je l’habilleuse demander à l’archéologue. Je ne portais pas plus attention à la suite de la conversation, sortant finalement vêtu comme un anglais. Costume trois pièces en pied-de-poule marron et un nœud papillon dénouer au cou. « Vous êtes sûr que je dois porter ça ? » « On nous a donner divers choix, je crois qu’ils ne savent pas trop quoi donner comme apparence à leur héro. Attend, tu dois aussi mettre ça. » Elle me tendait une paire de lunette antique. J’avais plutôt l’air d’un James Bond beaucoup trop coincé. « Vous en pensez quoi ? » demandais-je à la consultante, après tout elle avait sans doute son mot à dire.

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
awards
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Good afternoon, Doctor Jones :: Derya   Dim 27 Nov - 18:00

Certes tout le monde en apprend tous les jours et même moi. Enfin, j’aime l’archéologie mais, dans le fond ce que je préfère est tout simplement appris à connaitre les autres civilisations. La preuve, j’ai passé deux ans de ma vie dans ce petit village du centre africain car j’en avais d’une part besoin et que j’ai appris énormément de choses en leur compagnie. Et a chaque fois que j’ai l’occasion de repartir là-haut je le fais. Les habitants de ce petit village sont un peu comme ma deuxième famille après tout. J’eus un léger rire : « J’en sais rien si cela devrait. C’est une chose que seul vous pouvez me le dire, après tout ce n’est pas moi l’acteur ! » J’écoute alors ce que Derrick me raconte au sujet de son imprésario qui le fait jouer que dans les films d’horreur, ainsi que c’est espérance grâce à ce film. J’espère seulement pour lui qui arrivera à faire d'autres films qui sort de ce genre. Enfin après, il aurait très bien pu jouer dans conjuring ou un film d’horreur dans ce style. Où le beau goss ne serait pas mort d’une manière absurde au milieu du film. J’hausse les épaules : « non, je vous comprends. Ça doit être chiant de ne pas être reconnu à sa juste valeur. Donc j’espère vraiment pour vous que ce film va déboucher sur quelques choses de mieux que faire des films d’horreur pour adolescentes. Sinon, changez d’imprésario ! » Dis-je avec un ton assez sérieux. C’est une idée comme une autre mais, je ne m’y connais absolument pas dans le monde des artistes donc… Puis je me mis à rire lorsqu’il me parle de s’allonger et faire le mort devant un ours. C’est vrai que personnellement je n’irais jamais risquer ma vie à tenter le truc. J’aime pousser mes limites mais, je sais encore les choses qui sont vraiment risquées. « Dirons-nous que je n’ai pas spécialement envie de tenter la chose. C’est vrai que j’ai déjà entendu parler de cette façon de faire mais, je ne suis pas sûre et certaine qu’elle fonctionne à cent pour cent. » Je viens à lui adresser un léger sourire : « Qui sait ! Après tout vos étes encore jeunes, si je ne me trompe pas. La vie est tellement bizarre par moments… Peut-être qu’un jour vous pourrez vous étonner vous-même. » Dis-je doucement. « Possible ou alors vous pourrez toujours rejeter la faute sur la consultante ou les producteurs. » Nous terminons par entrer dans la salle des costumes. Une femme arriva aussitôt pour accueillir Derrick, enfin accueillir… C’est vite dit car celle-ci lui saute littéralement dessus. « Allons-y ! » Dis-je tout simplement avant qu’il s’en aille dans la cabine d’essayage. Puis la jeune femme vient à s’adresser à moi : « non, je suis consultante sur le film. Et je l’accompagne pour donner mon avis. » Puis, je suis bien contente d’être avec lui car sinon, je me serais retrouvé seule avec beaucoup de personnes que je ne connais absolument pas. Et bon, Derrick est le seul à être venue s’adresser à moi. Je viens à m’assoir sur une chaise haute et je pris une bouteille d’eau en main pour jouer avec celle-ci en attendant Derrick. Lorsqu’il sortit j’eus comme un léger blanc, je me demande vraiment ce que les producteurs de ce film pensent des archéologues. Après les lunettes lui donne un certain charme mais, par contre la tenue… Lorsqu’il vient à me demandait mon avis… J’eus beaucoup du mal à prendre la parole : « Ouais… Enfin c’est vraiment… Dans le style intello coincé cette tenue serait parfaite. Mais, en général archéologues mêmes coincés ne sont pas autant… Enfin la tenue est vraiment horrible. La seule chose que je garderai ce sont les lunettes. » Dis-je avec un léger sourire à la fin. Je finis par me lever peut je me tourne vers la costumière : « Où sont les tenues ? » « Ici. » Elle me montre une porte vêtement avec pleine de tenues possible. Je regarde un peu à l’intérieur et j’en sors une tenue un peu neutre qui reste dans le style du film : « Tu devrais essayer cette tenue. Et je vais regarder pour la tenue que tu devras porter lorsque ton personnage partira en exploration. » Je le laisse entrer dans la cabine mais, je lui redis : « garde tes lunettes ! Et te vont vraiment bien. » Je le laisse se changer tandis que je sélectionne quelques autres tenues pour le film. Puis lorsqu’il sort, j’eus un léger sourire : « C’est déjà mieux. Tu fais un peu coincé mais, il y a cette touche qui fera chavirer le cœur des filles qui viendront voir ce film. » Je viens poser les autres tenues sur l’une des chaises présentes peuvent je m’approche un peu de lui pour bien mettre le col de chemise et mettre un peu mieux le nœud papillon. Je relève les yeux sur lui avec un léger sourire : « le nœud n’est vraiment pas terrible mais, il est sur toutes les tenues. » Je ne me suis même pas rendu compte que j’avais commencé à le tutoyer mais, au besoin il me le dira si cela le dérange vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Derrick HolloranGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 4163
Crédits : #avatar : monocle. ≡ #crackship : bae ♥ & monocle. ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Shipshape Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Schizophrénie : Rhett #GGustin ≡ Chip #THolland ≡ Carter #AKendrick ≡ Solora #CBennet ≡ Lowen #DStevens ≡ Devon #ZKravitz ≡ Jesabel #LCollins ≡ Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (9/5) haley ; avri ; azraël ; zoya ; meg ; treesome ; lisbeth (uc.) ; sam ; jessie
waiting list ≡ carson, levi
old memories ≡ shaz ; meg ; freya ; "jazz" ; levi ; savannah ; sheri ; declan ; lisbeth
Âge : Trente-et-un ans ≡ 31 août 1986

MessageSujet: Re: Good afternoon, Doctor Jones :: Derya   Dim 4 Déc - 7:59

freya & derrick
Good afternoon, Doctor Jones

Changer d’imprésario ! À ce commentaire, je laissais un faible rire m’échapper. « Ce n’est malheureusement pas si simple que cela. Je suis sous contrat avec lui, j’ai longtemps cherché une faille, mais il semblerait que je sois tenu par les couilles. » Et c’était pratiquement le cas, il avait bien tenté de me faire comme il avait fait avec Levi, seulement je ne m’étais pas laissé faire et au bout d’un moment il avait abandonné en quelque sorte, puisqu’il me le faisait payer en me donner des rôles merdiques comme audition. Le jour où ce connard mourait, j’irais volontiers danser sur sa tombe ! J’avais fini par accepter mon sort, même si j’étais souvent affecté par tout cela et que je n’en parlais à personne. Ce n’était pas pour rien que j’avais un passé de droguer et d’alcoolo. C’était pour moi des moyens d’évacuer tout cela et maintenant, je battais ma copine dans les moments les plus bas… Continuant la discussion sur une autre lancé, je souriais en l’entendant rire. « Je ne comprends pas pourquoi vous n’essayerai pas. » me moquais-je, sachant que je serais le premier à ne pas tester cette théorie devant un ours. Elle me décrochait un sourire franc lorsqu’elle disait que j’étais encore jeune, ça sonnait presque avec incertitude. « Ça dépend pour vous trente ans, est-ce que c’est jeune ou je devrais déjà avoir la carte de l’âge d’or ? » Je ne savais pas trop ce que j’avais, mais près d’elle, je semblais plus enclin à dire des bêtises que de réellement garder mon sérieux. « Mais peut-être, après tout notre chemin n’est jamais tracé à l’avance. » Je ne croyais pas au destin, mais j’étais convaincu que toute personne était maître de son avenir. Bien que pour la prochaine heure, je n’allais très certainement pas être maître de mon choix de costume pour le film. Je ne pensais pas que j’en aurais autant à essayer. Généralement, le costume est établi bien avant en prévision de l’apparence du film, du genre… Cette fois, j’étais face à un grand éventail de vêtement. J’essayais un premier kit qui me donnait l’apparence d’un bibliothécaire possédant un balai dans le cul ! Mais bon si c’était l’apparence qu’on voulait me donner, je n’allais pas rouspéter, mais je demandais tout de même l’avis de la consultante, sait-on jamais elle pouvait détester. Ce qui semblait être le cas pour tout ce qui n’était pas lunette. Lunette que je n’avais même pas prit le temps de regarder. Glissant mes mains dans les poches du pantalon, je les regardais s’afférer à me trouver une autre tenue. Tenue que je pris lorsque la consultante me tendait son choix. Je regardais à peine les morceaux qu’elle m’avait donné avant de retourner dans la cabine pour changer de tenue. « Vous aimez les hommes portant des lunettes ? » Chacun ses fantasmes ! Je me changeais, enfilant cette fois une chemise plus décontractée, un pantalon propre et des chaussures de cuir. Pour un film post-moderne c’était clairement différent du look british coincé. Je sortais en me passant la main dans mes cheveux, je ne savais même pas comment je serais coiffé pour ce film, mais tant pis on m’avait simplement dit d’aller voir les costumes. « C’est bon à savoir. » Après le look coincé avait tout de même la côte. Je la laissais replacé mon col, ne la quittant pas des yeux jusqu’à ce que nos regards se croisent. J’affichais un sourire. « Alors je ferai avec. » disais-je sans bouger, puis une musique résonnait dans la salle, je tournais la tête pour voir la costumière près d’une radio. « C’est toujours plus plaisant avec de la musique. » disait-elle légèrement timide comme si elle venait d’interrompre un moment. Je souriais. « En effet. » Je prenais la main de Freya et la fit tournée sur elle-même avant de faire quelques pas de danse. Il y avait toujours ce bon côté avec le boys band, j’avais appris à danser. Je me mettais même à chanter, je n’avais certes plus cette voix d’autrefois, beaucoup plus grave, mais me donnant une apparence plus mature. « Tu danses ? Après tout, il faut bien que je teste le costume. » disais-je un large sourire aux lèvres.  

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
awards
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Good afternoon, Doctor Jones :: Derya   Lun 5 Déc - 20:51

Sérieusement, je ne m’y connais vraiment pas dans le monde des stars ! J’eus une légère grimace lorsque je compris qu’il était vraiment tenu par le contrat qu’il avait avec ce type. Après, se tiendrais qu’à moi… Je serais bien capable d’abandonner cet homme en pleine forêt amazonienne. Il finit bien par mourir de faim ou tuer par une bestiole ! Enfin je dis ça mais, je sais très bien que ce n’est pas aussi simple et c’est dommage pour cet homme. Je me mis à rire à nouveau à la moquerie de Derrick puis je finis par lui dire : « au pire pour faire le test on peut proposer à votre imprésario de voir si la théorie dit vrai ! » Quitte à essayé pour voir ce que cela donne, autant mettre une personne qui nous manquera pas ! L’âge d’or a la trentaine ? J’en ne sais pas, je hausse les épaules avant de lui répondre : « personnellement je ne peux pas dire car j’ai vingt-huit ans donc je n’ai pas encore franchi la trentaine. Mais pour moi c’est encore jeune, surtout que les gens ont tendance de vivre de plus en plus vieux de nos jours. » Dis-je avec un sourire. Puis bon, je suis d’accord avec le fait que notre vie n’est pas totalement tracée, après tout nous sommes les maitres de nos vies, c’est à nous de nous donner les possibilités de changer les choses soit en bien, soit en mal. Bref, une fois qu'arriver dans la pièce où les costumes sont rangés pour les différents acteurs du film, je viens à m’installer sur l’une des chaises présentes en jouant avec une bouteille d’eau. Lorsque Derrick vient à sortir de la cabine d’essayage, j’eus comme un blanc… Pas un blanc positif car je n’aime absolument pas la tenue, c’est le stéréotype même d’un aventurier et je sais grâce aux archives de mon père que ce n’est vraiment pas le cas. Enfin certain pouvait être coincé mais, pas à ce point tout de même. Surtout que s’ils veulent vraiment un héros qui donne l’air coincé, il a d'autres tenus qui pourront le faire. Je finis par lui donner la tenue que je viens de sélectionner puis, je le laisse repartir dans la cabine. Je ris doucement lorsque j’entendis sa question tandis que je continue mes recherches. « Ça dépend. Sûre certains hommes j’aime bien. » En général je marche au coup de cœur et j’avoue que Derrick est plutôt craquant avec ses lunettes. Lorsqu’il vient à sortir de la cabine, j’eus un franc sourire, car cette tenue est vraiment parfaite. Elle donne ce petit air coincé mais, pas trop. Il fait déjà un peu plus classer, enfin je me comprends. Je m’approche de lui pour bien mettre son col puis lorsque je viens à croiser à nouveau son regard, j’eus un léger sourire mais, je ne décolle pas mon regard du sien jusqu’au moment où j’entends de la musique et que j’entends la costumière s’adressait à nous d’une manière plutôt timide. Et sans vraiment mis attendre Derrick me prit la main pour me faire tournée sur moi-même et lorsque je viens à poser à nouveau mon regard sur lui, celui-ci accompagne quelques pas de danse en chantant. J’eus un franc sourire lorsqu’il me propose de danse. Pourquoi pas ? Après tout rien ne nous l’interdit. « Je suis d’accord donc ce sera avec plaisir ! » répondis-je en commençant à bouger sur le rythme de la musique. Nous nous amusons à danser au rythme de la musique, je ne savais pas que Derrick sait chanter et il a une voix… enfin il chante vraiment bien. Je viens à me rapprocher de lui en posant l’une de mes mains sur son épaule et je lui dis avec un léger sourire : « Je ne suis pas vraiment sure que ce soit ce style de danse que l’on retrouvera dans le film mais, tu danses et chantes bien. Je me sens bien nul à côté de toi pour la danse. » Dis-je doucement en posant mon regard dans le sien une nouvelle fois. Puis au bout d’un moment, un homme arriva : « Derrick ! Tu te dépêches car nous avons encore pas mal de chose à faire. » Je pose alors mon regard sur cet homme. Je ne sais pas qui est ce type mais, je le gratifie d’un sourire avant de lui répondre : « Il a encore des costumes à essayer. » Et il vient à me répondre : « Mademoiselle, il ne me semble pas que je vous connaisse. Je suis son agent et vous ? Car pour le moment, il me semble qu’il est en train de s’amuser avec vous plutôt que d’essayer des tenus. » Je viens à lâcher Derrick pour regarder cet homme avec un charmant sourire : « Je suis consultante sur ce film. Je suis là pour donner mon avis et nous sommes en train de voir si la tenue… Enfin s’il n’y a pas de soucis. Donc, si cela ne vous dérange pas d’attendre… » Dis-je doucement et je finis par poser mon regard sur le principal concerné avec un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Derrick HolloranGod bless America… and Me
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 4163
Crédits : #avatar : monocle. ≡ #crackship : bae ♥ & monocle. ≡ #gif : tumblr
Avatar : Chris Shipshape Wood
Pseudo : monocle. (alice)
Schizophrénie : Rhett #GGustin ≡ Chip #THolland ≡ Carter #AKendrick ≡ Solora #CBennet ≡ Lowen #DStevens ≡ Devon #ZKravitz ≡ Jesabel #LCollins ≡ Jonas #TEgerton
Disponibilités : closed (9/5) haley ; avri ; azraël ; zoya ; meg ; treesome ; lisbeth (uc.) ; sam ; jessie
waiting list ≡ carson, levi
old memories ≡ shaz ; meg ; freya ; "jazz" ; levi ; savannah ; sheri ; declan ; lisbeth
Âge : Trente-et-un ans ≡ 31 août 1986

MessageSujet: Re: Good afternoon, Doctor Jones :: Derya   Dim 25 Déc - 8:37

freya & derrick
Good afternoon, Doctor Jones

Elle semblait avoir un sens de l’humour, ce qui me plaisait bien. Elle trouvait le moyen de m’amuser et l’image de mon imprésario étendu devant un ours à tester le mort, me décrochait un large sourire. « Ne dit pas que les gens meurent de plus en plus vieux, ça voudrait dire que mon imprésario va vivre encore un bon moment. » J’affichais une moue, bien que j’eusse dit cela sur le ton de la plaisanterie. Certes c’était un connard, mais de là à lui vouloir autant de mal ou de malheur, peut-être pas. Toutefois, s’il venait à mourir, je n’allais très certainement pas être triste. Je n’en pouvais plus d’entendre sa voix résonnant dans ma tête, critiquant le moindre fait et geste que je pouvais faire. Bien qu’il m’eût laissé seul pour aller essayer les costumes, je savais que dans moins d’une heure j’aurais droit à un appel de sa part. Il me ferait tout un discours pour savoir ce qui avait été fait, bien sûr sans s’y intéresser réellement, puis il me donnerait les prochaines directives. J’avais souvent l’impression d’être toujours ce gamin qu’il avait pris sous son aile pour le rendre célèbre, seulement, je n’avais plus quinze ans. Je me concentrais donc sur l’essayage, sans donner mon avis, je jouais à la poupée. C’était plus simple, je mettais les vêtements qu’on me disait et je prenais les commentaires, même si au final, je n’avais pas mon mot à dire. Je ne l’avais jamais, mais je m’étais habitué à cela. Non contre l’idée de me faire bichonner ! C’était toujours agréable et puis, je pouvais en profiter pour mieux connaître la consultante. Découvrant qu’elle aimait bien les hommes portants des lunettes. Personnellement, j’aimais bien sur les filles, ça leur donnait un petit air que j’aimais souvent. Changeant de tenu, je ressortais avec un look bien distinct du premier. Laissant Freya finir de peaufiner le look, je la regardais en silence, croisant son regard et laissant apparaître un sourire sur mes lèvres. Une musique venant animé la pièce, je me laissais entraîner par ce moment. Je la faisais faire quelques pas de danse, me laissant entraîner par la musique. Ce n’était pas rare de me perdre dans ce genre de moment. Chanter me rendait différent, c’était ma véritable passion, malheureusement, trop de souffrance était relier à cela. Je n’avais pas de mal à chanter, mais je savais que je ne serais jamais capable de remonter sur scène pour faire entendre ma voix. Je la réservais pour ce genre de moment et ça me suffisait. Lorsqu’elle posait sa main sur mon épaule, j’allais porter la mienne sur sa taille, croisant mon regard avec le sien. « Je ne pense pas non plus, je crois même pas qu’il y ait une scène avec de la danse. Et tu n’es pas nulle, disons que je n’étais pas acteur quand j’ai commencé dans le showbiz. » Je ne parlais jamais de cette part de mon passé, certaines personnes la connaissait tout simplement, mais je n’abordais jamais ce sujet. Trop douloureux ou alors trop honteux. Je préférais taire tout cela et qu’on me voit pour ce que j’étais maintenant et non pas ce que j’avais été. La voix grave et familière de mon imprésario, me fit reculer d’un pas. Pris de court, car je ne croyais pas le voir débarquer, je le regardais, passant ma main sur ma nuque, avant de retirer le nœud autour de mon cou. « Je n’ai… » Je n’avais pas fini ma phrase, que Freya répondait à ma place. Je posais mon regard sur elle, ça sentait le roussi ! Je sentais le regard de mon imprésario se poser sur moi, posant à mon tour mon regard sur lui. « Je pensais que vous aviez mieux à faire ! » disais-je en croisant mes bras sur mon torse. « J’ai décidé de voir certaine chose avec toi, donc tu te changes et tu viens avec moi. » Je fronçais les sourcils. « Je n’ai pas l’intention de bouger d’ici. » Je ne bronchais pas, il s’approchait d’un pas vif. Je pouvais lire sa colère sur son visage. « Tu viens avec moi ! » « Je ne suis plus un gamin ! » J’avais haussé le ton, restant de marbre devant l’homme qui levait sa main. « Vas-y frappe. » lui disais-je en lui montrant ma joue. « Frappe. C’est toi qui perdra au change ! » Il baissait sa main et me regardait bouillonnant. Il tournait les talons, sortant son portable. Je savais que plus tard, j’allais manger un mauvais quart d’heure, je poussais un soupir, regardant les deux femmes près de moi. « Navré pour cela. »

_________________

Nobody can predict the future. You just have to give your all to the relationship you're in and do your best to take care of your partner, communicate and give them every last drop of love you have. I think one of the most important things in a relationship is caring for your significant other through good times and bad.
awards
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Good afternoon, Doctor Jones :: Derya   Mer 25 Jan - 18:26

Derrick est plutôt doué pour la danse comme le chant, je ne connais pas cet homme en face de moi mais, pour le moment je ne suis en aucun cas déçue de notre rencontre. Je finis par m’approcher de lui en posant ma main sur son épaule avec un petit sourire. Je sentis sa main se poser sur ma taille alors que j’écoutais ce qu’il était en train de me dire. Acteur n’était pas son premier choix de carrière ?  Après ce n’est pas rare de voir des chanteurs commencés dans la musique et se reconvertir dans le cinéma. Regardez Will Smith, Jennifer Lopez ou même Justin Timberlake… « D’accord, je comprends un peu mieux maintenant. En tout cas tu chantes très bien et tu danses bien. Justement… » Puis je me mis à rire doucement et je viens à poser une nouvelle fois mon regard dans le sien : « dans tous les cas, nous savons que les costumes peuvent subir quelques pas de danse ! » Dis-je avec un léger. Et nous fûmes interrompues par l’arrivée d’un homme dans la salle d’essayage qui s’adresse directement à Derrick. Je n’eus pas vraiment le temps de comprendre ce qui me passer mais, je compris bien rapidement que cet homme est l’imprésario de l’acteur qui est à mes côtés pour le moment. Je me permis de lui faire comprendre que ce n’était pas vraiment le moment, une habitude que j’ai pris dès qu’une personne me dérange dans sa manière d’être ou d’agir. Puis finalement, je me recule un peu pour rejoindre la styliste en laissant Derrick réglé les choses avec cet homme. J’observe les deux hommes sans rien dire mais, quelque chose me dit que les choses entre eux peuvent très bien déraper mais, finalement l’agent de Derrick fini par tourner les talons en prenant en main son téléphone. Je viens me pincer les lèvres lorsque Derrick se tourne vers nous pour s’excuser. « Ce n’est pas grave. Et je crois que j'aurais mieux fait de me ne pas m'en mêlée. Désolé.» Dis-je doucement avec une petite grimace. Mon regard se pose sur l’autre homme puis-je soupir légèrement et je regarde à nouveau le brun en face de moi : « Tu devrais finir les essayages. » Puis je rajoute dans un léger murmure avec un petit sourire : « Sinon, j’en connais un qui va finir par devenir tout rouge à force d’attendre. » La styliste prit l'une des autres tenues que j’avais mises de côté pour Derrick. Je ne sais pas vraiment si l’imprésario va rester encore longtemps ou finir par partir mais, ce n’est pas bien grave. Je continue la séance d’essayage de costumes en discutant un peu avec l’autre jeune femme. Lorsque Derrick vient à sortir avec la tenue destinée pour les moments d’aventure du film, j’eus un nouveau sourire : « Finalement, j’aurais peut-être mieux fait de devenir costumière. J’aime bien ce costume. » Dis-je doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Good afternoon, Doctor Jones :: Derya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Good afternoon, Doctor Jones :: Derya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !
» Kathleen Jones
» 1.06 All Good Things Must Come to an End

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: La cour d'école, tant de plaisir :: Les oubliettes :: Les rp's archivés-
Sauter vers: