AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jade ▬ Vivre de sa passion peut aussi permettre de vivre avec passion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jade BraxtonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 671
Crédits : Cosmic Dust (Avatar), stardustjvn (gif)
Avatar : Katherine Mcnamara
Pseudo : Lydia
Âge : 22 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Jade ▬ Vivre de sa passion peut aussi permettre de vivre avec passion   Mer 31 Aoû - 11:51

Jade Braxton
Un seul être vous manque et tous est dépeuplé

Prénom :Je m'appelle Jade qui est un prénom choisi par mes parents. C'est un rappel à la pierre précieuse. Mon père voulait tellement avoir une fille, que quand il a su que j'en étais une, il m'a de suite vue comme une personne précieuse en son coeur. Mon second prénom est Héléna en rapport à ma grand-mère. Nom de famille : Braxton c'est le nom de ma famille, que je porte avec plaisir, ce nom est connu dans le monde de l'édition, puisque mes parents sont directeurs d'une maison d'édition à leur nom. Date & lieu de naissance :  Je suis née le 3 octobre 1994 dans la ville de Washington. Âge : J'aurai 22 ans dans un mois  Métier : Après avoir passé trois ans en littérature, me voilà en stylisme. Je sais, c'est différent mais... C'est ma passion et je veux en vivre.  Orientation sexuelle : HétéroStatut civil :  Je suis célibataire.  Statut financier : Je suis étudiante, donc si je dois parler de moi-même, je n'ai que l'argent que j'ai des petits boulots que je fais pour rendre service, comme le baby-sitting. Mais j'ai un compte en banque avec l'argent que mes parents ont mit en épargne pour moi. Caractère : Je suis une fille sociable, souriante et toujours présente pour mes amis quand ils en ont besoin. J'aime rendre service et il est rare que je dise non. Je suis aussi jalouse mais je pense que beaucoup de personne le sont non ? Il m'arrive souvent d'être naïve mais à force de voir le bon côté des gens, on se fait avoir surtout en relation et je suis têtue, quand je pense avoir raison, je dois avoir raison et me faire changer d'avis c'est presque impossible, sauf si j'ai la réponse devant mes yeux et encore... En dehors de ça, je suis une fille qui aime beaucoup aller en soirée mais sans faire d'excès non plus. Je profite simplement du fait que je sois jeune et que je peux encore le faire. Je ne pense pas être difficile à supporter, même si j'aime bien ennuyer les gens que j'aime parfois, mais comme je le dis, c'est parce que je les aime. Je suis très fidèle en amour et contrairement à d'autres, il y a beaucoup de limite à ne pas franchir quand je suis avec une personne, c'est mon coté jalouse qui ressort. Mais je n'empêcherai pas la personne d'avoir des amis, des proches. Surtout que moi sans les miens je serai malheureuse ! Je suis une grande stressée, pour tout et pour rien parfois. S'il y a quelque chose d'important en cours, je stress de ne pas réussir. Je n'ai pas une grande confiance en moi même si j'essaie de ne pas le faire paraître.  Parti politique : Je suis démocrate Groupe : Drink with me. Avatar : Katherine Mcnamara.
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
Généralement... Je ne sais pas, je vais dire quatre ou cinq, bien que ça dépend du livre, de sa taille ainsi que de son histoire. J'ai autant de livres que je veux avec mes parents et j'essaie de lire chaque soir avant de m'endormir car il est important pour moi, de me déconnecter des appareils électroniques avant de dormir. Mes préférées, les romans et les fantastiques. Marc Levy et Guillaume Musso sont des auteurs que j'aime beaucoup. Mais je ne suis pas passé à côté des livres d'Harry Potter et de Twilight ! Je suis une fille comme ça.

Pour toi, l'amitié c'est...
La vie... J'ai besoin de mes amis pour vivre heureuse. J'aime ma famille, ça n'est pas ça mais les amis c'est différent. Ce sont des personnes avec qui tu choisis d'être et non pas qu'on t'impose. J'ai besoin d'avoir des nouvelles de ces personnes le plus possible. Un message, une petite visite ou une rencontre autour d'un verre. Ca va être difficile pour moi cette année, je ne connais pas encore mon emploi du temps mais je sais que les études que j'ai choisies demande du temps. Mais j'ai toujours une place pour les personnes que j'aime.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
La chose la plus folle qu'on ait racontée sur moi... Je pense que c'était l'année dernière. J'avais un professeur d'espagnol vraiment sympathique, toujours proche de ses élèves et surtout à l'écoute. J'étais en hésitation, par rapport à mon orientation d'étude. Je l'ai vu en dehors de l'université et nous sommes allés boire un verre ensemble. Mais sans aucune mauvaise intention ! Je voulais juste avoir un avis un peu plus professionnel. Mais des élèves nous ont vus et de suite les rumeurs s'en sont suivies. Une partie des gens disaient que nous étions ensemble et l'autre partie que j'achetais des points en plus. C'était ridicule... Je n'ai jamais eu d'histoire avec cet homme. Heureusement, nous n'avons pas eu de problèmes, après tout ce ne sont que des bruits de couloirs.
Je suis végétarienne depuis le début de mon adolescence et je ne compte pas reprendre de la viande un jour ▬ J'ai pris des cours de danse quand j'étais plus jeune mais j'ai arrêté, en réalité j'ai essayer plusieurs sports, comme l'équitation par exemple, j'étais tellement indécise ▬ Les endroits clos, je déteste, je suis claustrophobe mais j'essaie de me soigner je le jure ▬ L'année dernière, j'ai réussi un concours de création d'une tenue et j'ai gagné des places pour New-York, j'en ai profité cet été ! ▬ J'aime les voyages, généralement je pars chaque année durant les vacances, avec mes parents ou des amis ▬ Mon petit frère est la personne la plus importante à mes yeux, il est comme mon fils et je l'aime ▬ Je suis bénévole dans une association de défense pour les animaux ▬ J'ai un chat qui se prénomme Cookie et une chienne qui s'appelle Lola, c'est un carlin ▬ Je recherche un ou deux colocs, je me sens seule dans mon petit appartement, même si j'ai mes deux boules de poils ▬ Je fais du baby-sitting pour avoir mon propre argent même si je n'en ai pas réellement besoin, parfois je le fais gratuitement ! ▬ Tu me donnes des fraises et du chocolat, je suis heureuse ▬ Je passe mon temps sur les réseaux sociaux, surtout Youtube ▬ Je suis aussi une fan de séries, j'adore, j'adore ! Mais les films aussi.
Prénom : Mel, rien que Mel ou Lydia  Pseudo sur le net : Lydia (meLydia sur Bazzart). Âge : 24 ans le 7 septembre    Pays : In Belgium. Comment as-tu découvert le forum ? Alors ! C'est Fabiola qui m'a parlé de ce projet, puis je l'ai vu sur Bazzart, une nouvelle fois via Fabiola et ensuite les filles mon proposé  de me joindre à elles.   Quelles sont tes premières impressions ? Waaaaaw.   Crédits : Shiya. Un petit mot pour la fin ? I love you ♥

Code:
<pris>KATHERINE MCNAMARA</pris> ► Jade Braxton


Dernière édition par Jade Braxton le Sam 12 Nov - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jade BraxtonGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 671
Crédits : Cosmic Dust (Avatar), stardustjvn (gif)
Avatar : Katherine Mcnamara
Pseudo : Lydia
Âge : 22 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Jade ▬ Vivre de sa passion peut aussi permettre de vivre avec passion   Mer 31 Aoû - 11:56

You want to make a memory
Viva la vida

Honnêtement, je ne sais pas comment débuter. Ce n’est pas facile de faire une présentation de soi. Nous avons l’habitude d’attendre qu’une personne le fasse avant nous pour avoir un exemple et connaître les informations qu’il faut réellement donner ou non. Mais bon, j’imagine que je n’ai pas le choix et que je dois le faire malgré tout. Je suppose que l’une des personnes ici présentes ne veut pas être première à ma place ? – Je jette un coup d’œil sur les autres élèves présents dans la classe, mais les regards fuient et la réponse est assez claire. Je le comprends et je poursuis donc. – Je m’appelle Jade Braxton, je suis née le 3 octobre 1994 dans la ville de Washington. J’avais un grand frère de trois ans mon aîné, il s’appellait Bryan et j’ai un petit frère qui n’a que 6 ans, il s'appelle Edan. Mes parents sont directeurs d’une maison d’édition, c’est un héritage familial. Je viens d’une famille dont les moyens ne manquent pas, vous me verrez peut-être comme une fille superficielle à cause de ça, vous en être libre, c’est à vous de voir si vous voulez réellement connaître qui je suis. J’ai choisi des études en stylisme car c’est ma passion depuis que je suis toute petite et je ne compte pas lâcher avant d’avoir réussi. – Je n’avais bien entendu pas précisé plus pour Bryan, ne voulant pas mettre de malaise dans la pièce. Et puis, je pense que la manière dont je l’ai présenté est assez explicite. Le professeur me remercie et c’est autour des autres de se présenter. J’écoute attentivement, comme je le fais toujours ayant toujours hâte d’en savoir plus sur les personnes qui m’entourent. Et puis je vais passer des mois avec eux, autant que ça se passe bien et puis certains pourraient devenir des amis. Quand tout le monde s’est présenté le professeur reprend la parole. Il en veut plus pour cette journée de présentation. Il nous demande d’écrire notre histoire de la manière dont nous avons envie. J’ai l’impression d’être de retour dans mes cours de littérature. Je ne pensais pas qu’on nous demanderait ça ici. Mais visiblement, c’est juste pour lui, qui est un grand amateur de littérature, il aime s’inspirer des personnes qui rencontrent, de leur histoire. Ca fait peur tout de même. Mais nous sommes les élèves, il est le professeur et puis tant que ça ne paraît pas ainsi dans un livre ça ne devrait pas être un souci. Après quelques réflexions, nous nous y mettons, il me suffit juste de trouver les bons mots.

Si je dois décrire mon enfance je dirai qu’elle était simple. Quand tu es enfant, tu ne te préoccupes de rien ou presque. Tu poses des questions sur la vie, ça t’aide à comprendre et apprendre des choses. Mais en dehors de ça, il n’y a rien de très délicats durant cette période. Évidemment, il y a des enfants qui ont beaucoup moins de chance que d’autres mais heureusement pour moi, je n’en fais pas partie. Mes parents, bien qu’ils soient pris les journées par le boulot, ont toujours étés présents. Ils ne revenaient pas trop tard le soir et ils s’occupaient de mon frère et moi sans que ça ne les dérange. J’ai toujours été beaucoup plus proche de mon père que de ma mère. Il faut dire qu’il était beaucoup moins strict avec moi, et il était plus cool en ce qui concerne les règles et beaucoup d’autres choses. Par exemple pour les taches sur les vêtements, ma mère s’énervait toujours quand j’en faisais et mon père lui s’en fichait, il disait qu’un enfant qui ne se salit pas et un enfant qui ne s’amuse pas. J’aime sa façon de penser. Puis avec moi, c’était sans doute mieux puisque je m’amusais à dessiner sur mes habits et faire toutes sortes de choses. J’avais déjà envie de m’amuser avec la mode, enfin à cette époque on ne peut pas dire que j’étais vraiment douée. En ce qui concerne Bryan, mon frère, bien qu’il ait été jaloux au début son comportement à rapidement changer suite aux mots réconfortants que mes parents lui ont toujours dits. Ils l’encourageaient dans son rôle de grand-frère. Je dois dire, que même si je ne m’en rendais pas compte à l’époque, ça a toujours été une réussite. Plus nous grandissions et plus il faisait attention à moi. Ca n’empêchait pas que nous avions quelques disputes, comme n’importe quels frères et sœurs, surtout quand je touchais à ses jeux vidéo lorsqu’il a eu l’âge d’en avoir. Ce que j’aimais moins à la maison, c’est toutes ces personnes inconnues, le personnel de maison. Nous avions une femme de ménage qui s’occupait aussi bien de la cuisine, des courses que du ménage, c’était plus une femme à tout faire, et une nounou pour la journée. Ces personnes étaient sympathiques, ça n’est pas le problème, je m’entendais bien avec elles et puis je les aidais de temps en temps. Mais c’était quand même des inconnus puis des personnes beaucoup moins riches que nous. Mon père m’a toujours appris que la fortune d’une personne n’est pas importante, ce qui est important, c’est la personne en elle-même. C’est pour ça qu’il nous a inscrit dans une école publique. Ce n’était pas dérangeant. Ce que je n’aimais pas à l’école, c’est les élèves qui me jugeaient sur ma couleur de cheveux, avec tous les clichés qui existent sur les roux, ça n’est pas étonnant. Franchement, j’en ai été blessé quelques fois mais je ne me suis jamais arrêté dessus non plus. Ca ne m’empêchait pas d’avoir des amis. Que ça soit à l’école ou en dehors. J’avais aussi les amis de mon frère, qui devenaient mes amis, simplement parce que j’adorai être avec lui, le suivre partout. Des fois, ça l’ennuyait mais il s’y est fait. Comme je l’ai dit, rien de spéciale dans mon enfance, une vie normale.

Mon adolescence par contre, c’est différent. Ma famille a dû faire face à une situation difficile et c’est sans doute ce qui m’a le plus marqué dans la vie. Mon entrée au lycée s’est bien passée, mon frère y était déjà présent et il a fait attention à ce qu’on ne me fasse pas trop d’ennuis. De toute manière, je ne suis pas une fille qui se laisse faire, donc même si quelqu’un était venu vers moi pour une raison négative, j’aurais répondu dans ce sens également. Ce qui est arrivé à plusieurs reprises. Des élèves qui connaissaient un peu mon passé, ma famille suite à ce qui se dit dans les couloirs, ne m’appréciaient pas vraiment. Pour eux, j’étais une fille à papa et certains me l’ont bien fait comprendre. Des remarques et des critiques, j’en ai eu. Au départ, je répondais puis j’ai finalement décidé que j’allais en sourire pour ne plus y faire attention. Les personnes qui me jugent sans prendre la peine de me connaître ne voulaient pas la peine que je me fasse du mal. Certaines personnes que je connaissais du collège étaient également avec moi dans le lycée. Des amies et des moins amies. En tout cas, je n’étais pas seule, je ne l’ai jamais été. J’essaie toujours d’aller vers les gens, quand j’en ai l’occasion, j’adore ça. Je sortais un peu plus de chez-moi, j’allais chez des amies, j’allais à des fêtes, j’allais à des défilés de mode… Enfin, je ne m’ennuyais pas du tout. D’ailleurs, ma passion pour la mode n’a jamais cessé de grandir. D’ailleurs, mes parents m’ont offert une machine à coudre à l’un de mes anniversaires et elle m’a toujours beaucoup servi. Je prenais plaisir à faire mes propres vêtements, ce que je fais toujours. Ça ne m’empêche pas de dépenser mon argent dans les boutiques par contre. En dehors de ça, je suis devenue végétarienne. Mon amour pour les animaux était bien trop grand pour avoir la force de manger de la viande à nouveau. Ma mère a essayé de me faire changer d’avis, mais elle n’a jamais réussi. Je ne supporte pas tout simplement. Jusque-là, tout allait bien. Jusqu’à l’âge de mes 15 ans. Mon frère Bryan en avait 18. Il était toujours mon modèle et mon protecteur, nous avions toujours une bonne relation. Malheureusement, la vie me l’a pris, ainsi qu’à mes parents. Il avait obtenu son diplôme de lycée, il avait eu en cadeau une voiture. Content, il voulait rouler avec mais aussi fêté la fin d’année. Il est donc allé rejoindre des amis à une soirée. Raisonnable, il n’a pas pris d’alcool puis mes parents lui avaient fait leur spitch avant qu’il ne parte. Malheureusement, lorsqu’il était sur le chemin du retour, une autre voiture lui est rentrée dedans. Impossible de l’éviter, même s’il a essayé. Il a perdu la vie à son arrivée à l’hôpital. Le chauffeur de l’autre voiture également. Il n’y a eu que réparation financière de la part de son assurance. Mais rien ne pourra réparer la perte d’un frère, d’un fils. Mes parents ont vraiment eu du mal, la tristesse était là, ma mère ne cessait d’être triste. Ils se disputaient beaucoup. Ils étaient sur le point de se séparer mais ce qui a fait tenir leur couple, c’est le fait que ma mère soit enceinte. Ma mère a vu ça comme un signe, comme si Bryan était quelque part dans ce nouvel enfant. Franchement, je n’ai pas vraiment apprécié ce genre de pensée de sa part, ça n’est pas Bryan c’est un autre bébé. Mais elle allait mieux alors… Ce bébé est né quelques mois plus tard, il s’agit de mon petit frère Edan. Je l’ai de suite pris sous mon aile, je m’en suis occupé comme une seconde maman. J’ai été protectrice avec lui comme mon frère l’a été pour moi. Je le suis toujours d’ailleurs. Malgré ces épreuves, j’ai continué de vivre. Je faisais ce que je pouvais pour rendre heureux mes parents malgré tout. Je faisais en leur sens. Mais je ne m’empêchais pas de m’amuser non plus. J’ai terminé le lycée de manière positive et j’en ai été vraiment fière.

Après le lycée, je me suis inscrite, sans hésitation, à l’université dans la catégorie littérature. Je savais que ça plaisait à mes parents donc c’était assez logique. J’ai débuté normalement, ce n’était pas si désagréable que ça finalement. Les cours n’étaient pas mauvais. J’ai beaucoup appris durant ces années d’études. J’ai mûri aussi je dois dire, comme n’importe quelle personne l’aurait fait. Je me suis faite de nouvelle connaissance. J’ai noué des liens forts également. L’université c’est une expérience qui me plaît vraiment. C’est tellement différend qu’au lycée. Mais je sentais bien malgré tout que ça n’était pas vraiment mon domaine. J’aime la lecture, la littérature mais ce n’est pas ce que j’avais envie de faire dans la vie. Je ne sais pas comment j’ai fait pour tenir trois années sans abandonner avant. Sans doute que je tiens encore plus à mes parents que je ne le pense. Aussi parce que j’avais peur de leur réaction en leur disant que je ne voulais plus poursuivre. Encouragé par plusieurs personnes, j’ai finalement craqué. J’ai eu une discussion avec mes parents et je leur ai dit que je ne me sentais pas à l’aise dans mon choix. Que le stylisme m’attire beaucoup plus et que j’ai toujours rêvé d’être dans ce monde de travail. Il était un peu mécontent, mais surtout parce que j’aurai dû le dire plutôt au lieu de perdre des années. Ils n’avaient pas tort mais on imagine toujours le pire dans des situations comme ça. J’ai terminé mon année en littérature, même si je savais que ça ne servait à rien puisque je comptais prendre une autre voie. J’ai ensuite passé deux vacances magnifiques. J’en ai profité pleinement. J’ai profité de pouvoir voyager, de pouvoir être près de mes amis et de prendre du temps pour moi. J’ai aussi trouvé un appartement, dans lequel habité. Il est temps de laisser mes parents pour prendre mon indépendance. J’ai commencé à m’installer il y a peu de temps. J’ai même pris un compagnon à mon chat, un petit chien, un carlin. Et maintenant j’en suis là, j’en suis à ma première journée de cours et j’en suis déjà ravie. "


Une fois terminé d’écrire. Je rends les pages au professeur. J’attends que les autres terminent également. Ce fut assez rapide et le professeur nous annonce la fin du cours. – Merci beaucoup. Au revoir. – Dis-je comme les autres. C’est passé plus vite que je le pensais. Maintenant, il faut que je rentre chez-moi. J’ai encore des cartons à défaire pour être réellement installée. Puis c’est mieux que je le fasse maintenant, avant que je n’aie plus le temps pour le faire.

_________________
Jade Braxton

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
 
Jade ▬ Vivre de sa passion peut aussi permettre de vivre avec passion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « On ne peut pas chasser le brouillard avec un éventail. »
» Le Bio peut nourir la planète
» la politique ca peut aussi être ca!
» Peut-on parler d'opposition avec l'effondrement de l'étât?
» MAMMON ▬ L'enfer? Elle peut te le faire vivre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: