AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 267
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Schizophrénie : Alec J. Miller [Francisco Lachowski] Percy Ipkiss [Ty Simpkins] Simon Elkins [Cody Christian] Nael K. White
Disponibilités : disponible amaryllis ; amaryllis ; chelsea ; chelsea ; chip ; chip/neil ; levi ; summer
event danvers
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me   Mar 13 Déc - 23:10

Elliot Austin Hayes
Mercy...

Prénom : Elliot que je n'utilise plus et Austin.Nom de famille : Hayes est mon nom de famille biologique mais j'ai longtemps porté celui de Floyd. Date & lieu de naissance : 09 avril 1998 Âge : 18 ans Métier : Pickpocket c'est un métier ?Orientation sexuelle : Je ne sais pas vraiment, j'aime les filles je pense ? Je ne me suis jamais vraiment posé la question. Statut civil : Célibataire, je ne cherche pas l'amour.. Statut financier : Plus pauvre tu meurs. Caractère :Mon caractère n'est , soyons honnête , pas facile à vivre. En effet derrière mon visage doux, je suis tout sauf simple. Je ne suis pas non plus démoniaque mais j'ai un caractère assez fort que certains peuvent ne pas apprécié. Je suis en effet quelqu'un d'assez franc qui ne tourne pas sa langue avant de parlé et qui dit les choses comme elles sont que cela plaise ou non. Je sais que je peux blessé mais j'aime qu'en retour on me dise la vérité sans tourné autour du pot même si j'ai tendance à totalement me fiché de ce que l'on me dit et à toujours répliqué et provoqué. Là est mon principal défaut, l'arrogance, le seul moment où je ne réplique pas c'est lorsque je crains la personne. Mais cette façade de p'tit con n'est qu'une barrière à mes sentiments pour me protéger. Je ne supporte pas l'idée de m'ouvrir à quelqu'un et même mes proches ne connaissent rien de mon passé avant le cirque, de cet acte que je regrette encore maintenant car fièrement je vais de l'avant en faisant mine de rien. Je suis en revanche très protecteur, pat exemple je déconseille à quiconque de toucher à un cheveux d'une personne que j'aime car autant le dire, je ne suis peut-être pas monsieur muscle mais je trouverais un moyen de me venger. Cette impulsivité alliée à cette surprotection est simplement due à une peur de perdre d'autre personnes auquel je tiens. Mais lorsque j'ai pleinement confiance je me montre sous un jour totalement différent en étant plutôt de bonne compagnie voir sympathique et drôle.  Je relâche la pression et je deviens un adolescent comme les autres. En général j'ai tendance à apprécié le calme et à être un peu solitaire mais j'ai mes moments dans lesquels je recherche de la compagnie. Mon caractère est en quelque sorte variable en fonction  de mes humeurs Parti politique : Peu importe quel parti l'emporte, ça ne changera rien à ma vie. Alors je m'en contrefous. . Groupe : Me, Myself and I. Avatar : Finn Harries.
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
Je dois vraiment répondre à la question ? Sérieusement ?  Je ne lis jamais un livre alors que la question se base sur des semaines ou des mois, la réponse sera la même zéro. Je ne pourrais même pas affirmer un jour avoir lu un livre en entier, j’ai tellement d’autre chose à faire et à penser.  Alors les livres, je m’en sers pour me torcher les fesses quand j’ai plus de papier toilette à la rigueur, et encore c’est irritant.

Pour toi, l'amitié c'est...
Inutile ? C’est sans doute ce que je dirais en premier et que j’affirme. Je n’avais jamais rien connu à part ma famille avant de venir à Washington. Et pourtant depuis que je suis seul, je me sens incroyablement seul et je ressens le besoin d’avoir des amis. Peut-être que je pourrais dire que c’est un besoin vitale ? Pourtant je ne veux pas m’attacher, trop me faire d’amis m’est impossible et pourrait surtout m’attirer trop d’ennui.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
La rumeur la plus folle qu’on a lancée sur moi. Je pourrais peut-être considérer la rumeur informant le pays entier que j’ai été enlevé comme un véritable ragot.  Mais c’est un peu vrai au fond, je m’en rends compte maintenant. On va faire plus simple, depuis que j’ai rejoint la ville une petite rumeur circule au niveau du lycée local et dans les environs. Celle que je serais gay et en couple avec Chip alors qu’il n’en est rien. Mais les gens sont cons et font des conclusions bêtes de tout, je ne dis rien car ça me passe au dessus de la tête mais un jour j’vais débarqué là-bas et ça va chier des bulles carrées.
+ Je maitrise l'art de l l'illusionnisme et de la prestidigitation + Je fais des spectacles au sein d’un cirque ambulant depuis que je suis enfant, j’ai arrêté il y a peu + Je vis actuellement dans un immeuble abandonné + Je subviens à mes besoins en faisant des tours dans la rue ou en volant les portefeuilles des passants + J’ai un frère jumeau qui ne sait pas que je suis encore en vie + Je suis quelqu’un de très bagarreur et malgré mon apparence de biscotte, je sais me défendre et j’ai un bon crochet. + Je possède une fausse carte d’identité que j’utilise assez peu et qui ne passerait pas un véritable contrôle d’identité autre que celui d’un bar. + Je suis puceau, je n’ai jamais eu de relation avec personne. Je ne suis d’ailleurs jamais sorti avec quelqu’un et je ne sais pas ce que ça fait d’être amoureux. + Bien que je sois seul, je vis mal la solitude. J’ai toujours été habitué à être entouré d’une dizaine d’autres personnes et de ne même pas avoir une chambre seul, autant dire que mon immeuble abandonné me déprime. + Il parait donc évident que je ne m’y connaisse que peu en technologie. Je n’ai jamais eu de téléphone à moi ni de réseau sociaux, parfois l’accès à un ordinateur et on pourrait dire que je ressemble à un vieux de soixante-dix ans qui apprend à utiliser la technologie des jeunes+
Prénom :Dylan Pseudo sur le net : Mekhaï. Âge : 19 ans. Pays : France. Comment as-tu découvert le forum ? J'ai pas été actif la première fois :arrow et une personne m'a tenté ~ Hein Chip . Quelles sont tes premières impressions ? J'ADORE!!!. Crédits : Tumblr et Sweet Disaster. Un petit mot pour la fin ? Coeur sur vous

Code:
<pris>Finn Harries</pris> ► E. Austin Hayes


Dernière édition par E. Austin Hayes le Mer 14 Déc - 21:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 267
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Schizophrénie : Alec J. Miller [Francisco Lachowski] Percy Ipkiss [Ty Simpkins] Simon Elkins [Cody Christian] Nael K. White
Disponibilités : disponible amaryllis ; amaryllis ; chelsea ; chelsea ; chip ; chip/neil ; levi ; summer
event danvers
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me   Mar 13 Déc - 23:12

You want to make a memory
I'm alive


I. Quand nous étions enfants

Je me souviens encore de cette journée, celle qui représente l'un de mes souvenirs de ma première vie, de celle à Emeryville. Ce jour-là il faisait chaud, l'été pointait le bout de son nez et comme toujours en Californie les températures suivaient. Aux yeux du petit garçon de seulement cinq ans que j'étais, c'était une occasion parfaite pour sortir jouer dans notre jardin. J'étais à cette époque un petit garçon plein de vie et assez agréable à vivre. J'étais plutôt timide et je me faisais bien souvent discret avec la plupart des personnes. Bien-sûr à la maison c'était ma gaieté et mon énergie qui ressortait. J'avais eu la chance de naitre avec un jumeau, oui à mes yeux cela représentait une chance. Nous étions comme beaucoup d'autres dans notre cas inséparables et j'avais tendance à ne jamais rien vouloir faire sans lui au grand damne de mes parents qui auraient parfois préféré que je me sociabilise un peu avec d'autre enfant de mon âge mais je ne voulais pas. J’étais le genre de jumeau à vouloir dormir avec, s’habiller à l’identique et à peine accepté avoir une chemise de couleur différente de celle de mon frère.  Là encore je partais à la recherche de Connor
dans le but de lui demandé de venir jouer au ballon avec moi  tandis que papa lisait le journal sur le canapé du salon et que maman s'occupait de Malia, ma petite sœur de deux ans ma cadette. J'étais donc naturellement heureux dans cette famille et je n'aurais rien voulu changer à ma vie. J'avais finalement trouvé Connor dans notre chambre alors qu'il jouait calmement et je m'étais avancé avec énergie.  " Connor, Connor  tu viens jouer au ballon avec moi ?" C'était impensable que j'y joue sans lui et même s'il ne voulait pas alors c'est moi qui resterais. Mais je connaissais bien mon frère et nous étions tout deux plutôt sportifs et je me doutais que cette idée lui plairait, c'est pourquoi je fus ravi de le voir accepté puis nous foncions tout deux dans le jardin tandis que notre père nous rappelait une énième fois de ne pas courir dans la maison pour ne rien casser. Dehors nous nous amusions assez calmement en nous passant le ballon l'un à l'autre tantôt avec le pied tantôt en la lançant à la main. Ce petit jeu nous occupa un moment jusqu'à que nous décidâmes d'arrêter et d'aller nous asseoir dans un coin du jardin. " J'adore quand on joue tous les deux. T'es mon frère et mon meilleur copain et j'espère qu'on sera toujours ensemble !" Je le pensais sincèrement et j'étais loin de me douter que je serais celui qui briserait cette promesse.

II. Une vie détruite si facilement.

Il y a des jours dans la vie où rien ne va et où un drame nous guette prêt à frapper.  J'avais maintenant sept ans et je m'épanouissais dans le bonheur aux côtés de ma famille. Mon caractère lui en deux ans n'avait pas tellement changé je restais ce petit garçon assez craintif et timide, toujours collé au basque de Connor. Quand j'y pense maintenant, je n'étais qu'un pauvre petit garçon faible et vulnérable qui avait besoin de sa famille pour se protéger. Ce jour là mes parents nous avaient laissé mon frère et moi chez nos voisins pour que nous puissions jouer avec leur fils pendant qu'ils partaient faire des courses accompagnés de Maya. Une sortie comme bien souvent ils en faisaient en nous laissant généralement sous bonne surveillance. Ils avaient beau être des parents très aimants aller dans un magasin avec deux petits garçons de sept ans qui débordent d'énergie, ce n'était pas une tache facile. Tout aurait pu bien se déroulé et je ne m'en inquiétais pas tandis que je jouais avec notre ami et mon jumeau.  Seulement les heures s'écoulaient et nos parents ne revenaient pas ce qui commençait à m'inquiéter. Ce n'était pas leur genre de trainer sans nous prévenir d'autant plus que nous avions école le lendemain. Nous avions donc diné chez nos voisins quand en début de soirée nous avions entendu quelqu'un frapper à la porte. Enfin ils étaient de retour ! C'était ce que je m'étais dit tandis que j'avais couru vers la porte prêt à les accueillir tel qu'il se doit mais je fus surpris lorsque ma voisine ouvrit la porte de voir venir deux agents de police. Du haut de mes sept ans tout ceci semblait impressionnant. Les deux agents allèrent d'abord discuter avec nos voisins tandis que Connor et moi trouvions l'absence de nos parents de plus en plus étrange mais sans faire le lien. Ce n'est que quelques minutes plus tard que nous fûmes appelés à rejoindre tous ces adultes alors que je remarquais cet air bouleversé sur le visage de notre voisine. Que pouvait-elle bien avoir. L'un des deux agents qui était une femme vint vers nous et se mit à genoux pour être à notre hauteur alors qu'elle nous prenait chacun une main de manière réconfortante. Ses mots ou du moins une partie resteront à jamais gravés dans ma mémoire. " Vos parents ont eu un accident... Ils ne reviendront pas... Ils sont montés au ciel pour aller dans un monde meilleur... Votre petite sœur aussi est avec eux. " Je n'avais entendu est compris que ces quelques bribes de son discours mais l'essentiel était assimilé et comme bien des personnes, une fois que je compris que je ne reverrais plus jamais le reste de ma famille, j'ai fondu en larme durant de longue minutes et durant bien des jours. Ma famille m'avait été arrachée si brutalement et maintenant il ne restait plus que Connor et moi... Qu'allions nous devenir.

III. Un nouveau départ, partie 1

J'étais recroquevillé sur moi même depuis combien de temps maintenant? Assis sur cette branche d'arbre en train de pleurer encore et encore. Je vivais toujours très mal la perte de mes parents et cela s'en faisais ressentir dans mon comportement. Je n'étais plus ce petit garçon timide et craintif de tout au contraire, j'étais devenu agressif et violent. J'avais déjà été puni deux fois pour m'être battu et une autre pour avoir arraché la tête de la poupée de la petite Sarah qui me rappelait trop celle qu'avait Malia. Je souffrais mais j'avais l'impression que personne ne le voyait et que ces femmes à l'orphelinat, celles qui me réprimandaient sans cesse ne le voyaient pas. Pour être je n'étais qu'un petit garçon turbulent qui ne se ferait surement jamais adopté à cause de son comportement. Je ne les aimais pas non plus, je détestais cet endroit et je ne souhaitais qu'une chose m'en aller. Connor et moi avions évidemment fini à l'orphelinat n'ayant ni grands-parents ni famille souhaitant nous prendre à charge. Nous n'étions que tous les deux et il restait mon pilier même si je n'étais plus autant collé à ses basques. J'avais seulement sept ans et je me trouvais non loin de la dépression ne supportant pas le fait d'être sans famille. Je redressais mon visage seulement à ce moment là avant de frotter mes yeux encore humide. J'allais devoir rentrer à l'orphelinat si je ne voulais pas être puni, je n'avais déjà pas eu le droit de partir seul. Je voyais alors un homme venir vers l'arbre sur lequel j'étais perché, je ne le connaissais pas mais il semblait déjà là quand j'étais venu me réfugier. Je descendais donc de ma branche lorsque celui-ci me le demandait pour savoir ce qu'il désirait. " Et bien mon petit, pourquoi tu pleures?" Je ne répondais d'abord rien préférant baisser le regard sur mes chaussures légèrement sales avant de dire à voix presque inaudible. " Je veux mon papa et ma maman... L'homme fut d'abord surprit mais fit un geste qui me redonna confiance, celui-ci prit mon menton pour relever mon visage alors que mes yeux surpris croisaient les siens. " Ne baisse jamais la tête quoi qu'il arrive. Où sont tes parents?" Je continuais malgré moi à sangloter à la suite de mes pleures et pourtant moi qui croyais être à cours de larmes, je me remettais alors à pleurer. Ce sujet était encore trop sensible pour moi tandis que je fonçais dans les bras de cet inconnu. " Ils sont montés au ciel..." Cet homme posa alors tendrement sa main sur mon crane avant de me demander tout naturellement comment je m'appelais. " E...Elliot " L'homme se mit alors à ma hauteur après m'avoir légèrement repoussé pour mieux me parler. " Et moi je suis Gaspard. Tu sais Elliot si tu veux une nouvelle famille tu peux venir avec moi. Nous t'accueillerons avec plaisir." À ma suite de ces mots, des étoiles devaient apparaitre dans mes yeux…

IV. Un nouveau départ, partie 2

Je ne parvenais pas à y croire alors que j'avais l'impression que le malheur ne cessait de s'abattre sur moi, Gaspard cet homme que je venais de rencontrer, disait pouvoir m'offrir le bonheur. Tous ce que je désirais c'était une famille et il disait que lui pouvait me faire intégrer la sienne. C'était comme m'offrir une seconde vie et je n'avais pas hésité mais cependant il se déplaçait beaucoup et ne comptais pas rester dans la région longtemps. Je pensais soudainement à mon frère, lui aussi était seul et n'avait plus de famille mais égoïstement je me disais que Gaspard ne voudrait plus m'emmener avec lui si je lui parlais d'un second enfant. Je n'ai pensé qu'à mon bonheur et ce jour là, j'ai prit la décision de laisser mon double, mon miroir derrière moi, le brisant définitivement. J'ai décidé d'abandonner la personne qui jusque là avait toujours le plus compté pour moi. J'avais rejoint ma chambre d'orphelin et j'avais mis le peu d'affaires qu'il me restait dans un sac quand Connor m'avait surpris sur le fait. J'avais senti son regard se posé sur moi alors qu'il semblait comprendre que je m'en allais. " Je m'en vais Connor... Je vais être adopté maintenant" Je n'osais pas le regardé dans les yeux alors que me dire que je ne reverrais plus ma moitié me déchirait le cœur mais à ce moment là je ne pensais qu'à moi, même lorsque celui-ci me prenait dans ses bras en me suppliant de ne pas le laisser seul qu'on devait resté ensemble. Une larme coulait le long de ma joue, cela me faisait tant de mal mais j'étais sûr de mon choix. "Tu vas me manquer... Je t'aime..." Je n'étais pas un enfant très expressif de ses sentiments habituellement pas même avec mon frère et pourtant là je lui disais que je l'aimais. C'était important qu'il le sache avant cet adieu. Je le repoussais de force alors qu'il me suppliait de resté avec lui encore et encore. "Au revoir..." Je quittais l'établissement en pleurant en retournant vers Gaspard qui m'attendait. Il avait l'air pressé, cette adoption n'était pas officielle, autrement dit je fuguais de l'orphelinat mais cela m'était égale. J’étais loin de me dire que malgré mon consentement, je me faisais enlevé. " Et bien petit, ça va pas ?" Je passais mon bras sur mes yeux avant de lui sourire. " Si, si on y va ?" C'est ainsi que je me lançais dans une nouvelle vie.

V. Un nouveau départ, partie 3

J'avais suivi Gaspard vers une nouvelle vie me faisant déjà rêvé, une grande famille avec plein d'enfants comme moi, dans ma situation, que Gaspard avait recueillie, je me disais que mon frère jumeau s’y serait surement plus. Mais le temps n'était plus au regret. Gaspard m'avait plus ou moins expliqué quel genre de vie j'allais mener, en effet celui-ci était le grand patron d'un cirque ambulant qui voyageait à travers le pays. J'étais très content, c'était au moins le bon côté de la chose et puis mon nouveau "père" m'avait promis de m'apprendre à faire de la magie pour que moi aussi je puisse participer à son spectacle. Quel enfant ne rêverait pas d'être magicien? Je l'avais suivi jusque dans un vieux théâtre avant que celui-ci ne m'annonce : " Je vais te présenter au reste de la troupe, bienvenue parmi nous Elliot" Alors que nous pénétrions dans le bâtiment, j'avais suivi d'un pas calme Gaspard qui me conduisit avec lui jusqu'à une grande salle rempli de jeunes personnes allant d'enfant à adolescent. Je me sentais légèrement intimidé alors j'avais posé mon regard sur une jeune fille sur la scène qui s'entrainait avec un mannequin. Je ne savais pas tellement ce qu'elle faisait mais elle agissait tellement rapidement que j'avais à peine réussi à distinguer ce qu'elle faisait. J'étais totalement ébahi quand j'entendis soudainement l'homme à côté de moi applaudir et ainsi attirer tous les regards sur lui mais aussi sur moi ce qui me fit rougir. J'étais encore à cette époque extrêmement timide et il est difficile de croire que ce petit garçon était moi tant j'ai changé mentalement. J'eus presque envie de me cacher dans les jupons de Gaspard quand tous le monde s'approchait de lui et donc de moi. Tant de visages inconnus et pourtant tous ces gens allaient devenir ma famille. Plusieurs personnes me lançaient des regards interrogateurs mais personne ne me disait rien tandis que que Gaspard discutait avec cette fameuse Coco. Drôle de prénom. L'homme lui annonçait alors qu'elle allait s'occuper de moi mais à quoi ? Finalement la dite Coco se tourna vers moi avant de se présenter en souriant, alors son vrai nom c'était Devon. Je comprenais mieux, je lui répondais assez timidement. " Je suis Elliot..." Après cela Gaspard partait et je faisais connaissance avec un peu tous les enfants et notamment Devon , celle qui allait devenir la personne la plus proche de moi.

VI. L'échec n'est pas toléré

Après des semaines et des semaines d'entrainement aux côtés de Coco, j'avais appris quelques tours et je ne m'en sortais pas tellement mal même si je manquais encore de précision dans mes gestes. J'avais du mal à enchainer les mouvements ce qui faisait par moment que mon tour était raté mais globalement je m'en sortais assez bien. Je m'étais peu à peu rapproché de Devon avec qui j'entretenais de bonnes relations et surtout avec qui je passais le plus clair de mon temps. Même lorsque nous ne nous entrainions pas, j'allais la voir pour parler et parfois me confier même si je n'avais jamais parlé de ce poids de mon passée qui assombrissait mon cœur, je pensais encore souvent à Connord même si je retrouvais peu à peu le sourire. Ce soir là j'avais eu droit de participer à la représentation, honnêtement je ne m'en sentais pas prêt et même mon amie semblait de mon avis mais Gaspard avait insisté et comme je ne voulais pas le décevoir je l'avais fait. Seulement ce fut une véritable catastrophe, en effet après avoir stressé à cause de la foule présente je m'étais emmêlé dans mes mouvements ce qui me valu de finir par terre les fesses en l'air, face contre le sol et de devoir être remplacé d'urgence. Cela faisait maintenant près d'une demi-heure que j'attendais Gaspard qui m'avait ordonné de ne pas bouger de son bureau. Je savais qu'il était en colère et je m'en voulais d'avoir ainsi tout capoté mais je n'avais encore jamais vu le vrai visage de Gaspard, celui qu'il arbore lorsqu'il craint de perdre de l'argent. Celui-ci m'avait rejoint un air toujours aussi énervé et m'avait demandé sur un ton froid. " Qu'as tu as dire pour ta défense." Je baissais la tête en commençant à sangloter tout en commençant à m'excuser." Je suis désolé Caspard... Je... J'ai pas f-..." Je fus interrompu soudainement par une gifle que je n'avais pas vu venir et qui m'avait fait tomber sur le cul. Machinalement je posais ma main contre ma joue mais je fus tellement étonné et sonné que je ne réagissais pas. Pourquoi m'avait il frappé pour une simple erreur? " Écoute moi bien gamin, je laisse passer pour cette fois mais que ça ne se reproduise plus sinon je serais beaucoup moins gentil. " Je n'osais toujours rien répondre en gardant ma main contre ma joue tandis que mes yeux verts restaient rivés sur lui. " Compris ?!" Je hochais doucement de la tête, pour la toute première fois de ma vie j'avais peur de lui alors je ne voulais pas trop me faire remarqué. " Maintenant dégage" Sans plus un mot je quittais la pièce pour rejoindre mes amis dont Devon la tête baissée. Gaspard venait peut-être de se montrer violent envers moi, mais pourtant je ne me tenais que pour seul responsable et lui, je le respectais toujours autant.

VII. Vie de voleur.

" Allez Austin on compte sur toi!" J'avais grandi et je devenais maintenant un jeune préadolescent de douze ans au caractère bien trempé. Je m'étais endurci au cours de ces cinq ans passées aux côtés de la troupe et j'avais nettement progressé tant dans la magie que dans le vol. C'était devenu mon quotidien et je me plaisais assez dans cette vie, il faut dire que je n'avais presque plus aucun souvenir de ma vie d'avant à laquelle je ne pensais quasiment plus. Je n'avais cependant jamais prit de surnom de scène, ce n'était pas mon truc et je n'avais jamais eu idée, par chance cela n'avait dérangé personne que j’utilise mon second prénom... C'est vrai qu'Austin c'est bien. Maintenant ma famille c'était eux et je les aimais même si je n'en disais rien. Mon caractère c'était nettement endurci à tel point que j'en étais méconnaissable. J'avais dit au revoir à la timidité et bonjour à l'arrogance maintenant je ne laissais personne me marcher sur les pieds ce qui me provoquait de nombreuses disputes avec celle que je considérais comme ma grande soeur, nous étions deux mulets au caractère de cochon mais par chance notre relation devenu quasiment fusionnelle faisait que nous ne nous boudions que quelques heures. Aujourd'hui je me retrouvais face à l'entrée d'un grand centre commerciale assez bondé de monde alors que mes camarades m'encourageaient à y aller. C'était mon terrain de chasse favori ce genre d'endroit. En effet, j'étais devenu l'un des meilleurs voleurs de la troupe surtout dans ce genre d'opération dans lesquelles je ramenais parfois plusieurs portefeuilles dans ma sacoche. Le tout était d'être vif et précis ce que j'avais appris à être depuis cet incident. J'inspirais un grand coup alors que mes amis ne cessaient de m'encourager. Plus je ramènerais de sous et meilleur allait être notre repas. " Fermez là vous me déconcentrez !" Je m'élançai alors en marchant d'un air calme. Mes yeux furetaient dans tous les environs pour trouver des cibles, un objet visible, une poche ouverte ou bien un sac tout était bon pour y piocher quelque chose. Je ne me gênais pas pour prendre celui d'une blondasse qui aurait sans doute tout dépensé en fringue dans son sac à main, dans la poche de jean d'un mec qui manqua de me remarqué mais dont je pus m'éloigner ainsi que ceux d'un jeune couple et d'un autre mec. Je ne regardais qu'à peine leur visage pour ne pas culpabiliser après en général je récupérais l'argent et je jetais le reste dans une poubelle sans le moindre scrupule. Cette fois-ci les trouvailles étaient bonnes mais parfois je revenais presque bredouille. Alors que je rejoignais mes camarades un sourire s'affichait sur mes lèvres. " On va pouvoir se goinfrer à mort" Je laissais cependant d'autres de mes amis tenté leur chance à leur tour tandis que je rejoignais Devon, mon amie la plus proche et ma confidente. " Viens j't'invite !" Je souriais joyeusement fier de moi. Le vol c'est mal mais pas lorsque l'on a été élevé ainsi.


VIII Un lien inexplicable.

Depuis combien de temps vivais-je ici dans cette vie de bohème en tant que magicien? Six ans je crois et c'était devenu ma routine et étonnamment celle-ci me plaisait puisque je n'avais jamais connu autre chose ou du moins je n'avais aucun souvenir. Je revoyais parfois les visages de mes parents et de Malia mais je n'en ressentais plus de peine. Ils étaient parties depuis tellement longtemps maintenant mais en revanche celui auquel je pensais encore souvent c'était Connor. Comment grandissait-il? Me ressemblait-il toujours autant, où vivait-il? Je ne l'avais jamais revu depuis mon départ et pourtant j'avais suivi son parcours, en fait lors d'une escale cette année j'avais fait des petites recherches pour retrouver le nom de l'orphelinat puis je les avais contacté pour retrouvé le nom de John, l'homme qui nous avait prit en charge et qui devait toujours suivre le parcours de Levi, le tout depuis une cabine téléphonique et sans lui indiqué où je me trouvais. Étonnamment je pensais qu'il ne voudrait pas me répondre et qu'il chercherait à me retrouvé mais quand je lui ai dit que j'allais bien et que je ne voulais pas revenir, celui-ci sembla comprendre et me donna des renseignements et je savais que mon frère était baladé de famille d'accueil en famille d'accueil. Bien évidemment, il avait tenté de me localiser mais je ne lui avais rien dit. Avant de raccrocher, j'avais fait promettre à mon interlocuteur de ne pas parler à Connor de moi et depuis je l'appelle dès que je change de ville. Aujourd'hui, je devais travailler mon numéro aux côtés de Devon, nos tours devenaient meilleurs de jour en jour est mon préféré était de se libérer des chaines cadenassés. Seulement aujourd'hui je ne me sentais pas totalement bien, je ne saurais le dire pourquoi mais je ressentais une douleur fantôme dans le ventre mais surtout j'avais la sensation que Connor avait mal ou était souffrant. Peut-être était-il malade ou avait-il chuté ou que sais-je mais j'en avais l'impression. Si ça se trouve je me trompais totalement et je ne saurais jamais si cette sensation était fondée ou non, toutefois penser à lui venait de me miner le moral. " J'me sens pas très bien, je vais faire une pause on reprend dans une demi-heure Coco?" Je ne lui demandais pas son avis mais je savais qu'elle comprendrait sans savoir ce que j'avais. Notre numéro était déjà au point de toute façon, ce n'était qu'une précaution. J'étais alors parti me réfugier dans un arbre où j'étais sur d'être tranquille sans que quelqu'un ne vienne me parler.

IX L’élève devient maitre

Ce jour-là j'étais assis dans un coin tandis que j'observais l'un de mes camarades s'entraîner à son propre numéro, la plupart des jeunes que nous étions à l'époque étaient devenus des adultes ou presque mais le spectacle n'en devenait que meilleur tandis que nous continuons de voyager de ville en ville. Ce jour-là Gaspard c'était absenté et avait laissé la charge de nous avoir à l'œil à Lupin. Honnêtement depuis mon plus jeune âge, j'avais toujours eu du mal avec ce mec même si maintenant je ne me gênais plus pour lui tenir tête. Il avait beau être le chien de Gaspard pour moi il ne représentait rien du tout donc tant qu'il me foutait la paix je ne le calculais pas. Mon caractère lui n'allait pas en s'arrangeant mais c'est ce qu'il faut pour survivre dans un monde comme celui-ci. Devon n'était pas avec moi aujourd'hui, je ne sais pas ce qu'elle faisait mais je ne la collais pas constamment bien que nous soyons plus proche que jamais. Soudainement j'entendis des pas provenir de l'entrée et je tournais mon regard vers le nouvel arrivant qui n'était autre que Gaspard accompagné d'un petit garçon. Cette scène me rappela alors l'époque où c'était moi, le petit garçon à ses côtés. " Je vous présente Connor, dorénavant il voyagera avec nous" En voyant le petit se cacher derrière Gaspard, je me rappelais d'avantage ma propre arrivée ce qui eut le don de m'énerver. Alors que je m'apprêtais à quitter la salle, Gaspard m'interpela. " Austin, tu seras son professeur on manque de magicien. Il nous faut du neuf." Je soupirais alors avant d'ajouter. " Pourquoi? Coco et moi on le fait déjà ton numéro de magie, on n’a pas besoin d'un avorton en plus pour nos tours." Je n'avais surtout pas envie de me taper un morveux sur les bras. J'étais pas babysitteur moi. " Fais c'que je te dis et ne discute pas." J'affichais très nettement mon mécontentement mais j'allais le faire. Je ne tenais pas à désobéir à Gaspard et ainsi à me le mettre à dos c'est pourquoi je faisais signe au gamin de me suivre. Je n'allais pas le faire bosser de suite mais au moins les choses allaient être clairs. Une fois seuls je commençais alors à lui parler. " Écoute moi bien petit, Gaspard veut que je t'entraine mais je te préviens tout de suite, j'suis pas le plus gentil donc t'auras intérêt à bien bosser. On commencera dès dem-... Bah pourquoi tu pleure ?" Je voyais le petit garçon commencer à pleurer, peut-être avais-je été un peu dur avec après tout ce n'était qu'un jeune orphelin dans doute en recherche de famille. Je le voyais alors me prendre dans ses bras tandis que je ne savais pas quoi faire. Je n'étais pas très tactile et les gestes de tendresse pouvaient me bloquer. Je posais simplement ma main sur sa chevelure blonde. " Ça va aller, t'es avec nous maintenant…"

X. Devenir libre

Notre numéro venait de toucher à sa fin du moins la partie aux côtés de Devon car depuis que j'avais débuté l'entraînement de Connor qui se faisait maintenant appelé Blue sur scène, je partageais un ou deux tours avec lui afin de ne pas le laisser seul sur scène afin de lui éviter ce que moi j’avais vêcu. Plusieurs fois il s’était trompé mais j’avais masqué et rattraper cela. Bientôt malgré tout, il sera seul car je suis et resterait en duo avec ma soeur de cœur et je ne compte pas changer. J'appréciais vraiment ce petit homme auquel je m'étais malgré moi attaché et je le considérais comme mon propre frère et j'avais tendance à le protéger. Une fois le numéro fini après avoir salué le public, je rejoignais ma loge mais avant cela je passais voir Devon. C'était un petit rituel, j'adorais aller la voir après un spectacle pour rester un peu avec même si je la sentais mal ces derniers temps. On a tous nos coups de blues alors je n'avais pas insisté plus que cela. Pour ma part, bien que je sois heureux, je commençais vraiment à me lasser de cette vie, je voulais prendre la mienne en main et je ne m’imaginais pas passer une vie entière ici. D’autant plus que Lupin prenait de plus en plus de contrôle sur nous et se montrait de plus en plus menaçant envers moi. Toutefois je ne partais pas, je craignais ce qu’il pourrait m’arriver. Ici, la seule loi fonctionnant était celle de l’argent mais surtout de Gaspard, et je lui rapportais gros. Puis nous étions partie Devon, moi et quelques un de nos plus proches amis en chasse aux portemonnaie ensemble dans l'un des secteurs de la ville. Je ne m'inquiétais vraiment pas pour moi, sans me vanter j'étais clairement devenu l'un des meilleurs pickpockets du cirque et je ne revenais jamais bredouille bien au contraire. Seulement le petit Connor c'était fait prendre la main dans le sac et nous avions du intervenir pour l'aider ce qui avait considérablement réduit nos chances de vol c'est pourquoi nous étions revenu avec vraiment peu. Celui-ci éclatait alors de fureur à notre retour tandis quand on lui expliqua la raison de notre maigre pêche à savoir que l'un de nous s'était fait prendre. Immédiatement celui-ci compris qu'il s'agissait de mon disciple et alors que celui-ci levait la main sur Connor je lui avais retenu le bras. " Attend, je dois te parler ce n'est pas lui." Celui-ci m'avait alors dit de le suivre pour que nous parlions et une fois seul j'avais couvert le benjamin du groupe en m'accusant à sa place. Gaspard n'y croyait pas une seule seconde mais il lui fallait un coupable et il accepta le premier qui lui tombait sous la main. J'avais donc passé un quart d'heure très agréable avec deux de ses larbins qui se sont bien défoulé sur moi bien sûr sans toucher le visage pour ne pas marqué sa source principale de revenus lors des spectacles. Une fois libre, j'avais fait mine de rien et j'avais rejoins Devon puis sans la moindre explication je lui avais annoncé. " J’me casse." Le visage de ma moitié sembla mais elle ne dit rien, pensant sans doute que c’était encore l’une de mes menaces en l’air. Mais c’était sérieux, je ne resterais pas une semaine de plus dans cet endroit et une fois ma valise prête, je partais. Il ne manquait que la destination et j'avais déjà ma petite idée en tête. Pourquoi pas Washington C'est la bas que j'irais car je savais que Connor y était et je voulais le revoir même si je n’étais pas sur d'avoir réellement envie de revenir dans sa vie J’avais laissé une carte dans les affaires de Devon et de Connor que seul mes plus proches amis comprendront leur indiquant où me trouver s'ils souhaitaient me rejoindre, afin que même Gaspard ne le comprendrait pas s'il venait à tomber dessus... Une nouvelle vie libre s'était offerte à moi.



Dernière édition par E. Austin Hayes le Mer 14 Déc - 23:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isobel HoganGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 23/10/2016
Pages lues : 519
Crédits : Lady Azraël
Avatar : Melissa Benoist
Pseudo : Lydia
Schizophrénie : Jade (Katherine Mcnamara) ▬ Julian (Steven Mcqueen) ▬ Chelsea (Hailee Steinfeld) ▬ Luis (Matthew Doddario) ▬ Juliet (Katharina Mcphee)
Disponibilités : 5/3 PAS DISPONIBLE

Rhett & Sheri | Derrick | Jay | Derrick#2 | Rhett
Âge : 28 ans déjà
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me   Mar 13 Déc - 23:15

Haaaaan l'un des jumeaux Bienvenue sur le forum ! Courage pour la suite de ta fiche. pink Si jamais tu as besoin de quelque chose n'hésite pas.

_________________


Pendant que certaines t'imagine auprès d'elle dans leur rêve, toi tu réalises le mien en étant auprès de moi réellement. C'est ça qui fait la différence.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chip DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/12/2016
Pages lues : 777
Crédits : #avatar : Lempika. #gif : tumblr
Avatar : Tom amazing Holland
Pseudo : monocle. #alice
Schizophrénie : Derrick #CWood Rhett #GGustin Andy #ATveit Carter #AKendrick Solora #CBennet Lowen #DStevens Devon #ZKravitz
Disponibilités : closed neil ; winnie ; baby ; austin&neil ; austin ; noäm ; yasmin ; amaryllis ; isaiah ; cherry blossom ; winnie ; skye (uc.)
waiting list nothing
old memories nothing
Âge : Dix-neuf ans, dude ! #1nov98
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me   Mar 13 Déc - 23:21

Iso essuie ta bave elle coule partout Arrow

Bienvenue toi Ça fait plaisir de te revoir ici !!! Enfin on aura peut-être la chance de rp ensemble Arrow Non, on a pas le choix avec nos idées de fifou string Et puis Auuuuuuuuuuuustin
Bon courage pour ta fichette !!!

_________________
Team friendship Guys care about sports teams. I'm not talking about simply rooting; I'm talking about a relationship that guys develop, a commitment to a sport team that guys take way more seriously than, for example, wedding vows.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 267
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Schizophrénie : Alec J. Miller [Francisco Lachowski] Percy Ipkiss [Ty Simpkins] Simon Elkins [Cody Christian] Nael K. White
Disponibilités : disponible amaryllis ; amaryllis ; chelsea ; chelsea ; chip ; chip/neil ; levi ; summer
event danvers
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me   Mar 13 Déc - 23:46

ISO: OMG LA SEXY MELISSA PERMET MOI DE TE FAIRE DES BEYBEYS LA !

Chip: Un peu qu'on va rp, pas le choix même surtout que t'es sexy et qu'on a comme tu dis des idées de fou ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1372
Crédits : Niagara
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Schizophrénie : Le seksy beau brun masseur et sereal baiseur alias Jared feat Ian Somerhalder & Le flic strip-teaseur ex membre d'un boysband alias Gabriel feat Jake Gyllenhaal
Disponibilités : COMPLET - RyanDedeSasha
Âge : 28 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me   Mar 13 Déc - 23:57

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!! string

Mais quel bon choix ! Bonne chance pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
InvitéInvité
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me   Mer 14 Déc - 16:39

Bienvenue à toi
Bon courage pour ta fiche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me   Mer 14 Déc - 19:37

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isobel HoganGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 23/10/2016
Pages lues : 519
Crédits : Lady Azraël
Avatar : Melissa Benoist
Pseudo : Lydia
Schizophrénie : Jade (Katherine Mcnamara) ▬ Julian (Steven Mcqueen) ▬ Chelsea (Hailee Steinfeld) ▬ Luis (Matthew Doddario) ▬ Juliet (Katharina Mcphee)
Disponibilités : 5/3 PAS DISPONIBLE

Rhett & Sheri | Derrick | Jay | Derrick#2 | Rhett
Âge : 28 ans déjà
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me   Mer 14 Déc - 20:30


_________________


Pendant que certaines t'imagine auprès d'elle dans leur rêve, toi tu réalises le mien en étant auprès de moi réellement. C'est ça qui fait la différence.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 267
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Schizophrénie : Alec J. Miller [Francisco Lachowski] Percy Ipkiss [Ty Simpkins] Simon Elkins [Cody Christian] Nael K. White
Disponibilités : disponible amaryllis ; amaryllis ; chelsea ; chelsea ; chip ; chip/neil ; levi ; summer
event danvers
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me   Mer 14 Déc - 20:43

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me   

Revenir en haut Aller en bas
 
Austin + Turns out that no one can replace me, I'm permanent, you can't erase me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Riley - Turns out that no one can replace me, I'm permanent you can't erase me
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Orton & Pretty Vs Austin & Cena
» Stone Cold Steve Austin !
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: