AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Chelsea BerkeleyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/12/2016
Pages lues : 263
Crédits : Valtersen (Avatar); Trucpau (Gifs)
Avatar : Hailee Steinfeld
Pseudo : Lydia
Âge : 18 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace   Lun 19 Déc - 19:46


Peace & love ou homme de glace
Austin & Chelsea

Ce début de soirée est bien trop calme à mon goût. Je suis seule dans l’appartement. Ma tante est partie avec son fiancé pour le weekend. Sans doute qu’ils ont prévu un moment entre couples. Au pire, je m’en fiche un peu de ce qu’elle fait. C’est sa vie et non la mienne. Je peux profiter pour faire ce qu’il me plaît de faire pendant ce temps-là. Mais j’avoue que dans un appartement et seule, on a vite fait le tour de ce qu’il y avait à faire. J’ai joué un bon moment à la guitare avant que je ne me lasse tout simplement. De toute manière l’heure tourne. Et j’ai prévu de rejoindre Austin à l’extérieur. Comme je le fais souvent depuis que je le connais. Il n’est pas au lycée mais je l’apprécie. C’est devenu un bon ami, tout comme Chip et les autres. Enfin soit, je me suis levée pour prendre mes affaires. Ce n’est pas grand-chose, mais j’ai quand même pris un sac à dos pour mettre mes clopes, une bouteille d’alcool et d’autres trucs dans le même style. Je ne suis pas du genre à sortir sans rien si vous voyez ce que je veux dire. J’ai mis ma veste, j’ai attaché mes cheveux puis je suis sortir en fermant la porte à clé. Je me vois mal la laisser ouverte de toute façon, surtout dans le quartier. Nous ne retrouverions plus rien du tout au retour. J’ai descendu les marches rapidement puis je suis sortie à l’extérieur. Il fait quand même un petit peu plus froid ces derniers temps. J’ai un petit frisson mais il partira sans doute bien rapidement. Je mets ma veste correctement, je glisse mon bonnet sur la tête puis je me mets en route. Je connais ce quartier parcoeur depuis le temps que j’y traine. Beaucoup ne l’aime pas, mais moi oui. En même temps, je suis habitué. Les petits délinquants ne me font pas peur. J’en ai été une moi aussi. Je respire doucement, laissant sortir la fumée due au froid en dehors de ma bouche. Quand j’étais gosse ça me faisait rire, maintenant je m’en fiche un peu. Je marche quelques minutes arrivant vers l’immeuble où l’on se retrouve habituellement. Je monte les marches, je n’aime pas être en bas, puis le toit c’est beaucoup mieux, on peut voir plus de choses. J’y suis en peu de temps. Je m’approche du bord et regarde en bas. Puis me recule pour m’asseoir sur un rebord un petit peu plus loin. Je sors mon portable directement. SMS « -Je suis là, tu es où ? » J’envoie directement le message à Austin en espérant qu’il ne m’a pas oublié. Il n’a pas intérêt de toute façon. Je n’aime pas quand on oublie un rendez-vous ou un truc dans le genre. C’est logique en même temps. En attendant qu’il revienne, je me roule un join avant de le glisser entre mes lèvres pour l’allumer. Je n’ai pas besoin de lui pour débuter la soirée. Je ne sais même pas encore ce qu’on va faire. Mais bon on trouvera sans doute, comme d’habitude. J’ai déjà une bouteille à vidée, je pense que ce n’est pas mal.

_________________
Ma folle de vie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 232
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace   Dim 25 Déc - 19:15

Ce début de soirée était bien calme tandis que le soleil se couchait dans la rue. De toute façon la lumière ne filtrait pas trop dans la chambre du dernier appartement de l’immeuble puisque l’un des volet restait bloqué en bas et que l’autre était battant en fonction du vent. Coupler à l’absence d’éléctricité, c’était un appartement bien sombre dans lequel je me trouvais. Mais ça ne me dérangeait pas, j’y restais assez peu de toute façon, même la nuit. Je ne dormais que peu, surtout ici, un peu mieux quand certains amis m’hébergeaient mais je n’aimais pas forcément non plus cela. Je ne voulais plus être dépendant de quelqu’un. Alors j’préférais encore mon vieil appart abandonné avec son matelas inconfortable plutôt que de faire pitié à quelqu’un et qu’on m’offre la charité. De toute façon, je devais sortir pour rejoindre Chelsea. Nous allions surement passer la soirée ensemble comme nous avions l’habitude de le faire assez régulièrement. Chelsea, c’était un peu l’amie qui me comprenait. Je l’avais rencontré il y a peu, elle était dans la même classe que Chip mais on avait tout de suite sympathisé. Elle vivait dans mon quartier et ça avait été, notamment parce qu’elle n’était pas le genre de pimbêches prétentieuses dont j’avais horreur mais plutôt une fille au fort tempérament qui ne se laisse pas marcher dessus. Je n’avais pas grand-chose à faire en réalité, simplement un peu mieux me vêtir et prendre un petit remontant pour réchauffer nos cœurs en ce froid hivernal. J’avais bondi de ce vieux lit grinçant pour traverser les pièces de l’appartement et attraper une veste. Je l’enfilais quand je sentais mon téléphone vibré dans ma poche pendant que je remontais ma fermeture éclair. Je l’attrapais pour lire un message de Chelsea me demandant où j’étais car elle était arrivée. Je lui répondais que j’arrivais avant de prendre une bouteille, de quitter l’appartement que je fermais à clé, c’était le seul avec une clé et bon sang heureusement qu’il n’y en avait au moins, puis de descendre les treize étages à pieds. Ca me faisait travailler mon souffle au moins. Je ne m’inquiétais pas de mon retard, l’endroit où nous retrouvions n’était qu’à deux rues d’ici et la jeune femme n’allait pas avoir à m’attendre énormément. En cinq minutes à tout cassé j’y serais sans grand mal. Cet endroit était idéal parce que l’entrée de l’immeuble était toujours ouverte et l’accès au toit était assez simple. J’inspirais profondément avant de m’y rendre, jetant un regard plus loin sur un groupe de mec, sans doute des dealers, c’était monnaie-courante ici. Ne baissant pas mon regard, je continuais ma route loin d’être impressionné par ce genre de choses dont j’étais habitué puis je pénétrais dans l’immeuble. Au moins lui, il avait un ascenseur pour atteindre le haut plus facilement. J’avais pas à me ruiner les jambes, parce que sinon, c’est à bout de force qu’elle allait me retrouver Chelsea à faire ça tout les jours. Je la rejoignais finalement, ne lui parlant qu’une fois que j’étais installé à côté d’elle. « Hey. » disais-je simplement en observant la ville sombrer dans l’obscurité. « Ca va ? » demandais-je banalement avant d’ouvrir ma bouteille de whisky et d’en boire une bonne gorgée qui eu pour effet de me laver l’œsophage le préparant à la suite avant de lui tendre. Je ne perdais pas de temps mais on avait de quoi faire. « Alors les cours ? Passionnant ? » Je me moquais un peu d’elle, parce que je savais comment elle aimait ça. Puis moi je n’y allais pas. Mais bon même si j’en riais, je savais que ce n’était pas forcément une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chelsea BerkeleyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/12/2016
Pages lues : 263
Crédits : Valtersen (Avatar); Trucpau (Gifs)
Avatar : Hailee Steinfeld
Pseudo : Lydia
Âge : 18 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace   Jeu 29 Déc - 15:34


Peace & love ou homme de glace
Austin & Chelsea

Non franchement, maintenant que je suis là, j’espère qu’il va arriver. En général, il ne me fait jamais faux bond, mais bon on ne sait jamais ça peut arriver. Mais j’imagine qu’il aurait une bonne excuse s’il faisait ça. C’est mieux pour lui, sinon il risque d’avoir une mauvaise surprise la prochaine fois. Je tirais une première fois sur le joint que je viens d’allumer, laissant les yeux poser devant moi. C’est un endroit calme et tranquille, il n’y a personne pour venir déranger mon petit monde. Je pose les yeux sur mon ami quand il pose ses fesses à mes côtés. « - J’ai cru que tu ne viendrais pas. » Dis-je simplement en l’observant quelques minutes. Je hausse les épaules finalement. « - Mais ça va super et toi ? » Ca va toujours bien avec moi. En même temps, je ne vais pas lui raconter ma vie, il partirait en courant. Puis ça va quoi. Dans l’ensemble. Si on ne pense pas aux détails. Je ne suis pas à plaindre, pas plus que quelqu’un d’autre. Je pose les yeux sur la bouteille qu’il a dans la main quelques secondes avant de finalement la lui prendre. Je viens boire deux gorgées dans celle-ci avant de la lui rendre. On peut dire que ça réchauffe directement ce truc, surtout la gorge. Mais ça ne me déplait pas, j’ai l’habitude. « - J’en ai une aussi, t’inquiète tu auras de quoi boire. » Puis de toute façon, j’ai le droit de me servir non ? Il ne va pas m’en vouloir pour deux petites gorgées. Je suis toujours d’accords de partager mes affaires pour ma part. Je lève les yeux au ciel quand il me parle des cours. « - Tu es sérieux ? » Je hausse un sourcil en le fixant quelques minutes. « - Même la reine des neiges est plus passionnante que les cours... Mais bon tu ne saurais pas le savoir pas vrai ? » Ouais, parce que lu, il ne va pas en cours. Genre jamais quoi… Je ne sais pas, pour le moment je me dis qu’il a de la chance mais dans quelques années je pense que ça ne sera pas le même discours. Mais on s’en fiche un peu non ? Il fait ce qu’il veut de sa vie. « - Tu pourrais aller en classe à ma place de temps en temps non ? Ca me permettrait de prendre des vacances. Surtout qu’il a les examens là. C’est gonflant. » Je n’aime pas réviser. Si bien que je ne le fais jamais. Ou alors en dernière minutes quoi. Ca marche bien cette méthode, j’ai des notes dans la moyenne avec quelques échecs quand même. Je ne suis pas un petit génie. Si je vais au lycée c’est pour voir mes potes plus qu’autre chose. J’ai besoin d’être avec eux. Je ne supporterais pas d’être avec ma tante toute une journée, même si elle est bien gentille en soit. Elle est trop… Bizarre. « - Tu veux faire quelque chose de spéciale ce soir ? » Demandais-je finalement. Je ne sais pas, peut-être qu’il a une idée ou deux. Je suis bien là mais on peut bouger aussi. Il y a des choses à faire en ville la nuit. Surtout dans notre quartier pourri. « - On pourrait essayer de se taper l’incruste dans une propriété privé non ? Genre… Je ne sais pas en fait. » J’essaie de trouver un lieu intéressant qui reste proche quoi. Je n’ai pas envie de me taper des kilomètres non plus. « - Ou on peut aller voir ce qui se passe à la station de métro. » Je hausse les épaules directement laissant un peu le choix à Austin aussi.

_________________
Ma folle de vie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 232
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace   Dim 5 Fév - 22:19

Je n’étais pas du genre à faire de faux plan, d’une part parce que de toute façon je n’avais rien d’autre à faire et d’une autre parce que je n’aimais pas attendre alors en général j’évitais de faire attendre. Une règle d’or qui ne déplaisait pas à mes amis en général. D’autant plus Chelsea parce qu’on était rapidement devenu de bons amis plutôt proches et que j’adorais nos soirées passées tous les deux à papoter et faire des conneries dans le quartier. Heureusement pour elle mais aussi pour moi, j’étais rapidement venu la rejoindre, remontant à la main pour me faire pardonner de ce léger retard. Enfin ça allait, je n’avais pas non plus trop trainé. « C’est pas mon genre les faux plans. » avais-je simplement rétorqué lorsqu’elle m’avait dit penser que je ne viendrais pas. Ce n’était pas trop dans les habitudes de la maison ça. « Tranquille. » Tout allait bien que dire de plus, si tout est super pour elle et qu’il n’y avait rien à signaler pour moi, il était inutile de s’attarder un peu plus sur la question. Ni l’un ni l’autre n’étions vraiment du genre à raconter nos vies et c’était très bien comme ça, on ne pourrissait pas l’ambiance, on ne se lançait pas dans des mélodrames mielleux ou on parle de nos passé respectifs et on continuait à s’éclater. Que demander de plus au peuple ? J’avais donc bu quelques gorgées de ma bouteille me brulant légèrement la gorge. J’buvais pas ça pur habituellement parce que j’tiens pas l’alcool mais là j’ai toute la nuit devant moi avec Chelsea alors on aura le temps de la boire tranquillement ou dans garder pour une prochaine soirée. Toujours est il que la jeune femme avait à son tour bu quelques gorgées avant de me la rendre, calmement sans vraiment de mot. On se comprenait bien aussi dans notre silence. « T’inquiète, on a le temps et largement assez pour deux » Et puis j’avais envie d’ajouter que tous ce qui était à moi était à elle mais c’était inutile, elle le savait déjà parce qu’à mes yeux, c’est ça l’amitié. J’avais ensuite enchainé en la taquinant sur ses cours. J’étais pas forcément envieux qu’elle y soit y moi non mais j’me disais quand même qu’au fond ils avaient une sacrée chance parce qu’après le lycée ils auront des études ou des boulots alors que moi j’en serais toujours au même point mais j’essaie de ne pas y penser pour ne pas me tracasser. C’est plus simple comme ça. « J’men doute » avais-je conclus à sa tirade pour me dire que le lycée c’était ennuyeux avant de sourire quand elle me demandait d’aller de temps en temps en classe à sa place. « Tu sais c’est chiant je sais, mais moi si j’pouvais, j’pense que j’irais. » J’étais pas branché cours mais bordel ce que je m’ennuyais tout au long de mes journées, et ça n’allait pas changer parce que ma vie n’allait pas changer, dans quelques années je serais toujours le même à zoner dans les rues, faire les poches sans rien en retour. Finalement elle me demandait ce que je voulais faire ce soir, je haussais alors les sourcils attendant de savoir si elle en avait ou non des idées. Taper l’incruste dans une propriété privé ou aller à la station de métro. Et bingo elle venait de me donner une idée de génie. « J’aurais bien une idée, il me faudrait un hôtel et des fausses larmes » disais-je d’abord en restant quelque peu dans le mystère. « Tu sais pleurer sur commande ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chelsea BerkeleyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/12/2016
Pages lues : 263
Crédits : Valtersen (Avatar); Trucpau (Gifs)
Avatar : Hailee Steinfeld
Pseudo : Lydia
Âge : 18 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace   Sam 4 Mar - 13:52


Peace & love ou homme de glace
Austin & Chelsea

Je hausse les épaules légèrement. Je sais que ça n’est pas son genre, mais il suffirait d’une fois. Je suis contente qu’il soit venu, c’est bien le principal de toute façon. Nous allons pouvoir passer une bonne soirée tous les deux, comme nous le faisons souvent. J’aime bien être avec Austin, il n’y a pas de prise de tête. Il n’est pas le genre de gars, lourd et chiant. Sinon je pense que ça fait longtemps que je me serai éloigné de lui. Franchement, ça ne me plait pas du tout ce genre de garçon. Enfin soit, nous allons bien tous les deux. Il ne rajoute rien, et je ne rajoute rien non plus. Pas besoin. De toute façon, je ne parle pas tellement de ma vie, surtout celle qui concerne ma famille, il ne parle pas trop de lui non plus. Je n’en sais pas tant que ça sur lui. Un jour peut-être qu’on en saura plus sur l’un et l’autre mais pour le moment ça me va parfaitement comme ça. Je me penche légèrement vers l’arrière, m’appuyant sur mes mains. « - Je n’en doute pas. Tu as peur de finir saoul ? » Dis-je avec un petit sourire en coin. Nous allons faire attention. Je ne suis pas encore une adulte. Je vais m’amuser sans retenue mais me tenir loin des flics. Il ne faut pas que je me fasse chopper encore une fois. Je crois que je vais finir en détention à force et ça ne me tente pas tellement en fait. Je suis bien dehors, je suis libre et je me sens mieux là. Puis en prison, je ne pourrai plus avoir mon père au téléphone. Et je n’ai pas envie que ça arrive. Je l’écoute ensuite, en réfléchissant à ce qu’il venait de me dire. Je l’observe quelques minutes avant de me pencher vers lui doucement. « - Qu’est-ce qui t’empêche d’aller en cours ? Reprendre des cours ? Même en différé ? » Je sais qu’il n’a pas d’argent, mais il doit y avoir quelque chose qui aide les jeunes quelques parts quand même. Des centres, comme celui dans lequel je suis passé une fois. « - Tu n’es pas stupide, tu peux t’en sortir tu ne penses pas ? » Même pour un boulot, j’imagine qu’il est capable. Après c’est difficile sans doute, je ne suis pas à sa place. Je n’ai pas vécu sa vie. Mais je peux aussi comprendre son point de vue. Je n’ai pas envie qu’il soit mal. Mais je peux continuer avec cette soirée, qu’il fasse quelque chose. Je ne veux pas qu’il passe la nuit dehors ce soir. Donc je ne vais pas le lâcher. Mais nous n’allons pas rester ici. Nous allons trouver mieux non. Il y a bien des choses à faire. Je ne sais pas ce qu’il préfère. Je fronce les sourcils. « - Oui je sais faire. » Je me concentre, pensant à des choses qui me rendent toujours triste, mon père, le manque et le reste. Ce qui fait coulée une larme assez rapidement. « - Tu vois ? » Dis-je en venant l’essuyé d’un revers de main directement. « - C’est quoi ton idée ? » Je ne sais pas ce qu’il veut faire dans un hôtel mais je lui fais confiance de toute façon. Je me redresse d’un coup, prenant mon sac pour le mettre à mes épaules. « - Je suis prête pour te suivre, doit bien y avoir un hôtel pas si loin. » Dis-je simplement. Ce n’est pas ce qui manque dans les villes habituellement. Je l’attends puis avance finalement pour pouvoir redescendre et rejoindre la rue contente de débuter notre petite aventure.  

_________________
Ma folle de vie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 232
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace   Dim 2 Avr - 19:40

Arriver en retard était plutôt mon genre, en revanche poser un lapin, je ne le fais jamais. Je n’aime pas qu’on me le fasse et je n’aime pas le faire. Je ne suis pas un grand adepte des imprévus alors quand je prévois quelque chose, je m’y tiens jusqu’au bout. D’autant plus que j’appréciais réellement la compagnie de la jeune femme et je savais que j’allais pouvoir passer une soirée sans prise de tête, à boire et parler de tout et de rien. Nous étions simplement assis pour l’instant, nous ne parlions pas énormément mais entre nous ce n’était pas utile. Je savais ce que j’avais à savoir sur Chelsea sans chercher à en apprendre plus, en échange celle-ci faisait de même. Nous n’étions pas des fouines, nous disions ce qui devait être dit, écoutions l’autre quand il ressentait le besoin de parler mais c’était tout. C’était suffisant. Je n’en savais pas tant que ça sur elle en y repensant mais ça faisait son charme, sa part de mystère et d’ombre à découvrir avec le temps, j’avais la mienne aussi. Un jour peut-être mais pour l’instant je n’en ressentais pas le besoin. Et elle non plus je pense. « Moi peur d’être bourré? T’as du te trompé de personne. Mais si toi t’as peur, te force pas » Je souriais en coin. De la pure provocation. Qui a peur d’être saoul, c’est pas comme-ci nous allions faire des conneries. Et même si c’était le cas qu’avions-nous à perdre. J’avais beaucoup à perdre en réalité mais je m’en foutais, ce soir je ne voulais pas penser à tous les problèmes que j’avais. Ce soir, je profitais avec ma pote et c’était très bien comme ça. Le tout c’était de rester loin des flics, mais ils ne trainaient dans le quartier que lorsqu’on les appelait. Puis nous parlions un peu et je me lançais sur les cours en lui disant que j’irais si je pouvais ce qui semblait l’intriguer. « Longue histoire. Mais j’peux pas, puis j’aurais pas le niveau pour entrer au lycée. » Je haussais les épaules me décidant finalement à prendre une bonne gorgée supplémentaire la sentant me bruler l’œsophage et atteindre mon estomac. Elle me demandait si je pouvais m’en sortir ou du moins si je pensais m’en sortir. « Tu connais le système. Je pourrais m’en sortir, en faisant trois fois plus de concession. » Je n’entrais pas dans les détails, je ne voulais pas parler de ma situation, lui dire que je n’ai pas été à l’école depuis mes sept ans et que ma seule base d’apprentissage était ce que les membres de la troupe m’apprenait. Si je m’en sortais, j’acceptais d’entrer dans le système, de tout laisser derrière moi et je n’étais pas prêt à ça, sans compter tous les interrogatoires que j’aurais à subir. Je n’existe plus, je suis un enfant kidnappé. Comme le disent si bien les autorités, au-delà de vingt quatre, il y a pratiquement plus aucune chance de retrouver l’enfant vivant, alors onze ans après, j’étais sans aucun doute mort pour tous le monde. Même pour Connor. Finalement j’eux une idée mais il me fallait pour cela quelques larmes de crocodile. Chelsea savait en produire, parfait. « Economise les, on en aura besoin » Je me redressais, enfournant tout dans mon sac. « On va aller dans un hôtel, et je vais t’engueuler parce que tu as perdu la clé encore devant les gérants, toi tu fondras en larme et la pitié des gens fera le reste. Y a une chance sur deux qu’on nous donne les clés d’une chambre si tu joue bien l’actrice. » J’avais déjà fait ça auparavant même si comme j’étais encore jeune, j’étais l’enfant qui se mettait à fondre en larme. Je ne pu m’empêcher de sourire lorsqu’elle était prête à me suivre. Nous quittions finalement le bâtiment. « J’crois que y en a un pas trop loin, en plus il est pas trop réputé, c’est plus simple ! » J’attrapais chaleureusement Chelsea par l’épaule en me réjouissant le sourire aux lèvres, marchant dans la direction de notre fameux hôtel. Il n’y avait rien d’ambigu là-dedans, j’étais plutôt tactile et sans gêne, c’était une de mes caractéristiques, sans compter que Chelsea était spéciale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chelsea BerkeleyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/12/2016
Pages lues : 263
Crédits : Valtersen (Avatar); Trucpau (Gifs)
Avatar : Hailee Steinfeld
Pseudo : Lydia
Âge : 18 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace   Dim 16 Avr - 10:55


Peace & love ou homme de glace
Austin & Chelsea

« - Tu sais bien que je n’ai peur de rien. » Répliquais-je sans attendre suite à sa remarque. Ce n’est pas tout à fait vrai, car tout le monde a peur de quelque chose et moi avec. Mais ça n’est pas important pour le moment. Puis je n’ai pas peur de finir ivre, c’est déjà arrivé plusieurs fois. Je n’ai aucun souvenir de ce que j’ai pu faire, seulement des choses que mes amis m’ont dits. Chaque fois, je me promets de ne plus boire mais je recommence quand même. Autant vivre sa vie sans mettre trop de limite, nous sommes encore jeunes non ? Puis, je ne pense pas qu’on va boire à s’en sentir mal ce soir, j’ai pensé à l’alcool pour le froid, c’est un excellent remède. Puis nous sommes tranquilles tous les deux comme ça. J’aime beaucoup ce genre de moment avec Austin. Il est différent des autres. Que ça soit par sa situation, que je connais que très peu, ou par sa personnalité. C’est dommage qu’il n’ait pas plus de chance que ça dans la vie. Je suis certaine qu’il pourrait faire de grandes choses s’il en avait la possibilité. « - Je pourrais te donner cours moi-même, français et math, ce sont les bases. Bon pour les math, je ne suis pas certaine mais bon. » Je rigole légèrement et hausse les épaules. Ça me ferait plaisir de pouvoir l’aider s’il en a envie. Après, je ne le forcerai pas non plus, ça n’est pas mon genre. Je ne pose pas trop de question intime, je pense qu’il n’a pas envie d’expliquer sa vie comme ça. Puis, je le saurai un jour s’il a envie de m’en parler. « - Oui, je connais le système. » Dis-je en levant les yeux au ciel. Je fais aussi partie du système depuis que mes parents sont enfermés. D’abords en famille d’accueil, j’ai finalement eu la chance dans sortir pour vivre chez ma tante. Elle est plutôt cool, même si c’est une femme pompeuse d’argent. Elle ne s’intéresse à son mari que pour ça. Je trouve ça ridicule de mon point de vue. Mais je suis en sécurité et j’ai un toit, je ne suis pas à plaindre comparer à d’autres. « - D’ailleurs, je me réjouis d’être majeur pour qu’on me fiche enfin la paix. » Dès ma majorité, je pourrai faire ce que je veux. Plus de contrainte, plus d’assistante sociale, plus de menace permanente. Le truc, c’est que je ne sais pas quoi faire de ma vie, mais ça c’est une autre histoire. Enfin bon, ce sont des choses qui vont devoir attendre, des choses que je ne peux pas changer, alors je dois faire avec. Pour le moment, j’ai envie de profiter de ma soirée avec mon ami. C’est bien ce qui compte. Et puis son idée me semble vraiment intéressante à faire. Je suis partante. Un hôtel c’est toujours mieux que la rue de toute façon. « - Je vais faire tout pour être la plus crédible possible ! » Lui dis-je avant de rire doucement. Je regarde autour de nous, vérifiant que nous avons nos affaires. Puis je passe un bras autour de sa taille lorsqu’il vient vers moi. « - Je te suis. » Je lui fais un clin d’œil puis marche avec lui. Je n’ai pas de gêne à être proche de mes amis, encore moins des garçons. J’ai plus d’ami que d’amie. Les filles et moi, c’est compliqué. Nous quittons le bâtiment, pour finir dans la rue. A cette heure-ci, il y a peu de monde, surtout des dealers, des hommes de la nuit, des prostitués. Je n’y fais pas plus attention que ça, je regarde les enseignes attentivement, essayant de nous trouver l’hôtel dont il parle. Finalement, ça ne fut pas si long. « - Là ! Regarde, il y en a un. Prêt à passer à l’action ? » Lui demandais-je avec un sourire que je vais devoir perdre assez rapidement. J’attends sa réponse, puis avance vers l’hôtel pour pouvoir y entrer. Une fois fait, je fais mine de chercher les clefs dans mon sac à dos, soupirant plusieurs fois. « - Je… Je ne trouve pas les clefs, ce n’est pas toi qui les as ? » Dis-je en faisant semblant d’être paniquée et en continuant de chercher attendant qu’Austin me donne la réplique.

_________________
Ma folle de vie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 232
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace   Mar 13 Juin - 18:17

« Je sais bien, on est des durs à cuir. » Concluais-je. N’avoir peur de rien était impossible, on avait tous peur de quelques choses. J’avais peur de Gaspard par exemple et un peu du système. Mais c’était en comparaison avec les autres adolescents. On avait vécu plus que la plupart des gens de notre âge, certes il y avait pire mais nos problèmes étaient quand même plus sérieux que la plupart. Enfin, ce n’était pas un concours après tout et on se serait bien passé de tout ce qui nous est arrivé, enfin moi pour ma part du moins. En l’occurrence, finir ivre ne me faisait pas peur. La première fois que c’était arrivé, c’était il y a peu avec Chip mais j’étais prêt à recommencer sans grande crainte, et je crois que Chelsea n’en était pas à son coup d’essai. De toute façon, je n’étais pas là dans l’optique de finir sous les effets de l’alcool à vomir partout mais pour passer un moment avec Chelsea. On était sur la même longueur d’onde et on se comprenait. Sans doute parce que notre vision du monde différente des autres étaient plus ou moins la même. Sans doute. Un sourire en coin s’était alors logé sur le bord de mes lèvres lorsqu’elle se proposait de me donner des cours elle-même, de français et de math. C’était gentil de sa part, sympa même mais ça ne m’aiderait pas forcément. « Je suis vraiment très mauvais élève, t’as intérêt à avoir de la patience sinon tu risque de m’en envoyer une dans la gueule assez vite. » Je riais avec elle. J’appréciais quand même son aide, qu’elle essaye de me sortir de ma misère mais ses efforts étaient vain, avec tous les efforts du monde, le système était trop mal foutu et ne respecterait pas mes envies, comme je lui disais en gros, en sachant très bien qu’elle le connaissait tout aussi bien voir plus que moi. Elle ajoutait se réjouir d’être majeur pour qu’enfin on lui fiche la paix. « Et moi donc… » Sans compter que je devrais forcément parler si je venais à aller voir les autorités et je n’avais pas envie de partager mon histoire, de faire la une des journaux. Et bordel, j’avais envie au fond de le dire, même à Chelsea, que j’étais ce petit garçon disparu il y a onze ans que personne n’avait jamais retrouvé, que j’étais encore en vie, que mon vrai prénom était Elliot et pas Austin mais je ne pouvais pas. Au moins j’avais des amis sur lesquels compter. Mais au lieu de continuer à me morfondre, je proposais une idée un peu farfelue à mon amie après m’être assuré qu’elle sache pleurer. En plus si tout fonctionnait, nous pourrions sans doute finir la nuit ou du moins passer une partie de la soirée dans une chambre. Il fallait quand même un hôtel assez grand sinon, notre arnaque allait être repérée à des kilomètres, mais à Washington, il y en avait quand même à la pelle. « Je compte sur toi ! » Espérons que ça fonctionne, sinon on aurait bien ri quand même. Je ne me prenais vraiment pas la tête au contraire. Nous nous mettions en route tandis que je la prenais par l’épaule et qu’elle m’enserrait la taille. On était proche, mais c’était comme ça dans tout le petit groupe. Sans prise de tête ni gêne. Et puis il valait mieux rester ensemble car quiconque se baladait à Anacostia en pleine nuit savait qu’il y avait plus de danger que de bons côtés dans ce coin de la ville lorsque le soleil se couche. Assez rapidement, nous trouvions notre hôtel. J’inspirais profondément prenant déjà un air fermé et agressif. Je la suivais me retenant de rire lorsqu’elle fit semblant de ne plus trouver les clés, j’entrais en scène. « T’es sérieuse ? » J’inspirais de manière exagéré avant de gronder en parlant plus fort, attirant vraiment le regard de la personne derrière le comptoir. « Mais tu peux pas faire attention ?! » J’attrapais son épaule que j’enserrais sans vraiment lui faire mal. « ON VA FAIRE COMMENT HEIN ? Papa et maman nous avait bien dit de faire attention, tu crois vraiment qu’on va nous laisser passer sans clé ni nos papiers ? Je savais que j’aurais pas du t’emmener avec moi. » Il ne restait maintenant plus qu’à Chelsea à encore plus en rajouté pour que ces types nous prennent en pitié, sous les larmes de mon équipière mais aussi de craintes de laisser deux jeunes dehors en pleine nature. Déjà le type venait vers nous l’air soucieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chelsea BerkeleyGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 15/12/2016
Pages lues : 263
Crédits : Valtersen (Avatar); Trucpau (Gifs)
Avatar : Hailee Steinfeld
Pseudo : Lydia
Âge : 18 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace   Jeu 20 Juil - 13:35


Peace & love ou homme de glace
Austin & Chelsea

Bien que je connaisse Austin depuis quelques temps, je ne connais pas son histoire, tout comme il ne connait pas la mienne. Mais je sais que s’il en est là où il est, ça n’est pas plus rien. L’expérience d’une vie change le caractère d’une personne. J’en ai bien conscience, si j’avais eu la famille parfaite, sans problème de justice, je ne serai sans doute pas la même adolescente. Mais on ne peut pas choisir son destin, il faut donc faire avec ce qu’on a. Nous avons l’avenir devant nous, nous pouvons toujours faire mieux. Pour le moment, je m’en fiche pas mal de toute façon. De ce qui m’arrive. Je profite au jour le jour de ce qu’on me donne. Surtout, je profite du peu d’amis que j’ai et sur lesquels je peux compter sans aucun problème, comme Austin. « - C’est toi qui voit. » Lui dis-je finalement. C’était qu’une proposition pas une obligation. Je sais qu’il n’est pas idiot de toute manière. Il n’a juste eu pas de chance, tout comme moi. Mais il peut sans doute bien évoluer. Il faut s’en donner les moyens quoi qu’il arrive. Plus facile à dire qu’à faire. On a des fois difficile à sortir de notre vie quotidienne par peur de ce qui se passera ensuite. Je suis dans le cas. Quoi qu’il en soit, nous sommes maintenant partis pour un lieu plus chaud et plus agréable quand nous sommes en hiver comme maintenant. Enfin, si notre plan fonctionne en tout cas, sinon, nous serons à nouveau de retour dans la rue. De temps en temps, je lui propose de venir avec moi chez ma tante, mais quand elle n’est pas là. Si elle est là, ce n’est pas possible. Il se ferait mettre dehors. Et je n’ai pas envie que ça se passe mal. Je marche à ses côtés, déterminé à mener mon jeu d’actrice à bien. Nous trouvons finalement l’hôtel adéquat. Nous entrons dans celui-ci, l’air de rien et je commence par chercher les clefs que je ne trouve évidemment pas. Je fouille nerveusement, faisant mine d’être vraiment inquiète et apeurée de ne rien trouver. Je sursaute, c’est à Austin de prendre la parole pour me donner la réplique. Il le joue très bien. J’en suis moi-même surprise. « - Mais… Mais j’y peux rien ! Elles étaient là j’en suis certaine… Elles ont dû… Je ne sais pas. » Je regarde autour de moi, cherchant les clés à terre, mes larmes montant en même temps. Je prends le temps, pensant à toutes les choses qui me font de la peine, comme l’emprisonnement de mon père. Je relève la tête quand les larmes coulent correctement sur mes joues. « - Ce n’est pas de ma faute ! Puis tu me cries tout le temps dessus… Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ? On ne va quand même pas dormir à la rue… En plus j’ai plus un rond… » Dis-je d’une voix tremblante. Je pose les mains sur mon visage quelques secondes, essayant de maintenir mon sérieux le plus possible. Du moins, jusqu’à ce qu’on aille ce que nous souhaitons. « - En plus… Je n’ai que 15 ans, tu aurais dû prendre les clés. » Rajoutais-je finalement. Je tourne les yeux vers l’homme qui travaille visiblement dans l’hôtel. J’approche un petit peu. « - Monsieur, vous n’auriez pas vu des clés. Si on se retrouve dehors, et qu’il nous arrive quelque chose. Mon père va encore s’en prendre à mon frère… Il ne faut pas que ça arrive. Vous pouvez m’aider ? » Je lui fais les yeux doux, les yeux toujours brillant de larme, j’essaie qu’il me prenne en pitié.

_________________
Ma folle de vie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 232
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace   Mer 27 Sep - 22:56

Ca me faisait plaisir tout de même que Chelsea se soucis ainsi de moi et de mes études et qu’elle veuille m’aider. Malheureusement, ça ne l’avancerait à rien mais je ne pouvais pas lui dire, je ne voulais pas surtout car c’était encore une fois en rapport avec mon passé. On avait passé tellement de temps à apprendre à se connaitre sans jamais se soucier de nos histoires que je voulais que ça dure. C’est pour cela que j’avais refusé, gentiment bien sûr car je savais que ça partait d’un bon sentiment et j’avais grandement apprécié qu’elle l’accepte sans se poser de questions. Après tout comme elle le disait, c’est moi qui voyais. Toutefois réellement ça m’avait touché qu’elle s’en soucis et surtout qu’elle m’encourage, même si je ne m’attardais pas sur le sujet. Après tout maintenant nous étions en route en direction d’un hôtel pour tenter un plan afin d’avoir notre nuit d’offerte. Ce plan ne fonctionnait qu’avec les hôtels les plus simples pas ceux de riches totalement informatisé mais ça serait toujours plus agréable. Et puis même si ça ne fonctionnait pas, nous aurons au moins eut le plaisir de bien rire et d’entrainer nos talents d’acteur. L’idée était assez simple en soi, il avait falloir jouer une petite mise en scène dans laquelle nous allons amadouer la personne derrière le comptoir afin qu’elle ne doute pas de nous et nous donne son double des clefs. Et une fois à l’hôtel, le jeu de rôle commençait. Chelsea cherchait des clés qu’elle ne trouverait pas, puisqu’elle ne les avait jamais eut tandis que moi, je m’entrainais à devoir lui prendre la tête. Je devrais sans doute en profité car ce genre d’événement ne se reproduirait sans doute jamais sans que je me fasse envoyé bouler. En tout cas, Chelsea avait réellement un talent que je ne lui connaissais pas, j’aurais moi-même pu finir par croire qu’elle les avait réellement perdu tant elle savait bien joué la jeune fille apeurée et craintive qu’elle était pourtant loin d’être. J’entrais alors à mon tour dans mon jeu fronçant mes sourcils en commençant à m’énerver faussement contre elle. Je ne sais pas si je jouais aussi bien qu’elle mais en tout cas, nous étions parvenus à saisir l’attention du mec derrière le comptoir. Chelsea se défendait comme elle le pouvait, faisant mine de perdre ses moyens tandis que je montais encore le ton faisant même mine d’être presque violent avec ma « petite sœur » Et là, Chelsea y était parvenu, des larmes coulaient le long de ses joues et je m’en voulais presque de devoir la faire pleurer. Elle se défendait, se plaignait et gémissait en s’imaginant dormir à la rue. « Mais quinze ans ou pas ? T’es assez grande pour pas perdre tes clés ! T’es juste trop conne ! Tu foire tout comme d’habitude ! » Mes mots étaient dur mais c’est ce qu’il fallait pour que ce type réagisse ! Qu’il ait pitié d’elle face à mon attitude abjecte, surtout en sachant qu’elle était mineure. J’étais presque étonnée de son improvisation. Je croyais lui apprendre un mauvais coup mais elle se débrouillait presque mieux que moi. L’homme s’était approché de nous assez gêné lorsque Chelsea s’était adressé à lui en le prenant en pitié. « Je sais que vous avez pas l’droit… Mais s’il vous plait, en plus on a vu des mecs louches dans le quartier, ils regardaient bizarrement ma sœur… » Et l’homme prit de pitié nous demanda notre numéro de chambre. 12 fut le premier nombre qui me vint à l’esprit et l’homme nous demanda quel étage, sans doute qu’il devait y avoir les mêmes numéros à chaque étage. J’ajoutais que nous étions au deuxième et victoire, il m’offrait son double des clés tandis que je me confondais en faux remerciement, avant d’élargir mon sourire et de me mettre à rire une fois dans l’ascenseur. « Bon on va passé une bonne nuit bien au chaud ! Ou du moins la soirée »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace   

Revenir en haut Aller en bas
 
Austin & Chelsea ▬ Peace & love ou homme de glace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Peace and Love, mon frère [qui veut]
» les fleurs de Noa (peace and love lol)
» || « Peace And Love ♥ ! » || Rurik pour vous servir. ~
» Chelsea FC
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Anacostia-
Sauter vers: