AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et si ? Et si tout était lié ? ♠ Eric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jay MaxwellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 19/03/2017
Pages lues : 144
Crédits : Avatar : emy. ; Signature : which witch; Gifs : tumblr&moi
Avatar : Jesse Lee Soffer
Pseudo : Trucpau
Schizophrénie : Savannah Miles #lpipes
Sheri Brackenreid #lcollins
Kelvin Forrest #tjames
Amaryllis Danvers #nwatts
Elizabeth Pollard #bheathcote
Lexie White #lliberato
Disponibilités : CLOSED

IsobelEricJuliet#2LoterieMaliaLouisMaxJuliet#2LéonieEric#2
Âge : 33 ans - 14 Avril 1982
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Et si ? Et si tout était lié ? ♠ Eric   Dim 8 Oct - 23:56

Eric & Jay
Et si ? Et si tout était lié ?

Cela faisait maintenant quelques jours que la nouvelle était tombée et je n’arrêtais pas d’y repenser. De revoir ces petits traits s’afficher, d’avoir la confirmation de la prise de sang. Je soupirais en regardant encore la boîte qui se trouvait dans ma poubelle. Je me passais une main sur le visage et attrapais mon téléphone pour envoyer un message à mon psy. Je savais que c’était urgent, qu’il fallait que je le vois pour éclaircir tout ça. Depuis que je le savais, je ne cessais d’avoir des flash d’un moment déjà vécu mais sans pouvoir remettre la main sur la personne qui se trouvait là à ce moment. Je fermais les yeux et tapotais sur ma cuisse en attendant la réponse du docteur qui ne se fit pas attendre. Ce soir, dix huit heures. Parfait. Je me levais du canapé et attrapais la boîte pour la garder avec moi. Je ne savais pas pourquoi je faisais ça, à vrai dire, mais c’était comme pour raccrocher à Juliet. Ne pas fuir, ne pas la laisser. En fait, je ne savais pas quoi faire du tout. J’étais totalement perdu et je voulais à la fois être là pour elle, sauf que je ne pouvais pas tant que je n’aurais pas mis le doigt sur ce que je ne cessai de voir quand je fermai les yeux. Je sortis de chez moi et partis en direction du centre commercial où je m’arrêtai dans plusieurs rayons pour faire le plein du frigo et des placards. J’étais perturbé, ça se voyait, j’achetais n’importe quoi, si bien qu’à la caisse, je me rendis compte que je n’avais même pas pris de quoi payer. M’excusant, je sortis en me faisant tout petit. Vraiment tout ceci me perturbait et je n’arrivais pas à gérer toutes les émotions que je pouvais traverser à ce moment-là. Je retournais chez moi et me dirigeais vers la cuisine pour me servir un verre d’eau. Merde quoi, Juliet était enceinte de moi et je ne cessai d’avoir des images de quelqu’un d’autre en tête, ça m’était invivable et je ne pouvais pas fuir comme je me voyais le faire dans mes flashs, c’était impensable. Je me torturais tellement l’esprit ! Je me pris la tête dans mes mains et soupirais avant de m’affaler dans mon canapé en fermant les yeux, ne cessant de revoir ces images. Et l’heure ne passait pas assez vite à mon goût. Mais je ne devais pas me plaindre, il me prenait en urgence et c’était rare d’avoir un psy de ce genre. Soupirant, je me laissais aller allumant la télé et me concentrant sur les images qui passaient devant mon nez. Je ne comprenais rien, je ne cherchais pas à comprendre, j’attendais juste de partir pour aller vider mon sac. Puis vint l’heure où je ne perdis pas une minute sur le trajet, me concentrant sur le fait que j’allais le voir ! J’arrivais en bas de l’immeuble et décidais de monter les escaliers pour me détresser et faire retarder la bombe qui était à l’intérieur de moi. Me pointant dans la salle d’attente, je faisais les cents pas quand j’entendis la porte s’ouvrir pour laisser le patient d’avant sortir, je ne me fis pas prier pour entrer à sa place. Me dirigeant vers ma place habituelle, près de la fenêtre, je me tournais vers M. Ashford en tendant la boîte du test de grossesse. « Juliet est enceinte. De moi. » Je ne pouvais pas passer par d’autre chemin, il fallait que ça sorte tout de suite, sinon j’allais exploser. Je rigolais légèrement avant de reprendre, ce n’était que de la nervosité, que de nerfs qui ne cessaient de se relâcher. « Le truc c’est que j’arrive pas à lui dire que je l’aime et que je suis heureux, car quand je ferme les yeux je me revois fuir ce genre de situation. J’ai l’impression d’avoir déjà vécu cela et je n’arrive pas à voir qui est cette femme qui me tourne le dos quand je quitte l’appartement ! » Je finis par me prendre le visage entre les mains et laissai aller les larmes couler sur mes joues. Je m’étais tant retenu de ne pas craquer devant Juliet, de ne rien montrer… Mais là, je ne pouvais pas faire autrement, ce psy était une libération et sans lui, il y a bien longtemps que j’aurais disparu.

_________________
La frontière entre l'amitié et l'amour est si fine qu'on peut parfois s'y tromper... ✻ “Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !”
Revenir en haut Aller en bas
 
Et si ? Et si tout était lié ? ♠ Eric
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 plus beaux Solos de tout les temps
» Et si tout était différent?
» Membres du staff
» Et si tout était dans ce journal...
» Tout était toujours pour toi... [Pv : Virgil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Downtown-
Sauter vers: