AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bad at Love ✶ Heda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jada O. SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/12/2017
Pages lues : 204
Crédits : LittleJuice & Tumblr
Avatar : Gal Gadot.
Pseudo : Pilgrim/Mehza
Schizophrénie : Lisbeth, la casse-cou accroc à la dépravation. (ft. Emmy Rossum) & l'innocente et naïve Zoya. (ft. Zoey Deutch)
Disponibilités : Full 0/5
Derrick* Naomi*Heath*Jared*Roman
à venir: Carson
Âge : 32 ans (13.01.1986)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Bad at Love ✶ Heda   Jeu 1 Fév - 17:38

I'm bad at love,But you can't blame me for tryin'
JADA & HEATH
Une réunion de motards. Sérieusement. Lexie l’avait emmenée à une foutue réunion de motards. Une chose était certaine, si elle avait su qu’en grimpant à l’arrière de la machine de la belle blonde, elle aurait terminée ici, jamais de la vie elle n’aurait fait une un truc pareille. La jeune femme l’avait appâtée en lui disant qu’elles allaient faire à tour au dos de sa nouvelle moto dans le seul but de l’essayer et qu’ensuite, elles allaient faire quelque chose d’excitant. Elle devait maintenant avoué qu’elle ne trouvait absolument d’excitant ou voir même attrayant à traîner dans ce genre d’endroits en pleine nuit. Elle n’y trouvait rien d’appâtant non plus à supporter ce genre de compagnie. Le parking était désert si ce n’est occupé par ces gens vêtu de vieux cuirs tannés. Mais ce détail, elle ne se permettait pas de le juger puisqu’elle aussi portait une veste en cuir. Au sein de ce rassemblement, on pouvait trouver des individus de tout âge , de tout sexe et de divers nationalités. Mais Jada n’avait jamais apprécié les attroupements et ce soir, il y avait foule. Elle aimait la moto, ça faisait parti d’une de ses plus grande et vieille passion mais ce loisir, elle n’avait jamais qu’aimer le partager avec une seule et unique personne. Une personne qui ne lui avait plus adressé la parole depuis presque huit années maintenant mais aujourd’hui encore, quand elle enfourchait sa bécane, c’est à lui qu’elle pensait. C’est lui qui lui avait appris à monter, lui qui avait fait naître son intérêt pour ce qui était pour elle, plus qu’un mode de transport. Heath. Seulement,lui. Et non cet essaim de populace.

Mais elle était venue accompagnée ce soir. Elle se retrouvait donc dans l’incapacité de faire comme à son bon vouloir. Et franchement, si elle s’écoutait, ça faisait bien belle lurette qu’elle aurait pris la poudre d’escampette. Mais elle était coincée avec cette blondasse qui s’accrochait à son bras comme si sa vie pouvait bien en dépendre. Au départ, ce contact simple bien qu’irritant l’avait calmé. Mais à présent que Lexie l’entraînait à travers la foule pour saluer et la présenter à toute ces personnes. Elle commençait à avoir le tournis, l’estomac dans les chaussettes. Tant de personnes avaient le regard braquer sur elle et elle gérait très mal toute cette attention. Encore plus de la part de la gente masculine. Elle était mal à l’aise, hors du calme de son élément et ce qui devait arriver, arriva finalement. Comme le couperet d’une guillotine, c’est d’un geste franc, sec et précis qu’elle extirpa son bras de celle de la blondinette. « Écoutes, Blondie. Déjà que j’ai aucune envie d’être ici. Faut pas ensuite que tu fasses la meuf collante. Vas voir ailleurs si j’y suis. »,  le visage de la jolie jeune femme s'était décomposé, elle avait considérablement blanchi avant d'être soudainement gagné par une rougeur au niveau de ses joues. Elle examinait le visage de la brune, cherchant à savoir si oui ou non, elle était sérieuse. Mais sérieuse, elle l'était bel et bien, Jada. Si bien qu'elle leva les yeux au ciel avant de tourner les talons. Elle ne pouvait pas gérer la béatitude niaise de cette bécasse. A la voir, c'était presque comme si elle venait de lui briser le cœur ou un truc dans le genre. Au dernière nouvelle, la photographe avait acceptée de faire un tour en moto et d'ensuite faire quelques choses d'excitant. Excitant comme ce qu'il se fait au lit entre deux jolies adultes consentantes. Ce genre d'excitation était toujours le bienvenu. Elle n'avait pas accepté d'être sa petite-copine et encore moins de se rendre à cette réunion de motards de merde.

La belle brune se frayait un chemin hors de la foule, ignorant soigneusement les battements de plus en plus irréguliers de son cœur. Elle ne savait pas où est-ce qu'elle était. Elle n'avait pas pas sa moto et elle ne connaissait absolument personne ici. Lexie ne comptait pas parce qu'après la manière dont elle venait de la planter, elle doutait que la blonde puisse avoir envie de l'a raccompagner chez elle. Elle s'adossait à une colonne de pierre. Elle espérait, à l'abris des regards. Pourquoi avait-il fallu qu'elle envoie bouler le seul moyen qu'elle avait de sortir de cette merde? Elle se souvenait du visage de la blonde quand elle lui avait entre autre dit d'aller se faire foutre. Son regard brillant de larmes. Jada avait envie de lui dire qu'elle l'avait bien mérité. Elle n'avait pas qu'à la pavaner au milieu de cet océan malaisant de testostérones. Elle avait envie de vomir et elle sa respiration s'enrayait dans ses poumons. « Respire, ça va aller...», elle s'adossait contre la pierre froide, fermant ses yeux et concentrant toute son attention sur sa respiration. Elle ne voulait pas penser à tous ces hommes qui l'avait dévisagé et reluquait de haut en bas. Elle ne voulait pas se souvenir de leurs corps frôlant le sien alors qu'on l’entraînait à travers cette marrée de monde. «Reprends-toi...», elle n'avait pas le choix, elle ne pouvait pas se laisser aller ainsi. Elle n'était pas dans son élément, elle ne pouvait pas défaillir. Ni maintenant et encore moins ici. Elle rouvrait alors les yeux. Elle avait son portable, elle espérait seulement que cette endroit soit desservi par le service uber. Elle se décolla dur mur et fronça les sourcils quand elle cru apercevoir un cuir qu'elle avait que trop bien connu. L'homme était de dos mais son blouson lui semblait terriblement familier. Ca ne se pouvait, si? Mais ses jambes semblait déjà avancer avec frénésie et son coeur se gonflait d'espoir. Elle attrapa l'homme par son bras, le forçant presque à se retourner. «Heath!!», mais ce n'était pas lui. Son visage d’ordinaire si dur et impassible ne semblait à cet unique instant incapable de masquer sa déception. L’homme était grand et semblait bien bâti. Son visage, comme taillé dans la roche était aggravé par sa colère. Il n’était pas l’homme avec qui elle l’avait sottement confondue. Il n’était pas lui, pas Heath. «Casses-toi!», sa voix non plus n’était pas la sienne et elle était bien trop déboussolée pour comprendre ce qu’elle venait de faire ou encore ce qu’il venait de lui dire. L'homme arracha son bras soudainement de sa prise, lui faisant perdre l'équilibre. Elle tombait dans les bras d'une autre personne et elle ne se donnait même pas la peine de se retourner pour voir de qui, il s'agissait ou encore de s'extirper de cette nouvelle emprise. Elle était comme paralysée, comme propulsée dans un endroit inexistant. Dans un non-lieu où sa mémoire lui jouait des tours. Car dans les bras de cette nouvelle personne, c'était l'odeur familière de son ancien ami qu'elle sentait. Son odeur l'entourait, lui regonflait son cœur dans sa poitrine. Et elle se rendait une fois encore compte à quel point est-ce que le blondinet lui manquait. Huit ans, c'était bien trop long...

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heath PollardGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 22/01/2018
Pages lues : 74
Crédits : Shiya
Avatar : Charlie Hunnam
Pseudo : Mimi
Disponibilités : Absolument
Âge : 34 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Bad at Love ✶ Heda   Mer 14 Fév - 17:20

I'm bad at love,But you can't blame me for tryin'
JADA & HEATH
Ce soir-là Heath avait décidé de se rendre à une réunion de motards qui s'était organisé en périphérie de la ville. Avant de quitter sa maison le jeune homme avait tout de même vérifié à plusieurs reprises que Solora et son fils étaient bien en sécurité chez lui. La jeune femme lui avait alors certifié qu'elle ne quitterait pas les lieux ce soir-là, ce qui avait permis au beau blond de partir l'esprit plutôt tranquille. Avec son portable dans sa poche, Heath lui avait tout de même fait savoir qu'il était joignable à tout moment et qu'au moindre problème il pouvait même être en quelques secondes de retour à son domicile. Il faut dire qu'être Marshall n'était pas vraiment de tout repos puisqu'à la différence d'un métier de bureau, le jeune homme devait être en permanence sur le qui vive. Voilà pourquoi Heath avait parfois besoin de lâcher un peu prise en pensant un peu à lui. C'était d'ailleurs exactement ce qu'il avait fait ce soir là en se rendant à cette réunion de motards.

Ici au milieu de toutes ses bécanes le Marshall se sentait vraiment dans son élément. Sur place il avais d'ailleurs retrouvé quelques-uns de ses amis motards, eux aussi portant leur veste en cuir tandis que leur principal sujet de conversation était bien évidemment...les motos. La population de ce rassemblement étant d'ailleurs en grande majorité masculine et il était même plutôt rare d'y trouver des femmes. Pas qu'elle n'était pas les bienvenues, mais simplement peu était fan de ce genre de rassemblement. Il faut dire que cela n'avait rien de très glamour et c'était même le genre d'endroit chargé de testostérones. Les moteurs des motos vrombissant au rythme de la nuit qui défilait, tandis que les hommes trinquaient eux leurs bières. D'ailleurs Heath en avait justement une dans sa main lorsqu'il avait entendu son prénom d'une voix féminine. Fronçant les sourcils il s'était alors retourné vers la seule femme au kilomètre carré se matérialisant dans son champ de vision. Jada. Non ce ne pouvait pas être elle. Jada ne pouvait pas être là. La jeune femme pouvait se trouver n'importe où, mais pas là. Heath avait vraiment du mal à en croire ses yeux et d'ailleurs c'était bien pour cette raison qu'il avait cligné plusieurs fois des yeux. Seulement rien ne s'était passé. Le profil de Jada se dessinant toujours sous ses yeux tandis que le motard face à elle semblait plutôt en colère d'avoir été ainsi embêté. Tourner les talons et ignorer la jeune femme, voilà ce qu'il aurait aimé faire, mais bizarrement ses jambes ne semblaient pas vouloir écouter son cerveau. Le jeune homme se rappelant bien trop facilement la manière dont leur dernière entrevue s'était passé. La façon dont Jada l'avait repoussé alors que prit d'une pulsion il avait embrassé la jeune femme. Huit années s'étaient écoulés et pourtant le jeune homme avait encore l'impression que cela s'était passé hier.

Perturbé par ses souvenirs le beau blond n'avait pas encore bougé un orteil, son regard fixé sur Jada en train de se faire repousser violemment par le motard devant elle. En une fraction de seconde Heath avait alors vu la brune perdre l'équilibre et...s'échouer dans ses bras. Son cerveau ayant visiblement eu l'intelligence de se remettre à marcher à ce moment-là afin d'amortir la chute de la belle brune. La chaleur du corps de la jeune femme électrisant directement Heath tandis qu'il soutenait le corps presque immobile de la belle brune. Ce face à face, il ne pourrait plus y échapper et il en avait plus que jamais conscience. Mais en avait-il pour autant envie ? Certainement pas. Tout comme il refusait d'apprécier d'avoir la jeune femme dans ses bras, alors lentement le Marshall avait aidé la jeune femme à se remettre sur ses deux pieds, redoutant déjà le moment où son regard viendrait accrocher celui de la brune. « Est-ce que...ça va ? »  L'avait-il tout de même interrogé avant que Jada ne se retourne dans son sens pour poser son regard sur lui. Huit années s'étaient écoulés, mais rien ne semblait avoir changé. Il l'avait pourtant détesté, voire même hais pour la façon dont elle l'avait giflé, aussi bien physiquement, qu'émotionnellement, et pourtant à ce moment-là le jeune homme ne semblait pas pouvoir refréner les battements plus rapides de son cœur.


(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jada O. SilvesterGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/12/2017
Pages lues : 204
Crédits : LittleJuice & Tumblr
Avatar : Gal Gadot.
Pseudo : Pilgrim/Mehza
Schizophrénie : Lisbeth, la casse-cou accroc à la dépravation. (ft. Emmy Rossum) & l'innocente et naïve Zoya. (ft. Zoey Deutch)
Disponibilités : Full 0/5
Derrick* Naomi*Heath*Jared*Roman
à venir: Carson
Âge : 32 ans (13.01.1986)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Bad at Love ✶ Heda   Jeu 22 Fév - 18:36

I'm bad at love,But you can't blame me for tryin'
JADA & HEATH
A côté de ses pompes, vraiment. Elle ne s’expliquait pas ce qui avait bien pu lui prendre. Huit ans. Ca faisait huit longues années que le blondinet avait disparu de sa vie et n’avait plus jamais donné de nouvelle. La belle brune ne savait même pas où est-ce qu’il pouvait bien se trouver sur cette vaste planète. Bordel, elle ne savait même pas s’il était toujours en vie. Bon, d’accord. S’il lui était arrivé quelque chose de grave, elle l’aurait su. Allie l’aurait dit à Jesabel et ainsi de suite. Non, il était en vie quelque part et vivait sa vie là où elle ne pouvait même pas en faire partie. Dans sa poitrine, son cœur se contractait toujours douloureusement quand elle pensait à la manière dont ils s’étaient quittés. Aux mots qu’elle s’était surprise à prononcer, aux insultes qu’elles avaient pu lui balancé mais surtout, au picotement inconfortable de sa paume après qu’elle l’ait giflé. Jada se souvenait de ce jour comme si c’était hier mais le vide qu’avait laissé  Heath dans sa vie était là pour lui rappeler que ça faisait bien plus longtemps que ça. Il est pour elle indéniable qu’elle tienne énormément à lui. Ils avaient passé la plus grande majorité de leurs vies à se côtoyer, se supporter, entretenir leur amitié. Si Jesabel était sa meilleure amie. Heath, lui, elle ne saurait vraiment comment le décrire. Il était cette masculinité qui n’a jamais su l’effrayé, ces bras dans lesquels, elle a toujours aimé se blottir. Il était cette personne avec qui elle pouvait partager tellement de points communs. Il était rires et bonne humeur. Heath était une étoile dans la nuit et depuis qu’il avait déserté, sa vie avait perdue de sa lumière et son cœur s’était obscurci. La belle brune ne pourrait jamais décrire ce qu’elle ressent exactement pour le blondinet. Elle savait juste qu’elle lui avait offert une importante place qu’il avait abandonnée. Sous quel prétexte ? Parce qu’elle avait pété un peu les plombs et qu’elle l’avait un peu malmené ? C’est dire avec combien de facilité il l’avait écarté de sa vie. Elle se sentait tellement stupide, tellement conne, putain ! Elle était là, à courir derrière le souvenir d’une personne qui l’avait d’une pichenette évincé. C’était d’un ridicule. Elle laissa échapper un petit rire, sans joie, sans grande émotion, en réalité. Mis à part peut-être une profonde déception et un cynisme alimenter quant à la bonté des hommes. Huit ans et on aurait presque dit, qu’elle était toujours là, à attendre qu’il daigne arrêter son boudin. Huit ans, putain ! « Qu’il aille se faire foutre. », elle marmonnait pour elle-même. Impossible de dire à qui est-ce qu’elle parlait si ce n’est à elle-même. Et elle ne parlait très certainement pas de l’homme qui l’avait brutalement repoussé dans les bras d’une tiers personne. Bien que ça aurait pu également lui être adressé mais elle ne tenait pas particulière à se faire malmener d’avantage. Vraiment pas. Dans sa cage thoracique, son cœur cognait et ses corps entier en subissaient les tremblements. Elle n’était que poupée de chiffon qui laissait le soin à un inconnu de lui redonner un semblant d’équilibre sur ses bottines.

D’ordinaire, elle aurait bondit hors des bras de cet inconnu mais même si elle avait horreur qu’on la touche, elle ne trouvait pas la force, ni l’énergie de refuser une aide de toute évidence la bienvenue. Elle inspirait à plein poumon l’odeur familière qui l’entourait, l’étreignait. Et même si elle savait que ce n’était qu’un autre tour de son imagination, même si elle en voulait terriblement à Heath de l’avoir oublié alors qu’elle n’a jamais pu : Le fait était qu’il brillait encore une fois de par son absence et qu’elle était encore une fois incapable d’y être insensible. Elle inspira encore une fois. Plus longuement encore. Une fois encore, la dernière fois avant de relever le regard et de mettre fin à ce songe qui avait laissé passer sa chance d’être réalité. Laisser passer huit ans de trop. Sa respiration se bloqua dans sa gorge quand son regard plongeant dans le familier océan tempétueux du blondinet. Elle cligna des yeux plusieurs fois, retenant une quinte de toux qui menaçait de secouer son frêle corps. Mais elle n’y parvint pas. La réaction naturelle de son corps se força son chemin jusqu’à ses lèvres et elle se mit à tousser pour libérer ce trop-plein d’oxygène qui était allé se perdre dans le mauvais circuit. Elle avait placé sa main devant sa bouche, bien évidemment et n’avait été capable de dévier ses yeux cheveux du regard du blond. « Est-ce…que… ça va ? », elle répéta bêtement une fois sa trachée apaisée. Sa voix était du coup rocailleuse. La belle se servit de la bière qu’il avait par miracle su garder en main pour la boire d’une traite. Sans jamais délogé son regard du sien. Elle lui remit le verre vide dans la main et s’essuya les lèvres d’un revers de la main. « Est-ce que ça va ? », elle répéta encore une fois. Elle n’en savait rien. Elle leva la main vers son torse pour le toucher. Puis les deux mains. Sous la texture du tissu, elle pouvait sentir sa musculature. Bien plus prononcé que dans ses souvenirs. « Est-ce que je rêve ? », c’était une question assez légitime au vu des récents évènements. Elle était en train d’halluciner, ça ne pouvait être que ça. Elle avait probablement respiré trop prêt des pots d’échappement parce que ça ne pouvait pas être la réalité.

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Bad at Love ✶ Heda   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bad at Love ✶ Heda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Love et Story
» Let Love Lead The Way [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: ailleurs-
Sauter vers: