AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 nash ◮ grip tight, hum, laugh, cry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Nash HowdenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/08/2016
Pages lues : 205
Crédits : shellhead|avatar+ship ◈ monocle|ship ◈ tumblr|gifs
Avatar : Chris Evans
Pseudo : shellhead.
Âge : 34 ans ◈ 12 avril 1983
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: nash ◮ grip tight, hum, laugh, cry   Dim 4 Sep - 21:18

Nash Trevor Howden
How close to success they were and they gave up

Prénom : Nash. Une seule syllabe, sifflante et rude. Déjà petit, il se plaisait à annoncer son patronyme comme l'on murmure un mot que l'on ne doit pas prononcer, y insufflant toute la prestance qu'il ne pourrait rêver d'avoir au quotidien. Ensuite vient Trevor, hommage à son grand-père paternel. Nom de famille : Howden. Un nom qui n'avait rien à proclamer, délaissé par la misère et la fatigue de ses représentants. C'est la nouvelle génération qui lui a donné un nouveau souffle et les fils Howden sont bien déterminés à en faire un nom digne d'être retenu. Date & lieu de naissance : 12 Avril 1983 à Washington DC. Âge : 33 ans. Métier : Chargé de communication au sein du parti Démocrate. Statut civil : Célibataire. Statut financier : Aisé. Caractère : fidèle - intellectuel - stratégique - charmant - altruiste - sportif - possessif - patriotique - bagarreur - jaloux - borné - dynamique - obsessif - organisé - manipulateur - déterminé. Parti politique : Démocrate. Groupe : Honey I'm Good. Avatar : Chris Evans.
Combien de livres lis-tu par mois ? Quels sont tes préférés ?
Nash n'a rien contre la lecture, qu'on soit bien clair. C'est qu'il doit en lire des choses, jours après jours, penché sur son bureau ou en coup de vent sur son smartphone. Lire pour le plaisir? Ce n'est pas vraiment son truc. Déjà petit, ils n'avaient pas tant de bouquins que ça, la maigre bibliothèque dans sa chambre à moitié vide et jonchée de vieilles bandes dessinées et pierres difformes ramassées sur le bord de la route. En grandissant, le hobby ne l'avait pas attiré davantage. Rester immobile et parcourir des mots sur une page n'avait jamais résonné comme un bon moyen d'user de son temps, si bien qu'il préférait faire quelque chose à l'extérieur, ou du moins quelque chose de plus productif, plutôt que de plonger dans un bouquin. Et de toute manière, la plupart des bons bouquins finissent par être adaptés en film, alors ce n'est pas comme s'il manque quelque chose!

Pour toi, l'amitié c'est...
C'est important. Nash est une créature sociale, il a besoin de voir du monde, de communiquer, de sortir. C'est son cœur de métier après tout. Nash cultive un cercle social assez important, allant de nombreuses connaissances à une poignée d'amis dignes de ce nom. Ayant un train de vie assez mouvementé et occupé, Nash n'est pas du genre à être en contact quotidiennement avec ses potes, mais il met un point d'honneur à les voir régulièrement, à se faire une petite sortie ou une soirée tranquille dans son appart.

Quelle est la chose la plus folle qu'on a raconté sur toi ?
C'est un peu son truc d'avoir l'oreille tendues à l’affût ces choses dérangeantes qui pourraient être dévoilées. Véridiques ou non, on sait bien que là n'est pas le problème. Il suffit juste d'insuffler les prémices d'une idée, de semer une once de doute et hop le tour est joué. Nash n'est pas payé pour couvrir ses propres arrières, mais il y fait évidemment attention. Qu'a t-on déjà dit sur lui? Rien de bien méchant. On lui a prêté des nombreuses relations avec de nombreuses personnes, certains des collègues, d'autres des personnes mariées, parfois encore des individus un peu plus délicats. C'est de bonne guerre. Il est célibataire, riche et pas dégueulasse à regarder, alors pourquoi pas? Nash ne se formalise pas de ce genre de ragot. Il a d'autres chats à fouetter.
Un ▬ Nash va voir ses parents chaque semaine. Il vient avec un bouquet de fleur pour sa mère et un virement déjà effectué sur leur compte en banque. Ceux-ci ont essayés, puis bien vite compris qu'ils n'arriveraient pas à dissuader leur aîné de faire ce genre de geste. Deux ▬ il possède quelques tatouages qu'il prend bien soin de mettre à des endroits cachés par ses vêtements, histoire de conserver l'image de gendre idéal qu'il cultive au boulot. Trois ▬ de lui même, il n’appellerait certainement pas cela une addiction, mais Nash est un grand amateur de paris en tout genre. Petit défi innocent lancé entre amis ou collègues, Nash se plait du suspens de l'action et de la satisfaction d'avoir raison. Les mises ne sont jamais extravagantes, évidemment. Il n'est pas du genre à jeter l'argent par les fenêtres. Nash a réussis à conserver un rapport sain avec l'argent. Il ne laisse pas la chose lui monter à la tête, mais il a tout de même conscience de chaque aspect de son compte en banque, rassuré de le savoir plein et que jamais il n'aura plus à vivre dans la misère comme dans son enfance. Quatre ▬ Nash est accro à son boulot. Il n'est pas du genre à avoir le regard sur l'horloge et à compter les minutes. Très dynamique et enthousiaste dans ce qu'il fait, il se trouve au contraire dépourvu et vite ennuyé lorsqu'il se retrouve dans le calme de son appartement. Il n'aime pas ne rien avoir à faire et à du mal à faire descendre la pression à la fin d'une journée de boulot. Son job reste quand même son échappatoire. L'exemple même de sa réussite et l'incarnation de sa fierté. Il en a fait du chemin pour arriver là et c'est aussi pourquoi il consacre sa vie à son boulot. Six ▬ du coup, niveau relation, ça a toujours fait hic et on lui a souvent reproché. Nash n'a rien contre l'idée d'une relation à long terme, mais il n'est pas très domestique. Déjà qu'actuellement il paye quelqu'un pour faire le ménage chez lui, se fait livrer de la nourriture plus que nécessaire et serait incapable de maintenir une plante verte en vie si ça ne dépendait que de lui! L'idée d'une soirée à rien faire à regarder la télé tranquillement lui paraît insoutenable. Nash aime sortir, voir du monde, parler boulot, parler projet, parler stratégie, faire du sport...bref toujours quelque chose qui le stimule et qui le fait se sentir vivant. Il ne se laisse donc pas enfermer dans une relation mais ne les rejette pas non plus. Il lui faut juste quelqu'un qui saura garder son intérêt, quelqu'un de dynamique, qui présente peut être un challenge, car il se lasse vite. Sept ▬ il adore la nourriture étrangère. Mexicaine, chinoise, indienne, peut importe, il est prêt à l'essayer et à l'adopter. Huit ▬ Nash est un peu requin dans son genre. Il a une éthique professionnelle, évidemment, mais il est très compétitif. Il n'a pas peur de se salir un peu les mains, à laisser sous entendre qu'il a des infos pas très glorieuses et que ça le dérangerait de devoir les dévoiler mais s'il doit en arriver là alors il le fera! Il adore le challenge que présente le milieu de la politique et se mêle parfaitement à cet environnement pas toujours très respectable. Neuf ▬ Lui et son frère Rhett sont très proches. Ils bossent également ensemble et malgré leur amour l'un pour l'autre, ça explose souvent entre eux et il n'est pas rare qu'ils en viennent au mains lorsqu'ils ne sont pas d'accord sur un point ou que Rhett oublie de le tenir au courant de ses projets. C'est l'histoire d'une minute et celle d'après ils sont dans les bras l'un de l'autre, mais pour les gens qui ne les connaissent pas, leur relation peut leur paraître un peu déroutante. Dix ▬ Nash n'est pas croyant ni particulièrement superstitieux, mais il conserve toujours sur lui la première pièce qu'il ai jamais gagné, lorsqu'il était jeune et avait pris un premier petit boulot pour aider ses parents. Il n'est pas rare que la chose traîne sur son bureau ou glisse entre ses doigts inconsciemment.
Prénom : Margaux. Pseudo sur le net : Shellhead. Âge : 24 ans. Pays : France. Comment as-tu découvert le forum ? J'suis une VIP  Cool . Quelles sont tes premières impressions ? I'm in loooooooooove   . Crédits : Tumblr. Un petit mot pour la fin ? On va bien s'amuser ici    

Code:
<pris>CHRIS EVANS</pris> ► Nash Howden

_________________


you're a lover of the light
and in the middle of the night ✻ i may watch you go. there'll be no value in the strength of walls that i have grown, there'll be no comfort in the shade of the shadows thrown, but i'd be yours if you'd be mine


Dernière édition par Nash Howden le Mar 6 Sep - 21:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nash HowdenGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/08/2016
Pages lues : 205
Crédits : shellhead|avatar+ship ◈ monocle|ship ◈ tumblr|gifs
Avatar : Chris Evans
Pseudo : shellhead.
Âge : 34 ans ◈ 12 avril 1983
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: nash ◮ grip tight, hum, laugh, cry   Dim 4 Sep - 21:18

You want to make a memory
Citation qui représente ton personnage ici

Il pouvait le toucher du doigt. Le Capitole. Nash tendait le bras, un œil plissé sous la concentration tandis qu'il laissait son index frôler le dôme blanc à l'horizon. Il en délimitait les contours, imaginant un jour être de ces personnes qui pouvaient légitimement faire partie de ce monde. Mais ce n'était pas pour tout de suite, pensa-t-il en laissant retomber son bras mollement contre sa cuisse. De son côté de Washington, là où la lumière du soleil brille un peu moins fort, là où les inégalités naissent et perdurent, Nash avait autre chose à faire. Il tourna un instant dans sa paume la balle de baseball qu'il tenait dans sa main gauche, passe-temps favoris d'un gamin qui n'a pas les derniers gadgets pour bousiller ses yeux et s'évader un peu plus. Mais il n'avait rien d'un gamin. Tandis que d'autres avaient le regard encore bercé de rêves et d'illusions, Nash ne conservait que détermination et réalisme. Ses parents avaient essayés pourtant. De tout leur donner pour qu'ils n'aient jamais à grandir aussi vite. Nash sentait encore l'injustice et la culpabilité naître dans le creux de son estomac à cette pensée. A l'image de son père, épuisé après avoir enchaîné deux boulots et réussissant tout de même à se consacrer à ses fils, à jouer avec eux et à s'enquérir de leur journée. A l'image de sa mère, douce et aimante, qui lui avait fait promettre de ne pas s'inquiéter. Tout allait bien. Mais il y a des choses qu'on ne cache pas. Les coupons de réduction que l'on collectionne soigneusement. Les sourires figés et tristes devant un enfant qui réclame inconsciemment un nouveau jouet. Le regard désolé en servant le même repas deux jours de suite. Les conversations chuchotées brusquement dans la cuisiné, penchés sur des multiples documents. Nash avait 14 ans lorsqu'il décrocha un petit boulot. Rien de légal, pas à son âge. Mais le petit épicier au coin de la rue devenait trop vieux pour ranger toute sa marchandise sur les étagères les plus basses, et Nash avait de l'énergie à revendre. Ça n'était pas grand-chose, mais il se souvient encore du regard de sa mère lorsqu'il lui avait tendu une maigre poignée de billets. Ça avait été le début. En grandissant, les jobs étaient devenus plus importants, plus lucratifs, assez pour faire une toute petite différence dans la vie de la famille. Son petit frère n'avait pas tardé à l'imiter et c'est ainsi que chacun des Howden mettait la main à la pâte pour aider ses proches. Sa mère aimait leur répétait que s'ils n'étaient pas riches en argent, ils l'étaient plus que tout en amour. Et c'était ça qui comptait. C'était un beau sentiment. Mais aimer sa famille ne l'aidait pas à faire en sorte que ses parents travaillent moins. Ça ne leur donnait pas des vacances qu'ils ne pouvaient s'offrir. C'est bête, une idée. Mais c'est coriace. Et Nash avait toujours eu la même. Il n'allait plus se contenter de toucher du doigt ce monde de pouvoir et de possibilité. Non, il allait s'en saisir à pleine main et le faire devenir sien.  

 « Ok, j'ai deux minutes à te consacrer, go!» tonna Nash en claquant des mains, faisant irruption dans le bureau de son assistant, Peter,  qui n'avait cessé de le bipper dans la dernière heure. Il s'adossa contre le battant de la porte, prêt à repartir tout aussi vite. Il avait un planning chargé aujourd'hui. « On a un problème avec le flyer » fut le premier ordre du jour, et à son visage, Nash devinait qu'il s'agissait du dernier de leur soucis. Nash croisa les bras sur sa poitrine, pivotant enfin son regard sur la silhouette discrète assise dans un coin du bureau. Nash se contenta de signaler la personne d'un geste de la main, le questionnement clair et net sur son visage. « Mon stagiaire » annonça son assistant dans un soupir. « Je ne me souviens pas avoir approuvé un stagiaire » répondit-il, les sourcils froncés. « Tu signes un tas de document ». Nash laissa échapper un sourire. « Ce n'est pas faux ». Toujours à cent à l'heure, Nash n'était pas toujours au courant du moindre détail de ce qui se passait dans son service, mais n'était-ce pas pour ça qu'il avait un assistant? En pleine campagne, le parti était en effervescence constante et Nash était sur le pied de guerre à chaque instant. « Ok, pendant que ton stagiaire va me chercher un café, parle-moi du flyer et de cette autre chose que tu ne veux apparemment pas mentionner » continua-t-il en prenant finalement place dans une chaise face à lui. Le jeune homme dans le coin de la pièce mis quelques instants à analyser la phrase et reconnaître la requête pour ce qu'elle était. Il se leva d'un pas maladroit et quitta la pièce comme s'il n'y avait rien au monde qu'il souhaiter plus que de mettre les voiles. « C'est son premier jour » dit Peter comme si ça avait une quelconque pertinence dans la conversation. Nash haussa une épaule. Ils avaient tous eu des tâches ingrates à faire à leur début. « Et quel meilleur moyen de le commencer que de rendre service au boss? » rétorqua-t-il. Nash n'était pas un supérieur tyrannique. Il mettait au contraire un point d'honneur a faire régner une bonne ambiance, convaincu qu'un environnement de travail agréable était un élément essentiel pour rendre ses collègues productifs. Mais il était exigeant. Il demandait de la détermination, il demandait des résultats et attendait que chacun fasse ses preuves. Rien n'est donné dans la vie, et ça n'allait certainement pas être lui qui allait laisser les "fils de" et les pistonnés gagner leurs credits pour leurs cours d'université en venant se la couler douce l'été au sein du parti Démocrate. Oui, il se souvenait avoir approuvé ce contrat précis finalement. « Le flyer?» pressa-t-il, tournoyant entre ses doigts le stylo qui trainait sur le bureau. « Problème de relecture. Une info incorrecte est passée à l'impression » soupira-t-il, et Nash se passa une main sur le visage, agacé. Ils en avait besoin pour le début d'après-midi, moment auquel une cinquantaine de volontaire était censée les distribuer en ville. Ok, ça n'était pas si grave que ça, mais Nash n'aimait pas les imprévus. « Corriges ça vite. Quoi d'autre? » insista-t-il, conscient d'avoir visé juste lorsque Peter sembla se tortiller sur son siège, mal à l'aise. Il murmura une réponse, et Nash n'en discerna pas un seul mot. Il lui demanda de répéter, lassé de voir la chose traîner. « On a perdu Rhett ». Nash haussa les sourcils, se penchant en avant avec un air incrédule au visage. « Vous avez perdu Rhett?» répéta-t-il d'un ton moqueur.  « Quoi, je dois le faire tatouer ou lui mettre des clochettes? ». « Lui et moi on avait rendez-vous avec un sénateur ce matin, et il m'a fait faux bond en chemin! Il m'a dit qu'il était sur un coup et l'instant d'après il était dans un taxi! » s'indigna l'autre. Nash le regarda un instant sans rien dire avant de secouer la tête et de quitter le bureau. Il ne savait pas ce qui l’agaçait le plus. Le fait que son petit frère semblait n'en faire qu'à sa tête, ou la facilité avec laquelle celui-ci faisait passer ses collègues pour des pleurnichards incapable de suivre son rythme. Nash penchait plus pour l'une des raisons, mais il ne le dirait pas laquelle à voix haute. On pourrait l'accuser de favoritisme.

_________________


you're a lover of the light
and in the middle of the night ✻ i may watch you go. there'll be no value in the strength of walls that i have grown, there'll be no comfort in the shade of the shadows thrown, but i'd be yours if you'd be mine
Revenir en haut Aller en bas
 
nash ◮ grip tight, hum, laugh, cry
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Just take our laugh as golden wounds | Val. Fox {OK}
» Unfinished Business [ Punk / Henry / Husky./ Nash / ]
» NASH ☼ THIS IS NOT A DREAM BECAUSE LIFE IS REAL SENSATION
» Rick Nash is in my ass or your team!
» Achat Kit Line grip - Palan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Vos papiers, s'il vous plait :: Mon autobiographie :: Bienvenue à Washington-
Sauter vers: