AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trixie & Levi + You don't know me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Levi AbberlineGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 1064
Crédits : (c) Ilyria & Tumblr
Avatar : Tyler Hoechlin
Pseudo : Mayiie
Schizophrénie : Baby #JHoughWinnie #HPanettiereLennon #ERedmayneTommy #SClaflinIsaiah #KHaringtonMicah #DBonetaNoah #DO’Brien
Disponibilités : Indisponible pour le moment, mais tu peux réserver ta place.

#EnCours Andy + Derrick + Diego + Haley + Haley & Savannah + Isobel + Savannah + Trixie
#Alternatifs&Groupe B-Day + Haley
#EnAttente

Âge : Trente-et-un ans. (31.08.1986)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Trixie & Levi + You don't know me   Lun 13 Nov - 1:07


Trixie & Levi

You don't know me

Can I introduce myself one more time ?
Huit heures le matin. Alors que la normale des gens commençaient tout juste le boulot, venaient même peut-être parfois tout juste de se lever, moi, ma journée de travail venait tout juste de terminer. En effet, j’avais passé huit heures en service de nuit à l’hôtel, service qui n’avait pas été tant utile, sauf pour venir en aide aux quelques fêtards qui souhaitaient retrouver leur chambre sain et sauf, et une famille qui avait eu une route plus ardue que prévu pour arriver et qui avait fait son enregistrement à deux heures du matin. Par contre, je ne me plaignais pas de ce rythme plus lent, même s’il venait jouer dans l’équilibre de mon quotidien. Mais puisque c’était mon gagne-pain, ce qui me permettait de finalement offrir quelque chose d’acceptable à ma fille, et qui faisait en sorte que je ne craignais plus de proposer à Savannah qu’elle me rende visite plus souvent qu’à l’accoutumée, je ne pouvais pas râler. De plus, je me retrouvais avec une journée de congé, ne travaillant pas avant le lendemain, en soirée, ce qui me donnerait l’occasion de me reposer et aussi, passer du temps avec ma fille au cours de l’après-midi, puisqu’il était prévu qu’elle vienne me voir après les cours, qu’elle passe la soirée, la nuit, et une partie du lendemain chez moi, avant que je retourne la déposer chez Savannah quelques heures avant de commencer mon service, en soirée. Ce n’était pas comme la voir au quotidien, mais c’était là presque deux jours prometteurs qui me rendaient impatient de la voir, et surtout désireux de lui proposer ce qu’il y avait de mieux, dans les moindres détails, ce qui incluait ce que j’allais lui préparer comme repas ce soir, puis demain. J’avais déjà mon idée en tête, encore fallait-il que j’aie tout pour la mettre à exécution. Pour ce faire, il me fallait, par conséquent, me rendre au supermarché, ce que je décidai de faire à cette heure matinale. Comme ça, ce serait chose faite, me permettant ainsi de dormir quelques heures avant de devoir me lever pour être prêt à l’accueillir chez moi au moment venu. Passant outre le fait que je portais toujours mon uniforme sous ma veste, bien utile en ce temps un peu plus frisquet, je pris la route dans cette voiture que j’avais prise en location il y avait quelque temps de cela, puis je me garai au supermarché. Une petite liste griffonnée sur un bout de papier en main, j’entrai dans le magasin à vastes étalages proposant de nombreux produits alimentaires, puis je pris un caddie, sachant que je n’avais pas que deux ou trois articles à me procurer. Je n’avais pas besoin de tant pour préparer les repas voulus, mais tant qu’à y être, et à y être à une heure tranquille, j’avais décidé de profiter de l’occasion pour acheter ce qui me manquait au quotidien, plutôt que de revenir une autre fois. Lentement, profitant du fait que j’avais du temps devant moi et que le supermarché n’était pas tant occupé, je commençai à marcher dans les allées, prenant au fur et à mesure ce dont j’avais besoin, notant à l’aide du crayon que je gardais toujours dans la poche de mon veston quand j’étais au boulot, ce que j’avais trouvé, consultant ce qui me manquait, voulant être certain de ne rien oublier.

_________________

Elle était mon rêve. Elle a fait de moi ce que je suis, et la tenir dans mes bras était plus naturel pour moi que d'entendre battre mon coeur.  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
 
Trixie & Levi + You don't know me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Claude Levi-Strauss et les musulmans , voici des extraits du livre de
» Qui dort dine ✩ Levi
» Levi Ackerman
» (M/LIBRE) LEVI MILLER
» Floride//Caroline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Capitol Hill :: Rues commerçantes-
Sauter vers: