AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Levi AbberlineGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 935
Crédits : (c) Mayiie & Tumblr
Avatar : Tyler Hoechlin
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess   Lun 13 Mar - 1:04

Haley & Savannah & Levi
Happy Birthday Little Princess

J’avais eu beau être complètement isolé du monde extérieur pendant plusieurs semaines, au point de totalement perdre la notion du temps, il n’en demeurait pas moins qu’en comptant les jours, qu’en demandant la date de temps à autre, je m’étais assuré de ne pas oublier ce qui représentait probablement pour moi la date la plus importante de l’année, soit celle de l’anniversaire de ma fille. Je savais très bien que je ne l’avais pas contactée depuis ce qui me semblait être une éternité maintenant, et que notre dernière véritable conversation ne s’était pas déroulée pour le mieux, mais il n’en demeurait pas moins que je tenais à souligner l’évènement, même si pendant un bon moment, je n’avais pas su comment je ferais. Heureusement, force de discussions, d’appels et de négociations, j’étais parvenu à organiser quelque chose; j’avais pu avoir une autorisation spéciale de sortie pour le temps d’une fin de journée, à condition que j’étais de retour au centre pour le couvre-feu et que je sois accompagné en tout temps. Mais le plus difficile étant réglé, je n’avais pas eu trop de mal à m’organiser avec Savannah pour que non seulement, elle m’accompagne pendant cette journée mais que de plus, elle soit en mesure de me trouver quelque chose pour que je puisse offrir à ma fille. Cela ne me faisait pas vraiment plaisir de ne pas lui acheter son cadeau moi-même, mais à moins de lui apporter un pudding ou quelque chose du genre, je ne pouvais pas vraiment lui offrir quoi que ce soit qui soit à sa hauteur, à la hauteur de l’amour inconditionnel que je lui portais. Je savais que mon traitement était en quelques sortes, un cadeau pour elle comme pour moi, parce que si tout allait bien, nous serions en mesure de nous voir plus souvent, mais ce n’était pas suffisant, pas pour souligner le coup ici et maintenant en tout cas. Mais à mon grand soulagement, tout s’était arrangé pour le mieux. Aujourd’hui était le fameux jour où, en fin d’après-midi, j’irais avec Savannah la surprendre à la sortie de l’école, avant de passer du temps en leur compagnie à elles deux. Ravi, mais aussi nerveux, je m’étais soigneusement préparé, comme je ne l’avais pas fait depuis une éternité maintenant. J’avais pris le temps de tondre quelque peu ma barbe - la moustache ayant pris le bord depuis deux semaines maintenant, parce que j’avais gagné le concours - m’assurer que je n’avais pas trop les cheveux en bataille et que j’avais une tenue convenable. Une fois que ce fut chose faite, je pris mes affaires, les plaçai dans mes poches, et finalement, je me rendis à l’entrée du centre, quelques instants avant l’heure prévue de notre rencontre avec Savannah. Puisque je savais qu’elle n’aimait pas trop l’endroit, et qu’elle avait fait plus que sa part pendant la cure, je me dis que je pouvais lui éviter de rentrer, même si ce ne serait que pour quelques secondes, je l’attendis bien en vue. Cela fit en sorte que dès que je la vis approcher, je fis signe à la dame à l’entrée que mon accompagnateur était arrivé, et celle-ci n’étant pas trop habituée aux marches à suivre, elle me laissa partir sans poser de questions, à croire que j’aurais pu simplement lui désigner n’importe quelle voiture ralentissant devant l’entrée et ça aurait fait pareil. Quoiqu’il en soit, je poussai la porte pour sortir, me rendant à la rencontre de la jeune femme. Sitôt à l’intérieur de son véhicule, je lui dis:  « Hey… Merci d’être venue me chercher… » Ce fut ensuite un sourire un peu timide que je lui adressai, considérant que depuis cette conversation que nous avions eue, le soir du verglas, nous n’avions pas parlé des masses, puisque je n’avais pas eu accès à mon portable ou quelconque visiteur. Mais n’ayant pas envie de remettre le sujet sur la table, je décidai quand même de ne pas laisser un gros silence s’installer, mais je n’eus pas les meilleurs mots qui soit, c’est-à-dire que je dis:  « J’ai l’argent pour le cadeau de Haley… C’est gentil de m’avoir aidé pour le coup… » alors que c’était quelque chose que j’aurais pu lui dire à environ n’importe quel moment. Mais ceci étant trop tard, le mieux que je pus faire, ce fut d’encore une fois rattraper le coup, et dire:  « Comment ça va ? » trahissant quelque peu la tension que je pouvais ressentir à l’idée que quelque chose se déroule mal et que la surprise soit gâchée, ou que pire encore, Haley ne soit pas contente de me voir au bout du compte, parce qu’après tout, je n’avais pas demandé son avis avant d’organiser le coup, alors je ne savais clairement pas à quoi m’attendre, ce qui était particulièrement angoissant.

_________________

Elle était mon rêve. Elle a fait de moi ce que je suis, et la tenir dans mes bras était plus naturel pour moi que d'entendre battre mon coeur.  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 234
Crédits : Avatar : class whore ; Gifs : Monocle & tumblr ; Signature : Motley control
Avatar : Teresa Palmer
Pseudo : Trucpau
Âge : 30 ans - 14 Octobre 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess   Mer 15 Mar - 23:36

Haley & Savannah & Levi
Happy Birthday Little Princess

Je regarde mon lit en soupirant et secouant la tête, n’importe quoi le fait de savoir ce que je dois mettre. C’est simplement un anniversaire, oui juste un anniversaire, comme les autres années. Rien de plus. Je me gifle mentalement, bien sûr que c’est différent et je le sais, le petit plus de cette année c’est qu’on le passe en famille. Famille. Ce mot me donne des sueurs froides car il me rend heureuse et angoissée à la fois. Tapant du pied, je balance tout par terre et vais dans mon armoire pour dégoter une robe à manche longue style pull. J’ajoutai un collant opaque à la tenue puis filais à la douche. Je devais être présentable pour l’anniversaire même si je savais que c’était pour autre chose et ça me rendait tellement stressée. Je restais plus longtemps que prévu si bien que je m’activais pour m’habiller et me maquiller. Je jetais un œil sur le parfum et soupirais en en mettant seulement une goutte. Voilà, prête pour un l’anniversaire de la petite. Le fait de passer un anniversaire en famille ça ne me connaissait pas, du moins pas avec la mienne. J’en avais eu étant jeune même si ce n’était pas dans l’amour parfois. Bref, j’allais passer une excellente journée et on allait faire la surprise avec Levi, à Haley pour la sortie de ses cours. Je lui avais déjà souhaité ce matin, mais là, ça allait être sacrément bien pour elle de voir son papa à la sortie des cours. Rien que d’y penser et de voir son visage, un sourire se mit sur mes lèvres pour ne plus s’en défaire le temps que je termine de préparer mes affaires pour aller chercher Levi au centre. J’étais contente de le revoir, je lui en avais voulu de ne pas avoir prévenu qu’il allait couper contact pour aller mieux car j’avais subi la foudre de Haley. Cette petite qui ne demandait que de voir son père pour lui raconter ses journées. J’avais compris à quel point c’était important pour eux de se voir et de communiquer. Le fait de ne pas le voir pendant tout ce temps et de voir le mal de Haley m’avaient fait réfléchir et je comptais bien leur en faire part aujourd’hui. Après tout c’était l’occasion et j’étais certaine que ça allait faire un beau cadeau d’anniversaire. Jetant un dernier coup d’œil à mon allure dans la glace, je claquais la porte de l’appartement en ayant fait attention à ce que le chien de Derrick ne sorte pas. Ca serait dommage que je rate ma journée en emmenant la chienne au vétérinaire et il y en a un qui me pardonnerait jamais et à moi non plus je ne me le pardonnerais jamais s’il lui arrivait malheur. Mais ce n’était pas le cas. Descendant les escaliers quatre à quatre, je ralentis en sortant, enroulant mon écharpe autour de mon cou qui venait de se faire accueillir par un froid glacial de l’extérieur. Ce n’était pas tellement un jour ensoleillé mais plutôt brumeux. Montant dans la voiture, je frotte mes mains avant de démarrer pour me diriger vers le centre où se trouve Levi. Je sens mes mains moites sur le volant et essaie de penser à quelque chose de moins anxieux. Ce qui fait que je me retrouve vite devant les portes du lieu de rendez-vous. J’ai à peine le temps de lui envoyer un message que je le vois arriver. Mon cœur manque un battement, j’en suis sûre, je l’ai senti et le revoir me fait tellement de bien. Un sourire s’installe sur mon visage et je me sens comme une ado quand il rentre dans la voiture, en mode coincée. « Salut ! Oh, bah c’est le moins que je puisse faire. » Et puis c’était la condition pour qu’il puisse sortir aujourd’hui. Le silence qui suivit me fit l’effet d’un électrochoc pour que je me remette en route pour ne pas louper la sortie d’Haley à l’école. « T’en fais pas. C’était avec plaisir. » Je toussotais avant de me concentrer sur la route. C’était toujours comme ça entre nous, avoir du mal à parler au début et après ça coule à flot. « Bien, je suis heureuse de te voir. » Je tourne brièvement la tête vers lui avec un sourire en coin. Je suis sincère, j’attendais de le revoir depuis le moment où j’avais reçu ce message. « Et toi ? Tu es sur la bonne voie maintenant ? » On n’avait pas eu l’occasion de faire le point et je voulais en savoir plus avant d’arriver devant l’école. C’était important que je sache. « Haley va être ravie ! Elle attendait tellement ton retour et le fait de pouvoir te voir. » Je parle avec enthousiasme car elle m’en a fait baver cette petite bourrique mais maintenant que Levi est là, je suis certaine que tout va aller mieux. J’arrête la voiture et pointe mon doigt en direction de la pelouse qui orne les devants des salles de cours. « Elle a cours dans cette classe et normalement, elle a déjà vu la voiture. » Je souris et soupire avant de me caler contre le siège et de me tourner vers Levi et la sortie de l’école. Haley allait avoir sa surprise dans maintenant quelques secondes, juste le temps pour elle de sortir et de nous rejoindre, enfin me rejoindre car elle n’a aucune idée du fait qu’il est à côté de moi.

_________________
    when I say I love you, just shut up
    Holy road, is at my back. Dont look gone, take me back again. We'll make memory out of it. We finally follow pattern. We break each others senses. We wanna live young love. With better start, today⠇NOT TODAY - Imagine Dragons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Haley MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/12/2016
Pages lues : 125
Crédits : Eriam
Avatar : Kristina Pimenova
Pseudo : Sugarbabe
Âge : 13 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess   Mer 22 Mar - 21:33


Happy Birthday Little Princess
Maman, papa & moi


J’en avais que marre d’aller à l’école, de plus, cela ne m’apportait plus, je m’en fichais, des bonnes ou de mauvaises notes et alors? Je ne supportais plus apparemment l’absence de mon père.C’était ce que l’assistante sociale avait été raconté à ma mère. Rien avoir , mon père, il était dans cet institut pour se faire soigner, cool… A vrai dire je crois que depuis que je savais que je n’étais pas vraiment désirée, j’avais donc un petit soucis dans la sincérité de mon père vis à vis de moi. Et ouais, j’étais au courant de tout, maman m’avait tout dit, et finalement elle avait bien fait. Mais j’avais un sale passage à vide et tout le monde me gavait avec ça, mes amis… ma mère.. Tonton cela devenait vraiment étouffant de les entendre dire qu’ils voulaient revoir la petite Haley qu’ils connaissaient. Et bien cela n’allait plus jamais être le cas. J’avais grandi et je n’étais plus une petite fille.
Une journée qui aurait dû être comme les autres, bon à un petit détail près, c’était mon anniversaire, j’avais tout de même apprécié que maman m’aie préparé des pancakes avec une petite bougie. Je l’avais remerciée.Je savais bien évidemment qu’elle s’inquiétait pour moi énormément. Mais tout allait bien.

En classe la journée tout simplement la même, je continuais de m’ennuyer , de ne pas écouter, de me faire remarquer. Déjà en m’installant au fond de la classe juste contre le radiateur pour me réchauffer et continuer de dessiner sur mes cahiers. Je reçus plein d’évaluations qui bien sûr reflétaient ce que j’étais en ce moment. Forcément je pris des remarques par mes professeurs et je ne fis que lever les épaules genre ‘ cause toujours tu m’intéresses ‘ ce qui les énervaient énormément. Maman avait déjà été convoquée par mon attitude et ma descente aux enfers concernant mes notes. Mais rien n’y changeait. Pour une fois vu que c’était mon anniversaire, on me dispensa d’heures de colle pour la semaine oooh joie, quel bonheur. Sincèrement cela ne me faisait ni chaud ni froid. Ils pensaient vraiment me faire une fleur. Journée finie, je passais par mon casier y déposer mes bouquins et mettre au moins mes devoirs dans mon sac à dos au cas où j’aurais peut-être une envie de les faire.

En général, j’étais toujours la première à sortir, sachant que maman m’attendait avec la voiture, mais là je prenais mon temps, comme depuis un mois. Mon chewing gum, les cheveux attachés , cette veste en cuir, c’était moi maintenant. Je sortais, visage fermé, la voiture de maman était là, mais il me semblait qu’il y avait quelqu’un avec elle. Je m’approchais sans me dépêcher pour reconnaitre la silhouette qui s’y trouvait. Mon père… Que faisait-il là? Bien que je savais quel jour on était. Mais… Intérieurement j’avais juste envie de lui sauter dans les bras, mais non, je n’allais pas le faire. Je n’avais pas envie. J’entrais dans la voiture, le visage toujours neutre “ Bonjour “ Et rien d’autres… Le sac posé sur le siège, je passais ma ceinture. Je croisais les bras en soupirant “ On va rester longtemps sans bouger , ou…. On prend racine dans le parking de l’école ? “  Je ne savais plus trop quoi penser, ni comment réagir. Papa était là, mon modèle était dans cette voiture. Bien sûr que ça aurait dû être une surprise, et une belle mais je n’y arrivais pas.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Levi AbberlineGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 935
Crédits : (c) Mayiie & Tumblr
Avatar : Tyler Hoechlin
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess   Lun 27 Mar - 0:26

Haley & Savannah & Levi
Happy Birthday Little Princess

Bien que je ne pouvais nier éprouver une certaine nervosité par rapport à cette journée, parce que je n’avais jamais vraiment eu l’habitude de faire de surprise du genre à qui que ce soit, j’étais quand même heureux de pouvoir sortir de nouveau du centre, mais aussi retrouver Savannah, voir qu’elle allait bien, qu’elle était heureuse de me voir comme moi j’étais heureux de la voir également et qu’aussi, elle ne m’en voulait pas de s’être pliée à ce que je comparais à des caprices de ma part pour pouvoir organiser cette journée. Franchement, tout était fait pour bien se passer, et mieux encore, ce fut sans hésiter, sans me sentir menteur, que je pus hocher la tête positivement au moment où elle me demanda comment ça allait, me permettant même d’ajouter:  « Ça va mieux, oui. » et plus encore, esquisser un petit sourire pour montrer que je le disais sincèrement, et pas juste pour susciter des interrogations de la part de la jeune femme. Il était vrai que j’allais bien. Je me sentais libéré d’un poids par rapport à tout ce que je pouvais écraser dans ma tête et dans mon coeur depuis plus de dix ans maintenant. Évidemment, ce n’était pas parfait, je me sentais encore fragile, vulnérable, et je me doutais que ce serait pire une fois que j’allais sortir du centre pour de bon, ce qui ne saurait tarder, selon ce que les thérapeutes avaient laissé sous-entendre il y a quelque temps de cela. Étais-je prêt ? Ça, je ne le savais pas trop, je supposais que cette sortie allait m’aider à avoir une idée plus claire à ce sujet. Cependant, quand nous arrivâmes devant l’école, et que Savannah prit le temps de me montrer là où se situait la classe de notre fille, ce que je n’avais jamais vu précédemment, je me rendis compte que là, j’en avais juste trop manqué, que j’avais manqué des choses simples qu’il me ferait plaisir de retrouver de nouveau, comme le fait de pouvoir venir chercher ma fille à l’école, si Savannah me le permettait, bien évidemment. Ému, je ne dis rien, attendant seulement le moment où Haley sortirait de la voiture. De plus en plus anxieux à l’idée de la revoir après tout ce temps, surtout compte tenu de la dernière véritable conversation que nous avions eue par SMS, j’espérais vraiment que tout allait bien se passer, que je pourrais souligner son anniversaire avec elle et sa mère en bonne et due forme et que surtout, elle serait heureuse de ce que nous avions préparé. Inutile de mentionner que lorsque quelque temps plus tard, elle sortit de la voiture, que nous regards se croisèrent, et qu’elle réagit à peine, s’installant dans la voiture comme si de rien n’était, en venant à posée une question avec une attitude blasée, j’eus un choc. Je m’attendais évidemment à ce qu’elle soit affectée par mon absence et la coupure de contact soudaine que je n’avais pas demandée, mais à ce point ? Ce n’était pas comme si c’était contre elle, et j’avais fait mon possible pour la rassurer pendant ce temps, allant au point d’insister auprès de la dame chargée de garder mon portable de me le donner pour un moment, le temps que j’envoie un message à ma fille… Culpabilisant, perturbé surtout, je ne sus pas quoi dire tant et aussi longtemps que la voiture n’eut pas quitté le parking de l’école, je finis par tourner la tête vers Savannah, ayant perdu tout enthousiasme, et je lui dis:  « Tu sais, tu peux me ramener au centre, si tu veux… » Après tout, si Haley n’était pas contente de me voir, peut-être vaudrait-il mieux que je ne passe pas sa soirée d’anniversaire en sa compagnie ? Évidemment, cela me brisait le coeur, mais pouvais-je vraiment faire autrement ? Parce qu’une chose était certaine, c’était que si c’était pour être ainsi toute la soirée, je ne savais pas si j’étais assez fort psychologiquement pour le supporter.

_________________

Elle était mon rêve. Elle a fait de moi ce que je suis, et la tenir dans mes bras était plus naturel pour moi que d'entendre battre mon coeur.  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 234
Crédits : Avatar : class whore ; Gifs : Monocle & tumblr ; Signature : Motley control
Avatar : Teresa Palmer
Pseudo : Trucpau
Âge : 30 ans - 14 Octobre 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess   Ven 31 Mar - 21:55

Haley & Savannah & Levi
Happy Birthday Little Princess

J’étais si heureuse de pouvoir passer une journée avec Levi et Haley, surtout pour son anniversaire. Ca avait été quelque chose de lui cacher ce genre de surprise jusqu’à maintenant mais j’étais si contente et stressée car je voulais que ça se passe parfaitement bien. Puis ces moments à trois ça ne se produisait jamais qu’il fallait qu’on s’y attaque à présent, pour le bien de tout le monde. Je souris à Levi et hoche la tête ne trouvant rien d’autre de mieux à répliquer. « Bien, je suis heureuse. » Et c’était le cas, je l’étais réellement. Je voulais qu’il aille mieux car il sortirait bientôt si ça allait dans le bon sens, donc que Haley serait plus sympa avec moi et mes décisions. « J’ai dit à Haley qu’elle n’était pas née dans l’amour. » Il fallait qu’il sache avant même qu’il la voit, je n’osais pas croisé son regard mais je n’avais pas le choix. Je ne pouvais pas lui cacher la vérité ni même faire semblant que tout allait bien entre Haley et moi alors que non. J’en avais pris plein la tronche pendant des jours mais je n’avais pas été tendre non plus voulant avoir un rôle de mère parfaite qui était loin de l’être. Je serrais le volant en voyant mes jointures devenir plus blanches. Reprenant une grande respiration, je restais calme essayant de justifier mon acte. « C’est lorsqu’on a reçu le sms comme quoi tu coupais les ponts… J’ai paniqué, elle m’a crié dessus, elle voulait tout savoir et … » Je soupirais et me retenais d’exploser pour justifier mon choix, c’était le seul moyen que j’avais pour ne pas craquer et je ne voulais pas gâcher cette journée. Je prenais donc sur moi, préférant que tout se passe bien plutôt que de me défouler sur lui car il avait coupé les ponts. J’avais moi aussi subi et je m’en étais rendue compte à quel point il était important pour moi. Une fois devant l’école, j’attends, lui disant où se trouve la classe de Haley avant de me taire à nouveau en me mordant l’ongle de l’index. Je ne sais pas quelle sera la réaction de notre fille mais j’espère qu’elle sera bonne sinon tout tombera à l’eau. Et je sais bien que j’ai plombé l’ambiance aussi en disant cela à Levi mais il ne fallait pas qu’il soit ignorant non plus dans cette histoire, qu’il comprenne pourquoi Haley est si tendue si jamais ça se passe mal. Soupirant, je la vois arriver et en voyant son visage, je ne présage rien de bon. En fait, je la connais tellement que je sais qu’elle n’est pas heureuse de nous voir et qu’elle fait son boudin ! Je serre les dents et je m’attends à tout sauf à cette réaction dans la voiture. J’ouvre la bouche pour dire quelque chose mais j’entends Levi parler avant même que j’ai pu dire quoi que ce soit. Je rage intérieurement car ce n’est pas une gamine de douze ans qui allait faire la loi, même si maintenant elle en avait treize. « Non tu ne vas pas rentrer ! » J’avais élevé la voix pour me tourner vers Haley avec un regard assassin, ce regard, elle le connaissait maintenant depuis quelques temps. Je la pointais du doigt et indiquais son chewing-gum. « Crache-moi ça dehors et tu vas rectifier ta façon de parler ma petite. » Mon ton était franc et direct, elle n’avait pas le droit de broncher et elle le savait sinon je pouvais aller plus loin dans ce genre de commentaire. « Tu vas t’excuser auprès de ton père, Haley Miles ! D’où est-ce que tu parles comme ça alors qu’il vient te faire la surprise pour ton anniversaire ! T’as pas honte de lui faire une chose pareille ? Moi j’aurais honte à ta place. Non mais pour qui tu te prends ! » J’étais tellement en colère par rapport à sa réaction, par rapport à son attitude, j’en étais même blessée. Son père et moi avions tellement fait de choses pour que cette journée soit parfaite que maintenant j’étais déçue de son attitude et de comment elle voyait les choses. « Je ne partirais pas d’ici tant que tu ne te seras pas excusée correctement. » Je continuais de la regarder avant de me rasseoir correctement, l’observant dans le rétroviseur intérieurement et jetant un regard en biais à Levi. Je n’avais jamais été comme ça avec sa fille devant lui et à vrai dire, je ne savais pas ce qu’il allait en penser que ça me foutait aussi la trouille. Comme si j’étais la mauvaise mère au final et trop brusque avec elle. Cette journée était censée être parfaite…

_________________
    when I say I love you, just shut up
    Holy road, is at my back. Dont look gone, take me back again. We'll make memory out of it. We finally follow pattern. We break each others senses. We wanna live young love. With better start, today⠇NOT TODAY - Imagine Dragons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Haley MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/12/2016
Pages lues : 125
Crédits : Eriam
Avatar : Kristina Pimenova
Pseudo : Sugarbabe
Âge : 13 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess   Sam 1 Avr - 22:47


Happy Birthday Little Princess
Maman, papa & moi


Pourquoi j’étais devenue aussi méchante, ce n’était pas moi, je le savais. Mais je me sentais juste tellement mal intérieurement. Et je ne voulais parler de rien. Enfin si Wesley savait tout. Et même s’il se rendait compte de ce que je faisais, il ne me jugeait pas. C’était le seul qui ne m’avait pas tourné le dos alors que parfois, même souvent j’étais terriblement agressive avec lui. Alors qu’il tentait juste de m’aider. Mais un mois sans voir son père, un mois après avoir appris que je n’étais qu’un accident que je n’aurais jamais dû naître, cela faisait mal quand même, cela faisait de moi une autre petite fille peut-être? J’avais vraiment réalisé que je tournais mal y a un petit moment. Mais c’était sans doute ma façon de hurler ma colère intérieurement.
Si mon anniversaire avait été un mois plus tôt voire même deux, je crois que j’aurais sauter de joie et j’aurais aussi sauter dans les bras de mon papa et de ma maman pour lui avoir accordé de passer cette journée avec moi et surtout avec nous. Mais aujourd’hui c’était réellement différent. J’avais au fond de moi cette envie de lui sauter dans les bras, mais aussi j’étais encore en colère. C’était réellement compliqué. La preuve avoir avoir fait un sms à Wesley, je venais d’être désagréable avec la personne qui était mon modèle avec ma mère. Mais c’est surtout la réaction de mon père qui me surprit. Je réalisais que je l’avais blessé quand il demanda à rentrer aux centre.Je réalisais que ma réaction avait peut-être été excessive mais c’était juste trop tard. Bien qu’en y réfléchissant je n’avais rien dit. C’était sans doute ça, ma réaction froide et sans intérêt.

Et effectivement on ne bougea pas du parking, mais c’était les foudres de ma mère que je prenais. Mon chewing-gum, je savais qu’elle détestait ça. Je l’écoutais, en regardant dans le rétroviseur central. C’était la première fois que j’entendais ma maman me remettre à ma place de cette manière. Mais elle avait raison, j’y étais allée très fort. Réussir à ne pas réagir, alors que son père qu’on n’a pas vu depuis un mois, se trouve là, semblant aller très très bien. J’aurais du être contente, c’est vrai. Au fond de moi, j’étais contente, enfin j’avais tout qui se chamboulait en moi. Je continuais de fixer ce rétro et ma mère qui était fachée et énervée et croyez moi elle n’était pas jolie à voir.Je sentais les larmes monter , mais je tentais de ne pas craquer. Et surtout elle avait été claire papa ne rentrerait pas au centre mais je devais moi aussi faire un effort.Je finis par ouvrir la portière pour sortir de la voiture pour aller jeter ce que j’avais en bouche à la poubelle. Je pouvais être dans une sale phase, je restais tout de même respectueuse de la nature , donc je ne jetais rien à la poubelle. Je revenais à l’intérieur, essuyant un peu mes joues mais les larmes étaient toujours présentes et elles coulaient toutes seules sur mes joues. Je bouclais à nouveau ma ceinture “ Je te présente des excuses papa pour mon manque de respect “ J’espérais que c’était suffisant. Je me mordillais la lèvre pour ne réellement pas craquer en larmes. Je ne savais pas si maman lui avait tout dit ou pas s’il était au courant que je savais? Je commençais à me poser plein de questions. Je n’osais plus regarder dans le rétroviseur et encore moins dans la direction de mon papa, que j’avais surement blessé énormément. Je n’avais qu’une envie rentrer et aller m’enfermer dans ma chambre. C’était le pire anniversaire de ma vie.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Levi AbberlineGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 935
Crédits : (c) Mayiie & Tumblr
Avatar : Tyler Hoechlin
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess   Jeu 6 Avr - 0:45

Haley & Savannah & Levi
Happy Birthday Little Princess

Même si je voulais que cette journée soit parfaite pour Haley, il n’en demeurait pas moins que je ne pouvais pas complètement oublier le fait que j’avais coupé tout contact - contre mon gré, mais pour mon bien - pendant près d’un mois, oublier que cela avait pu avoir certaines répercussions et que j’avais pu rater certaines choses. De ce fait, il ne fut pas surprenant que Savannah vienne à me partager certaines choses, même si je ne m’attendis pas à apprendre que notre fille était désormais au courant des circonstances de sa conception, soit au courant de cette vérité que nous avions tenté de lui cacher tout ce temps, puisque délicate à assimiler, surtout pour une enfant de cet âge, à l’approche de l’adolescence. Bien sûr, au vu de comment Savannah m’expliqua les faits, j’aurais voulu que ce soit plus simple, que les choses se soient déroulées autrement, mais compte tenu de la situation, je ne pouvais pas lui en vouloir. En vérité, je sentais que je ne pouvais qu’en vouloir à moi-même pour le coup, d’où le fait que je crus bon de lui dire:  « Hey… Ce n’est pas ta faute… Je suis désolé, je ne pensais pas que la coupure serait aussi… Brusque. » En effet, je pensais avoir le temps de prévenir moi-même, mais rapidement, ils avaient pris mon portable, envoyé des messages eux-mêmes à mes visiteurs les plus fréquents dont Savannah faisait partie, voilà tout. Avoir su que ce serait aussi rapide, pour sûr, j’aurais pris du temps pour prévenir, même si expliquer le pourquoi du comment aurait été difficile pour moi, mais outre cela, je comprenais pourquoi ils avaient fait une telle chose. Enfin, je l’avais surtout réalisé quand j’avais relu le fameux message de désespoir que j’avais envoyé à Savannah, au moment où j’étais parvenu à subtiliser mon téléphone le temps de quelques secondes. D’ailleurs, je ne lui en avais pas reparlé depuis, et je ne me vis pas le faire maintenant, d’autant plus que quelques instants après, Haley apparut, avec une attitude encore plus froide que tout ce que j’avais pu imaginer, que ce soit ces derniers jours ou ces dernières minutes, au vu de ce que sa mère venait de me dire. Pris au dépourvu, triste, déçu, frustré contre moi-même, j’eus un moment de panique pendant lequel je pris pour acquis que jamais je ne serais en mesure de passer la soirée en sa compagnie sans me sentir inconfortable si elle devait avoir un tel comportement, d’où le fait que je proposai à Savannah d’aller me déposer au centre et oublier ce moment, ou plutôt, se rattraper quand le tout se serait calmé. Visiblement, la jeune femme ne le vit pas ainsi, puisque tout à coup, elle s’éveilla, s’insurgea contre le comportement de notre fille d’une façon à laquelle je ne m’attendais pas, mais qui, d’une certaine façon, eut son effet. Ne sachant trop où me mettre, j’eus envie pendant un instant de me faire tout petit, comme si c’était moi qu’on engueulait et pas Haley à l’arrière, mais heureusement, j’eus le réflexe de garder une attitude plutôt neutre, jusqu’à ce qu’Haley me présente ses excuses, comme Savannah lui avait demandé. Sentant un brin d’émotion dans sa voix, me faisant comprendre qu’elle devait probablement le penser, je ne sus toutefois pas m’enlever le dernier regard, ce regard froid et sans sentiment qu’elle m’avait envoyé quand elle m’avait vu dans la voiture. Perturbé, je ne sus que lui dire, maladroitement:  « C’est… Ça va. » Et à ce moment, j’aurais vraiment voulu avoir un peu plus d’habileté sociale, changer le sujet, tenter de détendre l’atmosphère, mais je n’y arrivai pas. Ne pouvant m’imaginer ce qu’Haley pouvait ressentir, au vu de ce qu’elle savait, et encore quelque peu fragile, puisque c’était ma première sortie depuis plus d’un mois, je passai une main sur mon visage. Puis, je considérai Savannah, l’air quelque peu désespéré, n’étant certainement pas fier du père que je faisais en ce moment, incapable de me montrer fort devant notre fille qui avait désormais treize ans.

_________________

Elle était mon rêve. Elle a fait de moi ce que je suis, et la tenir dans mes bras était plus naturel pour moi que d'entendre battre mon coeur.  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Savannah MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 27/08/2016
Pages lues : 234
Crédits : Avatar : class whore ; Gifs : Monocle & tumblr ; Signature : Motley control
Avatar : Teresa Palmer
Pseudo : Trucpau
Âge : 30 ans - 14 Octobre 1986
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess   Mar 18 Avr - 18:01

Haley & Savannah & Levi
Happy Birthday Little Princess

Je hochais la tête et tournais doucement celle-ci vers lui avant de lui sourire pour me concentrer de nouveau sur la route. J’avais tellement eu l’impression d’être la mauvaise mère et celle qui est la vilaine dans l’histoire alors que non, c’était juste pour permettre à Levi d’aller mieux. Ce que Haley n’avait pas pris en considération et qui m’en faisait baver depuis cet arrêt brusque de nouvelles. Bref, à présent, j’espérais que tout allait bien se passer et qu’on allait pouvoir passer un moment en famille sans soucis et sans heurts. M’enfin c’était trop vite parler, rien qu’en voyant ma fille arriver avec une nonchalance qui lui ressemble en ce moment, je savais que c’était mal barré. Cependant, je n’étais pas prête à me laisser marcher dessus et à laisser passer ces petites choses. Pas aujourd’hui, on s’était battu avec Levi pour obtenir cette journée, allant faire les magasins pour lui et de son côté obtenir les dérogations nécessaire pour sortir de l’établissement. Haley n’allait pas gâcher ce jour, qui plus est son anniversaire, parce qu’elle nous en veut. Je serrais mon volant à en faire blanchir mes phalanges et j’explosai quelques secondes plus tard envers ma fille pour qu’elle s’excuse et soit plus heureuse de voir son père pour ce jour. J’étais tellement énervée, énervée car cette journée devait être parfaite dans les moindres détails et que non, à cause de sa vengeance personnelle et son début de crise d’ado, elle débutait mal et mettait Levi dans une position inconfortable. Le voir me demander de me ramener, non, c’était pas possible. Pour lui, pour Haley et moi, cette journée on devait la passer tous les trois, pas seulement à deux ou seul, non. Ensemble. Je la regardais, dans le rétroviseur à présent, la voyant exécuter ce que je lui demandais. Elle alla jeter son chewing-gum et j’étais toujours à cran, comme si je me retenais de respirer pour savoir si j’allais, pour une fois depuis plusieurs fois, avoir le dernier mot sur le comportement de ma fille. Je voyais à ses yeux qu’elle avait pleurés et au fond, cela me fendit le cœur mais je devais rester forte, ne pas baisser la garde pour éviter de faiblir et qu’elle reprenne l’avantage. Mais tout ce qui touchait son père lui était important et plus que vital, alors elle m’avait écouté. J’attendais la suite maintenant, ses excuses. Pas question que je me remette en route sans entendre ses excuses envers son père. Cependant, à m’être fâchée ainsi, j’avais l’impression d’être la seule à avoir agi, de me sentir plus que seule dans cette famille si je pouvais dire ça ainsi. Puis je me relâchais complètement en entendant son pardon, lâchant un soupir d’agacement et de soulagement. J’étais mitigée à quoi lui dire à présent, à comment être avec elle alors que c’était son anniversaire. Je remis le contact et laissais Levi lui répondre pendant que je me dirigeais vers la première destination qu’on avait prévu avec son père. J’espérais que ça allait lui faire plaisir et qu’elle allait arrêter de mordre à présent. « J’espère que tu as faim. » J’essayais de me détendre, de me radoucir mais c’était plus dur que je ne le pensais. J’avais encore piqué ma crise seule, criant sur ma fille, regardant Levi impuissant face au comportement irrespectueux de la blondinette. Soupirant, je me frottais le front avant d’ouvrir la fenêtre pour faire entrer de l’air frais dans la voiture. « Ta journée c’est bien passé à l’école ? » Je jetais un œil dans le rétroviseur intérieur de la voiture et la regardais en souriant légèrement. Je ne pouvais pas m’empêcher de lui demander, c’était ma question quotidienne et puis ça nous permettait de nous mettre dans un terrain d’entente et sans crise. L’école était importante pour Haley et même si ses notes étaient en baisses en ce moment, je savais qu’elle adorait ça et qu’elle remonterait la pente. La présence de son père aujourd’hui allait jouer dessus, j’en étais certaine. « Ses notes ne sont pas glorieuses en ce moment, mais je suis sûre qu’elle va se remettre d’aplomb. » Je regardais Levi en souriant et en étant un peu plus déstressée à présent. Il le fallait, je voulais que cette journée soit un agréable souvenir pour nous trois. Bref, je me devais que cette journée soit parfaite et sans heurts. Je voulais effacer cette épisode assez vite pour entendre le rire de ma fille, voir le sourire de son père et me sentir comme un poisson dans l’eau profitant de ma famille. Je voulais que ce soit l’un des nombreux souvenirs qu’on allait construire ensemble. Me garant sur le côté, je coupais le contact et sortis de la voiture en posant mes mains sur mes hanches. « Le premier arrivé a le droit de prendre le goûter du dernier arrivé à la porte ? » Je regardais Haley avec une lueur de compétition dans les yeux puis Levi également avant de rire et de m’apprêter à courir pour gagner. Après tout, pourquoi pas s’amuser aussi ?

_________________
    when I say I love you, just shut up
    Holy road, is at my back. Dont look gone, take me back again. We'll make memory out of it. We finally follow pattern. We break each others senses. We wanna live young love. With better start, today⠇NOT TODAY - Imagine Dragons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Haley MilesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 05/12/2016
Pages lues : 125
Crédits : Eriam
Avatar : Kristina Pimenova
Pseudo : Sugarbabe
Âge : 13 ans
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess   Mer 10 Mai - 23:54


Happy Birthday Little Princess
Maman, papa & moi


Forcément, un anniversaire, cela se fête dans la joie et la bonne humeur. D’habitude, il fallait le dire  j’aimais vraiment les anniversaires et encore plus surprises c’était trop génial, mais ici..C’était loin d’être parfait. Et forcément cela avait mal commencé ,même si j’avais reçu un sms de Wesley enfin une réponse à mon sms, j’avais besoin de soutien et je savais qu’il allait me donner du courage. Effectivement je rangeais rapidement mon téléphone dans la poche de ma veste. Il était évident que je m’étais rendue compte que j’avais abusé avec papa mais il était bien trop tard. Même mes excuses n’étaient pas aussi fortes que les mots que j’avais eus. Je m’en étais rendue compte lorsque papa voulut rentrer, mais j’étais comment dire entre deux feux, ou le cul entre deux chaises, je lui en voulais, j’avais la sensation de n’être qu’un microbe dans la société. Du coup ce n’était pas facile pour moi. Je gardais mes bras croisés et je regardais le paysage qui défilait. Je ne savais pas vraiment où nous allions mais intérieurement j’avais cette peur que maman ramène papa au centre malgré tout. “ Ouais j’ai un peu faim “ Je ne savais pas comment je devais répondre. Je n’avais pas apprécié forcément le fait de me faire remettre à ma place, période rebelle bonjour. “ La journée se passe comme les autres, tu le sais bien. Mais devine, j’ai eu une grande chance aujourd’hui, mes professeurs m’ont fait un cadeau avec le directeur, comme c’était mon anniversaire. Ils m’ont offert une journée sans heures de colle , c’est la fête non? “ Oui j’étais vraiment ironique en disant ça. Je commençais à m’y faire de passer chaque après classe en heures de colle. C’était presque devenu un rituel. J’en riais presque, mais en me décalant un peu, je croisais le regard de papa dans le rétroviseur central. Il était en décomposition , moi sa petite fille qui le décevait, aucun mot, mais son regard était assez clair. Je finis par baisser la tête honteuse de ce que je leur faisais endurer et ma maman tentait de limiter les dégâts, et pourtant, ce n’était que la vérité, je faisais que du mauvais travail et je ne faisais que me révolter à cause de ma colère.  Même si je décevais tout le monde et ma maman en premier lieu car c’était elle qui devait supporter mes crises, elle tentait de minimiser la situation en expliquant que ce n’était qu’un passage à vide. Sincèrement peut-être ou pas. Mais de ressentir la tristesse de mon papa me faisait mal. Mais je gardais la même expression froide que lui pouvait avoir aussi.  Mais maman avait vraiment cette force de caractère pour que la journée tourne mieux. Elle avait tellement raison. Mais d’un coup elle stoppait la voiture, je ne voyais pas trop où nous étions mais bon. Allez pourquoi pas tout oublier l’espace d’un petit créneau horaire. Maman était vite sortie et nous défiait non mais je ne perdais jamais et même si j’étais en colère je n’allais pas laisser ma place si facilement “ Ah noooon” Je bondissais hors de la voiture me mettant à courir pour dépasser maman, sans savoir si papa suivait aussi.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Levi AbberlineGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 17/08/2016
Pages lues : 935
Crédits : (c) Mayiie & Tumblr
Avatar : Tyler Hoechlin
Pseudo : Mayiie
Âge : Trente ans.
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess   Lun 22 Mai - 22:11

Haley & Savannah & Levi
Happy Birthday Little Princess

Pendant un instant, alors que Savannah adressait la parole à Haley, je pus ne rien dire, essayer de me calmer, composer avec ce qui venait de se passer. Cependant, je me rendis compte un peu trop rapidement à mon goût que je n’étais pas au bout de mes peines, plus exactement lorsque sa mère en vint à m’expliquer que ses notes avaient diminué à l’école et que notre fille en vint à ajouter une couche en expliquant qu’exceptionnellement, elle n’avait pas été collée aujourd’hui. Histoire de ne pas faire tout un drame, j’avais fait gaffe à hocher la tête pour montrer que j’avais accusé réception de l’information, mais dans ma tête, ça tournait beaucoup plus que ça. Ça tournait parce que je savais maintenant que c’était ma faute si elle était si troublée. Et même si je n’avais pas commandé cette coupure, même si les choses se seraient passées autrement si j’avais pu, je m’en voulais, parce que je voyais que ce n’était pas resté sans conséquence, tant pour Savannah que pour Haley. Et pendant ce temps, je n’avais rien fait et maintenant, je ne savais pas ce que je pouvais faire. Décontenancé, je pinçai les lèvres, ne sachant pas s’il faudrait que je m’en mêle de quelconque façon. Je me contentai donc de promener mon regard entre Savannah, le rétroviseur qui me permettait d’apercevoir vite fait ma fille, et l’extérieur. Je continuai ainsi, sans rien dire, jusqu’à ce que la voiture ralentisse devant un restaurant, celui qui, selon Savannah, allait grandement plaire à Haley. De mon côté, je ne m’en étais pas vraiment plaint, sachant que manger quoi que ce soit qui ne venait pas du centre de désintoxication allait parfaitement me convenir. Une fois que la voiture fut garée, Savannah sortit la première, et je suivis non loin, environ au même moment qu’Haley. De mon côté, je pensais que nous allions nous rendre à l’entrée du restaurant tout simplement, en marchant, comme la normale des gens semblaient le faire. Mais rapidement, la jeune femme blonde proposa une idée qui ne sembla pas vraiment surprendre Haley, comme si limite, elle avait l’habitude de faire cela. Était-ce quelque chose qu’elles avaient pour habitude de faire ensemble ? C’était l’hypothèse que je formulais dans ma tête, et il fallait admettre que c’était plutôt mignon, tellement que pendant un instant, alors que toutes deux avaient commencé à courir, je me rendais compte que me concernant, j’avais à peine bougé. Pour sûr, j’étais condamné à perdre la course, probablement ne pas manger grand-chose, mais ça, je m’en moquais quelque peu. Ce qui m’inquiéta un peu plus, c’était le fait que pour le coup, je n’étais pas nécessairement intégré dans le petit groupe. Devrais-je tenter de m’intégrer, ou bien rester à l’écart convenait pour le coup ? La première option me sembla la plus sage dans un premier temps, mais je ne savais pas si c’était une bonne idée, dans le sens où je ne voulais pas gâcher davantage la soirée. Les regardant continuer à se précipiter vers le restaurant, je commençai à les suivre, mais plutôt que de tenter de les dépasser, sans trop réfléchir, je jetai mon dévolu sur Savannah, et je l’attrapai par la taille, en tentant de dire, à la blague:  « Pas si vite ! » Puis sur ces mots, je regardai Haley, puis je lui dis:  « Allez, vas-y, je la retiens ! » J’étais trop peu convaincu que je m’y prenais de la bonne façon, mais j’espérais au moins que je n’allais pas gâcher quoi que ce soit.

_________________

Elle était mon rêve. Elle a fait de moi ce que je suis, et la tenir dans mes bras était plus naturel pour moi que d'entendre battre mon coeur.  - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess   

Revenir en haut Aller en bas
 
Miles-Abberline Family + Happy Birthday Little Princess
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» ♪ Happy Birthday Sir ♪
» Happy birthday my love, from mum xx
» Happy birthday Mona and Rainer ♫♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Georgetown-
Sauter vers: