AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 215
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers   Dim 23 Avr - 22:23

Je poireautais devant ce stand de boissons depuis un moment déjà, il y avait pas mal de monde et malgré toute la bonne volonté des deux jeunes employés au service, tout ceci n’avançait pas trop vite. Je n’étais pas patient et l’attente me paraissait interminable mais je ne m’imaginais pas leur passer un savon pour le temps qu’ils mettent. C’était peut-être un signe que j’avais changé, il n’y a même pas un an, j’aurais été une véritable teigne et je les aurais sans doute réprimandé haut et fort devant tous le monde avant de tourner les talons. Là, je patientais calmement aux côtés de mon ami, prenant mon mal en patience sans même vraiment râler. Il fallait croire que Chip avait une bonne influence sur moi, ou tout mon nouvel entourage de manière générale. Il faut dire que je n’avais plus toutes les raisons du monde d’en vouloir à la terre entière, bien au contraire, ou tout simplement que je m’assagissais. J’avais dix-neuf ans maintenant après tout, ça n’était pas rien, enfin rien qu’une année de plus mais qui me rapprochait de l’âge adulte, de la maturité, je ne pouvais et ne voulais plus être ce gamin arrogant, provocateur et voleur, j’essayais d’être honnête. Je m’étais par exemple fait quelques sous en aidant à l’installation des estrades et des stands prévus pour la fête. Ca ne m’avait peut-être pas rapporté très gros mais j’avais au moins le plaisir de me dire que cette boisson, c’était avec mon salaire que je me la prenais et pas avec le porte-monnaie d’un autre et ça, ça voulait dire beaucoup. « Elle a intérêt à bonne cette boisson parce là quand même y en a qui sont morts pour ça. » Je riais, il fallait quand même que je place une râlerie quelque part sinon je n’étais pas totalement moi-même. J’arrivais finalement avec mon ami devant les serveurs et je me contentais de commander un jus de fruit, laissant ensuite Chip demandé ce qu’il souhaitait. Heureusement pour nous, il ne leur fallut pas bien longtemps pour nous préparer nos deux verres et nous encaisser, nous laissant le loisir de pouvoir nous écarter et aller siroter notre gobelet un peu plus loin. « C’est vraiment pas mal. » Je faisais un peu la conversation avec Chip alors que nous parlions comme d’habitude de tout et de rien, de la pluie et du beau temps, de ce qu’il se passait au lycée et de nos amis quand je sentais soudainement que je marchais sur mon lacet. « On peut se mettre dans un coin j’ai mon lacet qui est défait? » Et je n’avais pas tellement envie de me faire bousculer toutes les deux secondes si je restais dans la foule. C’est pourquoi nous nous mettions légèrement un peu à l’écart à côté d’une estrade pour que je puisse refaire convenablement mon lacet. Je m’étais donc mis à genoux face à Chip sans me rendre compte que j’étais exactement en face de lui et d’une certaines parties de son corps. Mes yeux verts étaient de toute façon concentré sur mes lacets, mais vu de l’extérieur, peut-être que nous donnions une toute autre image de nous. Je n’y pensais pas, approchant un peu ma tête de lui pour mieux voir ce que je faisais avant de la reculer une fois que j’avais fini, avant de reproduire ce geste en faisant mon double nœud, une image sans doute tendancieuse. « Et voilà ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chip DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/12/2016
Pages lues : 702
Crédits : #avatar : shellhead. #gif : tumblr
Avatar : Tom amazing Holland
Pseudo : monocle. #alice
Âge : Dix-huit ans, dude ! #1nov98
MY SOUL

MessageSujet: Re: Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers   Lun 24 Avr - 6:29

Family Danvers & Austin
Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles

Un bâton de popsicle dans la bouche, je mordillais celui-ci en attendant bien sagement dans la file pour commander une boisson. La chaleur avait montré le bout de son nez depuis la tempête de verglas et c’est drastiquement qu’on avait passé de manteau à chemise et bermudas. Pour ma part j’avais enfilé un marcel blanc et un bermuda de maillot de bain, si j’avais la chance de pouvoir sauter dans un bassin d’eau, j’allais être le premier à me jeter sans réflexion. Je mourrais de chaud, les grosses gouttes de sueur perlant mon front ainsi que le long de ma colonne vertébrale. Il faut dire que comme Austin j’avais donné un coup de main pour la fête – comment exploité des jeunes 101. Mais bon, ça me permettait d’être dehors, de profiter du beau temps au lieu d’être à l’intérieur à aider mon grand-père à la boutique de fleur. Je commençais à avoir hâte d’aller faire du jardinage. J’avais besoin d’être dehors, de l’air frais ! Sortant mon portable de ma poche, je regardais l’écran tout en continuant de jouer avec le bâtonnet entre mes dents. Je relevais doucement mes prunelles hazel vers mon ami, haussant un sourcil en entendant Austin. « Et tu feras quoi si c’est mauvais, tu iras les rejoindre ? » demandais-je en laissant un rire m’échapper à mon tour. Parfois, je me demandais s’il ne découvrait pas des trucs pour la première fois, mais qui étais-je pour le juger ? Personne. Mon regard revenait vers mon portable, j’attendais une confirmation de Winnie, mais celle-ci peinait à arriver. Je ne pouvais pas lui en vouloir s’occuper d’un bébé, c’est quelque chose à temps plein. Qu’est-ce que je n’étais pas prêt à avoir d’enfant ! On avançait lentement, mais surement et je finissais par commander une barbotine à la framboise bleu – le truc hyper artificiel, mais pour le délire d’avoir la langue bleue, j’étais partant ! Je jetais le bâtonnet dans la corbeille tout en suivant Austin, engageant la conversation sur tout et rien à la fois. Ce genre de conversation banale, mais tout de même intéressante et bien souvent le genre de conversation qui va dans toutes les directions et qui finit par de gros délires. Prenant une gorgée, je remontais ma paire de lunette fumée sur mon nez : « T’as pris quoi finalement ? » La discussion continuait banalement, jusqu’à ce qu’on s’écarte du chemin, laissant Austin attacher son lacet. Je prenais sa boisson le temps qu’il fasse ses boucles, portant la paille de ma boisson glacée à mes lèvres. Je n’avais pas fait gaffe à l’impression qu’on donnait, d’un sens j’en avais que faire, mes idées étaient, contrairement à la majeure partie des gens, pures et presque innocentes. Ce n’était pas parce que j’avais un jour embrassé Austin que tout avait changé – Il me faudrait tout de même un dessin pour savoir comment toucher une fille…  J’aspirais rapidement et BAM ! Brain freeze ! Manquait plus que ça, alors qu’Austin se relevait, je poussais un grognement roque. Il n’y a rien de plus chiant qu’un cerveau gelé ! C’est une sensation désagréable au devant de ton crâne, quelque chose de froid qui semble pourtant brûler. Pourquoi j’avais bu aussi rapidement ma barbotine ? « Ça été rapide ! » soufflais-je entre mes dents, en lui tendant sa boisson et plaquant ma main sur mon front – comme si ça ferait disparaître la sensation.

_________________

Team friendship Guys care about sports teams. I'm not talking about simply rooting; I'm talking about a relationship that guys develop, a commitment to a sport team that guys take way more seriously than, for example, wedding vows.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neil DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/12/2016
Pages lues : 129
Crédits : angel dust|avatar ◈ tumblr|gifs
Avatar : RDJ
Pseudo : shellhead.
Âge : 50 ans ◈ 26 juin 1966
MY SOUL

MessageSujet: Re: Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers   Lun 24 Avr - 19:13

Family Danvers & Austin
Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles

Il n'avait jamais été nécessaire de forcer Neil à faire une sortie en famille. Chopant un gamin sous chaque bras, il avait été facile lorsqu'ils étaient jeunes de les mettre dans une poussette pour aller se balader, visiter des musées sans entendre le soupir d'un adolescent prêt à se laisser mourir d'ennui, ou juste profiter d'une belle journée sans avoir l'impression de forcer sa présence sur ses gamins. Oui, ça avait été plus difficile lorsque Chip et Skye étaient devenus adolescents, mais Neil estimait que ses fils étaient tout de même assez partant pour passer du temps en famille. Pas constamment, certes, mais assez pour ne pas se prendre la tête à chaque fois qu'une idée était proposée. Cherry Blossom était plus ou moins une tradition à Washington, et Neil n'avait pas considéré un instant de louper l'évènement. Il savait qu'à son âge, Daisy serait facilement émerveillée par la beauté des arbres et l'effervescence de la fête.  La journée était belle et c'est donc en compagnie de sa femme et de la petite dernière de la famille que Neil se joint à la foule pour observer le défilé de chars. L'atmosphère était joyeuse, la musique agréable et Daisy semblait apprécier le spectacle. Neil l'avait hissé sur ses épaules pour qu'elle puisse mieux voir, et il évitait ainsi de la perdre dans la foule. Il glissait une remarque quelconque dans l'oreille de sa femme lorsqu'il les aperçu. Il n'était pas certains sur le coup. Il préférait ne pas l'être, en toute honnêteté. Mais il n'avait pas contribué à mettre son fils au monde pour ne pas le reconnaître d'un coup d'œil. Austin et son fils, donc. Dans une position qui faisait louper un battement à son cœur, il attrapa le poignet de sa femme par reflexe, se figeant sur place, trop traumatisé pour remarquer les passants agacés qui lui étaient rentrés dedans suite à son arrêt brusque. Ce qui se passait devant ses yeux et le bon sens faisait débat dans son esprit. Il n'en revenait d'ailleurs pas de ne pas avoir décroché le regard du couple. C'était une fascination morbide, comme celle qui nous fait regarder par la fenêtre un accident de voiture particulièrement terrible. Une partie hystérique de son cerveau souhaitait dire "je le savais!". Neil avait toujours suspecté que quelque chose se tramait entre Chip et son ami, et il n'avait d'abord pas compris pourquoi son fils ne lui en avait pas parlé. Sûrement, il se doutait bien que son père n'aurait aucun problème avec le fait qu'il aime les garçons! Mais leur relation n'était plus ce qu'elle était dernièrement, et il pouvait s'imaginer que partager des choses aussi personnelles avec son père n'était pas dans ses priorités. Mais tout de même. Voir la chose être confirmée en tombant sur eux dans une position si compromettante – et en public de surcroît! - était plutôt choquant. « Regarde celui-la !! » dit-il à Daisy d'une voix à moitié hystérique, pointant un char qui se trouvait dans une position diamétralement opposée. Neil cherchait encore à expliquer le pourquoi du comment, mais il était difficile d'arriver à une autre conclusion que celle qui s'affichait devant lui: tous les deux dans un coin, à l'écart. Austin agenouillé devant Chip, sa tête se déplaçant dans une rythmique qui donnait la nausée à Neil, et Chip dont l'expression faciale lui donnait plutôt envie de s'injecter de l'eau de javel dans le globe oculaire. Traumatisant, donc. Neil était partagé entre l'idée de fuir, comme s'il avait lui-même à avoir honte de la chose, ou d'aller passer le savon du siècle à son fils. Mais oui, il avait honte. L'embarras lui collait à la peau comme de la poisse. Il avait senti sa femme se figer à ses côtés. Elle avait dû suivre son regard et remarquer l'objet de contemplation de son mari. « Tu...tu viens de voir ce que je viens de voir? » la supplia-t-il d'une voix blanche. Il avait besoin qu'elle lui dise qu'il avait l'esprit mal placé, qu'il s'imaginait des choses et qu'il y avait une explication parfaitement logique à ce qui venait de se passer. Le mouvement de la foule les faisait se rapprocher du duo, l'ironie du sort, et Neil ne pouvait supporter plus longtemps cette vision. « CHIP! » pesta-t-il, la voix mi- élevée, mi-contenue, comme s'il ne souhaitait pas attirer l'attention des passants sur les deux jeunes hommes, mais juste assez pour qu'il se fasse entendre. Chip allait sans doute se liquéfier devant ses yeux, mort de honte, mais il le méritait bien!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amaryllis DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 105
Crédits : Avatar : money honey ; Signature : neon demon; Gifs : MISSGOLIGHTLY & tumblr
Avatar : Naomi Watts
Pseudo : Trucpau
Âge : 44 ans - 15/09/1972
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers   Lun 24 Avr - 22:08

Family Danvers & Austin
Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles

La fête des cerises, voilà quelque chose à laquelle j’adorais participer. En fait, j’aimais l’ambiance et pouvoir partager un moment en famille. En l’occurrence, cette fois-ci ça serait entre Neil, Daisy et moi. Ce qui me plaisait, j’étais déjà en train de sourire et de profiter de l’air si frais et si bénin, humant les fleurs qui se trouvaient sur mon passage. Je ne pouvais pas m’en empêcher, si bien que je devais courir derrière Neil et la petite pour les rattraper. J’attrapais la main de Neil avant de dire à Daisy quel char regarder pour la parade. Voir son regard si épanouie me ravissait, depuis qu’on avait eu la discussion sur Daisy, je me sentais apaisée et plus libre. Après, j’appréciais vraiment avoir cette petite à la maison qui rendait ma vie plus folle que jamais. Ravoir un enfant, c’était quelque chose. Je n’avais pas prévu ça dans mes plans, ni ceux de Neil mais bon, voilà, c’était comme ça. J’étais perdue dans mes pensées quand je sentis la main de Neil attraper mon poignet. Pourquoi ? Je le regardais en arquant un sourcil, ne comprenant pas du tout ce qu’il me voulait. « Aïe ? » Je n’avais pas mal mais c’était surtout pour lui demander ce qui lui prenait tout à coup de me faire ça. Jusqu’à ce que je tourne la tête dans la direction qu’il regardait. J’ouvris la bouche et couvris ma main libre de cette dernière en lâchant un « oh mon dieu » à peine audible sauf pour mon mari. Je sentis mes jambes trembler et s’affaisser, je me retenais contre le beau brun avant de me pencher pour mieux voir la scène. Ce n’était pas possible non ! J’étais outrée et j’avais aussi honte, je sentais le rouge me monter aux joues. Est-ce que des gens qu’on connaissait regardaient ce qu’on regardait ? Mes yeux firent le tour des gens qui se promenaient mais non, Austin et Chip étaient bien éloignés et dans un endroit discret. Je me mis sur la pointe des pieds, voyant le visage de Chip avoir une expression bizarre alors qu’Austin levait la tête. « Tu crois… » Je secouais la tête, jetant un regard vers Neil. « Pas Chip… je veux dire, pas dans un lieu public Neil ! » Ma voix était partie dans les aigus tellement j’étais si choquée d’avoir vu ce que j’avais vu. Puis voir Austin se relever, souriant et Chip aussi, non ! Non ! Ca ne pouvait pas être possible ! Je secouais la tête, je devais avoir mal aux yeux, mais Neil avait vu la même chose, donc non, on n’avait pas rêvé. Notre fils avait… non, je ne pouvais m’y résoudre. J’attrapais Daisy des épaules de Neil pour lui attraper la main et essayer de retenir mon mari qui partait déjà en leur direction pour appeler Chip. « Attend ! Ca se trouve… » Mais c’était trop tard, la machine était lancée et maintenant je me retrouvais à côté de Neil, lui attrapant son bras, encore sous le choc de la scène que je venais de voir. « Chip… tu… Enfin Austin ! Pourquoi maintenant ? Je veux dire… On est dans un lieu public les enfants ! » J’essayais de paraître normale, saine d’esprit mais c’était trop pour moi, c’était inconcevable que mon fils ait fait ce genre de chose dans un lieu public avec Austin, surtout que de la part de ce dernier ça m’étonne ce genre d’action. Bien que j’avais des doutes sur leur relation, là maintenant… je ne pense plus en avoir. « Il faut penser qu’il y a des enfants dans les rues ! » Je laissais mon regard couler vers Daisy pour leur faire comprendre que ce n’était pas un public adéquate. Enfin ! Personne n’avait besoin de voir ce genre de scène quoi !

_________________



Notre plus grande gloire n'est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. — Confucius.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 215
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers   Mar 25 Avr - 22:15

Au moins, même s’il nous avait fallu attendre une éternité simplement pour obtenir deux gobelets sous ce soleil que je trouvais trop fort, et ce monde totalement insupportable, j’avais su faire preuve de patience et j’avais finalement obtenu l’objet de mes désirs. Ce n’était pas trop tôt mais je m’étais gardé d’en faire la remarque aux deux bras cassés qui tenait le stand tant bien que mal parce qu’au fond, je ne sais pas si j’aurais su faire mieux et puis au fond, j’étais de bonne humeur. Une fois servi, mon premier geste fut sans grand étonnement de boire une grosse gorgée de mon jus de fruits qui me rafraichissait tant mais qui ne me passait pas tellement la soif. J’aurais sans doute l’occasion de boire de l’eau plus tard et ce n’était pas désagréable à mon palais. « Un jus de cerise, histoire d’être dans le thème et toi ? » Son truc bleu avait l’air bon mais je n’aurais jamais pensé le prendre. De toute façon ma boisson me convenait donc je n’allais pas m’en plaindre. « Tu veux gouter ? » C’est à ce moment que j’avais remarqué que mon lacet était défait et que si je ne le faisais pas maintenant, j’allais sans doute marcher dessus et finir par tomber ici ou ailleurs. Il vaut mieux prévenir que guérir, je ne tenais pas à me taper une honte impossible devant la moitié de la ville, c’est pourquoi j’en avais informé mon ami avant qu’une catastrophe ne se produise. Une fois mis à l’écart là où absolument personne ne faisait attention à nous, je m’étais agenouillé devant mon ami pour les refaire sans même me douter de ce que deux autres adultes à l’esprit tordus pouvaient penser un peu plus loin. Je n’avais pas conscience qu’encore une fois, mon visage ne se retrouvait à hauteur et à proximité d’une certaine partie du corps de Chip, encore moins que mes mouvements instinctifs laissait signifier certaines pratiques et vraiment pas, que la grimace de Chip laissait vraiment penser à d’autres activités moins innocente que refaire un lacet. Pourtant, j’étais innocent, je ne parlais jamais de sexe ou de ce genre de chose, je trouvais ça puéril et n’en voyait pas l’intérêt. Déjà que je commençais seulement à construire quelque chose avec Chelsea, je ne précipitais pas la chose, alors avec Chip, ce genre de pensée ou d’acte ne m’avait jamais traversé l’esprit. Certes je l’avais embrassé mais ça ne changeait rien et je n’y voyais pas le mal, je pourrais le refaire à l’instant tant c’est innocent à mes yeux. Pour moi les gens donnent trop d’importance à cette acte si simple, poser ses lèvres sur celles d’un autre. Je devais être trop différent. En me relevant, je sentais une sensation gênante sur le coin de ma lèvre, ça me grattait, sans doute un pollen qui m’était tombé sur le visage ou quelque chose d’autre mais cela me provoqua un geste simple, je me frottais la bouche comme-ci je m’essuyais quelque chose. « Je sais, c’est la pratique » Je souriais attrapant mon gobelet avant de m’inquiéter pour sa tête, me rapprochant de lui, toujours dos à ses parents sans le savoir qui allait surement pensé que je l’embrassais. « Ca V-… » Je fus alors surpris et en total sursaut par une voix masculine appelant mon ami. Je me retournais pour voir arriver le père de Chip, un air passablement agacé sur le visage suivi de près par Amaryllis sa mère qui elle avait un air d’incompréhension sur le sien. Pour était-il énervé. J’écoutais alors sa mère prendre la parole pour nous demander, pourquoi avant de nous annoncer qu’on était dans un lieu public. Mes yeux devaient s’écarquiller tellement je ne comprenais rien de ce qu’elle nous racontait, nous faisant ensuite la morale sur les enfants en pointant sa fille du regard. « Mais de quoi vous parlez ? » Je jetais un regard d’étonnement à mon ami qui ne semblait pas plus comprendre ce que ses parents racontaient que moi. « Il y a un problème ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chip DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 04/12/2016
Pages lues : 702
Crédits : #avatar : shellhead. #gif : tumblr
Avatar : Tom amazing Holland
Pseudo : monocle. #alice
Âge : Dix-huit ans, dude ! #1nov98
MY SOUL

MessageSujet: Re: Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers   Ven 26 Mai - 20:42

Family Danvers & Austin
Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles

On disait toujours combattre le chaud par le chaud, mais en ce moment la simple idée de prendre un breuvage chaud allait me faire fondre. Tout ce que j’avais désiré c’était quelque chose de glaciale, beaucoup trop, et faisant un contrasse important entre mon corps et ce que je buvais. Content d’avoir été servi je suivais Austin tout en prenant une première gorgée, poussant un soupir de satisfaction face à cette fraîcheur revigorante. « Une barbotine à la framboise bleue. » disais-je en montrant ma langue qui avait sans doute déjà une légère teinte bleutée. « Pourquoi pas ! » répondais-je à son offre tout en lui tendant mon verre, lui offrant de goûter le mien en retour. Je pris une gorgée, avant qu’Austin me dise qu’il devait rattacher son lacet. Je m’arrêtais donc, lui laissant le temps pour nouer celui-ci avant de repartir pour profiter de la journée. Buvant ma barbotine, je ne posais mon regard que sur mon ami, évitant de mâter la foule. Habituellement, cette fête, je la passais avec mes parents, mais depuis une année ou deux, je préférais de loin la passer avec mes amis. Non pas qu’être avec mes parents me gênait, mais j’aimais être en compagnie de mes amis, faire des trucs de mon âge. Cette année, je n’avais même pas demandé à mes parents s’ils comptaient venir malgré tout, je devais bien admettre que le fait que Daisy soit à la maison me passait un peu en travers de la gorge et je me doutais que ce moment ils le passeraient avec elle. Une chose que je ne tenais pas particulièrement à voir. La petite juchée sur les épaules de mon père, tous trois riant et s’amusant… Non, je préférais ne pas imaginer la chose. J’avais donc éviter le sujet et me sauvant au petit matin tout en prétextant que j’allais aider au festival. En aucun cas, je ne m’attendais à ce qu’ils viennent aussi ce jour-ci. Encore moins, qu’ils nous trouvent et se fasse un cinéma aussi tordu que celui qu’ils étaient en train d’imaginer. Austin finissait d’attacher son lacet et moi, je buvais bien trop rapidement ma barbotine, me gelant le cerveau au passage et me faisant grimacer. Je prenais une profonde inspiration, fermant les yeux un instant dans l’espoir que la sensation s’estompe et en ouvrant ceux-ci. « Je parlais surtout de ma tête, c’est fou la rapidité que peut avoir ce truc. » Je lui adressais un sourire, sourire qui fondit en entendant la voix de mon père. Je me décalais un peu d’Austin pour porter mon regard sur l’homme qui avançait à grand pas vers nous. « Papa ? » Il semblait être dans tous ses états, comme ma mère qui arrivait derrière lui. « Maman ? » Je ne comprenais pas pourquoi mon père m’avait appelé ainsi, cette façon qui annonce la réprimande, aussi flagrante que s’il avait dit mon nom tout entier. Je les regardais tour à tour, posant finalement mon regard sur mon ami qui affichait un air similaire au mien : l’étonnement. Je ne comprenais pas où voulait en venir ma mère avec ses paroles. « Franchement, je ne vois pas où est le mal ? C’est naturel de faire ça. Je ne vois pas trop où on peut faire ça quand c’est urgeant. » disais-je en fronçant les sourcils. Depuis quand on ne pouvait plus attacher un lacet en public ? Austin aurait dû se cacher pour nouer celui-ci simplement parce que ça pourrait choquer un enfant ! C’est ridicule ! Un enfant aussi se doit d’attacher son lacet… Mes parents m’inquiétaient, étaient-ils rendu à un âge où on devait s’inquiéter pour leur santé ? « Je ne comprends vraiment pas pourquoi vous vous énervez… »

_________________

Team friendship Guys care about sports teams. I'm not talking about simply rooting; I'm talking about a relationship that guys develop, a commitment to a sport team that guys take way more seriously than, for example, wedding vows.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Neil DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 07/12/2016
Pages lues : 129
Crédits : angel dust|avatar ◈ tumblr|gifs
Avatar : RDJ
Pseudo : shellhead.
Âge : 50 ans ◈ 26 juin 1966
MY SOUL

MessageSujet: Re: Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers   Sam 10 Juin - 19:29

Family Danvers & Austin
Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles

Neil était incapable de rassurer sa femme. Il avait la bouche entrouverte, complétement abasourdi et bien sûr qu'il avait envie de lui dire que ce n'était pas Chip et qu'il ne pouvait décemment pas être en train de faire une telle chose en public, mais il fallait se résoudre à l'évidence de ce qu'ils voyaient. Aussi traumatisant cela soit-il. Ama avait bien tenté de le retenir lorsqu'il décida qu'il fallait qu'il mette un terme à ce cauchemar au plus vite, mais Neil était déjà parti à toute allure, déterminé. Pourtant, lorsqu'il arriva devant le duo, il se trouva à court de mots. Tout le sermon qu'il avait senti monter en lui dans les deux dernières seconde s'était évaporé l'instant où il s'était trouvé avec le regard des deux jeunes hommes sur lui. Car ils ne semblaient pas choqués. Chip n'était pas devenu rouge comme une tomate, balbutiant d'un air paniqué comme s'il vivait ses derniers instants sur Terre. Austin n'avait pas pris les jambes à son cou, conscient qu'il prenait le risque de se faire déchirer en petites lanières par le père de son copain. Non. Au lieu de ça, les deux garçons les regardaient d'un air surpris, sans le moindre semblant de remord ou de dignité. Neil n'était pas sûr qu'il s'agisse bien du garçon qu'il avait aidé à mettre au monde. Tandis qu'il se remettait de son choc, sa femme pris les devants. Elle semblait elle aussi avoir du mal à partager sa pensée, et c'était compréhensible étant donné le caractère si repréhensible de la chose. Elle insista sur le contexte et le fait que de nombreux enfants se trouvaient autour d'eux, et Neil ne pouvait que hocher la tête, validant et supportant les mots d'Ama sont pouvoir encore décider s'il allait exploser de fureur et d'embarras là tout de suite ou attendre qu'ils soient rentrés chez eux. Jusqu'à ce qu'Austin le prenne pour un con. Neil pivota un regard noir sur lui, complétement ahuri de l'entendre dire une telle chose. Le culot de ce gamin. Il ne voyait pas le problème a réinterpréter une scène réservée au plus de dix-huit ans lors d'un évènement public? Ils sont où ses parents à celui-là?! Comment l'ont-ils élevés?! C'est lui qui avait corrompus leur fils, il n'en faisait aucun doute! Neil se sentait partir lorsque Chip contribua lui aussi à la conversation, sur le même ton que son ami. Ok. Ok. La ça devenait du foutage de gueule complet. Naturel. Urgent. Neil écarquillait grand les yeux. Il allait être malade. Ou sur le point de se faire sauter une artère, il n'était pas sûr. « Naturel? Urgent? » gronda-t-il dans un crescendo menaçant. « Pour qui tu te prends?? Un animal incapable de contrôler ses pulsions??!!! » . Il faisait de grands gestes, et Ama lui attrapa de nouveau le bras, sans doute pour ne pas qu'ils attirent l'attention des passants. « Il est temps d'arrêter de vous foutre du monde et d'assumer vos actes » dit-il d'un ton plus maîtrisé. Il pointa Austin d'un doigt. « Ne pense pas que je vais me gêner d'en parler à tes parents » menaça-t-il. Ceci allait être un conversation horriblement gênante, mais c'était nécessaire. Leur fils avait besoin d'être recadré! « Quant à toi » tonna-t-il en se tournant vers son fils. « je ne sais pas encore si je dois compter en nombre de semaines ou de mois ton interdiction de sortir! Mais on va s'occuper de ton cas une fois à la maison ». Déjà assez de scandale s'étaient déroulés ici. Ils allaient régler ça chez eux, en toute intimité, et passer un savon mémorable à leur fils pour que ça ne se reproduire jamais. Jamais!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amaryllis DanversGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 28/01/2017
Pages lues : 105
Crédits : Avatar : money honey ; Signature : neon demon; Gifs : MISSGOLIGHTLY & tumblr
Avatar : Naomi Watts
Pseudo : Trucpau
Âge : 44 ans - 15/09/1972
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers   Sam 24 Juin - 12:42

Family Danvers & Austin
Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles

Je n’en revenais toujours pas de la scène qui venait de se passer sous mes yeux. C’était inconcevable. J’étais d’accord sur le fait que ce genre de propos étaient plus libres qu’avant mais tout de même de là à faire ce genre de scènes en public, non, ce n’était pas possible ! J’étais rouge de colère à suivre Neil, mais aussi honteuse des deux garçons et de leur comportement ! Pour qui se prenaient-ils à faire cela ? Franchement ! Aucune gêne. Je penchai la tête sur le côté en entendant Chip m’appeler et je sentis mon regard se durcir. Pas question d’être tendre et de prendre le parti des gentils et des innocents cette fois, je faisais bloc avec Neil et pas question de leur laisser une once d’espoir de s’échapper de cette histoire. Cependant à voir l’air étonné des deux, je doutais un instant de ce qu’il nous racontait et de ce qu’on avait pu voir. Mais mes yeux ne me trompaient pas, ceux de mon mari non plus, nous n’avions pas inventé cette scène quand même ! Je serrais la main de Daisy avant de la relâcher afin qu’elle puisse admirer les chars qui passaient le temps qu’on règle nos comptes. Elle n’avait pas besoin d’entendre ces histoires. Surtout pour son âge, elle qui était si innocente. Les questions fusaient, que ce soit celles de Neil ou de ma part. Nous ne savions vraiment pas par où commencer et ni pourquoi ils avaient fait cela. La tête me tournait à force de retenir ma colère et de ne pas exploser, contenant Neil pour ne pas qu’il leur saute dessus. Je le retenais par le bras, sentant la tension qui s’émanait de son corps. Il m’étonnera toujours. Je me repris pour revenir à la conversation présente avant d’arquer un sourcil et de sentir la tête me tourner en entendant les paroles de mon fils. Il était sérieux à dire cela ? Je n’en croyais pas mes oreilles. Lui si sage, il osait dire ce genre de chose ? Pourquoi ? « Neil, s’il te plaît. » Je voulais bien qu’il les sermonne mais avec tout de même un brin de retenu. Je n’acceptai pas qu’on compare mon fils à un animal ! De plus, je voyais bien que ni l’un ni l’autre ne comprenait un traitre mot de ce qu’il se passait. Je tournais mon regard vers Austin avant de secouer la tête et de reprendre à la suite de Neil. « On va devoir discuter toi et moi. » Je soupire avant de me masser la tempe et de lâcher le bras de mon mari et de m’avancer à mon tour vers Chip et Austin, les regardant tour à tour. « Ton père a raison, Chip, assez de nous prendre pour des cruches. Vous nous expliquez pourquoi vous avez fait cela et on parlera punition après. Quant à toi, Austin, on réglera cela ensemble. » Je pose ma main sur le bras de Neil pour essayer de le calmer un peu avant de regarder où se trouvait Daisy et sourire en la voyant rire aux éclats devant les chars. Si innocente. « Si on leur laissait nous expliquer ce qu’il s’est passé et pourquoi c’était si urgent et naturel ? » Je tournais le regard vers mon mari et attendis sa réponse, j’étais toujours pour ce genre de procédé, avoir les deux versions pour ensuite trancher et décider de la correction à venir. La déception pouvait se lire sur mon visage concernant mon fils mais aussi Austin avec qui je m’étais rapprochée. J’étais d’accord que la période d’adolescence et pré-adulte était compliquée, mais là, ça sortait de mes compétences. Le pire était que bientôt, ça serait au tour de Daisy de nous en faire voir de toutes les couleurs.

_________________



Notre plus grande gloire n'est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. — Confucius.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Austin HayesGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 13/12/2016
Pages lues : 215
Crédits : Keiserinne [avatar] ➤ tumblr [gifs]
Avatar : Finn Harries
Pseudo : Mekhaï
Âge : 19 ans ➤ 9 avril 1998
MY SOUL

MessageSujet: Re: Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers   Lun 28 Aoû - 11:33

J’avais souvent l’impression de ne rien comprendre à plein de situation, soit parce que je n’étais habitué ou parce que je ne devais pas être dans le coup. Mais cette fois-ci, je n’avais vraiment aucune idée de ce qu’il se passait et pourquoi Chip et moi nous faisions réprimander comme des enfants de six ans venant d’essayer de voler des bonbons dans la superette du quartier. Pour une fois que nous n’avions rien fait de mal, pas la moindre bêtise, même pas la moindre idée de choses idiotes à faire. On venait juste d’arriver pour se prendre quelque chose à boire. Je devais vraiment être à côté de la plaque sur les relations qu’entretiennent les parents avec les enfants parce que réellement, je devais juste affiché une mine idiote sans avoir la moindre idée de ce que l’on me reprochait. D’autant plus que le père de mon ami semblait vraiment très énervé contre nous mais je me disais que l’on finirait bien par le savoir, les laissant nous sermonner en demandant clairement ce qu’il se passait. Chip fut le premier à prendre la parole en leur demandant où était le mal après que j’ai moi-même dit ne rien comprendre ce qui me valu un regard noir du père Danvers. Il avait raison, il y a rien dans la loi qui nous interdise de faire nos lacets en public. « Et encore on s’est mis à l’écart pour ne pas déranger la foule. » ajoutais-je au mot de mon ami, avant de comprendre avec regret que j’aurais sans doute mieux fait de fermer mon clapet et de laisser ses parents s’énerver tout seul. Je ne comprenais vraiment pas pourquoi ils s’énervaient autant. Il fallait vraiment croire que l’âge n’était pas quelque chose de bénéfique et pourtant, je m’entendais généralement plutôt bien avec Amaryllis à défaut d’avoir prit le temps et eu l’occasion d’apprendre à connaitre Neil qui semblait de toute façon ne pas vraiment m’apprécier. Le pire était sans doute que je sache d’avance que Chip n’avait pas tempéré ses parents et que la réprimande n’étais pas fini. Assumer nos actes ? Mais il y a quoi à assumer dans le fait de faire un lacet ? A moins que Chip n’avait pas le droit d’utiliser son argent de poche mais dans ces cas-là, je ne voyais pas ce que moi j’avais à voir dedans. Cependant, alors que j’avais toujours tenté d’être le plus poli et courtois avec la famille Danvers que j’appréciais énormément, lorsque Neil évoqua mes parents, je ne pu m’empêcher de rire. Chip le savait, Amaryllis sans doute aussi, ma famille était un sujet assez sensible à ne pas forcément évoqué. « Pas de problème, ils seront ravis de vous rencontrer. Cimetière d’Emeryville si des fois vous vouliez leur rendre visite ? Je pense pas qu’ils répondront au téléphone par contre. » Et voilà pour ma part, j’étais braqué et on ne tirerait plus rien de moi. Si j’appréciais peu me faire engueulé quand je faisais une connerie, j’aimais encore moins ça quand je n’avais absolument rien fait. De toute façon sa colère se retournait à nouveau contre son fils. Ce type était une boule de nerf, il devrait allez voir un psy, et un masseur, et prendre des calmants! Madame Danvers qui semblait comprendre que la situation dégénérait toute seul tentait de calmer son époux prêt à nous bondir dessus, elle nous observait presque silencieusement depuis le début. Elle avait aussi compris que je m’étais bloqué et que j’étais maintenant sur la défensive et c’est pour cela qu’elle m’adressa de simples mots, on règlera ça ensemble. Et comme un enfant je me taisais. Cette femme avait un pouvoir maternel immense, je la respectais réellement comme une personne ayant une autorité sur moi et je ne disais rien. Elle nous demandait à présent des explications, il était sans doute temps après nous avoir enguirlandé comme des marmots. Mais bon, tout semblait se dérouler à l’envers ici alors pourquoi ne pas continuer. « Bah c’est comme ça… Ca m’a dérangé alors je l’ai fait… Je vois pas ce qu’il y a de si dramatique quand même ! Au moins maintenant ça va mieux ! » Je ne précisais pas que je parlais de mon lacet, puisqu’à mes yeux, c’est de cela qu’on parlait depuis le début.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parfois il vaut mieux voir les choses sous plusieurs angles + Austin & Les Danvers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ❝ parfois, il vaut mieux tourner la page que d'être seule à vouloir arranger les choses ❞ › jordan
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)
» Theodore Digans : Il vaut mieux allumer une bougie que maudire l'obscurité. (terminée)
» Comment voir les choses en grand ! [PV : Aïdolerion]
» Un mensonge vaut parfois mieux que la vérité [Feat Yvan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Capitol Hill :: national mall-
Sauter vers: