AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le cadeau idéal / Ryan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1201
Crédits : TAG
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Le cadeau idéal / Ryan   Mar 20 Déc - 13:49

Ryan ∞ Megara
Pour noël je n'étais pas encore fixé. J'attendais des réponses de la part de mon frère et de ma sœur mais il y avait tout de même de grandes chance que je le passe avec Arizona parce que je n'avais pas particulièrement envie de le passer avec mon père. Je voulais passer noël dans une ambiance détendue et avec lui ça serait plus une succession de piques qu'autre chose. Alors je sais, j'étais trop rancunière patati patata mais il me fallait du temps pour pardonner un tel abandon. Dans tout les cas, fixée ou pas il fallait que j'achète des cadeaux. Je manquais cruellement d'imagination quand il s'agissait de choisir des vrais cadeaux sérieux. Non parce qu'offrir des sextoys ou d'autres conneries ça ça va c'était pas très dur à trouver en revanche trouver quelque chose en dehors des délires en étant sûr que ça allait plaire c'était autre chose. Personnellement à part quelques exception je n'étais jamais persuadé que mes cadeaux allaient plaire, c'était un peu la surprise au moment de l'ouverture.

Je connaissais très bien Arizona du coup j'avais plus de chance de taper dans quelque chose qu'elle aimait mais j'avais quand même fait appel à Ryan pour m'aider. Après tout il était son frère, à nous deux on avait tenu compagnie à Zaza toute sa vie donc on aurait plus de chances de trouver le ou les bons trucs. Il m'avait donné rendez vous dans une galerie marchande et c'est vers celle ci que je me dirigeais à présent. Enfin c'est un bien grand mot vu que j'avançais à deux à l'heure. Vive les bouchons à l'approche de Noël. "Oooh c'est pas vrai" Le feu était déjà repassé au rouge. Pourquoi ces putains de feux verts duraient vingt secondes alors que les rouges eux duraient cinq minutes ?! Je soupirais. Si Ryan avait eu plus de chance que moi dans les bouchons ou tout simplement s'il avait anticipé et était partit plus tôt il devait déjà être arrivé. Bon j'étais plus très loin l'entrée du parking était juste après le premier tournant derrière le feu. Quand il repassa enfin au vert j'avançais et allait me garer dans la première place de libre que je trouvais presque miraculeusement. Je remettais mon écharpe et attrapais mon sac à main avant de sortir de ma voiture et de la fermer à clé. Puis j'allais dans le magasin direction le point de rendez-vous précis qu'on s'était fixé parce que sinon vu la taille du magasin et le monde on aurait mit deux heures à se retrouver. Je le repérais de dos et m'avançais vers lui pour passer mes mains devant lui et lui cacher les yeux "Devine qui c'est !" Attention c'est la question à cent point du jour !
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 526
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Âge : 33 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Le cadeau idéal / Ryan   Mar 20 Déc - 23:38

Le cadeau idéal
Megara & Ryan

Noël était une fête familiale. Qui dit fête familiale dit repas de famille et cadeaux à offrir. J’aimais Noël, j’avais toujours apprécié cette fête. D’autant plus que cette année, j’étais dehors. C’était le premier Noël que j’allais passer depuis ma sortie de prison. En plus de ça, j’avais retrouvé Arizona, alors j’allais pouvoir le fêter avec elle. J’étais heureux, réellement. Parce que ma sœur me manquait beaucoup. J’étais content d’avoir retrouvé sa trace et d’avoir renoué le contact avec elle. J’avais mis du temps, mais au final ça en valait la peine. Il fallait d’ailleurs que je lui trouve un cadeau. Sauf que je n’avais absolument aucune idée. Je connaissais ma sœur par cœur, certes, quand elle avait moins de vingt ans. Je connaissais ses gouts de petite fille sur le bout des doigts mais j’avais été éloigné d’elle pendant toute sa vie d’adulte. En neuf ans, je ne l’avais pas énormément vue. Elle avait sans doute changé et ses gouts aussi. Alors quoi de mieux que de demander de l’aide à la seconde personne qui la connaissait le mieux ? Si Arizona avait passé la moitié de sa vie avec moi, elle avait passé presque l’autre moitié avec sa meilleure amie Megara. Elle était la plus à même de m’aider. Et qui sait, on pourrait peut-être acheter un gros cadeau à deux ?

Elle eut la même idée que moi puisque ce fut elle qui me contacta en premier. Elle m’avait devancé de quelques heures à peine. C’est ainsi qu’on s’était donné rendez-vous au centre commercial pour trouver le cadeau parfait. J’étais prêt en avance alors j’étais parti plus tôt que prévu de chez moi. Et j’avais bien fait. Oh que oui ! J’avais complètement oublié qu’à cette période de l’année tous les habitants de la ville sortaient tous en même temps pour faire les magasins. A croire qu’on pensait tous de la même façon. Il y avait un monde fou… J’avais horreur de ça. Non seulement j’avais perdu un temps fou à trouver une place où me garer mais en plus de ça, je n’aimais pas quand il y avait autant de monde dans un même endroit. Je détestais la foule. Je n’étais déjà pas fan des magasins en temps normal, mais lorsqu’on n’avait même pas la place pour faire deux pas tranquillement ça avait le don de m’agacer. Garder mon calme allait relever de l’exploit. Enfin, j’étais arrivé le premier au point de rendez-vous alors je n’avais plus qu’à l’attendre, les mains dans les poches.

Peu de temps après mon arrivée, deux mains se posèrent sur mes yeux et une voix se fit entendre dans mon dos. La réponse à sa question n’était pas difficile. « Ça alors, je me demande bien qui c’est. Est-ce qu’il s’agirait par hasard d’une jolie brune, plutôt grande avec un caractère bien trempé ? » J’attrapais ses mains et je me retournais doucement pour lui faire face. « Effectivement. Je suis vraiment très très doué. Qu’est-ce que j’ai gagné ? » Lançai-je avec un grand sourire, le plus innocemment du monde. « Tu vas bien ? Tu as réussi à trouver une place et à te frayer un chemin dans cette foule impénétrable ? Putain j’avais oublié à quel point c’était désagréable de faire ses courses de Noël. A croire que la ville entière a décidé de sortir à la même heure et au même endroit. »

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1201
Crédits : TAG
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le cadeau idéal / Ryan   Mer 21 Déc - 1:04

Ryan ∞ Megara
On allait probablement passer Noël à trois finalement. Arizona, Ryan et moi. Un petit noël peinard ça pourrait que faire du bien. En tout cas c'était mieux que mes souvenirs des longs repas de famille. Vous savez ceux ou le repas dur cinq heures et que les conversations sont inintéressantes. Enfin à l'époque je me rappelle qu'elles ne m'intéressaient pas. Je me faisais chier et je détestais rester à table alors que j'avais finit mon assiette et que je pouvais aller me poser sur mon ordi en attendant la suite du repas. Mais non pas moyen avec ma mère. Et encore Noël c'était le seul moment de l'année où j'étais a peu prêt disciplinée, juste par effort pour la famille. Je me rappelle qu'avec mon frère on se lançait sans cesse des regards blasés. La on ferait une table basse apéro, c'était bien un apéro de noël nan ? Enfin pour fêter Noël il fallait des cadeaux au pied du sapin et pour ça fallait les acheter. D'ailleurs il fallait aussi monter le sapin pour ça il serait peut-être tant qu'on y pense. Enfin pour l'instant c'était mission cadeau pour Zaza, et aussi mission retrouvage de Ryan au milieu de la foule pour commencer. Je finis par le repérer plus rapidement que ce que j'aurais pensé finalement et tant mieux.

« Ça alors, je me demande bien qui c’est. Est-ce qu’il s’agirait par hasard d’une jolie brune, plutôt grande avec un caractère bien trempé ? » Je ris à la description qu'il faisait de moi. Le caractère bien trempé ou des synonymes de ça revenaient souvent quand on se mettait à me décrire, je me demandais bien pourquoi ! Moi qui était douce comme un ange. Bon okay niveau crédibilité on repassera. Il prit mes mains pour les retirer de devant ses yeux et se retourna « Effectivement. Je suis vraiment très très doué. Qu’est-ce que j’ai gagné ? » Je lui fis un grand sourire "Oui vraiment très doué je suis impressionnée !" Je m'approchais de lui pour lui coller un bisou sur la joue "Voilà ce que t'as gagné !" c'était une belle récompense non ? Bon j'aurais pu lui faire un smack mais le fait qu'il était le frère de ma meilleure amie faisait que je me mettais plus de limites que d'habitude, s'en était un peu frustrant d'ailleurs. « Tu vas bien ? Tu as réussi à trouver une place et à te frayer un chemin dans cette foule impénétrable ? Putain j’avais oublié à quel point c’était désagréable de faire ses courses de Noël. A croire que la ville entière a décidé de sortir à la même heure et au même endroit. » Ah ben oui, c'est vrai que lui avec la prison ça faisait un moment qu'il n'avait pas connu ça "M'en parle pas ! Moi je sais que ça va être comme ça, tous les ans, mais tous les ans je refais la même erreur et je vais chercher mes cadeaux à la dernière minute" Je me disais tout le temps que j'allais y aller, je repoussais, je repoussais encore, et je me faisais avoir ! "Mais maintenant que je ne suis plus coincée dans les bouchons ça va je vais bien, et toi depuis la dernière fois ?" Je recalais correctement la lanière de mon sac à main sur mon épaule "On a qu'à commencer à avancer, on pourrait commencer par regarder les bijoux ou les chaussures ?" Bon on allait peut-être trouver plus original comme cadeau mais disons que ça c'était les valeurs sûres.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 526
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Âge : 33 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Le cadeau idéal / Ryan   Ven 23 Déc - 3:46

Le cadeau idéal
Megara & Ryan

Passer des années en prison nous fait perdre certaines notions de la vie quotidienne. On est littéralement coupés du monde et on reste en comité réduit. Alors oui, après neuf ans à l’ombre j’avais oublié qu’en période des fêtes il y avait un monde fou dans les magasins. Je trouvais qu’à Fairbanks c’était déjà bondé de monde mais alors dans cette ville, c’était encore pire. Je ne savais même pas que c’était possible de regrouper autant de monde dans un tel espace. N’étant pas habitué à ça et n’aimant pas les foules aussi denses et les espaces aussi restreints, la mission de trouver un cadeau pour ma sœur allait relever du véritable défi. Je n’avais déjà pas une patience à toute épreuve à la base, mais cette fois-ci, elle risquait d’être encore plus limitée.

Heureusement, je n’eus pas à attendre trop longtemps tout seul. Megara arriva rapidement dans mon dos pour me cacher les yeux et me faire deviner son identité. J’avais opté pour une petite touche d’humour pour la décrire et comme j’avais visé juste, j’avais réclamé une récompense. Elle m’adressa un grand sourire, en réponse au mien et confirma que j’étais vraiment doué. En guise de cadeau pour ma victoire, elle me déposa un bisou sur la joue. Ouais, peut mieux faire. Bah, c’était déjà pas mal, elle était la meilleure amie de ma sœur après tout. A quoi je m’attendais ? Un petit sourire s’afficha sur mon visage. « Pas mal comme récompense, il faudrait que je t’impressionne plus souvent. » Chassez le naturel, il revient au galop comme on dit. Meilleure amie de ma sœur ou non, certaines réflexions ne se contrôlaient pas. Surtout avec moi qui avais tendance à parler plus vite que réfléchir. Enfin. Le plus dérangeant à l’heure actuelle, c’était le monde fou présent dans le centre commercial. Meg assura que c’était ainsi tous les ans mais que ça ne l’empêchait pas de toujours faire l’erreur d’acheter les cadeaux la dernière minute. « Tout le monde doit être dans le même cas que toi. » A n’en pas douter. Elle allait mieux maintenant qu’elle n’était plus dans les bouchons et elle me retourna la question. « Ça va. En fait, on se retrouve toujours dans des endroits bondés de monde. La première fois dans le métro et aujourd’hui ici. » Que ça ne devienne pas une habitude non plus. Je préférais la voir avec moins de monde autour. Je ne supportais pas de me sentir oppressé.

Enfin, nous n’allions pas rester sur place pendant des heures, on était venus pour trouver une idée de cadeau pour ma sœur. Chose qu’elle proposa de faire, en commençant par regarder les bijoux et les chaussures. « Des chaussures ? Pour Noël ? » C’est un cadeau qui fait plaisir ça ? Je me mettais tout de même en route pour jeter un œil aux enseignes des magasins. « Bijoux pourquoi pas, mais c’est assez banal. C’est typiquement le genre de cadeau qu’on offre à une femme quand on n’a pas d’idée. » Ouais, pas très original donc. « Hum, pour votre maison, vous avez tout ce qu’il faut ? Pas de truc en panne ? » Un appareil électroménager par exemple. C’est toujours utile. « Un appareil à pop corn ou une machine à faire les barbapapa, j’ai toujours voulu avoir ça quand j’étais gosse. » Ou alors quelque chose d’un peu plus personnel ? Oui, mais quoi ? « Le problème, c’est que tu connais mieux la Arizona adulte que moi. Donc je ne vais pas être d’une grande aide en fait. »

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1201
Crédits : TAG
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le cadeau idéal / Ryan   Sam 7 Jan - 2:43

Ryan ∞ Megara
La période des fêtes c'était toujours la course ! Et encore heureusement que je ne faisais pas des cadeaux à tout ceux que je connaissais sinon j'étais pas sortie ! Surtout que j'étais nulle pour trouver des idées de cadeaux généralement. C'était d'ailleurs pour ça que j'avais fait appel à Ryan mais il semblerait que l'un comme l'autre on comptait assez sur l'autre pour trouver, ça risquait de prendre du temps. Et ça voulait dire passer du temps dans cette foule. Parce que passer du temps avec Ryan ça ça ne me dérangeais pas non, mais tous les autres j'étais pas contre le fait qu'ils sortent le temps qu'on fasse nos affaires ! Enfin malgré toute cette foule j'avais pu retrouver le frère de ma meilleure amie et lui avais fait un bisou en guise de récompense pour avoir deviner que c'était moi. C'est vrai que c'était dur ! Mais ça m'avait fait rire ! « Pas mal comme récompense, il faudrait que je t’impressionne plus souvent. » je plissais le nez en souriant "Je serais curieuse de voir ça ! Je me demande jusqu'où tu pourrais aller pour m'impressionner" Oui j'entrais dans son jeu sans problème en revanche je me demandais si c'était une bonne idée. Plus d'impressionnage (shut) voulait dire plus de récompenses, et des récompenses à la hauteur donc plus qu'un baiser sur la joue. En fait des récompenses je pourrais lui en donner, ça serait loin d'être quelque chose qui m'embêterait. Après tout, comme je l'avais dit à notre rencontre dans le métro il était canon et je pensais qu'on avait couché ensemble. Mais entre temps j'avais appris que c'était le frère de Zaza, ce qui joue un peu tout de même...

Bref changeons de sujet celui ci était peut-être un peu dangereux. « Tout le monde doit être dans le même cas que toi. » J'hochais exagérément la tête. Ah ça oui ! La preuve vu le monde ! « Ça va. En fait, on se retrouve toujours dans des endroits bondés de monde. La première fois dans le métro et aujourd’hui ici. » Un rire m'échappa, c'est vrai que j'y avais pas pensé mais c'était parfaitement vrai ! "En effet ! La prochaine fois faudra changer ça, un endroit sans personne d'autre !" et il n'y avait pas de sous entendus, à la base. Même si après l'avoir dit j'y ai pensé je dois bien l'avouer. Faut dire que j'avais l'esprit tordu et ça depuis très très longtemps alors ça n'allait pas changer subitement parce que je m'étais dit qu'il ne fallait pas y penser avec le frère d'Arizona. C'était on ne peut plus difficile quand le mec en question était aussi sexy. Mais concentrons nous sur les cadeaux. « Des chaussures ? Pour Noël ? » oui ça pouvait être un peu surprenant pour certains ça j'en avait conscience "Elle en raffole, que ça soit à Noël où n'importe quand t'es sûr de lui faire plaisir avec une belle paire de chaussures. Mais quand je parle de chaussures je parle pas de baskets hein !" je ris légèrement, autant préciser ! « Bijoux pourquoi pas, mais c’est assez banal. C’est typiquement le genre de cadeau qu’on offre à une femme quand on n’a pas d’idée. » Hmm ouai c'est pas faux mais c'était ça faut dire, j'avais pas d'idée mais j'étais d'accord pour trouver un truc plus original, il fallait juste trouver quoi "Ouai enfin faut savoir qu'elle aime quand même, moi par exemple je cours pas après les bijoux" même si je dois bien l'avouer y'avait beaucoup de chance que ça plaise la plus part du temps, beaucoup de femmes aiment et je savais que Zaza en faisait parti. « Hum, pour votre maison, vous avez tout ce qu’il faut ? Pas de truc en panne ? » je secouais la tête de gauche à droite "Non quand on a quelque chose qui marche plus on attend pas noël pour le réparer ou le remplacer" et puis quand on voulait quelque chose on l'achetait directement tout simplement. Et c'était aussi pour ça que c'était dur de trouver des idées de cadeaux j'en étais consciente. « Un appareil à pop corn ou une machine à faire les barbapapa, j’ai toujours voulu avoir ça quand j’étais gosse. » je m'arrêtais net de marcher en attrapant son bras puis me tournais vers lui "Mais ce sont des supers idées ça !" Oh oui j'étais totalement fan ! Et ma blonde ne pourrait qu'aimer ! « Le problème, c’est que tu connais mieux la Arizona adulte que moi. Donc je ne vais pas être d’une grande aide en fait. » ça c'était ce qu'il pensait mais preuve que si "Tu plaisantes ? Tu t'en sors mieux que moi je trouve !" Je retirais mon écharpe et la mettait dans mon sac. Maintenant que j'étais à l'intérieur je commençais à avoir chaud "Tu crois qu'on peut trouver des appareils comme ça ici ? Ou alors on va dehors au marché de noël et on corrompt le marchand de barbapapa pour repartir avec sa machine !" ça va on a le droit de rêver hein. J'étais juste découragée d'avance à l'idée de parcourir tous les magasins pour trouver quelque chose comme ça. "En plus ça donne faim tout ça" bon la j'avais surtout penser tout haut mais c'était vrai ça donnait envie de bouffer des friandises ! "D'ailleurs on devrait aussi acheter des bonbons pour Noël, si on les a pas tous mangé d'ici la"
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 526
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Âge : 33 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Le cadeau idéal / Ryan   Mer 11 Jan - 1:34

Le cadeau idéal
Megara & Ryan

J’aimais bien faire des cadeaux, mais je n’étais pas doué pour trouver les idées. On n’était jamais sûr que ce qu’on allait choisir allait faire plaisir à la personne. Et puis les gouts des gens sont tellement variés qu’au final, choisir un bon cadeau relève du défi. Surtout qu’il n’y a aucune garantie que ça plaise. Certains affirment qu’ils aiment nos cadeaux alors qu’en réalité, ils les détestent. Et puis avec ce monde, ça m’empêchait de réfléchir correctement. Je ne savais absolument pas ce qui pourrait plaire à ma sœur, j’avais passé les neuf dernières années de ma vie en prison. Ses gouts avaient certainement changé avec le temps. Pour le coup, Megara était la mieux placée pour trouver le cadeau idéal. Enfin, l’exploit du moment c’était qu’on s’était retrouvé dans cette foule. J’avais même eu le droit à un bisou sur la joue en récompense pour avoir deviné son identité. Mais malgré le fait qu’elle était la meilleure amie de ma sœur, un petit jeu s’installa entre nous. J’étais prêt à l’impressionner davantage pour avoir ce genre de récompense. Je n’avais pas pu m’en empêcher. Pourtant, contre toute attente, elle me répondit qu’elle était curieuse de voir ça et se demanda même jusqu’où je pourrais aller. Oh si tu savais… « Je suis quelqu’un de très surprenant et capable de bien des choses. Je ne suis pas sûr d’avoir des limites. Mais moi ce qui m’intrigue c’est de savoir si les récompenses seraient à la hauteur de mes exploits. » Est-ce qu’elle se contenterait des bisous sur la joue ? Est-ce qu’elle innoverait ? Ça c’était intriguant et ça me donnait envie de l’impressionner davantage. Mais je devais me calmer, elle n’était pas n’importe qui et vis-à-vis de ma sœur, ça ne se faisait pas vraiment de flirter avec elle.

Enfin, inutile de jouer avec le feu. Ce qui était amusant, si on pouvait dire ça ainsi, c’était qu’on se croisait toujours dans des endroits bondés de monde. Si un jour je pouvais la rencontrer en comité réduit, ça m’arrangerait quand même. Pas que je veuille profiter de quoi que ce soit, mais la foule et moi on n’était pas amis. J’avais du mal à rester tranquille quand je me sentais oppressé. Après tout, je n’étais plus habitué à ça. Elle se mit à rire à cette réflexion et partie même dans la direction de mes pensées en proposant plus ou moins directement de se retrouver dans un endroit sans personne d’autre la prochaine fois. Je marquai une petite pause, fronçant légèrement les sourcils en souriant. « Un endroit sans personne d’autre ? On appelle ça un rendez-vous non ? » Me retrouver seul avec elle ne me dérangeait pas du tout, bien au contraire. Mais personnellement, quand je me retrouvais seul avec une femme, ça se finissait bien souvent de la même manière, moi entre ses jambes pour la faire grimper aux rideaux. Bref, et si on en revenait à notre objectif du jour au lieu de s’éparpiller. Perso, je n’avais jamais offert de chaussures à qui que ce soit, je trouvais ça un peu bizarre comme cadeau. Pourtant, elle assura qu’Arizona en raffolait et pour n’importe quelle occasion. Evidemment, il fallait savoir quelle paire de chaussures choisir et comme je n’y connaissais rien... Pour moi, tant qu’on pouvait marcher avec c’était bien suffisant. Je haussais les épaules. « C’est pratique des baskets. Mais je n’ai jamais compris comment vous réussissiez à marcher avec des talons aussi hauts et aussi fins. C’est pas casse gueule ? » Certaines nanas étaient montées sur échasses, jamais elles ne se pétaient une cheville ? Ou une jambe carrément ?

Pour ce qui était des bijoux, je ne trouvais pas ça assez original. C’était le cadeau basique quand on manquait d’idée. « Elle a toujours aimé les bijoux, depuis toute petite. Toi par contre, tu n’es pas une Madame bijoux ? C’est quoi ton truc alors ? Les chaussures aussi ? Les vêtements ? » Les femmes aimaient les fringues, c’était bien connu. Ou alors peut-être qu’elle préférait les sacs à main ? Typiquement le genre d’accessoires qui plaisait à toutes les nanas. Tant qu’elles peuvent remplir leur dressing, elles sont heureuses. Bon, trouver une idée de cadeau devenait difficile. Visiblement, elles n’avaient pas non plus besoin d’un appareil spécifique pour leur maison. Alors ça devenait vraiment compliqué tout ça. Pourtant l’une de mes idées sembla provoquer une sorte d’illumination chez elle parce qu’elle se stoppa net pour m’attraper le bras. Des machines à pop corn ou à barbe à papa ? Des supers idées ? « Vraiment ? » Je m’arrêtais, surpris. Peut-être que ça pourrait lui plaire en fait, en y réfléchissant. « Tu voudrais me piquer mes envies de cadeaux, sans scrupules ? » Plaisantais-je avec un sourire. En fait, ça pourrait être pas mal effectivement. Mais restait à savoir où on pourrait trouver ce genre d’appareil. Elle posa d’ailleurs la question avant de suggérer d’aller voler la machine du vendeur de barbes à papa à l’extérieur. Je dois dire que ça me faisait rire parce que je m’imaginais le faire sans problème. « Je ne pense pas qu’il accepte, mais si tu lui fais du charme pour détourner son attention y’a moyen que j’arrive à lui emprunter. » Ouais ce serait juste un emprunt, parce que je ne suis pas un voleur. « Mais il devrait y en avoir je pense, dans le rayon électroménager ? Ou dans les appareils un peu gadget. Ça existe ce genre de rayon ? Je dois t’avouer que ça fait longtemps que je n’ai pas exploré un magasin en long en large et en travers. Je vais toujours à l’essentiel. » Ce sont plutôt les nanas qui aiment faire tous les rayons, non ? En tout cas, parler de bouffe avait l’air de lui donner faim, alors elle proposa d’acheter des bonbons pour Noël, si on réussissait à ne pas tout manger. « Des chocolats tu veux dire ? Tu sais que si on en achète, je vais me taper le paquet. Ça fait trop longtemps que j’en n’ai pas mangé. » Plus de neuf ans ? Ouais. « D’ailleurs tu sais quoi ? J’en veux. Là tout de suite. » Voilà, j’avais envie de chocolat. « Et je crois qu’avec la foule qu’on a ici, on aura plus de chance d’en trouver dehors. » Bon allez, sans perdre de temps, j’attrapais sa main pour qu’elle puisse me suivre sans difficulté pendant que je me frayais un chemin à travers la foule. Après une bataille acharnée, nous arrivions enfin dehors. Je poussais un grand soupir de soulagement. J’avais l’impression de pouvoir respirer de nouveau. « Pfiou, on se sent mieux ici. » Enfin, moi personnellement du moins. Je ne sais pas si j’avais une chance incroyable ou non, mais le premier stand sur lequel je posais mes yeux était justement un marchand de chocolats de Noël. Sans lâcher sa main, je la guidais jusqu’à l’Eldorado. Le temps d’arriver c’était déjà à notre tour. Chance quand tu nous tiens. Je jetais un œil à tout ce qu’il vendait mais j’étais bien incapable de choisir. Je lâchais enfin sa main pour sortir mon portefeuille de ma poche, prêt à payer. « Par contre, il va falloir que tu me conseilles parce qu’il y a trop de choix. En sachant que je ne suis pas difficile. »

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1201
Crédits : TAG
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le cadeau idéal / Ryan   Sam 28 Jan - 23:45

Ryan ∞ Megara
Non mais je ne peux pas résister à la tentation ! Même si c'est une provocation modérée ça m'intrigue forcément suffisamment pour me laisser aller à ce petit jeu ! Je ne devrais pas pourtant, je le sais bien. Ryan est le frère de Zaza c'est censé s'arrêter la... Oooh après tout c'est un jeu parfaitement innocent non ? Laissez moi essayer de m'en convaincre tranquille. « Je suis quelqu’un de très surprenant et capable de bien des choses. Je ne suis pas sûr d’avoir des limites. Mais moi ce qui m’intrigue c’est de savoir si les récompenses seraient à la hauteur de mes exploits. » Okay ça n'est définitivement pas innocent ! Ça aurait pu l'être au moins pour un de nous deux mais visiblement la dessus il était comme moi. "Alors la tu me rends encore plus curieuse !" Pas de limite j'avais hâte de voir ça ! Même si je ne devais pas je sais "Et pour répondre à ta question je suis une bonne joueuse je sais donner des récompenses à la hauteur" je ne pouvais définitivement pas ne pas rentrer dans ce petit jeu. Après tout j'avais commencé à flirter avec lui avant même qu'il ne me dise qui il était alors forcément.. J'étais d'ailleurs en train de mordiller ma lèvre sans même m'en rendre compte, reprend toi Meg ! « Un endroit sans personne d’autre ? On appelle ça un rendez-vous non ? » Ah oui non mais il aidait pas lui aussi ! "Hmm non ça c'est pour les romantiques" Oui bon je cherchais à peu à me détourner du sujet mais on sait tous quel est le but ultime d'un rendez-vous et ce n'est pas un but romantique, c'est juste l'étape "rendez-vous" qui l'est. Mais si je lui disais que oui pour moi ça reviendrait au même que de lui donner une permission de séduction hors après avoir ouvert cette porte il ne me restait plus qu'à ouvrir les cuisses. Alors oui j'en avais envie, enfin non, enfin si, enfin merde plus clairement: S'il n'avait pas été le frère d'Arizona je pense qu'on aurait déjà couché ensemble donc oui il me plaisait suffisamment pour ça mais la il ne fallait pas. C'est quand même fou j'ai l'impression de devoir me répéter ça toute les deux minutes ! Autant revenir à la raison qui nous amenait ici, autrement dit Arizona justement.

« C’est pratique des baskets. Mais je n’ai jamais compris comment vous réussissiez à marcher avec des talons aussi hauts et aussi fins. C’est pas casse gueule ? » La question que tous les mecs devaient se poser, mettons fin au mystère ! "Si c'est casse gueule, quand c'est haut et épais ça va mais les talons aiguille on y met pas pour le confort généralement mais surtout parce que c'est sexy" je ris légèrement en m'imaginant quelque chose "Je t'en ferais essayer un jour" mais pas longtemps ! Je voulais pas qu'il se fasse une entorse à cause de moi la je m'en voudrais. Enfin faudrait encore en trouver à sa taille ceci dit, c'était pas gagné ça. « Elle a toujours aimé les bijoux, depuis toute petite. Toi par contre, tu n’es pas une Madame bijoux ? C’est quoi ton truc alors ? Les chaussures aussi ? Les vêtements ? » C'est à cette question que je me disais qu'en fait pour moi aussi ça devait pas être facile de trouver quoi m'offrir à moins de me connaitre très bien ! "Alors paradoxalement j'aime bien les vêtements mais j'aime pas faire les magasins, enfin sauf peut-être pour les sous-vêtements j'apprécie un peu plus" ça avait un petit côté coquin ça rattrapait et puis autant parcourir des rayons pendant des heures ça me faisait chier autant regarder tous les ensembles de sous-vêtements d'une boutique me posait beaucoup moins problème "Sinon je sais pas si j'ai un truc en particulier y'a plein de choses que j'aime par ci par la comme une bonne bouteille, des places de concert, ah si j'aime bien les belles voitures aussi mais c'est pas trop dans le domaine de ce qu'on offre en cadeau, un peu cher et puis sinon heu quoi encore..." J'haussais les épaules "si je trouve autre chose je te le dirais".

Je l'avais arrêté net quand il avait parlé de barbe à papa et pop corn « Vraiment ? » J'hôchais la tête "Ben attend, en plus de pouvoir se faire quand on veut de la bouffe qu'on arrive habituellement à avoir une fois tous les deux ans sur un marché ou bien uniquement au ciné ça fera aussi beaucoup d'envieux ! Ça ne peut que lui plaire !" Et à moi aussi on va pas se mentir. Ben en même temps j'habitais avec j'allais pas m'en priver ! « Tu voudrais me piquer mes envies de cadeaux, sans scrupules ? » J'eu une seconde de bug avant de me mettre à rire "Mais c'est pour ça que t'es la voyons !" Non à la base dans ma tête on devait se mettre à deux sur son ou ses cadeaux en fonction de ce que c'était du coup les idées de l'un ou de l'autre étaient forcément pour nous deux. Mais c'est vrai que si ça se trouve Ryan ne l'avait pas compris comme ça et ne pensais pas lui offrir de la part de nous deux mais chacun ses cadeaux juste qu'on s'aidait pour les trouver, dans le doute autant que je précise "On lui offre bien de la part de nous deux de toute façon hein ?" Sérieusement pouvoir se faire une barbapapa quand on veut le pied ! Il ne m'en fallait pas plus pour avoir envie d'en piquer une au marché de noel évidemment, ce que Ryan semblait approuver d'ailleurs ! « Je ne pense pas qu’il accepte, mais si tu lui fais du charme pour détourner son attention y’a moyen que j’arrive à lui emprunter. » Bonne idée ! On était sur la même longueur d'ondes ! "Si ça se trouve il sera plus sensible à ton charme ! Mais ça se tente !" j'imaginais le truc si le vendeur de barbapapa était gay et je dois avouer que ça me faisait bien rire ! « Mais il devrait y en avoir je pense, dans le rayon électroménager ? Ou dans les appareils un peu gadget. Ça existe ce genre de rayon ? Je dois t’avouer que ça fait longtemps que je n’ai pas exploré un magasin en long en large et en travers. Je vais toujours à l’essentiel. » "Ouuuui ça existe" c'était assez convainquant la ? "Enfin je crois, on devrait demander à quelqu'un parce que moi aussi j'ai tendance à aller à l'essentiel pour pouvoir ressortir le plus vite possible" Toute les femmes n'aiment pas forcément passer du temps dans les magasins après tout. En demandant à un ou deux passant on devrait pouvoir trouver mais avant que je n'interpelle quelqu'un c'est mon estomac qui prit le dessus « Des chocolats tu veux dire ? Tu sais que si on en achète, je vais me taper le paquet. Ça fait trop longtemps que j’en n’ai pas mangé. » Je ris en me tournant vers lui et lui tapotais tout doucement la joue "T'es tellement mignon de penser que tu pourrais te taper le paquet avec deux morfales comme Zaza et moi" Non franchement une telle naïveté c'était vraiment touchant même si j'avais surtout envie d'éclater de rire « D’ailleurs tu sais quoi ? J’en veux. Là tout de suite. Et je crois qu’avec la foule qu’on a ici, on aura plus de chance d’en trouver dehors. » Pas le temps de réagir qu'il me prenait la main pour m’entraîner avec lui "Ah heu bon okay" Du coup sans plus réfléchir je le laissais me guider jusqu'à dehors non sans me faire marcher sur le pied. Fallait que ça arrive dans cette foule de retardataires évidemment. « Pfiou, on se sent mieux ici. » "Y'a une pétasse qui m'a marché dessus avec ses talons aiguilles !" Je me rendais compte à quel point ma remarque était en contraste avec la sienne "Ouai parce que c'est aussi une arme les talons mais du coup je confirme on est mieux dehors !" y'avait plus d'espace et moins de chance de se faire marcher dessus. Après tout on aurait pas été prit dans le mouvement de la foule et la femme ne se serait pas éloignée si rapidement je lui aurais au moins balancé une bonne remarque pour lui dire de regarder où elle met les pieds. Ryan m’entraînais déjà ailleurs et n'avait toujours pas lâcher ma main que je regardais d'ailleurs un instant, toujours dans la sienne. Ah ! Un stand de chocolat ! Ben il l'avait repérer rapidement ! Si on veut rester dans le cliché les femmes repères le sac à main soldé que tout le monde veut en deux secondes et pour les hommes c'était la bouffe. Ça n'était pas pour rien qu'on disait que le meilleur moyen de garder un homme c'était en le tenant pas l'estomac. Même si personnellement dans mes bagages j'étais plus calée sexe que cuisine, c'est aussi un atout ! « Par contre, il va falloir que tu me conseilles parce qu’il y a trop de choix. En sachant que je ne suis pas difficile. » Oui revenons en à nos moutons ! Ou nos chocolat la en l’occurrence. Je posais la main sur son épaule en passant de l'autre côté de lui pour mieux voir les chocolats qui étaient proposés "Pas ceux à la liqueur déjà ils sont dégueulasse, hmm sinoon en dehors de ça je ne suis pas très difficile aussi.. Oh ceux la !!" je pointais un sachet de chocolat du doigt, avec sa petite étiquette devant pour indiquer ce que c'était "Ceux la ils sont excellent ! Si t'en as jamais goûté vraiment il faut que tu essayes, franchement c'est pas négociable !" J'en avais pas bouffé souvent dans ma vie des comme ça, faut dire que ça n'était pas vraiment ceux qu'on trouvait en grande surface, mais qu'est ce qu'ils étaient bon putain ! Il ne pouvait que aimer, et la pour le coup le paquet n'allait pas faire long feu c'était une certitude ! Je sentis une goutte d'eau sur ma joue. Enfin je pensais que c'était une goutte mais peu a peu je vis des flocons descendre et fondre au contact de la matière. Je levais la tête en souriant "Il neige !" la neige c'était bien un truc qui avait le don de me faire retomber en enfance, ça m'émerveillait toujours autant. Pourtant je savais à quoi ça ressemblait hein depuis le temps mais rien à faire. C'était juste dommage que je n'ai pas de gants, j'allais avoir les doigts gelés. Je me disais ça à chaque fois mais à chaque fois que je voyais des gants je ne les achetais pas parce que je trouvais ça trop moche et trop chiant, un jour peut-être la raison l'emportera, mais faudrait que ça soit pendant que j'en ai besoin, c'était le meilleur moyen pour que j'en achète enfin. "Maintenant que t'en a plein dans les cheveux t'es assortie avec l'ambiance noël !" Je ris avant de prendre un des chocolats qu'il avait payer et de le mettre dans ma bouche avant de sucer rapidement mes deux doigts "Hmm un vrai délice" On dit que le chocolat peut provoquer un orgasme chez les femmes, alors vrai ou faux voyons voir ! Je reprenais sa main pour continuer à avancer le long des stands "Faudrait trouver le marchant de barbapapa avant qu'il ferme à cause de la neige" enfin il devrait être paré à ça après tout vu la saison y'avait quand même pas mal de chance que ça arrive. Une dame qui n'était pas d'un stand et qui distribuait des papiers s'arrêta devant nous "Oh vous êtes mignons comme tout tout les deux, vous savez que pour noël on peut imprimer votre photo sur un gâteau et vous le faire livrer avec réduction spéciale noël ?"
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 526
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Âge : 33 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Le cadeau idéal / Ryan   Dim 12 Mar - 22:44

Le cadeau idéal
Megara & Ryan

Chassez le naturel, il revient au galop. C’est un proverbe qui me va bien quand je suis avec Meg. Je sais qu’elle est la meilleure amie de ma sœur et qu’elle n’apprécierait sans doute pas que je flirte avec elle. J’essaye de me mettre certaines barrières, vraiment. Mais si elle rentre aussi dans mon jeu, je ne vais pas rester de marbre comme un con, non ? Elle me cherche alors je réponds, c’est bien normal. Je ne suis pas un crétin frigide qui se ferme à la moindre petite provocation, au contraire. Alors c’est bien difficile de me retenir. Après tout, il ne se passe rien de dramatique et on ne fait de mal à personne, alors pourquoi se priver et jouer le coincé que je ne suis pas ? Moi j’étais curieux de les connaitre ses récompenses à la hauteur de mes exploits ! Elle aussi était curieuse alors bon. Et puis, je dois avouer que dans ma vie, je n’ai jamais été innocent. Pour quoi que ce soit… Mon sourire s’agrandit quand elle affirma que je la rendais curieuse. C’était intéressant de savoir qu’elle était bonne joueuse. « Intéressant, je note. » Je notais également son petit mordillement de lèvre qui ne passa pas inaperçu. « Et tu ne devrais pas faire ça après ce que tu viens de dire… » Parce que clairement, ça faisait naître en moi des idées qui n’avaient absolument rien de chastes. « Parce que quand je te dis que je suis quelqu’un de surprenant, je ne plaisante pas… » Mais il allait peut-être falloir que je me calme un peu parce qu’à ce rythme là… Je n’allais plus répondre de rien d’ici très peu de temps.

Bref, il fallait que je me ressaisisse. Elle voulait se retrouver dans un endroit seule avec moi ? Ouais, mais ça n’arrangerait pas les choses ça. J’appelais même ça un rendez-vous, dans le langage courant. Chose qu’elle démentit en utilisant l’excuse des romantiques. Ouais à d’autres. « Hum non. » Je penchais légèrement la tête en grimaçant. « Les rendez-vous amoureux avec dîner au restaurant et tout le bordel c’est pour les romantiques. Un rendez-vous, ou appelle ça comme tu veux, n’a pas forcément un but romantique. Si ton but, lors d’une sortie à deux, c’est de baiser l’autre, ça n’a rien de romantique. » Bien au contraire. Bon ok, je manquais de tact mais elle avait compris l’idée. Une sortie à deux et uniquement à deux n’était pas forcément dans un but cucul la praline. Enfin bref non ? Si on partait sur ce sujet là, ça risquait de mal finir. Enfin, « mal finir » tout est relatif hein. Une partie de jambes en l’air, ce n’est pas ce que j’appelle mal finir une soirée. Ce que je constatais surtout c’est que je devais arrêter de ne penser qu’au sexe quand j’étais avec une nana qui n’appartenait pas à ma famille. Même si elle ne m’aidait pas beaucoup pour ça.

Autant revenir au sujet qui nous avait conduits ici, à savoir le cadeau pour ma sœur. L’idée de cadeau tomba sur des chaussures, mais une question existentielle m’avait effleuré l’esprit. Comment faisaient-elles pour marcher avec des talons aiguille ? Ça ne semblait tellement pas stable. Comment elles pouvaient rester en équilibre là dessus ? Elle confirma mes paroles sur le fait que c’était bien casse gueule mais qu’elles en mettaient parce que c’était sexy. « Ouais c’est vrai… » Là-dessus, je ne pouvais pas le nier. Une femme portant des talons aiguille, c’était carrément sexy. Mais je sortis immédiatement de mes fantasmes et de mes pensées quand elle suggéra de m’en faire porter un jour. J’ouvris de grands yeux. « T’es pas sérieuse là. » Je secouais la tête. « Je n’ai pas besoin de ça pour être sexy. Je le suis déjà naturellement. » ça va les chevilles ? « J’aurais plutôt l’air con avec ça aux pieds. » L’air con et gay. Mais même si on était venu pour Arizona, ça m’intéressait de savoir ce que Meg pouvait aimer. Ça pouvait toujours servir. Sait-on jamais. Elle m’informa qu’elle aimait les vêtements mais pas faire les magasins. C’était assez paradoxal, en effet. En revanche, elle appréciait faire les boutiques pour les sous-vêtements. Ah, là ça m’intéressait un peu plus ! « Ah oui ? Tu sais, si tu as besoin de conseils un jour… Un avis masculin ça peut toujours être utile. » Et voilà que je recommençais. Je ne pouvais pas m’en empêcher. C’était vraiment plus fort que moi. Il allait vraiment falloir que je me foute en tête que je ne pouvais pas faire quoi que ce soit avec elle, vis-à-vis d’Arizona.

Elle me fit la liste de ce qu’elle aimait, comme une bonne bouteille, des places de concert, les belles voitures… Ah ça ! On avait quelque chose de plus en commun. Bon par contre, ce n’était pas le cadeau à la portée de toutes les bourses, effectivement. « Ça marche. Et tu aimes les belles voitures donc ? C’est pas commun pour une nana. C’est plutôt une passion de mec ça. Moi-même j’en vois des belles passer au garage parfois. » Je n’étais pas sûr qu’elle sache que j’étais mécano, mais elle devait s’en douter maintenant. Je crois que pour ma part, je ne savais pas non plus ce qu’elle faisait dans la vie. Mais là n’était pas le sujet. Elle m’arrêta net quand j’avais évoqué l’idée de la machine à barbe à papa et à pop corn. C’était vraiment une bonne idée ? Visiblement, d’après ce qu’elle me disait. C’est vrai qu’en y réfléchissant, c’était pas mal comme idée de cadeau. Pas commun, mais super utile. Aussi, elle ne sembla pas comprendre ma réplique sur le fait qu’elle me piquait mes envies de cadeaux. Elle me demanda même la confirmation sur notre intention d’acheter un cadeau à deux. « Ah mais oui bien sûr ! Je n’ai jamais dit le contraire. Mais tu n’as pas compris ce que j’ai voulu dire. Je dis juste que tu es en train de me piquer mes envies de cadeaux pour moi. Mais comme c’est un truc que je voulais aussi, si on achète vraiment ça, vous risquez de me voir souvent chez vous ! » Grosse gueule comme je l’étais, je risquais de squatter régulièrement chez elles. Surtout que ça faisait une éternité que je n’en avais pas mangé. S’en était suivi une plaisanterie sur le vendeur de barbe à papa et un plan foireux pour lui emprunter sa machine. « Hum, dans l’hypothèse où ce type est gay, ça m’étonnerait que tu réussisses à lui subtiliser sa machine. Je pense que c’est quand même lourd ce truc. »

Enfin, on allait bien finir par trouver le rayon adéquat puisque selon ses dires, ça existait. Mais on pouvait toujours demander à un vendeur pour nous aiguiller. C’était la meilleure chose à faire mais la faim l’emporta sur tout le reste. J’étais carrément d’accord pour acheter des chocolats mais je n’étais pas certain qu’ils restent intacts plus de quelques minutes. Ma réflexion la fit rire et elle se mit à tapoter ma joue en affirmant que j’étais mignon de penser que je pouvais me taper le paquet avec deux morfales comme ma sœur et elle. « Parce que tu doutes de ma morfalitude ? » Ouais ok je venais d’inventer ce mot. « Ma petite, je peux te garantir que l’appétit d’Arizona n’est rien comparé au mien. Je dirais même qu’il s’est décuplé après avoir été à la diète pendant neuf ans. » En prison, on se contentait du strict minimum alors depuis que j’étais sorti, je me faisais plaisir. « Donc là, c’est toi qui es bien mignonne de penser ça. » Lançai-je en approchant légèrement mon visage du sien et en pinçant doucement sa joue. Mais j’avais envie de chocolats, là maintenant. Alors j’avais attrapé sa main pour la guider à travers la foule jusqu’au stand du vendeur que j’avais déjà repéré. Je me sentais mieux à l’extérieur qu’à l’intérieur où l’atmosphère était oppressante. Pour sa part, elle se mit à râler qu’une pétasse lui avait marché sur le pied, mentionnant au passage que les talons étaient également une arme. Comme quoi, ça avait plusieurs utilités. « Tu veux que j’aille lui régler son compte ? » Plaisantai-je finalement avant de rejoindre le stand tant convoité.

Sauf qu’il y avait tellement de choix que je ne savais pas lesquels choisir. J’allais avoir besoin de son aide. Elle me déconseilla ceux à la liqueur mais elle repéra rapidement un sachet qui était plus à son gout. Face à sa motivation et son aplomb, je n’avais pas vraiment le choix d’en choisir un autre. Riant légèrement, j’attrapais le paquet et je sortis mon portefeuille de ma poche pour payer le vendeur. « Si tu insistes, je te fais confiance. » Je réglais mon achat pendant qu’elle s’émerveilla qu’il était en train de neiger. Ah oui ! J’étais tellement habitué à en voir de la neige, ça me rappelait mon Alaska natale. Mon achat réglé, je fis quelques pas pour m’éloigner du stand et Megara s’exclama que j’étais assorti à l’ambiance de Noël maintenant que j’en avais plein les cheveux. « Toi tu ne t’es pas vue ! » Elle se saisit d’un des chocolats du paquet que je venais d’ouvrir pour le manger rapidement, non sans préciser qu’il était délicieux. A mon tour, j’attrapais un chocolat pour le mettre dans ma bouche et je ne pus que constater qu’elle avait bel et bien raison. « Je confirme ! Une vraie tuerie ! Tu peux donc être de bon conseil, finalement. » Mon dernier mot était pour la taquiner, je ne doutais pas de ses conseils. Mon chocolat avalé, elle me reprit la main pour continuer à avancer à travers les stands. Et maintenant, comment je faisais pour manger moi ? J’avais sa main dans la mienne et mon autre main tenait le paquet de chocolats. « Tu le fais exprès pour m’empêcher de manger, avoue le. » Ou alors, elle n’aurait qu’à utiliser sa main libre pour nous nourrir tous les deux. D’ailleurs j’alliais le geste à ma pensée en tendant le paquet vers elle et en ouvrant légèrement la bouche. « Tu m’en donneras un pour la peine. »

Elle voulait trouver le stand de barbe à papa avant qu’il ne ferme à cause de la neige. « Je ne suis pas sûr que la neige soit un problème. Mais tu as une envie soudaine de barbe à papa ? Ça t’a donné envie qu’on en parle ? » Mais une dame qui distribuait des papiers se mit à faire une remarque sur notre duo, nous proposant par la même occasion d’imprimer notre photo sur un gateau moyennant une réduction pour Noël. Ok, donc elle nous prenait pour un couple ? En même temps ça portait à confusion qu’on se tienne la main. Personnellement, ça ne me dérangeait pas, au contraire, je trouvais même ça amusant et flatteur. Avec un sourire, je lâchais sa main pour passer mon bras autour de ses épaules et je déposais un bisou sur sa tempe. « Vous nous prenez pour un couple cucul la praline qui affiche leur photo partout pour montrer leur amour au monde entier ? Qu’est-ce qui vous fait croire qu’on aimerait manger notre gueule sur un gâteau ? Désolé mais on n’est pas les bons pigeons pour vos conneries. » Si elle comptait nous vendre ses merdes, elle était mal barrée. « Viens chérie, on rentre à la maison, tu dois me montrer la dernière lingerie que tu as acheté. » Quitte à en faire des tonnes, autant y aller à fond. Mon bras toujours autour de son cou, je repris mon chemin pour l’entrainer un peu plus loin. « Sérieusement, qu’est-ce qu’ils ne vont pas inventer pour nous refiler leurs merdes. Tu vois, c’est ce genre de truc qu’achèteraient les gens romantiques, moi je trouve ça ridicule. Surtout que sur un gâteau ça doit déformer les tronches des gens. » De quoi couper l’appétit.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megara A. HawpkinsGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 1201
Crédits : TAG
Avatar : Phoebe Tonkin
Pseudo : TAG
Âge : 25 ans
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le cadeau idéal / Ryan   Mer 15 Mar - 1:52

Ryan ∞ Megara
Le jeu était bien trop tentant pour ne pas rentrer dedans et d'ailleurs, je ne savais même plus qui l'avait commencé ! Faut dire qu'on était deux joueurs. Ça aurait pus passer si l'un de nous savait être raisonnable et était capable de mettre fin à ce petit jeu mais visiblement, même en sachant qu'il ne fallait pas vu nos liens avec Arizona, on ne pouvait pas s'empêcher de relancer. J'aurais peut-être pus cesser le jeu si c'était avec quelqu'un avec qui ça ne m'amusait pas du tout mais il se trouve que là si. J'aimais bien sa répartie et ses sous-entendus tordus je dois dire. Dans d'autres situations on serait probablement déjà passé à l'étape supérieur. Et dire que je lui avais presque proposer mot pout mot de coucher avec moi dans le métro avant que je sache qu'il était le frère de ma meilleure amie. « Intéressant, je note. » Mais fait donc fait donc ! « Et tu ne devrais pas faire ça après ce que tu viens de dire… » "Hein ? Mais de quoi ?" Je n'avais pas fait gaffe, qu'est ce que j'avais fait ? Ah si merde ! Je m'étais mordu la lèvre, ça devait être de ça qu'il parlait "Oh.." je me mis à rire légèrement "Il faut croire que mon inconscient à décidé de tout faire pour que je me fasse griller" Ben oui autant le dire, regarder un mec en se mordant la lèvre, le message était assez clair. La personne d'en face pouvait affirmer sans trop se mouiller qu'elle vous plaisait. Mais autant ne pas partir sur le sujet sinon je ne saurais pas trop comment m'en sortir. « Parce que quand je te dis que je suis quelqu’un de surprenant, je ne plaisante pas… » Alors que je me remordais la lèvre cette fois ci je m'en rendis compte assez tôt pour arrêter "Et bien j'ai hâte de voir ça j'adore être surprise !" c'était toujours bien d'être surprise non ? Mieux que de s'attendre à tout ce qu'il se passe, ça doit être d'un ennuyant. D'ailleurs c'était pour ça que je n'avais pas de personnes trop prévisibles dans mon entourage proche. « Hum non. Les rendez-vous amoureux avec dîner au restaurant et tout le bordel c’est pour les romantiques. Un rendez-vous, ou appelle ça comme tu veux, n’a pas forcément un but romantique. Si ton but, lors d’une sortie à deux, c’est de baiser l’autre, ça n’a rien de romantique. » Je plissais le nez une seconde "Hmm oui c'est vrai que ça s'appelle aussi des rendez-vous ça. Disons que j'ai plutôt tendance à faire ça lors de rencontres oui bien j'improvise quand je vois des amis mais je ne planifie pas mes relations sexuelles à l'avance donc pour moi le terme rendez-vous à un autre sens dans ma tête. Pour les amoureux et effectivement réservé aux gens qui vont voir une personne dans l'intention de chopper. Tu penses que c'est mon intention quand je te propose qu'on se voit juste à deux ?" Je lui lançais un sourire taquin mais je me demandais bien ce qu'il allait répondre. Pis c'est ça j'avais qu'à lui raconter ma vie sexuelle aussi pendant qu'on y était. Je parlais un peu trop la j'allais finir par m'exaspérer.

« Ouais c’est vrai… » Non les femmes n'aiment pas les chaussures à talons pour leur confort ça c'est sûr ! Si elles les aiment autant c'est parce que ça les rend sexy et que les femmes, en général, aiment se sentir sexy, attirante, désirable bref tout ce que vous voulez tant que c'est positif. « T’es pas sérieuse là. » Je me mis à rire en le regardant, non mais il aurait fallut voir sa tête ! Un vrai sketch au moment de la réaction ! Ça valait le détour ! « Je n’ai pas besoin de ça pour être sexy. Je le suis déjà naturellement. » C'était pas faux ça, mais j'allais pas le lui confirmer et rajouter une couche de roses sur celles qu'il venait déjà de se lancer. Ceci dit j'approuvais quand même ! « J’aurais plutôt l’air con avec ça aux pieds. » J'hochais vivement la tête en souriant "Ah ça oui ! Encore heureux que le ridicule ne tue pas !" Je ne pouvais pas m'empêcher de l'imaginer et franchement c'était hilarant ! Si un jour ça arrivait vraiment je n'étais pas sûre de pouvoir arrêter de rire, pas avant d'en avoir des crampes en tout cas ! « Ah oui ? Tu sais, si tu as besoin de conseils un jour… Un avis masculin ça peut toujours être utile. » Pour les sous-vêtements ? Plus aucun doute sur le fait que je n'étais pas la seule à avoir des idées derrières la tête ! C'était surtout un bon moyen de finir les pattes en l'air dans la cabine d’essayage ça ! Ça m'était arrivé il n'y avait pas si longtemps que ça d'ailleurs et j'avais bien aimé l'expérience. Seul défaut, devoir faire le moins de bruit possible parce qu'autant dire que se retenir des fois c'est très dur ! "Ça peut être très utile c'est vrai, mais dans ce cas il faudra que j'évite de faire ce genre de shopping avec Arizona" Pas sûr qu'elle apprécie de voir son frère me donner son avis sur mes ensembles sexy et pas sûr que Ryan ai très envie de voir sa sœur en sous-vêtement non plus. Ceci dit ça serait peut-être une bonne sécurité pour éviter de céder à la tentation.. "Et puis pour me voir en sous-vêtement il faut le mériter, tu te rappelles, les récompenses à la hauteur tout ça tout ça" Je lui souris et lui fit un clin d’œil. Après tout c'était une belle récompense, meilleure qu'un baiser sur la joue, et d'après ce qu'il disait il pouvait très bien m'impressionner plus que ça donc je gardais cette idée en réserve !

« Ça marche. Et tu aimes les belles voitures donc ? C’est pas commun pour une nana. C’est plutôt une passion de mec ça. Moi-même j’en vois des belles passer au garage parfois. » J'hochais la tête à sa première question et souris ensuite avant d'hausser les sourcils "Ah donc tu bosses dans un garage ? Ça y est j'ai un nouveau garagiste attitré alors !" Bon faudra qu'il me dise dans quel garage il bosse mais je ne m'en faisais pas trop pour ça. C'est vrai qu'en y repensant il avait la carrure de l'emploi, ça lui allait bien ! Je l'imaginais bien sous une voiture en train de la réparer ou encore plein de cambouis, ben quoi ça pouvait être sexy parfois ! Ça fait mec qui n'a pas peur de se salir les mains ! Non parce que les mecs aussi délicat que des princesses merci mais non merci. La délicatesse ça pouvait être bien pendant l'amour parfois mais le reste du temps il faut un minimum de virilité, c'est essentiel pour moi ! Un mec qui n'a pas ça je le boufferais tout crus ça serait foutu d'avance. J'haussais les épaules "Ouai je sais que c'est catégorisé comme étant un truc de mec les voitures et pourtant les mecs mettent toutes leurs économies dans de belles voitures uniquement pour impressionner des nanas parfois, c'est qu'ils doivent bien penser qu'une voiture peut les attirer" C'est un atout drague pour certains ! Puis pour ma part je n'aimais pas me cantonner aux clichés "trucs de filles" et "trucs de mecs" la preuve je n'aimais pas faire de shopping, j'étais loin d'être un as en cuisine, je détestais le ménage et j'en passe, alors que j'aime les bagnoles n'était pas vraiment étonnant au final. « Ah mais oui bien sûr ! Je n’ai jamais dit le contraire. Mais tu n’as pas compris ce que j’ai voulu dire. Je dis juste que tu es en train de me piquer mes envies de cadeaux pour moi. Mais comme c’est un truc que je voulais aussi, si on achète vraiment ça, vous risquez de me voir souvent chez vous ! » J'ouvrais la bouche "Aaah oops ! Autant pour moi j'avais pas compris que tu pensais à ça pour toi" je ris avant de reprendre "Exactement tu viendra squatter, raison de plus pour que je te pique l'idée !" Ouai on va dire que la fin de la phrase était optionnelle, j'aurais pu m'abstenir. Mais évidemment je ne l'avais pas fait. En fait au fond je me rendais compte que même si j'essayais de ne pas céder je ne faisais rien de mon côté pour l'empêcher de comprendre qu'il me plaisait. J'étais vraiment pas logique décidément ! « Hum, dans l’hypothèse où ce type est gay, ça m’étonnerait que tu réussisses à lui subtiliser sa machine. Je pense que c’est quand même lourd ce truc. » Oui effectivement, autant j'étais capable de me battre autant soulever un truc aussi lourd c'était un peu mort pour moi. J'haussais une épaule avant de lui répondre tout à fait naturellement "Oh t'en fais pas, j'utiliserais mes pouvoirs, la force est avec moi" bonjour j'ai trop regardé star wars ! Au lieu de dire des bêtises on devrait peut-être aller chercher le cadeau, mais non ! A la place nos estomacs nous firent partir sur un tout autre objectif ! « Parce que tu doutes de ma morfalitude ? » Morfalitude c'était pas mal ! Je crois même avoir déjà utilisé ce mot !Ou en tout cas ça ne me surprendrait pas ! « Ma petite, je peux te garantir que l’appétit d’Arizona n’est rien comparé au mien. Je dirais même qu’il s’est décuplé après avoir été à la diète pendant neuf ans. » M'imaginer devoir me satisfaire de la bouffe de la prison pendant tout ce temps ça me semblait tellement impossible « Donc là, c’est toi qui es bien mignonne de penser ça. » je souris en dégageant gentiment sa main qui tenait ma joue "Ce sont les grand-mères qui font ça !" Enfin non seulement elles vous tenaient fermement la joue mais en plus elle vous secouait avec. On est ce qu'elles ont vu que c'était un geste affectueux de faire ça ? "Donc si on résumé bien: J'ai eu neuf ans de plus que toi pour expérimenter mon estomac" Je souris, lui non plus ne connaissais pas ma "morfalitude" ! Bon je ne pouvais pas affirmer clairement que je pouvais gober plus de bouffe que lui, après tout il faudrait voir ce qu'il était capable d"avaler mais clairement quand j'avais vraiment la dalle et qu'on me mettait un paquet de chocolats devant moi je les enchaînais à une vitesse folle !

Je l'avais suivis jusqu'à dehors et alors qu'il régalait de l'air frais moi je n'avais pas pu m'empêcher de faire remarquer qu'une pétasse m'avait marché dessus « Tu veux que j’aille lui régler son compte ? » Je lâchais un éclat de rire amusé. En réalité je pouvais très bien lui régler son compte moi même si j'en avais envie, et aussi si j'avais le courage de retourner me perdre dans la foule pour la retrouver. Mais faut bien avouer que d'imaginer Ryan aller régler son compte à quelqu'un pour moi c'était assez amusant ! "Je te dirais bien oui mais en toute honnêteté j'ai pas envie de devoir attendre ici, surtout alors qu'on doit manger des chocolats !" le dernier argument étant le plus important ! D'ailleurs je repérais rapidement le stand qui était tout prêt et m'empressais de regarder ce qu'il y avait pour tomber par miracle sur mes préférés « Si tu insistes, je te fais confiance. » Je souris "Tu fais bien ! Tu vas pas le regretter tu vas voir" Enfin si jamais il n'aimait pas j'aurais l'air con mais tant pis il en prendrait d'autres et moi je mangerais tout le reste du paquet. Ceci dit j'avais vraiment du mal à m'imaginer comment on pouvait ne pas les aimer, ça me paraissait impossible en fait ! La météo nous rappela bien vite qu'on était dehors, il se mit à neiger ! « Toi tu ne t’es pas vue ! » Ça vrai ça je devais être pas mal aussi si j'en avais plein les cheveux ! Je pris donc mon portable pour me regarder dans le reflet de celui ci avant de le remettre dans ma poche "Ça me va bien je trouve !" De toute façon la neige dans les cheveux je n'avais jamais trouvé ça moche faut dire ! Je ne pu m'empêcher de le fixer au moment où il mettait le premier chocolat dans sa bouche. Ne voulant absolument pas louper sa réaction « Je confirme ! Une vraie tuerie ! Tu peux donc être de bon conseil, finalement. » Je ris en lui mettant un petit coup de coude tout en répétant "Finalement !" Non mais oh ! J'étais de très bon conseil ! Bon okay peut-être pas tout le temps et sur tous les sujets mais sur le chocolat si ! « Tu le fais exprès pour m’empêcher de manger, avoue le. » je regardais nos deux mains puis la sienne qui tenait le sachet de chocolats et mon sourire s'étendis. "Mince grillée !" En réalité je n'y avais pas pensé une seule seconde mais c'était une très bonne idée ! « Tu m’en donneras un pour la peine. » J'haussais les sourcils avant de rire. "Ben tien !" je pris un des chocolats dans le sachet, tout d'abord pour le mettre dans ma bouche puis finalement j'en pris un autre en l'approchant de ses lèvres "Dit Aaa" ouai laisse tomber je crois que j'ai perdu vingt deux ans d'un coup la ! Faut dire que les chocolats, la neige, la barbapapa y'avait de quoi retourner en enfance non ? « Je ne suis pas sûr que la neige soit un problème. Mais tu as une envie soudaine de barbe à papa ? Ça t’a donné envie qu’on en parle ? » Non je ne pensais pas que la neige soit un problème non plus finalement, c'est vrai qu'ils devaient être habitués dans les marchés de noël et puis c'était moins gênant que la pluie "La question serait plutôt quand est ce que j'en ai pas envie ? La barbapapa suffis d'y penser pour se rappeler qu'on a envie d'en bouffer" puis en réalité l'occasion d'en manger se présentait tellement peu souvent que j'étais toujours ravis dès que je pouvais. Avoir une de ses machines à la maison ça serait le pied ! J'eu un moment de bug quand une dame nous interrompis nous prenant visiblement pour un couple. A ce moment là je me demandais ce qui avait bien pu me passer par la tête pour lui prendre la main. Avant que je n'ai eu le temps de dire quoi que ce soit Ryan la lâcha pour passer son bras autour de mes épaules et m'embrasser le front. Je comprenais évidemment ce qu'il avait en tête maintenant le tout c'était de ne pas rire et de rentrer dans le jeu, c'était assez amusant ! « Vous nous prenez pour un couple cucul la praline qui affiche leur photo partout pour montrer leur amour au monde entier ? Qu’est-ce qui vous fait croire qu’on aimerait manger notre gueule sur un gâteau ? Désolé mais on n’est pas les bons pigeons pour vos conneries. » J'hochais la tête avant de rajouter "Je peux comprendre que vous n'ayez pas trouvé de meilleur modèle ici mais il va falloir chercher ailleurs" je n'ai jamais dis que je n'étais pas du genre à me lancer des roses moi aussi. « Viens chérie, on rentre à la maison, tu dois me montrer la dernière lingerie que tu as acheté. » cette fois ci je me mordais la lèvre tout à fait consciemment avant de glisser ma main sur son torse sous son manteau "Je suis surtout impatiente que tu me les enlèves" La dame se magna de reprendre son chemin et je me mis à rire tout en avançant à nouveau avec lui « Sérieusement, qu’est-ce qu’ils ne vont pas inventer pour nous refiler leurs merdes. Tu vois, c’est ce genre de truc qu’achèteraient les gens romantiques, moi je trouve ça ridicule. Surtout que sur un gâteau ça doit déformer les tronches des gens. » Ouai l'image que je m'étais faite du gâteau n'était pas glorieuse non plus ! "Non mais je trouve même pas ça romantique en fait mais plutôt flippant !" je souris tout en continuant d'avancer "Où alors pour des personnes romantiques qui ont des goûts de chiottes" Non parce qu'à la limite les dîners aux chandelles, les pétales de roses dans le bain, les ptites attentions du genre je pouvais comprendre encore que des personnes apprécient même si ça n'était pas mon truc. Mais alors ça... Ça resterait un mystère ! Je repris un chocolat alors qu'on arrivait devant le stand de barbapapa "Cette fois ci c'est moi qui paye, on a qu'à en prendre une grosse pour deux ?" Au passage me doutant que le mec n'allait pas me vendre la machine qu'il utilisait je lui demandais s'il savait où est ce qu'on pouvait en acheter une dans le coin.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
http://tag-gallery.e-monsite.com/
avatar
Ryan CampbellGod bless America… and Me
Voir le profil de l'utilisateur
MY BOOK COVERArrivé à Washington le : 11/09/2016
Pages lues : 526
Crédits : TAG ♥
Avatar : Jensen Ackles
Pseudo : Elina
Âge : 33 ans (17/07/83)
MY SOUL
Carnet de relation
Relationship:

MessageSujet: Re: Le cadeau idéal / Ryan   Mer 19 Avr - 19:18

Le cadeau idéal
Megara & Ryan

C’était amusant de constater que Megara était comme moi. En fait, elle était peut-être ma version féminine ? Avec elle, tout paraissait tellement facile et naturel. La taquiner et entrer dans un jeu de séduction avec elle était d’une simplicité enfantine. Bon, je devais avouer que j’étais aussi le genre de mec à me sentir à l’aise rapidement et avec n’importe qui. Je dois dire, qu’en ayant Arizona en commun, ça donnait un petit quelque chose en plus. Même si c’était également un frein d’une certaine manière. Enfin, j’avais toujours cette petite barrière en tête, mais ça ne m’empêchait pas d’entrer dans son jeu quand même. Après tout, on ne faisait de mal à personne n’est-ce pas ? Et puis, je n’y pouvais rien moi, si elle me charmait ouvertement. Comment pouvais-je rester de marbre si elle continuait inlassablement à se mordiller la lèvre comme elle le faisait ? Elle sembla surprise de son geste d’ailleurs quand je le lui fis remarquer, et elle plaisanta sur le fait que son inconscient agissait sans son consentement. « Te faire griller ? » Un sourire s’étira sur le coin de mes lèvres. « Tu es en train de fantasmer sur moi ? » ça me semblait évident, quand une fille se mordille la lèvre en vous regardant, il n’y a pas trente six mille significations. Et je dois dire que la perspective de l’imaginer en train de fantasmer sur moi était plaisante. Quant au fait qu’elle aimait être surprise, je gardais cette information bien précieusement dans un coin de ma tête, ça pouvait toujours servir.

Après lui avoir expliqué ma conception des rendez-vous, elle m’expliqua la sienne avant de me demander si je pensais qu’elle voulait qu’on s’envoie en l’air quand elle me proposait une sortie rien que tous les deux. Je pris un air innocent, en levant légèrement les mains devant moi, sans vouloir trop m’avancer dans mes propos. « Ah ça, tu es la seule à le savoir. Moi ce que j’en dis, c’est que quand je suis seul avec une femme, ça se termine bien souvent de la même façon. Dans mon lit. Après, je ne force personne. » J’étais un homme et comme tous les hommes j’étais faible devant une belle femme. Il était bien rare que je résiste à une quelconque tentation bien longtemps. « La vie est courte et j’ai perdu neuf ans de ma propre vie, alors pourquoi se priver ? » C’était comme ça que je voyais les choses en tout cas. Pour ma part, j’avais du temps à rattraper alors je comptais bien en profiter. Pour ce qui était d’essayer des talons aiguilles, ce n’était pas à l’ordre du jour et ça ne le serait probablement jamais ! J’allais me péter une cheville sur ces engins de malheur ! De mon point de vue, je préférais la voir en sous-vêtements – ou plutôt l’accompagner dans ses potentiels achats de lingerie. Ben quoi ? Un avis masculin pouvait toujours être utile ! Elle sembla d’accord avec moi mais elle supposa qu’elle devait éviter d’amener Arizona. Ah ben clairement, emmener ma sœur serait une mauvaise idée dans ce cas de figure. « Ah ben non, c’est l’un ou l’autre mais pas les deux Campbell en même temps. Je sais qu’on est assez exceptionnels dans la famille, mais il ne faut pas être trop gourmande Mademoiselle. » Ça m’amusait tellement de la taquiner que je ne pouvais pas m’en empêcher. C’était plus fort que moi. Sauf qu’elle me rappela son histoire de récompense pour avoir le droit de la voir en sous-vêtements. « Je vois, tout se mérite avec toi. En même temps, c’est pas plus mal. » On apprécie d’autant plus la récompense après un effort surmonté.

Comme je l’avais supposé, elle n’était pas au courant que j’étais garagiste. Bien que ce soit chose faite maintenant. J’éclatais de rire lorsqu’elle affirma qu’elle avait un nouveau mécano attitré maintenant. « Ah ben tu ne perds pas le nord toi ! Ouais en effet, je bosse dans un garage en ville. Je dois avouer que c’est toujours utile d’avoir un mécano dans ses contacts. Si jamais tu as un problème avec ta voiture un jour, n’hésite pas. Et toi, tu fais quoi comme boulot ? » Parce que c’est vrai que je ne savais même pas ce qu’elle faisait dans la vie ! Quand on s’était rencontrés dans le métro, on avait principalement parlé d’Arizona et non de nos vies personnelles. « Un truc de mec, oui et non. J’ai déjà eu des clientes qui tenaient à leurs voitures comme à la prunelle de leurs yeux. Ça dépend des gens je dirais. Mais t’as pas tort, certains ont de belles bagnoles juste pour en mettre plein la vue et pour attirer les nanas amoureuses du pognon. Perso, je n’utiliserais pas ma voiture pour intéresser les filles, je suis loin d’être plein aux as. » Même si j’avais une petite réserve de côté que mes parents m’avaient épargné quand j’étais en prison. Ce capital m’avait bien aidé pour reprendre ma vie en main à ma sortie. Dans tous les cas, à présent, je préférais vivre de l’argent que je gagnais à mon travail.

Pour le cadeau d’Arizona, mon idée avait fait mouche. Meg était tellement emballée qu’elle voulait le lui acheter. Oui pourquoi pas, ça me ferait une occasion de squatter chez elle. Même si je n’avais pas vraiment de raison pour rendre visite à ma sœur. Sa réflexion sur le fait que je squatte chez elles grâce à cet achat me fit sourire de plus belle. Décidément, elle ne cessait ses petites allusions quant à l’éventualité que je lui plaisais. En même temps, je ne m’en cachais pas vraiment non plus. Megara était une fille attirante, n’importe quel homme le dirait. Je ne faisais pas exception. Loin de là. « Raison de plus ? Tu sais, tu risques de me voir tellement souvent que tu me prendras pour le troisième colocataire ! » J’étais capable de passer un maximum de temps chez elles. Encore fallait-il que ma sœur soit présente sinon ma venue n’aurait plus vraiment d’excuses. Quoique. Je pouvais également rendre visite à Meg, non ? Rien ne me l’interdisait. Enfin, maintenant que nous nous étions décidés sur le cadeau à offrir à ma sœur, il ne restait plus qu’à aller l’acheter. En théorie. Au lieu de ça, on s’était plutôt dirigés vers le stand de chocolats, gros morfales que nous étions. J’étais certain d’avoir un plus gros appétit qu’elle mais elle affirma qu’elle avait neuf ans de plus que moi pour expérimenter son estomac. Je fis mine de réfléchir. « Hum, tout dépend de quel point de vue on se place. De mon point de vue à moi, je suis capable de manger plus de choses parce que j’ai neuf ans à rattraper. Toi, ton estomac a déjà pas mal bossé pendant ce même laps de temps, je dirais qu’il n’est plus aussi opérationnel que le mien ! » Ouais bon clairement, on pouvait débattre là-dessus pendant des heures. Mais j’avais faim. Alors pas le temps de débattre et pas le temps non plus d’aller régler son compte à cette pouffe qui lui avait écrasé le pied.

Pour le choix des chocolats, je lui avais fait confiance et je l’avais laissée choisir. Après tout, elle était plus expérimentée que moi, d’après ses dires. Et je ne regrettais pas. La première bouchée, le premier chocolat que je glissais dans ma bouche était un vrai délice ! J’avais bien fait de l’écouter, finalement. Sauf qu’au moment de repartir, je me retrouvais un peu comme un con, sans pouvoir en manger d’autres parce que mes deux mains étaient prises. L’une tenant le paquet et l’autre dans la sienne. J’étais sûr qu’elle l’avait fait exprès. Ou alors inconsciemment ses instincts d’estomac sur patte avaient pris le dessus. Incapable d’en manger d’autres, elle n’avait pas d’autres choix que de m’en mettre dans la bouche. Même si elle en prit un pour elle en premier. « Aaa. » Lançais-je en ouvrant la bouche alors qu’elle approchait un chocolat de mes lèvres. J’avais l’impression d’être un gosse qu’on nourrit. « Tu sais que je viens de perdre presque trente ans de ma vie là ? » Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour un chocolat aussi délicieux ? Meg pour sa part avait des envies de barbapapa. Ça faisait tellement longtemps que je n’en avais pas mangé ! « En même temps, c’est juste du sucre, donc ça se mange tout seul. Pas besoin d’avoir faim pour en manger ! Mais moi, ce que je constate c’est que tu as toujours envie de manger. Chocolat, Barbapapa... Y’a que la bouffe qui te donne envie ? » Ouh la vilaine question à double sens. Encore une fois, cela avait été plus fort que moi. C’était devenu limite une sorte de jeu en fait. Et je commençais à vraiment y prendre gout.

Et puis, une dame nous alpagua pour nous proposer ses conneries de photos sur un gâteau. Je trouvais ça tellement ridicule… Qui aurait envie de manger ce genre d’horreur ? Enfin, cette femme nous avait pris pour un couple alors pourquoi ne pas jouer le jeu ? Meg se prit au jeu en surenchérissant mes paroles. Les meilleurs modèles. Je n’aurais pas dit mieux. J’avais même utilisé l’excuse de la lingerie, comme évoqué avec elle un peu plus tôt. Eh, il fallait paraitre réaliste ! Et si on pouvait la mettre mal à l’aise au passage, ce n’était pas de refus. Ma jolie partenaire brune glissa sa main sur mon torse, sous mon manteau affirmant qu’elle était toujours impatiente que je les lui enlève. Si seulement. Tournant ma tête dans sa direction, un sourire s’afficha sur mon visage. « Je ne peux pas résister à ton corps de rêve ma chérie. » Ouais bon, j’en faisais peut-être trop, mais j’étais à fond dans le perso ! Il fallait bien que ce soit crédible. Et là pour le coup, c’était réussi étant donné ma façon de la dévorer des yeux. Je ne pouvais pas m’empêcher de l’imaginer en sous vêtements, sous toutes les coutures. Je m’imaginais également sans mal les lui retirer doucement à la manière d’un papier cadeau qu’on enlève progressivement pour découvrir la surprise qui se cache dessous. Enfin, il fallait que je reprenne mes esprits parce que la femme était partie.

Revenant à la réalité, cette idée de photo sur un gâteau me revint en tête. Décidément, je trouvais vraiment ça ridicule. Meg partagea mon avis, précisant que ça n’avait rien de romantique mais de flippant plutôt. « Ouais la photo ne peut pas être nickel, ça doit forcément être moche. » Limite ça coupe l’appétit. « Les gouts de chiotte ça marche aussi ! Il leur faut bien des pigeons. » J’étais sûr qu’elle réussirait à trouver des clients. En tout cas, même si la vendeuse était partie, mon bras était toujours autour de ses épaules. Non, je n’avais pas envie de la lâcher, j’étais bien comme ça. Nos pas finirent par nous guider vers le fameux stand de barbapapa. Meg proposa d’en acheter une grosse pour deux. « Comment refuser une si délicieuse proposition ? Ça fait des années et des années que je n’en ai pas mangé. Je devais être un gosse la dernière fois que j’en ai gouté. » Il est vrai que depuis, je n’avais jamais eu l’occasion d’en remanger. J’avançais avec elle vers le marchand pour faire la queue. Lorsque ce fut à nous, elle lui demanda où nous pourrions acheter une machine, pour ma sœur. « Ah, tu as abandonné l’idée de lui voler son stand. » C’était sans aucun doute la meilleure solution. En attendant qu’il s’occupe de nous faire notre barbapapa, je mangeais un ou deux chocolats. « Faites la bien grosse hein ! » Ouais autant lui préciser.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MY BOOK COVER
MY SOUL

MessageSujet: Re: Le cadeau idéal / Ryan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cadeau idéal / Ryan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bryan Ryan
» [Scénario] Il faut sauver le soldat Ryan
» Ryan Bradford ► Devenir meilleur ...
» Une cadeau empoisonné.
» Bobby Ryan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
READ MY MIND :: Washington, District of Columbia :: Georgetown :: Centre commercial-
Sauter vers: